Plo Koon

Plo Koon
Personnage de fiction apparaissant dans
Star Wars.

Cosplay de Plo Koon.
Cosplay de Plo Koon.

Naissance 446 av. BY
Origine Dorin
Décès 19 av. BY
Sexe Masculin
Espèce Kel Dor
Activité Maître Jedi
Taille 1,88 m[1]
Affiliation Ordre Jedi
République galactique
Entourage Ahsoka Tano
Kit Fisto
Ennemi de Sith
CSI

Interprété par Alan Ruscoe I
Matt Sloan II-III
Voix James Arnold Taylor
Films La Menace fantôme
L'Attaque des clones
La Revanche des Sith
Séries The Clone Wars
Site officiel Fiche du personnage

Plo Koon (446 av. BY - 19 av. BY) est un personnage de Star Wars interprété par Alan Ruscoe dans La Menace fantôme puis par Matt Sloan dans L'Attaque des clones et La Revanche des Sith. Il est membre du conseil Jedi.

Histoire

Origine

Né sur la planète Dorin, Plo Koon est un Kel Dor. Ses origines le contraignent d'ailleurs à porter un masque respiratoire (qui lui permet d'évoluer dans une atmosphère riche en oxygène) ainsi que des lunettes de protection. Il possède en revanche des organes extrasensoriels particulièrement développés (que sa connexion avec la Force rend plus efficaces encore) et comme la plupart des Kel Dor, il est capable de trancher de façon innée entre le bien et le mal. De plus, il peut survivre quelques minutes dans le vide spatial sans appareil respiratoire.

Guerre Des Clones

Après avoir participé à la bataille de Géonosis marquant le début de la Guerre des clones, Plo Koon est impliqué dans de nombreux combats avec sa toute nouvelle légion, la 104e, et le célèbre Commandant Wolffe.

L'affaire Malveillant

...Notamment lorsque sa flotte est attaquée par un terrible croiseur séparatiste appartenant au Général Grievous, le Malveillant. Ce gigantesque vaisseau a la particularité d'avoir un canon à ions paralyzant le système du vaisseau ennemi. Avant que ses vaisseaux ne soient pulvérisés, le Commandant Wolffe a le temps d'embarquer Koon et quelques clones dans une capsule de sauvetage. Alors qu'ils allaient manquer d'oxygène, Ahsoka Tano ressentit le danger de Plo Koon, vu le fort lien qui les unissait. Avec la flotte d'Anakin Skywalker, ils traquèrent et attaquèrent le Malveillant, qui s'écrasa finalement sur une lune déserte de la planète Antar.(ref. Star Wars: The Clone Wars)

En chasse de Boba Fett

Plus tard encore, Plo Koon et Ahsoka durent enquêter sur un groupe de chasseurs de primes composé de Boba Fett, Aurra Sing, Castas et Bossk. Ces derniers avaient détruit le vaisseau amiral de Mace Windu et tenté de l'assasiner. Ils prirent ensuite en otage l'amiral Kilian, un officier et le Commandant Ponds, qui mourut. Ahsoka et Plo avaient pour but de les retrouver et de sauver les otages restants. Ils allèrent dans la pègre de Coruscant pour trouver des informations, et Ahsoka sut qu'ils étaient sur Florrum. Ils y partirent, et purent arrêter Boba et Bossk pacifiquement. Quant à Aurra Sing, Ahsoka crut l'avoir tuée en faisant écraser son vaisseau. Mais elle avait tort...

La Revanche des Sith

À la fin de la guerre, il prend le relais d'Obi-Wan Kenobi sur Cato Neimoidia pour pacifier la planète, contrôlée par la Fédération du commerce. Lorsque Dark Sidious lance l'Ordre 66 exigeant des clones qu'ils abattent leurs leaders Jedi, le chasseur stellaire de Plo Koon est abattu au-dessus d'une des cités de la planète. Ce meurtre fut commis par un pilote d'élite n'étant pas Wolffe, mais le Capitaine clone Jag. Quant à Wolffe, il s'est affranchi de l'ordre 66 et a fui l'armée clone. Il réapparut dans la série Star Wars Rebels.

Jeux vidéo

Plo Koon est un des personnages jouables de Star Wars Episode I: Jedi Power Battles, Lego Star Wars : La Saga complète, Lego Star Wars 3: The Clone Wars et Star Wars: The Clone Wars - Duels au sabre laser. Il est aussi apparu dans Disney Infinity 3.0.

Univers étendu légendes

À la suite du rachat de la société Lucasfilm par The Walt Disney Company, tous les éléments racontés dans les produits dérivés datant d'avant le 26 avril 2014 ont été déclarés comme étant en dehors du canon et ont alors été regroupés sous l’appellation « Star Wars Légendes »[2].

Dernier Padawan instruit par Maître Tyvokka, un Wookie membre en son temps du Conseil Jedi, Plo Koon devient Chevalier Jedi et accompagne Tyvokka plusieurs fois durant les guerres hyperspatiales, notamment Troiken où la République s'apprête à négocier avec le pirate Iaco Stark, spécialisé dans le trafic de bacta. Lorsque la rencontre dégénère en conflit ouvert (connu sous le nom de Guerre hyperspatiale de Stark), Tyvokka en est l'une des premières victimes et c'est à son ancien élève que se rallient les forces gouvernementales jusqu'à ce que le Jedi les mène à la victoire. Peu avant la Bataille de Naboo, il est le Jedi qui découvrit l'affinité pour la Force d'Ahsoka Tano, la future padawan d'Anakin Skywalker, sur Shili.

Koon accède alors à son tour au rang de Maître et il est invité à siéger parmi les douze sages placés à la tête de l'Ordre Jedi. S'il aurait aimé y être rejoint par son ami Qui-Gon Jinn, il comprend vite que ce dernier est trop anticonformiste pour se voir accorder cet honneur et se console en se rapprochant de Micah Giett. La mort de Giett sur Yinchorr est un nouveau choc pour Plo Koon, qui décide immédiatement de prendre en charge la jeune Bultar Swan (Padawan de son compagnon de route défunt) mais ne tarde pas à connaître un nouveau deuil puisque Maître Jinn est tué par le Sith Dark Maul sur Naboo. Il participe alors à la grande discussion sur la réapparition des Sith.

Au cours de la décennie qui suit, le Kel Dor utilise son pouvoir de manipulation mentale afin de disperser les manifestants qui se sont introduits dans le Temple Jedi à la suite de la motion (soutenue par l'Enquête du Peuple) visant à contraindre l'Ordre à rendre des comptes au gouvernement de la République. Vers le même moment, il devra enquêter sur un artefact susceptible de détruire Coruscant. Son collègue du Conseil Jedi Yarael Poof le découvre et détruit la menace en se sacrifiant.

Références

  1. « Profil de Plo Koon », sur starwars.com (consulté le 28 décembre 2017)
  2. (en) « The legendary Star Wars Expanded Universe turns a new page », (consulté le 26 avril 2014)