James Whyte Black

James Whyte Black

Sir James Whyte Black, né le et mort le [1], est un médecin et pharmacologue écossais qui a inventé le propranolol et a participé activement à la synthèse de la cimétidine. Il a obtenu le Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1988 (avec Gertrude Elion et George Hitchings) pour cette découverte.

Biographie

Black a fait ses études à l'université de St Andrews, Fife, où il a étudié la médecine, notamment via le département de physiologie, puis fut maître de conférences à l'Université de Malaya. À son retour en Écosse, en 1950, il a rejoint l'université de Glasgow où il a créé le département de physiologie.

Il a été employé par Imperial Chemical Industries (1958-1964), GlaxoSmithKline (1964-1973) et la Wellcome Trust (1978-1984) et a été nommé professeur de pharmacologie à l'university College de Londres (1973-1978) et le King's College de Londres (1984-1992).

Sir James Black contribua à la cardiologie, en tant que médecin et en tant que scientifique. Son invention du propranolol a révolutionné la gestion médicale de l'angine de poitrine.
Il a également démontré, en 1972, la sélectivité des nouveaux antihistaminiques vis-à-vis de l'estomac et suggère alors deux sortes de récepteurs histaminiques : les récepteurs H1 impliqués dans les phénomènes allergiques (l'anaphylaxie) et les récepteurs H2 impliqués dans la sécrétion acide de l'estomac (les ulcères).

Il a été le chancelier de l'université de Dundee entre 1992 et mai 2006.

Il a été fait Knight Bachelor en 1981[2]. En 2000, Sir James a été nommé à l'Ordre du mérite[3] par la reine Élisabeth II. Il a été élu à la Royal Society en 1976[4] et la même année, il a reçu le prix Albert-Lasker.

Notes et références

  1. New York Times 23/3/2010
  2. London Gazette : no 48467, p. 1, 31-12-1980
  3. London Gazette : no 55859, p. 5821, 26-05-2000
  4. (en) [PDF] List of fellows of the Royal Society, 1600-2007. A-J, p. 37

Liens externes

  • (en) Autobiographie sur le site de la fondation Nobel (le bandeau sur la page comprend plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par la personne lauréate — le Nobel Lecture — qui détaille ses apports)
  • Notices d'autorité :
  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes : Brockhaus Enzyklopädie • Encyclopædia Britannica • Encyclopædia Universalis • Gran Enciclopèdia Catalana • Swedish Nationalencyklopedin • Munzinger Archiv • Oxford Dictionary of National Biography
  • Ressources relatives à la recherche :
    • Académie royale de médecine de Belgique
    • (en) Collège royal de chirurgie
    • (en) Munk's Roll
    • (en) Scopus