Mansplaining

Le mansplaining désigne la situation où un homme se croit en devoir d'expliquer (en anglais explain) à une femme quelque chose qui la concerne directement, généralement de façon paternaliste ou condescendante. Il s'agit d'une notion développée par les mouvements féministes américains, en particulier sur Internet.

Origine

Il s'agit d'un mot-valise qui tire son étymologie des mots anglais man (homme) et explaining (qui explique).

Le terme serait apparu en 2008 après la publication d'un article de l'écrivaine Rebecca Solnit  dans le LA Times, où elle racontait comment son interlocuteur lui avait longuement parlé d'un livre, sans qu'elle ne parvienne à lui expliquer qu'elle en était l'auteur. Elle n'utilise pas le terme « mansplaining » mais les premières occurrences du mot apparaissent sur Internet à ce moment-là[1].

Concept

Le journal The Atlantic cite comme exemple historique de « mansplaining » les propos du théologien Lyman Abbot, lequel affirmait que les femmes ne voulaient pas du droit de vote, en dépit de la montée des mouvements suffragistes. Un exemple historique plus récent est celui de Ronald Reagan expliquant, lors du débat pour la présidence avec Jimmy Carter (en 1980), que la discrimination en matière d'emploi était dans l'intérêt des femmes[1].

Critique

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 (en) A cultural history of mansplaining, The Atlantic, 1er novembre 2012

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus