Lot (département)

Lot
Blason de Lot
Lot (département)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Flag of Région Occitanie (symbol only).svg Occitanie
Création du département
Chef-lieu
(Préfecture)
Cahors
Sous-préfectures Figeac
Gourdon
Président du
conseil départemental
Serge Rigal (Divers Gauche)
Préfet Michel Prosic
Code Insee 46
Code ISO 3166-2 FR-46
Code Eurostat NUTS-3 FR625
Démographie
Gentilé Lotois
Population 173 828 hab. (2017)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Superficie 5 217 km2
Subdivisions
Arrondissements 3
Circonscriptions législatives 2
Cantons 17
Intercommunalités 9
Communes 313
Liens
Site web lot.fr

Le Lot (/lɔt/[Note 1],[1]) est un département du Sud-Ouest de la France, situé dans la région Occitanie qui tire son nom de la rivière Lot. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 46. La préfecture et la plus grande ville est Cahors.

Lot department relief location map.jpg

Histoire

Carte de la France de 1798 divisée en 98 départements. Le Lot (en bleu pâle sur la carte) a le numéro 51.

Le département du Lot est créé le pendant la Révolution française, en application de la loi du , à partir de la province du Quercy, faisant partie du gouvernement de Guyenne. Le territoire du département comprenait alors l'arrondissement de Montauban[2] (cf carte de France départementale ci-contre).

Son chef-lieu et préfecture est Cahors, ville de 12 000 habitants en 1793, (19 878 habitants en 2017).

L'arrondissement de Montauban est transféré au département de Tarn-et-Garonne, lors de sa création en 1808, amputant le département du Lot d'environ un quart de sa superficie ; la ville de Montauban, de 26 160 habitants en 1793, devient le chef-lieu du nouveau département.

Le , Cahors, chef-lieu du département du Lot, est la première à se déclarer ville citoyenne du monde : Cahors Mundi. Le , le Conseil Général du Lot invite les municipalités du Lot « à examiner l’extension du geste de Cahors au département tout entier ». Le , 239 communes du Lot avaient voté le texte de la Charte de mondialisation[3],[4].

Au la région Midi-Pyrénées, à laquelle appartenait le département, fusionne avec la région Languedoc-Roussillon pour devenir la nouvelle région administrative Occitanie.

Emblèmes

Proposition de blason

Blason Blasonnement :
« De gueules au pont de six arches d'argent, maçonné de sable, posé sur des ondes d'azur mouvant de la pointe, sommé de cinq tourelles aussi d'argent, maçonnées de sable, ouvertes du champ, surmontées de cinq fleurs de lys d'or. »

Armoiries du Quercy et de Cahors proposées par Robert Louis comme armoiries départementales.

Géographie

Situation

Le département du Lot fait partie de la région administrative Occitanie. Il est limitrophe des départements de la Corrèze, du Cantal, de l'Aveyron, de Tarn-et-Garonne, de Lot-et-Garonne et de la Dordogne.

Régions naturelles

Sept régions naturelles caractérisent un ensemble de paysages pittoresques et contrastés, traversés d’est en ouest par deux voies d’eau, la Dordogne au nord, le Lot au sud :

  • le Ségala lotois (au nord-est) : frange occidentale du Massif central, ses terrains siliceux et humides sur lesquels alternent forêts et prairies sont favorables à l’élevage bovin ;
  • le Limargue (au centre-est) : adossé au Ségala, c’est également une zone bocagère sur sols humides à dominante argileuse ;
  • les Causses (au centre) : vastes étendues calcaires, karstiques, érodées et sèches, elles occupent les deux-tiers du territoire départemental. C’est le domaine de l’élevage ovin. On trouve notamment, du nord au sud, le Causse de Martel, le Causse de Gramat et le Causse de Limogne ;
  • la Bouriane (à l’ouest) : sables sidérolithiques et influence subatlantique déterminent un paysage fortement boisé où dominent pins maritimes et châtaigniers, exploité en polyculture-élevage ;
  • le Quercy Blanc (au sud) : calcaires lacustres blancs en plateaux peu fertiles alternent avec des vallées molassiques consacrées à la production des céréales-oléagineux, du melon, de la prune, du tabac ;
  • la Vallée du Lot (au sud) : bordée par les cultures légumières et le vignoble en aval de Cahors ;
  • la Vallée de la Dordogne (au nord) : avec ses noyeraies et ses prairies.

Climat

Le Quercy subit deux influences climatiques opposées. Le nord du département connaît un climat davantage montagnard lié à la proximité du Massif central, le sud subit un climat plus tempéré. Le Quercy Blanc supporte les influences directes du bassin aquitain et de la vallée de la Garonne, tour à tour océaniques, continentales et méditerranéennes, selon les saisons.

Économie

Démographie

En 2017, le département comptait 173 828 habitants[Note 2], en diminution de 0,3 % par rapport à 2012 (France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1791 1801 1806 1821 1826 1831 1836 1841 1846
-261 207268 149275 296280 515284 505287 003287 739294 566
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
296 224293 733295 542288 919281 404276 512280 269271 514253 939
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
240 403226 720216 611205 769176 889171 776166 637162 572154 897
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011
147 754149 929151 198150 778154 533155 816160 197169 531174 754
2016 2017 - - - - - - -
173 347173 828-------
(Sources : SPLAF - population totale du département depuis sa création jusqu'en 1962 − puis base Insee − population sans doubles comptes de 1968 à 2006[6] puis population municipale à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Communes les plus peuplées

Liste des 15 communes les plus peuplées du département
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Cahors 46042 CA du Grand Cahors 64,72 19 878 (2017) 307
Figeac 46102 CC Grand-Figeac 35,16 9 792 (2017) 278
Gourdon 46127 CC Quercy-Bouriane 45,56 4 094 (2017) 90
Gramat 46128 CC Causses et Vallée de la Dordogne 57,70 3 528 (2017) 61
Pradines 46224 CA du Grand Cahors 16,49 3 467 (2017) 210
Saint-Céré 46251 CC Causses et Vallée de la Dordogne 11,33 3 462 (2017) 306
Souillac 46309 CC Causses et Vallée de la Dordogne 25,92 3 284 (2017) 127
Prayssac 46225 CC de la Vallée du Lot et du Vignoble 24,50 2 397 (2017) 98
Biars-sur-Cère 46029 CC Causses et Vallée de la Dordogne 3,63 2 139 (2017) 589
Puy-l'Évêque 46231 CC de la Vallée du Lot et du Vignoble 26,38 1 973 (2017) 75
Castelnau Montratier-Sainte Alauzie 46063 CC du Quercy Blanc 84,76 1 880 (2017) 22
Luzech 46182 CC de la Vallée du Lot et du Vignoble 22,13 1 815 (2017) 82
Montcuq-en-Quercy-Blanc 46201 CC du Quercy Blanc 78,20 1 706 (2017) 22
Lalbenque 46148 CC du Pays de Lalbenque-Limogne 52,24 1 684 (2017) 32
Martel 46185 CC Causses et Vallée de la Dordogne 35,28 1 597 (2017) 45

Culture

Le département recense plusieurs structures culturelles, dont :

Conseil départemental

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1951 Jean Rougier SFIO  
1951 1971 Gaston Monnerville Rad.  
1971 1994 Maurice Faure MRG/PRG  
1994 2004 Jean Milhau PRG  
2004 2014 Gérard Miquel Parti socialiste  
2015 En cours Serge Rigal En Marche !  
Les données manquantes sont à compléter.

Chambre de commerce et d'industrie du Lot

Les différents bassins économiques du département sont représentés au travers de l'équipe des élus de la Chambre de commerce et d'industrie du Lot[8].

Présentes à Cahors et à Cambes (près de Figeac), les équipes techniques de la CCI développent toute une gamme de services qui accompagnent les entreprises (environ 7 000 entreprises inscrites au RCS de Cahors) tout au long de leur vie : création, reprise, développement, financement, formation[9], embauches, prévention des difficultés, marketing, export, législation, développement durable, transmission, etc.

Tourisme

Le palais de la Raymondie à Martel
Le palais de la Raymondie à Martel
St Cirq-Lapopie
Rocamadour
Rocamadour

Le Lot est un département touristique. En 2010, 2,15 millions de visiteurs ont apporté 318 millions d'Euros[10]. Les grottes et gouffres y sont nombreux, contenant souvent des peintures pariétales. On trouve par exemple la grotte du Pech Merle à Cabrerets et le gouffre de Padirac (482 831 entrées en 2017[11]). 85 sites de plongée souterraine y sont répertoriés, ce qui dans ce domaine en fait le deuxième lieu au monde après le Yucatan (Mexique)[12].

Le Sud-Ouest du département (la vallée du Lot) est l'une des régions viticoles les plus anciennes de France. Les vins de Cahors sont connus dans le monde entier.

Autoire, Loubressac, Saint-Cirq-Lapopie, Capdenac-le-Haut, Cardaillac ainsi que Carennac ont été classés parmi les plus beaux villages de France. Rocamadour (1 million de visiteurs) est le deuxième site le plus visité de province après le mont Saint-Michel, qui est le troisième site le plus visité de France après la Tour Eiffel et le château de Versailles[13].

Créé en 1999, le parc naturel régional des Causses du Quercy (175 717 hectares, 26 000 habitants) contribue à préserver le patrimoine local. La flore locale et la faune sauvage européenne sont présentées au parc animalier de Gramat. Avec son ciel nocturne vierge de toute pollution lumineuse, le fameux triangle noir du Quercy est un lieu d'observation particulièrement privilégié qui accueille depuis quelques années un tourisme astronomique croissant.

Figeac abrite le musée Champollion et une reproduction géante de la pierre de Rosette, décryptée par cet enfant du pays, l'un des fondateurs de l'égyptologie moderne et Souillac, le Musée de l’automate et de la robotique.

L'abbatiale Sainte-Marie de Souillac
L'abbatiale Sainte-Marie de Souillac
La cathédrale St Etienne de Cahors
La cathédrale St Etienne de Cahors

Les résidences secondaires

Selon le recensement général de la population du , 19,4 % des logements disponibles dans le département étaient des résidences secondaires.

Ce tableau indique les principales communes du Lot dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10 % des logements totaux.

Politique

Administration

Notes et références

Notes

  1. Prononciation en français de France standardisé retranscrite phonémiquement selon la norme API.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  1. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Peeters, Louvain-la-Neuve, 1994, p. 104.
  2. Création du département de Tarn-et-Garonne
  3. Michel Auvray, Histoire des Citoyens du Monde : Un idéal en action de 1945 à nos jours, Auzas Éditeurs Imago, , 432 p., chap. 6-8
  4. « Lotois du Monde », sur lotoisdumonde.fr (consulté le 12 septembre 2020)
  5. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  6. Fiches Insee - Populations légales du département pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017
  7. CCI du Lot
  8. CCI du Lot - Formation
  9. « le Lot - les chiffres clés du tourisme - édition 2012 », sur https://www.tourisme-lot-ressources.com, Lot Tourisme, (consulté le 11 juillet 2018).
  10. « Les activités de découverte culturelle ou de plein air dans le Lot », sur https://www.tourisme-lot-ressources.com, Lot Tourisme, (consulté le 4 juillet 2018).
  11. La face cachée de la Terre [voir en ligne], 45 min 30 s - 45 min 38 s.
  12. L'abbaye du Mont Saint-Michel souffle ses 1300 bougies

Annexes

Articles connexes

Liens externes