Coupe du monde de biathlon 2021-2022

Coupe du monde de biathlon 2021-2022
Description de l'image Biathlon pictogram.svg.
Généralités
Sport Biathlon
Organisateur(s) Union internationale de biathlon
Éditions 45e
Date -
Épreuves 69
masculin 32
féminin 32
masculin/féminin 5
Site web officiel biathlonworld.com

Palmarès
Tenant du titre masculin Johannes T. Bø
féminin Tiril Eckhoff
Vainqueur masculin Quentin Fillon Maillet (1)
féminin Marte Olsbu Røiseland (1)
Plus titré(s) masculin Martin Fourcade (7)
féminin M. Forsberg (6)

Navigation

La 45e édition de la Coupe du monde de biathlon se déroule entre le et le . La compétition se compose de dix étapes, la première à Östersund en Suède, la dernière à Oslo en Norvège. Cette édition est la dernière qui intègre la season opening, étape d'ouverture plus courte que les autres, celle-ci étant apparue lors de l'exercice 2020-2021. D'autre part, une étape était initialement prévue sur le site de Minsk - Raubichi, mais au regard de la situation géopolitique en Biélorussie, celle-ci est relocalisée à Kontiolahti durant l'inter-saison. Enfin, Otepää fait sa première apparition sur le calendrier de la Coupe du monde.

Cette édition est ponctuée, du 4 au 20 février par les Jeux de Pékin 2022, dont les épreuves ne rapportent aucun point pour la Coupe du monde. Par ailleurs, la saison 2020-2021 ayant été perturbée par les restrictions liées à la pandémie du Covid-19, l'étape pré-olympique prévue sur le site de Zhangjiakou, qui accueille les épreuves de biathlon lors des Jeux olympiques, n'a pas pu être organisée. Les biathlètes sont donc arrivés dans l'inconnu sur les pistes chinoises. Johannes Thingnes Bø, Marte Olsbu Røiseland et Quentin Fillon Maillet en reviennent avec chacun un total inédit pour leur sport de cinq médailles remportées en une édition olympique hivernale.

En fin de saison, Quentin Fillon Maillet (hommes) et Marte Olsbu Røiseland (femmes) confirment leur domination en remportant le gros globe de cristal du classement général de la Coupe du monde ainsi que les petits globes du sprint et de la poursuite. Pour l'un et l'autre il s'agit des premiers globes de leur carrière. Tarjei Bø (hommes) et Marketa Davidova (femmes) remportent le globe de l'individuel. Enfin le dernier jour de la saison à Holmenkollen, le Norvégien S. G. Bakken remporte le globe du départ groupé chez les hommes, tandis que Justine Braisaz-Bouchet, championne olympique de la discipline à Pékin un mois plus tôt, en fait de même chez les dames.

Programme

Le 16 mai 2021, est annoncée la relocalisation de l'étape de Minsk - Raubichi à Kontiolahti, en Finlande[1]. Cette décision est prise au regard de la situation géopolitique de la Biélorussie, qui a notamment conduit aux nombreuses manifestations de contestation à la présidence biélorusse d'Alexandre Loukachenko. De plus, la season opening initialement prévue à Kontiolahti est également réassignée à Östersund, qui organise donc les deux premières étapes de la saison. Les épreuves, dates et horaires demeurent inchangés.

Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Kontiolahti
Kontiolahti
Östersund
Östersund
Hochfilzen
Hochfilzen
Le Grand-Bornand
Le Grand-Bornand
Oberhof
Oberhof
Ruhpolding
Ruhpolding
Antholz-Anterselva
Antholz-Anterselva
Minsk
Minsk
Otepää
Otepää
Oslo
Oslo
Voir l’image vierge
Les sites des compétitions initialement prévues en Europe
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Kontiolahti
Kontiolahti
Östersund
Östersund
Hochfilzen
Hochfilzen
Le Grand-Bornand
Le Grand-Bornand
Oberhof
Oberhof
Ruhpolding
Ruhpolding
Antholz-Anterselva
Antholz-Anterselva
Otepää
Otepää
Oslo
Oslo
Voir l’image vierge
Les sites des compétitions prévues en Europe après modifications du calendrier[N 1]

Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Pékin
Pékin
Voir l’image vierge
Le site des compétitions en Asie

Attribution des points

Classement par discipline

Pour les classements spécifiques à chaque discipline (individuel, sprint, poursuite, mass-start, relais), l'attribution des points est la suivante :

Table d'attribution des points de Coupe du monde (sauf mass-start)
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
Points 60 54 48 43 40 38 36 34 32 31 30 29 28 27 26 25 24 23 22 21 20 19 18 17 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
Table d'attribution des points de Coupe du monde pour la mass-start
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Points 60 54 48 43 40 38 36 34 32 31 30 29 28 27 26 25 24 23 22 21 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2

Classement général

Le classement général de la coupe du monde est établi en additionnant les points obtenus lors des disciplines individuelles (individuel, sprint, poursuite et mass-start). En toute fin de saison, les deux moins bons résultats (toutes disciplines individuelles confondues) pour chaque biathlète, sont éventuellement retranchés du total de points marqués afin d'établir le classement général final (pour l'attribution du gros globe de cristal). Une non-participation, un abandon ou une disqualification en course ne rapportent aucun point et font donc partie des moins bons résultats.

Les résultats obtenus lors des Jeux olympiques d'hiver ne sont pas comptabilisés dans le classement général de la Coupe du monde.

Coupe des Nations

Le classement général de la coupe des Nations est obtenu en additionnant les points de chaque athlète obtenus lors des épreuves de l'individuel, de sprint, ainsi que lors des relais. Pour les épreuves de l'individuel et de sprint, ne sont pris en compte que les points des trois athlètes les mieux classés par nation.

  • Pour chaque épreuve de l'individuel ou du sprint, les points sont attribués selon le tableau suivant :
table d'attribution des points pour les épreuves individuelles en Coupe des Nations
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
Points 160 154 148 143 140 138 136 134 132 131 130 129 128 127 126 125 124 123 122 121 120 119 118 117 116 115 114 113 112 111 110 109 108 107 106 105 104 103 102 101

Puis de 1 point en 1 point jusqu'à la 80e place, et de 2 en 2 points pour arriver à 1 point pour la 110e place. Toutes les places suivantes obtiennent 1 point.

  • Pour chaque relais, les points sont attribués selon le tableau suivant :
table d'attribution des points pour les relais en Coupe des Nations
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Points 420 390 360 330 310 290 270 250 230 220 210 200 190 180 170 160 150 140 130 120 110 100 90 80 70 60 50 40 30 20
  • Pour les relais simples mixtes et les relais mixtes, les points sont partagés à moitié entre le classement général de la coupe des Nations féminin et le masculin. Chacun reçoit alors des points selon le tableau suivant :
table d'attribution des points pour les relais mixte et mixte simple en Coupe des Nations
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Points 210 195 180 165 155 145 135 125 115 110 105 100 95 90 85 80 75 70 65 60 55 50 45 40 35 30 25 20 15 10

