Pierre Garet

Pierre Garet
Illustration.
Fonctions
Député 1945-1958
Sénateur 1959-1972
Groupe politique MRP (1945-1951)
RI (1951-1955)
IPAS (1956-1958)
RI (1959-1972)
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale
Premier ministre Antoine Pinay
Gouvernement Gouvernement Pinay
Ministre de la Reconstruction et du Logement
Premier ministre Félix Gaillard
Pierre Pflimlin
Gouvernement Gouvernement Félix Gaillard
Gouvernement Pierre Pflimlin
Vice-président du Sénat
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Montdidier
Date de décès
Lieu de décès Amiens
Sépulture Cimetière Saint-Acheul
Nationalité Français
Père Maurice Garet
Grand-père paternel Léon Garet

Pierre Garet, né le à Montdidier (Somme), mort le à Amiens, est un homme politique français. Il est député de la Somme de 1945 à 1958 et ministre à trois reprises durant la IVe République.

Biographie

Situation personnelle

Pierre Léon Maurice Garet est, le fils de Maurice Léon Alexandre Garet et de Marie Thérèse Françoise Lépinois, et le petit-fils de Léon Auguste Garet et de Céline Marie Carré.

Il est président et vice-président de la Société académique du Touquet-Paris-Plage de 1966 à 1972, son père, Maurice Garet, en fut l'un des principaux fondateurs en 1906, membre, président, secrétaire perpétuel et trésorier de 1906 à 1937, et son fils, Jacques Garet, en fut membre, président et secrétaire perpétuel de 1992 à 2011[1],[2],[3],[4],[5].

Parcours politique

Juriste, il est élu en 1945 à l'Assemblée nationale, sous les couleurs du Mouvement républicain populaire, avant de passer aux Républicains indépendants en 1949 et d'en présider le groupe parlementaire de 1953 à 1956. Il est président de la Commission de la reconstruction et des dommages de guerre en 1951.

Il est conseiller municipal d'Amiens de 1947 à 1971.

Du au 8 janvier 1953, il est ministre du Travail et de la Sécurité sociale dans le gouvernement Pinay. Puis, il devient ministre de la Reconstruction et du Logement dans les cabinets Gaillard (du au ) et Pflimlin (du 14 mai au 1er juin 1958).

Pierre Garet est élu sénateur le  ; il devient vice-président de la haute assemblée[6]. Lors de l’élection à la présidence du Sénat qui suit les élections sénatoriales de 1968, il arrive en tête des deux premiers tours de scrutin, mais s'incline au troisième tour face à Alain Poher.

Hommage

Une rue d'Amiens porte le nom de « rue Pierre et Maurice Garet ».

Liens internes

Note et référence

  1. Société académique de Paris-Plage, mémoires de la Société académique de Paris-Plage 1909 : quatrième année, L. Delambre-Deroussent Paris-Plage et Montreuil, 47 p..
  2. Société académique de Paris-Plage, mémoires de la Société académique de Paris-Plage 1912 : septième année, L. Delambre-Deroussent Paris-Plage et Montreuil, 66 p..
  3. Société académique du Touquet-Paris-Plage, Mémoires de la Société académique du Touquet-Paris-Plage Pas-de-Calais 1935-1936 : trentième et trente-et-unième année, Le Touquet-Paris-Plage, Brogniart-Delambre Montreuil-sur-Mer, , 69 p.
  4. Société académique du Touquet-Paris-Plage, Mémoires de la Société académique du Touquet-Paris-Plage Pas-de-Calais 1992-1993 : quatre-vingt-septième et quatre-vingt-huitième année, Le Touquet-Paris-Plage, Imprimerie du Moulin, 62170 Saint-Josse, , 68 p., p. 11
  5. Société académique du Touquet-Paris-Plage, Mémoires de la Société Académique du Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais) 2011-2013 : cent-cinquième à cent-septième année, Le Touquet-Paris-Plage, I.H. Montreuil-sur-Mer 03 21 90 15 15, , 169 p. (ISSN 1273-6384)
  6. Il est mort en fonctions, Ernest Reptin l'a remplacé dès le

Liens externes