Gulfstream III

Gulfstream III
C-20A/B/C/D/E
G-III
G-III

Rôle Aviation d'affaires
Constructeur Drapeau : États-Unis Gulfstream Aerospace
Équipage 2
Premier vol 2 décembre 1979
Mise en service 1980
Retrait 1986
Production 206
Dérivé de Gulfstream II
Variantes Gulfstream IV
Dimensions
Longueur 25,32 m
Envergure 23,72 m
Hauteur 7,43 m
Aire alaire 86,8 m2
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 14,515 t
À vide 17,235 t
Max. au décollage 31,615 t
Passagers 19
Motorisation
Moteurs Rolls Royce Spey
Poussée unitaire 50,7 kN
Performances
Vitesse de croisière maximale 818 km/h
Vitesse maximale 928 km/h
Autonomie 7 600 km
Plafond 13 716 m
Gulfstream C-20H de l'US Air Force.
Gulfstream C-20F de l'US Army.
Gulfstream C-37B de l'US Air Force.
Gulfstream C-20A de la NASA.

Le Gulfstream III (ou G-III) est un avion d'affaires conçu par la compagnie Gulfstream Aerospace. Il est utilisé par l'armée américaine sous le nom de C-20.

G-III

Le Gulfstream III est une évolution du Gulfstream II. Il possède une plus grande envergure (23,72 m contre 20,98 m), des winglets, de plus grands réservoirs et une plus grande autonomie. Le fuselage a également été allongé de 97 cm. Le G-III conserve les moteurs Rolls Royce Spey du G-II.

Le G-III a volé pour la première fois le . La production a commencé en 1980 et s'est terminée en 1986 en faveur du Gulfstream IV. 206 G-III ont été produits.

C-20

Les C-20 sont une famille d'avions de transport militaires américains en service sous différentes appellations au sein des cinq grandes forces armées des États-Unis (US Army, US Air Force, US Navy, US Marines Corps, et US Coast Guard) pour des missions de transport prioritaire.

Origines

En 1983 le Pentagone annonça son intention d'acquérir un nouveau type d'avion de transport prioritaire, c'est-à-dire destiné à assurer des missions au profit des hautes autorités militaires et civiles. À cette époque l'avion utilisé était en voie d'obsolescence, il s'agissait du Lockheed C-140 Jetstar. Quelques North American CT-39 Sabreliner étaient également utilisés pour pallier le fort taux d'attrition des Jetstar.

Le choix du Gulfstream III eut lieu après que l'US Air Force ait évalué le C-11 utilisé par l'US Coast Guard. Cet avion possédait toutes les qualités attendues par les militaires américains[1], et principalement le fait d'être construit aux États-Unis. Sa sélection fut effective en juillet 1983. Les premiers appareils entrant en service l'année suivante.

Développement

Si extérieurement les C-20 ressemblent fortement aux Gulfstream III puis IV et IV-SP dont ils sont issus, il faut savoir que leurs livrées militaires et leurs cocardes sont les seuls signes distinctifs. À l'exclusion bien sûr des antennes propres aux systèmes de communications militaires embarqués, tels ceux à très basses fréquences. L'aménagement intérieur permet l'accueil, suivant les versions et les missions dédiées, de huit à vingt-six passagers.

En service

Outre le C-20C qui fut acquis pour un rôle de poste de commandement aéroporté, toutes les versions du C-20 ont servi, ou servaient encore en 2012 dans des missions de transport de VIP. Si dans l'US Air Force ces avions ont remplacé les machines citées ci-dessus, il en est autrement dans les autres composantes. Dans l'US Navy ceux-ci ont pris en partie le rôle des Mc Donnell Douglas C-9B Skytrain II utilisés comme transport prioritaire. Il en est de même dans l'US Marines Corps. Dans ces deux armes la flotte de C-20 est épaulée par celle des Cessna UC-35 biréacteurs. Dans l'US Coast Guard la mission de l'unique C-20 fut de remplacer définitivement le C-11A et de permettre au VC-4A d'être redéployé[2] sur la mission de liaisons rapides et d'évacuation sanitaire. Dans l'US Army l'avion a remplacé les derniers Beech VU-21 et CT-39D Sabreliner. La NASA utilise également un C-20A[3] comme plateforme de tests aériens.

Il existe un Gulfstream III très particulier : le Dragon Star. Immatriculé N30LX cet avion vole au profit des Skunk Works, le célèbre bureau d'étude de l'avionneur Lockheed Martin. Il y remplit le rôle de banc d'essais volant pour divers tests[4].

Le C-37A est une version plus puissante destinée à des vols long courrier[5]. Ceux de l'US Air Force sont équipés pour servir comme avion de soutien présidentiel. La série des C-20 est la seule famille d'avions militaires américains à servir dans les cinq armes, seul un autre aéronef a réussi à ainsi s'imposer, le Sikorsky S-70.

Versions

Civil

  • G-1159A ou G-III

Militaire

  • C-20A : Version de série d'origine du Gulfstream III et construite à trois exemplaires.
  • C-20B : Version de série principale du Gulfstream III et construite à huit exemplaires.
  • C-20C : Version de série du Gulfstream III dédiée aux missions de poste de commandement aéroporté et construite à trois exemplaires.
  • C-20D : Version dérivée du C-20B dédiée à l'US Navy construite à trois exemplaires.
  • C-20E : Version dérivée du C-20A dédiée à l'US Army construite à deux exemplaires.
  • C-20F : Version de série d'origine du Gulfstream IV construite à six exemplaires.
  • C-20G : Version dérivée du C-20F et dédiée à l'US Navy et l'US Marines Corps, et construite à quatre exemplaires.
  • C-20H : Version de série d'origine du Gulfstream IV-SP et construite à deux exemplaires.
  • C-20J : Désignation portée à partir de 1989 par l'unique VC-11A de l'US Army.
  • C-37A : Version de série d'origine du Gulfstream V[6] et construite à quatre exemplaires.
  • C-37B : Version de série d'origine du Gulfstream V-SP construite à trois exemplaires.

Utilisateurs

Articles connexes

Notes et références

  1. (en) Tom Kaminsky et Mel Williams, The United States Military Aviation Directory, Norwalk, CT, Airtime Publishing, , 256 p. (ISBN 978-1-880-58829-1, OCLC 44890101)
  2. (en) http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/c-4.htm
  3. (en) http://www.nasa.gov/centers/dryden/research/ESCD/GIII_C20A.html
  4. http://www.avionslegendaires.net/2017/02/actu/dragon-star-laboratoire-volant-des-skunk-works-et-objet-de-fantasmes-complotistes/
  5. (en) John Pike, « C-37A Gulfstream V », sur www.globalsecurity.org (consulté le 6 octobre 2015)
  6. (en) http://www.af.mil/information/factsheets/factsheet.asp?id=91
  7. Arnaud, « Le parc aérien de l’US Air Force en 2015 et en images », sur Avions légendaires, (consulté le 14 novembre 2015).