André Fallières

André Fallières
Illustration.
Fonctions
Sénateur
[a]
(7 ans, 8 mois et 15 jours)
Élection 16 octobre 1932
Circonscription Lot-et-Garonne
Groupe politique GD
Ministre du Travail, de l'Hygiène, de l'Assistance et de la Prévoyance sociales

(1 an, 10 mois et 9 jours)
Président Gaston Doumergue
Gouvernement Poincaré IV
Prédécesseur Louis Pasquet
Successeur Louis Loucheur
Sous-secrétaire d'État aux Finances

(3 mois et 13 jours)
Président Gaston Doumergue
Gouvernement Briand IX
Prédécesseur Paul Morel[b]
Successeur François Piétri[c]
Député

(8 ans, 5 mois et 23 jours)
Élection 16 novembre 1919
Réélection 11 mai 1924
Circonscription Lot-et-Garonne
Législature XIe, XIIe (IIIe République)
Groupe politique GRD puis GR
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Villeneuve-de-Mézin (France)
Date de décès (à 92 ans)
Lieu de décès Villeneuve-de-Mézin (France)
Sépulture Cimetière de Lannes
Nationalité Française
Parti politique Radicaux indépendants
Père Armand Fallières
Mère Jeanne Fallières
Profession Avocat

André Fallières est un homme politique français, né le à Villeneuve-de-Mézin (Lot-et-Garonne) et mort le dans la même commune.

Biographie

Fils du président de la République Armand Fallières et de son épouse Jeanne, née Bresson, André Fallières est docteur en droit, avocat à la cour d'appel de Paris et secrétaire de la conférence des avocats. Il a une sœur aînée, Anne-Marie Fallières (1874-1962).

Il est chef adjoint du cabinet de son père à la présidence du Sénat de 1899 à 1906, puis conseiller de celui-ci à l'Élysée de 1906 à 1913.

Par la suite, après avoir été affecté au service de la censure durant la Première Guerre mondiale, il est député du Lot-et-Garonne (1919-1928), sous-secrétaire d'État aux Finances (1926) dans le gouvernement Aristide Briand (9), ministre du Travail, de l'Hygiène, de l'Assistance et de la Prévoyance sociale (1926-1928) dans le gouvernement Raymond Poincaré (4), maire de Villeneuve-de-Mézin[d] (1931-1945) et sénateur du Lot-et-Garonne (1932-1940). Il vote les pleins pouvoirs constituants à Philippe Pétain le .

André Fallières est resté célibataire. Il meurt à 92 ans.

Notes

  1. De facto, puisque durant la période de l'Occupation, le Parlement n'est pas dissous, mais le Sénat et la Chambre des députés sont « ajournés jusqu'à nouvel ordre », seul le chef de l'État pouvant les réunir. Le Parlement ne se réunit plus durant toute l'Occupation, entérinant dans les faits le caractère autoritaire du régime de Vichy[1].
  2. Sous-secrétaire d’État aux Finances chargé du Budget.
  3. Sous-secrétaire d’État à la vice-présidence du Conseil et aux Finances, chargé des Finances.
  4. Sa commune natale, qui fait aujourd'hui partie de la commune de Lannes.

Annexes

Références

  • « André Fallières », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externes