Jean-Michel Gonzalez

Jean-Michel Gonzalez

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Nom complet Jean-Michel Gonzalez
Naissance
à Bayonne (France)
Taille 1,75 m (5 9)
Surnom Gonzo
Poste Talonneur, pilier
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
Cambo-les-Bains
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1985-1996[1]
1996-1998
1998-2005
2005-2008
Aviron bayonnais
Section paloise
Biarritz olympique
AS Bayonne
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1992-1996 France35 (5)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
2005-2008
2008-2011
2012-2018
2015-2016
2019-2021
2021-2022
2022-
AS Bayonne
Biarritz olympique
AS Bayonne (féminines)
France féminine
Inthalatz Larressore
Saint-Paul sports
AS Bayonne (féminines)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le .

Jean-Michel Gonzalez, surnommé « Gonzo », né le à Bayonne, est un joueur international français de rugby à XV, évoluant en première ligne aux postes de talonneur et de pilier. Il se reconvertit ensuite en tant qu'entraîneur, notamment auprès de l'équipe de France féminine de 2015 à 2016.

Carrière

Joueur

En club

Il prend sa retraite de joueur en 2005.

En équipe de France

Jean-Michel Gonzalez a connu sa première sélection le contre les Pumas[2]

Avec les Barbarians

Le , il est invité une première fois avec les Barbarians français pour jouer contre Cambridge en Angleterre. Les Baa-Baas s'imposent 76 à 41[3]. Le , il joue de nouveau avec les Barbarians français contre l'Afrique du Sud à Brive. Les Baa-Baas s'imposent 30 à 22[4].

Le , il est invité une nouvelle fois avec les Barbarians français pour jouer contre le Lansdowne RFC à Dublin. Les Baa-Baas s'imposent 31 à 24[5]. Le , il joue avec les Baa-Baas contre l'Argentine à Bourgoin-Jallieu. Les Baa-Baas s'imposent 38 à 30[6].

En , il participe à la tournée des Barbarians français en Argentine. Il est titulaire contre le Buenos Aires Rugby Club à San Isidro. Les Baa-Baas s'imposent 52 à 17[7]. Puis, il est remplaçant contre les Barbarians Sud-Américains à La Plata. Il remplace en cours de jeu Cédric Soulette. Les Baa-Baas français s'imposent 45 à 28[8].

En , il est sélectionné avec les Barbarians français pour jouer la Nouvelle-Zélande au Stade Bollaert à Lens[9]. Les Baa-Baas parviennent à s'imposer 23 à 21[10].

En , il connaît une dernière sélection avec les Barbarians français à l'occasion d'un match opposant le XV de France, rebaptisé pour l'occasion XV du Président (afin de contourner le règlement qui interdit tout match international à moins d'un mois de la Coupe du monde), et les Barbarians français, composés essentiellement des joueurs tricolores non retenus dans ce XV présidentiel et mis à disposition des Baa-Baas par Bernard Laporte[11]. Ce match se déroule au Parc des sports et de l'amitié à Narbonne et voit le XV du président s'imposer 83 à 12 face aux Baa-Baas[12].

Entraîneur

Il est appelé comme entraîneur du Biarritz olympique le en remplacement de Jacques Delmas, jusqu'en 2011[13].

Depuis , il intervient auprès des avants de l'Aviron bayonnais afin de travailler la mêlée.

En , il est nommé entraîneur des avants de l'équipe de France féminine, aux côtés du manager Karl Janik, et de l'entraîneur des arrières Philippe Laurent[14]. En , à la suite du changement de comité directeur de la FFR et de l'élection de Bernard Laporte à sa tête, les deux entraîneurs de l'équipe de France féminine sont écartés « sans aucune explication[15] ». Le bilan sportif de l'équipe de France féminine qui, lors des deux dernières saisons, a brillé dans le Tournoi des Six Nations (2e en 2015, vainqueur en 2016) ne semble pas en cause[16].

Il entraîne les cadets du club d'Hasparren durant la saison 2018-2019, puis s'engage le avec le club Inthalatz de Larressore en Fédérale 3[17]. Après deux saisons interrompues en raison de la pandémie de Covid-19, il rejoint Saint-Paul sports en Fédérale 2[18] ; il démissionne dès le mois de [19]. En mai 2022, il retrouve l'AS Bayonne où il est chargé de "restructurer l’ensemble du secteur féminin du club, des équipes cadettes aux seniors"[20].

Saison Club Division Poste Classement Coupe d'Europe Challenge européen
2008 - 2009 Biarritz olympique Top 14 Avants 5e Éliminé en poule -
2009 - 2010 Biarritz olympique Top 14 Avants 7e Défaite en finale -
2010 - 2011 Biarritz olympique Top 14 Avants Éliminé en barrages Éliminé en quart-de-finale -
2019 - 2020 Inthalatz rugby Larressore Fédérale 3 Avants Saison arrêtée
2020 - 2021 Inthalatz rugby Larressore Fédérale 3 Avants Saison arrêtée
2019 - 2020 Saint-Paul sports Fédérale 2 Avants
Année Sélection Tournoi Poste Classement IRB à la fin de l'année Tournoi Coupe du monde
2015 France féminines Six Nations Avants 2e 2e -
2016 France féminines Six Nations Avants 4e Vainqueur -

Palmarès

Joueur

En club

En équipe de France

Entraîneur

Notes et références

Notes

  1. Pour sa dernière année, à 37 ans, il rentre en remplacement de Benoît August à la 74e minute.

Références

  1. Garcia 1996, p. 282.
  2. Garcia 1996, p. 907.
  3. « Cambridge vs Barbarian Rugby Club », sur barbarianrugbyclub.com (consulté le )
  4. « Barbarian Rugby Club vs Afrique du Sud », sur barbarianrugbyclub.com (consulté le )
  5. « Lansdowne vs Barbarian Rugby Club », sur barbarianrugbyclub.com (consulté le )
  6. « Barbarian Rugby Club vs Argentine », sur barbarianrugbyclub.com (consulté le )
  7. « Buenos Aires vs Barbarian Rugby Club », sur barbarianrugbyclub.com (consulté le )
  8. « Barbarians Sud-Américains vs Barbarian Rugby Club », sur barbarianrugbyclub.com (consulté le )
  9. « Barbarians : Ils ne l'ont pas volé! », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le )
  10. « Barbarian Rugby Club vs Nouvelle-Zléande », sur barbarianrugbyclub.com (consulté le )
  11. « Un match pour quoi faire ? », Le Parisien, (consulté le )
  12. « Barbarian Rugby Club vs XV du Président », sur barbarianrugbyclub.com (consulté le )
  13. « Gonzalez démissionne », L'Équipe.
  14. « France Féminines: Janik manager, Gonzalez entraîneur », sur rugbyrama.fr, (consulté le )
  15. Thibault Vincent et Paul Nicolaï, « Equipes de France : Jean-Michel Gonzalez écarté, victime d'une chasse aux sorcières ? », sur francebleu.fr, (consulté le ).
  16. Clément Mazella, « Ému aux larmes après avoir été viré, Gonzalez pointe du doigt la politique de la FFR », sur rugbyrama.fr, 31 décembre 2016 (consulté le 17 février 2019).
  17. Nathan Lautier, « Fédérale 3. Jean-Michel Gonzalez, passé par Biarritz, entraînera les avants de Larressore la saison prochaine », actu.fr,‎ (lire en ligne)
  18. « Rugby. Jean-Michel Gonzalez rebondit comme manager du Saint-Paul Sport », Sud Ouest (consulté le ).
  19. « Rugby/Fédérale 2 : Jean-Michel Gonzalez a quitté le Saint-Paul Sport », Sud Ouest, (consulté le ).
  20. Pierre Penin, « Rugby/Bayonne : Jean-Michel Gonzalez revient à la tête des Neskak », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne, consulté le )

Annexes

Bibliographie

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes