Philippe Guillard

Philippe Guillard
Image dans Infobox.
Philippe Guillard en 2011 au festival du film de Cabourg.
Biographie
Naissance
(60 ans)
Les Abymes
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Sport
Équipes
Position

Philippe Guillard est un joueur de rugby à XV et réalisateur de cinéma français, né le aux Abymes en Guadeloupe, de 1,80 m pour 76 kg, ayant évolué au poste de trois-quarts aile gauche au Racing club de France.

Biographie

Carrière de joueur

Philippe Guillard est formé au Sporting Club Universitaire de France. Il quitte le club pour rejoindre le Racing club de France en 1982. Il participe à la lente ascension du club parisien qui rejoint l'élite en 1985.

En 1987, il atteint la finale du championnat de France mais le Racing est battu par Toulon 15-12 après avoir éliminé le Stade toulousain en demi-finale 10-9.

Il devient champion de France en 1990, après avoir battu successivement Grenoble en quart sur un essai refusé à tort aux Alpins[1],[2], le Stade toulousain 21-14 comme 3 ans plus tôt en demi-finale puis le SU Agen en finale (22-12 après prolongations). Le Racing était alors emmené par une génération exceptionnelle avec notamment Franck Mesnel, Jean-Baptiste Lafond, Laurent Bénézech ou Éric Blanc. Il met un terme à sa carrière un an plus tard, en 1991.

Il fait aussi partie du groupe de cinq joueurs (avec Franck Mesnel, Jean-Baptiste Lafond, Éric Blanc et Yvon Rousset) à créer la marque au nœud papillon rose Eden Park.

Reconversion

Philippe Guillard lors de la demi-finale Stade toulousain-ASM Clermont Auvergne du Top 14 2008-2009.

Il est journaliste, scénariste et écrivain.

En 1999, il reçoit le Prix Sport Scriptum qui récompense le meilleur ouvrage de l'année consacré au sport, remis par l'Union des journalistes de sport en France et la FDJ, pour son ouvrage « Petits bruits de couloir »[3].

Après sa carrière, il travaille sur Canal+. Il présente d'abord, à la mi-temps des matches de football, une chronique humoristique "gestes techniques". Il participe ponctuellement à l'émission Les spécialistes rugby sur Canal+ Sport. Il est aussi régulièrement présent au bord des terrains de Top 14 pour interviewer les acteurs du match. Il a également animé la Nuit du rugby, notamment en 2010 et 2011.

À partir de 2002, il devient scénariste et participe notamment au scénario de plusieurs films de Fabien Onteniente (notamment Camping, Disco et Camping 2).

Sur Canal+, pendant les Jeux olympiques de Pékin en , il a animé, dans le cadre de l'émission Beijing soir animée par Hervé Mathoux, une chronique insolite en utilisant et en détournant des images des épreuves olympiques du jour. Il intervient également dans l'émission Jour de Coupe du monde durant la Coupe du monde de rugby à XV 2011.

Il débute comme réalisateur de cinéma en tournant à l'automne 2009 son long-métrage Le fils à Jo[4], une comédie sur le rugby à XV qui raconte l'histoire d'un père célibataire légende du rugby, Jo Canavaro, qui compte bien que son fils suive ses traces.

En 2015, il écrit et réalise son deuxième long-métrage On voulait tout casser qui met en scène une bande d'amis incarnés par les acteurs Kad Merad, Charles Berling, Benoît Magimel, Vincent Moscato et Jean-François Cayrey.

De novembre 2015 à juin 2016, il participe au Canal Rugby Club sur Canal+. En 2016, son contrat avec Canal+ se termine et n'est pas renouvelé[5].

En 2017, il rejoint la rédaction rugby de France Télévisions pour couvrir le Tournoi des Six Nations. Cédric Beaudou, rédacteur en chef responsable du rugby, annonce qu'il sera notamment chargé de ramener des séquences tournées dans les coulisses de l'équipe de France[6]. Cette collaboration n'est pas renouvelée en 2018.

En 2017, il réalise le court métrage Ze French Touch, film de promotion du dossier de la candidature française à l'organisation de la Coupe du monde de rugby à XV 2023[7].

En 2019, il fait son retour à la télévision en intégrant l'équipe des Tontons Flankers, émission diffusée sur Eurosport 2[8].

Carrière sportive

En club

Palmarès

Bibliographie

  • Pourquoi c'est comment l'amour, éd. du Franc-dire, 1991
  • Petits bruit de couloir, éd. de La Table Ronde (coll. La Petite Vermillon, n° 138), 1999, rééd. 2001 (Grand Prix de la Littérature sportive)

Filmographie

Réalisateur

Coscénariste

Notes et références

  1. Réginald Mouyan, « MICHEL RINGEVAL (PART 2): « AU BOUT D’UN QUART D’HEURE, J’AI COMPRIS QU’ON NE GAGNERAIT PAS» », sur http://lesportdauphinois.com, (consulté le )
  2. Fabrice Lanfranchi, « RUGBY DE CONTACT VOCAL », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. « Prix Sport Scriptum », sur onisep.fr, (consulté le ).
  4. Dont la sortie est programmée pour le 12 janvier 2011 [1]
  5. « Médias : Philippe Guillard viré de Canal + », sur www.lequipe.fr, L'Equipe, (consulté le ).
  6. « Philippe Guillard sur France Télévisions pour le Tournoi des 6 Nations », sur www.lequipe.fr, L'Equipe, (consulté le ).
  7. « Rugby : union sacrée derrière Laporte et France 2023 », sur www.leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le ).
  8. « Alerte casting de choix : Philippe Guillard rejoint Les Tontons Flankers », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le ).

Liens externes