27 décembre

Décembre
1er 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Chronologies thématiques

Abréviations / Voir aussi

Le est le 361e jour de l'année du calendrier grégorien, le 362e en cas d'année bissextile.

Il symbolise à ce titre la période d'apparition, sur la Terre et dans ses airs, voire parfois dans ses eaux, des premiers oiseaux, dans le calendrier cosmique de l'astronome Carl Sagan (en proportion, "seulement" plus de 11 mois et trois semaines, après le 1er janvier symbolisant quant à lui le Big bang), tel un décompte à rebours d'avant passage de 31 décembre à 1er janvier, donc de manière "accélérée" (à l'échelle de l'humanité) depuis les 17 voire 15 décembre.

Il reste alors quatre jours avant la fin de l'année.

C'était généralement le 7e jour du mois de nivôse dans le calendrier républicain / révolutionnaire français, officiellement dénommé jour de l'humus.

26 décembre - - 28 décembre

Événements

VIe siècle

XIIe siècle

XVIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

XXIe siècle

L'ancienne Première ministre du Pakistan finalement assassinée Benazir Bhutto

Arts, culture et religion

Sciences et techniques

Économie et société

Naissances

XVe siècle

XVIe siècle

XVIIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

XXIe siècle

Décès

Ve siècle

  • 418 : Zosime (Ζώσιμος), historien grec (° date inconnue).

XIe siècle

XVIe siècle

XVIIIe siècle

XIXe siècle

XXe siècle

XXIe siècle

Célébrations

Internationales et nationales

Religieuses

Saints des Églises chrétiennes

Saints catholiques[12] et orthodoxes

  • Étienne († vers 34) ou entre 29 et 39), (proto)diacre et premier martyr à Jérusalem par la main d'autres Juifs ( en Orient comme ci-après ; la veille 26 décembre en Occident, pour plusieurs développements).
  • Fabiola († 399), veuve à Rome, fondatrice du premier hôpital d'Occident.
  • Jean l'Évangéliste († 101), apôtre (que Jésus aimait, l'un des principaux, avec son frère saint Jacques le Majeur, Simon-Pierre…), et évangéliste, auteur présumé aussi de l'Apocalypse, d'épître(s) ; saint-Jean d'hiver, fêtée à six mois d'intervalle quasiment jour pour jour avec la saint-Jean d'été, celle des feux de la saint-Jean(-Baptiste), d'un solstice à l'autre, le 24 juin (dans l'hémisphère nord... date occidentale, du 27 décembre, mais ancienne fête le 6 mai[pas clair]). Rien à voir a priori avec l'antique dieu romain Janus, « surveillant » entrées comme sorties, malgré l'approchante concordance de dates et la similarité phonétique, orthographique... bien que depuis 1622, son mois consacré de janvier referme une année en en rouvrant une autre de manière imminente, par rapport aux présentes dates des 27 décembre[réf. souhaitée].
  • Maurice d'Agaune († 288 ou 302), avec ses compagnons, soldats, martyrs à Agaune (aujourd'hui Saint-Maurice-en-Valais), sous Dioclétien ; fêté principalement le 22 septembre.
  • Maurice d'Apamée (IIIe siècle), et ses compagnons, martyrs attachés à des poteaux.
  • Théodore le Marqué (IXe siècle), confesseur des saintes icônes, et son frère Théophane l'Hymnographe, martyrs de l'iconoclasme, appartenant au monastère de Chora à Constantinople.

Saints et bienheureux catholiques[12]

Saints orthodoxes du jour (aux dates parfois "juliennes" / orientales)

Prénoms du jour

Bonne fête aux Jean,

  • et ses nombreuses variantes : Django, Evan, Gianni, Giovani, Giovanni, Hans, Ian, Ianis, Iannis, Iban, Ivan, Ivo(s) (19 mai ci-après), Jan, Janem, Jango, Janick, Janique, Janku, Janké, Janke, Janos, János, Janus, Jeannick, Jeannot, Jehan, Joanny, Joào, Johan, Johann, Johannes, John, Johnny, Jovanni, Juan, Juan-Antonio, Juan-Carlos, Juan-Francisco, Juanito, Juan-Jose, Juan-Manuel, Juan-Miguel, Juan-Pablo, Juan-Pedro, Juany, Juhans, Juwan, Nanni, Nans, Sanche, Sancho, Sean, Shane, Shawn, Shun, Tchantchès, Vania, Yahya, Yan, Yanic, Yanick, Yanik, Yanique, Yanis, Yanke, Yanké, Yankee, Yanku, Yann, Yannic, Yannick, Yannik, Yannique, Yannis, Yaya, Yoan, Yoani, Yoann, Yohan, Yohanân, Yohann, Yuhanna, Yvan (voire Yves et ses propres variantes les 19 mai et autres), Zanko, Zantko, Zian, etc.
  • Autres saint-Jean les 24 juin ((-/le) Baptiste / Baptiseur), 6 mai, 23 octobre, 15 décembre (Santig du), etc. (prénom le plus saint-patronifié, en francophonie etc.).
  • Variantes féminines comme Jeanne, Jean, Johan(n)e(s), Juana, Juanita, Giovanna, etc. plutôt fêtées à d'autres dates, les 30 mai par exemple.

Et aussi aux :

Traditions et superstitions

Dictons

  • « Les jours entre Noël et les Rois [épiphanie de début janvier] indiquent le temps des douze mois (suivants). »[14]
  • « Entre les deux Saint-Jean, les nuées vont contre le vent. », et
  • « S'il pleut à la petite Saint-Jean (6 mai), année fructueuse en froment » (jusqu'à la présente grande Saint-Jean.) ; et
  • « S'il pleut à la petite Saint-Jean, toute l'année s'en ressent. »[15]
  • « S’il pleut à la Saint-Jean chaude [24 juin ?], les biens de la terre gâtés jusqu’à l’autre. »[16]

Astrologie

Notes et références

Articles connexes