François Feroleto

François Feroleto
Description de cette image, également commentée ci-après
François Feroleto en décembre 2018.
Nom de naissance François Feroloto
Naissance (51 ans)
Montreux, Drapeau de la Suisse Suisse
Nationalité Drapeau : Italie Italienne
Profession Acteur
Séries notables PJ
Peur sur le lac

François Feroleto est un acteur italien[1] né le à Montreux, en Suisse, d'un père italien et d'une mère d’origine allemande.

Biographie

Parcours

François Feroleto est né le à Montreux, en Suisse.

À 16 ans, il quitte l'école pour travailler dans la restauration en tant qu'apprenti cuisinier à Lausanne. Alors qu'il termine son apprentissage, il découvre le théâtre en jouant dans un spectacle amateur et décide de devenir comédien. Quelques mois plus tard, il se rend à Paris et s'inscrit au cours Balachova, dirigé par Vera Gregh, ainsi qu'au cours de Jean-Laurent Cochet. Parallèlement, il exerce divers métiers : il sera tour à tour vendeur, coursier, déménageur, correcteur dans l'édition…

Il fait ses débuts sur scène en 1991 et, pendant quinze ans, c'est au théâtre que se déroule l'essentiel de sa carrière. Il joue principalement des auteurs contemporains, dans le théâtre public comme dans le théâtre privé, et travaille avec des metteurs en scène aussi divers que Marcel Bluwal, Jean-Claude Brialy, Jean-Claude Fall, Bernard Murat, Régis Santon ou Jacques Weber et aux côtés de partenaires tels que Béatrice Agenin, Niels Arestrup, Marie-Christine Barrault, Carole Bouquet, Jean-Pierre Cassel, Roger Dumas, Édith Scob
Avec Michel Bouquet et Claude Brasseur, il joue 490 représentations de À torts et à raisons[2], spectacle qui obtient 11 nominations aux Molières en 2000 et pour lequel il est nommé au Molière de la révélation masculine.

Carrière

En 2005, il est choisi pour interpréter le personnage de Maxime Lukas, nouveau héros de la série télévisée PJ diffusée sur France 2. Il y reste trois ans et tourne 40 épisodes.

En parallèle à PJ, il poursuit son activité au théâtre et participe à la création de deux pièces qui vont être de grands succès publics et critiques : Amitiés sincères, qu'il joue près de 200 fois et qui est nommée au Molière de la meilleure pièce de création en 2005, et Rutabaga Swing, qui se joue 165 fois et qui est nommée au Molière du meilleur spectacle public en 2007.

Il retrouve ensuite Marcel Bluwal, qui l'avait déjà dirigé dans À torts et à raisons, pour À droite toute avec Bernard-Pierre Donnadieu, un téléfilm qui obtient trois Fipa en 2008. Cette même année, la productrice de PJ Michelle Podroznik, également productrice de Plus belle la vie, lui offre de participer à une intrigue du feuilleton marseillais puis, sous la direction de Claire de La Rochefoucauld, il tient le premier rôle masculin de Pour ma fille, aux côtés de Judith Magre, Isabelle Candelier et Lionnel Astier.

De 2010 à 2012, il joue Grand Écart au théâtre de la Madeleine puis en tournée, avec sa compagne Valérie Karsenti et Thierry Lhermitte, dans une mise en scène de Benoît Lavigne.

En 2011, Lucas Belvaux lui confie un des rôles principaux de son film 38 témoins aux côtés d'Yvan Attal, Sophie Quinton et Nicole Garcia.

En 2012, il fait couple avec Céline Sallette dans Un Voyage de Samuel Benchetrit.

En 2013, il joue dans un épisode de Candice Renoir, réalisé par Nicolas Picard-Dreyfuss, puis tourne sous la direction de Claude-Michel Rome dans Crime en Aveyron, avec Florence Pernel, où il rencontre Jean Marc.

En 2014, il retrouve Claude-Michel Rome qui lui confie un des rôles principaux de Stavisky, l'escroc du siècle, aux côtés de Tomer Sisley, Raphaëlle Agogué, Isabelle Gélinas et Francis Renaud.

En parallèle de sa carrière de comédien, François Feroleto est également gérant d'une crêperie à Vanves[3].

Vie privée

Il vit avec la comédienne Valérie Karsenti[4]. Ils ont deux enfants[5].

Théâtre

Francois Feroleto avec Michel Bouquet, Claude Brasseur et toute l’équipe de À torts et à raisons après la 100e du spectacle en décembre 1999.

Filmographie

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Cinéma

Télévision

Doublage

Cinéma

Distinction

Notes et références

  1. voici.fr
  2. A Torts et à raisons
  3. https://www.pblvfrance3.com/t1225-bruno-basini-par-francois-feroleto#139747
  4. « Scènes de Ménages : Qui est le compagnon de Valérie Karsenti, François Feroleto ? », Télé Star,‎ (lire en ligne, consulté le 20 mai 2017).
  5. Nathalie Simon, « Valérie Karsenti, actrice libre », Le Figaro, encart « Le Figaro et vous », vendredi 20 octobre 2017, page 38.
  6. Homosapiens
  7. Rutabaga Swing
  8. Grand Ecart
  9. a b c d e f g h i j k l m n o p q r et s « François Feroleto », sur le site de l'Agence Oz (consulté le 25 avril 2020).

Liens externes