Laurent Cabannes

Laurent Cabannes

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (58 ans)
à Reims (France)
Taille 1,89 m (6 2)
Poste troisième ligne aile
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1982-1986
1986-1996
1995
1996-1998
1998-1999
Section paloise
RC de France
Western Province
Harlequins
Richmond
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1990-1997 France49 (8)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Laurent Cabannes, né le à Reims, est un ancien joueur de rugby à XV international français. Il évoluait au poste de troisième ligne aile.

Biographie

Formé à la Section paloise, Laurent Cabannes signe au Racing CF en 1986. Il a joué au très haut niveau, malgré un genou soumis à rude épreuve. Il est un des plus grands flankers qu'a connu le XV de France[Selon qui ?].

À l'automne 1988, il est victime d'un grave accident de la route et on le croit alorz perdu pour le rugby[1].

Revenu à la compétition lors des phases finales, il devient champion de France en 1990, après avoir battu successivement Grenoble en quart sur un essai refusé à tort aux alpins[2],[3], le Stade toulousain 21-14 comme 3 ans plus tôt en demi-finale puis le SU Agen en finale (22-12 après prolongations). Le Racing était alors emmené par une génération exceptionnelle avec notamment Franck Mesnel, Jean-Baptiste Lafond, Philippe Guillard, Laurent Bénézech ou Éric Blanc.

Le , il joue avec les Barbarians français contre la Nouvelle-Zélande à Agen. Les Baa-Baas s'inclinent 13 à 23[4].

Il a honoré sa première cape le lors d'un test match contre la Nouvelle-Zélande.

En 1995, il participe à la Currie Cup avec Western Province, à la suite de la Coupe du monde en Afrique du Sud de l'équipe de France (ainsi que Thierry Lacroix et Olivier Roumat).

Au début des années 2000, il est consultant pour Canal+. Il met un terme à cette collaboration en à la suite de désaccords avec Éric Bayle, responsable du rugby à la chaîne cryptée[5].

Carrière

En clubs

En équipe nationale

Palmarès

En club

En équipe nationale

Notes et références

  1. Duboisset 2002, p. 295.
  2. Réginald Mouyan, « Michel Ringeval : « Au bout d’un quart d’heure, j'ai compris qu’on ne gagnerait pas » », sur http://lesportdauphinois.com, (consulté le ).
  3. Fabrice Lanfranchi, « RUGBY DE CONTACT VOCAL », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. « Barbarian Rugby Club vs Nouvelle-Zélande », sur barbarianrugbyclub.com (consulté le ).
  5. « Cabannes quitte Canal + », Le Parisien, (consulté le ).
  6. « CABANNES Laurent », sur finalesrugby.fr (consulté le ).

Annexes

Bibliographie

  • François Duboisset, Rugbyguide - Guide français et international : Édition 2003, De Vecchi, , 550 p.

Liens externes