Ford Trimotor

Ford Trimotor
Ford Trimotor G-CYWZ de la Force aérienne du Canada à l'aéroport de Saint-Hubert en 1931.
Ford Trimotor G-CYWZ de la Force aérienne du Canada à l'aéroport de Saint-Hubert en 1931.

Rôle Avion de transport civil et militaire
Équipage 3 personnes
Premier vol
Retrait Toujours en service
Dimensions
Longueur 15,32 m
Envergure 23,72 m
Hauteur 3,86 m
Aire alaire 77,6 m2
Masse et capacité d'emport
À vide 3 445 kg t
Kérosène 0,886 m3
Passagers 11 à 14
Motorisation
Moteurs 3 Pratt & Whitney Wasp C (9 cylindres étoile refroidis par air)
Puissance unitaire 313 kW
(420 ch)
Puissance totale 939 kW
(1 260 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale 145 km/h
Vitesse maximale 241 km/h
Autonomie 885 km
Plafond 5 640 m
Charge alaire 78,87 kg/m2

Le Ford Trimotor est un avion civil trimoteur construit par la société Ford dans les années 1920.

Historique

C'est lorsque la société Ford rachète en 1925 la Stout Metal Airplane Company pour se diversifier dans l'aéronautique que l'étude de cet avion est lancée. Le prototype vole pour la première fois le . C'est un monoplan à aile haute entièrement métallique. Son revêtement est constitué par une tôle ondulée d'aluminium. On lui donne rapidement le surnom d’Oiseau en fer blanc (Tin goose).

2005. Ford Trimotor exploité par l'Experimental Aircraft Association.

199 exemplaires sortent d'usine entre 1926 et 1933 et pratiquement toutes les compagnies aériennes américaines l'adoptent. Même la Chine en achète à des fins militaires. Un exploit remarquable est celui du vol de Richard Byrd au-dessus du pôle Sud sur un trimotor baptisé Floyd Bennett lors de son expédition en Antarctique le .

L'utilisation de certains de ces avions se prolonge après la Seconde Guerre mondiale, mais surtout leur formule est reprise plusieurs années après par nombre d'autres réalisations comme le Fokker F.VII, le Junkers Ju 52, le Wibault 280T, le Bloch MB.120, le SIAI-Marchetti SM71 ou le Caproni Ca 132.

Il ne reste qu'un seul Ford Trimotor en service commercial, qui est exploité par le service touristique Scenic Airways dans le Grand Canyon du Colorado.

Deux autres exemplaires volent auprès de l'Experimental Aircraft Association (EAA) : Un modèle 4-AT-E racheté par l’association après un crash (aux couleurs de l'Eastern Air Transport) et un autre modèle 5-AT-B (aux couleurs de la Transcontinental Air Transport, TAT), propriété du Liberty Aviation Museum. Ils assurent tous deux de courts vols touristiques aux Etats-Unis.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes