Tennis Magazine

Tennis Magazine
Image illustrative de l’article Tennis Magazine
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈

Pays Drapeau de la France France
Langue français
Périodicité bimestriel
Genre revue sportive et mode de vie consacrée au tennis
Prix au numéro
Diffusion ~ 18 000 ex. (2019[1])
Fondateur Jean Couvercelle
Date de fondation
Éditeur Tennis Team Agency
Ville d’édition Issy-les-Moulineaux

Propriétaire Alvaba Medias SAS
Directeur de publication Benjamin Badinter
ISSN 0396-6267
Site web http://www.tennismag.com

Tennis Magazine[2] est une revue de la presse française consacrée au tennis et publiée à partir d'. Mensuelle, elle devient bimestrielle en 2019.

Historique

L'idée de la création de Tennis Magazine remonte à la fin de l'année 1975. Afin de proposer une alternative à Tennis de France, détenu par Philippe Chatrier depuis 1953, Jean Couvercelle (journaliste à France Soir) décide de réunir trois passionnés de tennis : Pierre Barret, ancien patron de L'Express et son associée Monique Helfenberger, ainsi que Denys Godin, chargé de la publicité à L'Express[3]. Le premier numéro, en date du , met en avant sur sa couverture François Jauffret. Racheté par Lagardère en 1982, Jean Couvercelle reprend ses parts en 1997.

Pendant environ quatre années à partir de 1979, Yannick Noah devient chroniqueur mensuel pour Tennis Magazine. Il redevient collaborateur régulier après sa carrière de joueur à partir de la fin des années 1990. Les ventes atteignent les 50 000 exemplaires lors de la finale de la Coupe Davis 1991 remporté par l'équipe de France.

En 1996, à l'occasion de son vingtième anniversaire, le magazine passe à un nouveau format et change légèrement son logo[4]. En , le magazine lance Tennis+, un bimestriel destiné aux plus jeunes. Le magazine change une nouvelle fois de logo et de maquette lors du no 392 de .

En 2014, le groupe Attractive-sport de Pascal Chevalier entre au capital à hauteur de 20 %[5]. En , Jean Couvercelle cède ses parts à Benjamin Badinter via sa société Alvaba Medias[6]. Une nouvelle formule plus orientée « mode de vie » est lancée en à l'occasion de Roland-Garros alors que la diffusion payante est à environ 27 000 exemplaires par numéro[7].

En difficultés financières depuis plusieurs mois, la direction licencie tous ses journalistes au début de l'année 2019 alors que les ventes sont estimées à 18 000 exemplaires. Le magazine continue toutefois d'être publié sous la forme d'un bimestriel, édité par le Groupe Amaury et rédigé par les équipes de Journal du golf[1].

Principaux collaborateurs

Notes et références

Lien externe