Déroulement de la saison

Avant les Jeux de Pékin

A la fin de l'année 2021, après quatre étapes (deux fois Östersund, puis Hochfilzen et Le Grand Bornand), la France compte le plus grand nombre de podiums (20), tandis que la Norvège mène au nombre de victoires (8). Chez les hommes, sept biathlètes se succèdent à la première place du classement général. Quentin Fillon Maillet et Émilien Jacquelin alignent les podiums, et font partie des principaux prétendants. Après avoir gagné deux poursuites consécutivement (Hochfilzen et Le Grand Bornand), Fillon Maillet prend le dossard jaune, puis le double champion du monde de la poursuite Émilien Jacquelin remporte le départ groupé dans la station de Haute-Savoie, sa première victoire ordinaire en Coupe du monde, pour s'emparer de la tunique, deux points devant son coéquipier. Chez les femmes, Marte Olsbu Røiseland termine l'année à la première place du classement général avec trois victoires et un total de cinq podiums. La petite sœur de la championne olympique et du monde Hanna Öberg, Elvira se révèle au plus haut niveau international en remportant coup sur coup ses deux premières victoires : la poursuite et la mass-start du Grand Bornand. La Biélorusse Hanna Sola inaugure elle aussi son palmarès en Coupe du monde en gagnant le sprint de Hochfilzen. La France (Anaïs Bescond, Anaïs Chevalier-Bouchet, Julia Simon, Justine Braisaz-Bouchet) remporte le premier relais féminin à Östersund, et termine troisième du suivant remporté à Hochfilzen par la Suède (Mona Brorsson, Anna Magnusson, Elvira Öberg, Hanna Öberg). Côté masculin, la Norvège (avec les frères Johannes et Tarjei Bø, Vetle Sjåstad Christiansen, Sturla Holm Lægreid et Sivert Guttorm Bakken) est invaincue en deux épreuves, et devance à chaque fois l'équipe de France (Fabien Claude, Simon Desthieux, Émilien Jacquelin, Quentin Fillon Maillet).

Le second « trimestre » débute le 7 janvier 2022 à Oberhof avec un sprint masculin dont Émilien Jacquelin prend le départ avec le maillot jaune pour la première fois de sa carrière. Sous des chutes de neige et dans un stade balayé par le vent, Jacquelin est battu de 6 secondes par Aleksandr Loginov qui a commis une faute de moins que lui. Cette deuxième place permet au Français de conforter sa position de leader du classement général[2]. Quant à Julia Simon, elle obtient dans la même spécialité son troisième podium consécutif en terminant deuxième (à égalité avec Hanna Sola) derrière Marte Olsbu Røiseland. Neuvième du sprint, Quentin Fillon Maillet gagne la poursuite le lendemain avec un 18 sur 20 (deux fautes au premier tir), sa troisième victoire de la saison, toujours dans le même format de course, et il reprend la première place du classement général à son compatriote 17e de cette épreuve[3]. Dans la poursuite féminine, Marte Olsbu Røiseland passe toute la course en tête et s'impose largement devant Hanna Öberg, Dzinara Alimbekava et Julia Simon. Avec ce cinquième succès de l'hiver, la Norvégienne conforte sa position en tête du classement général[4].

Elvira Öberg confirme qu'elle sera la principale rivale de Røiseland en remportant le sprint de Ruhpolding juste devant celle-ci, deuxième. Chez les hommes, Quentin Fillon Maillet s'impose avec un sans-faute au tir et le meilleur temps à skis, pour ce qui n'est que la deuxième victoire en sprint de sa carrière (la quatrième de la saison et la dixième au total). Ce succès, combiné à l'absence des biathlètes norvégiens, à la 18e place de Sebastian Samuelson et à la 53e place de son coéquipier Émilien Jacquelin lui permet de faire une belle opération au classement général[5]. Dans la poursuite féminine de Ruhpolding, Marte Olsbu Røiseland continue son parcours d'excellence en étant la seule parmi les quinze premières à réaliser un sans-faute pour signer sa sixième victoire de la saison (la quatrième en poursuite) et la quinzième de sa carrière, loin devant les sœurs Öberg, Elvira passant la ligne d'arrivée 12 secondes avant Hanna. Dans la course masculine, Quentin Fillon Maillet réalise le doublé en gagnant pour la quatrième fois consécutivement dans ce format de course et consolide encore son maillot jaune. Son avance lors de cette poursuite est telle après le troisième tir debout, qu'il peut commettre une faute au dernier passage derrière la carabine, effectuer son tour de pénalité, et ressortir largement devant pour s'imposer en solitaire[6]. Deux relais ponctuent également l'étape de Ruhpoling : victoire de la France (Anaïs Chevalier-Bouchet, Chloé Chevalier, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon) devant la Suède et la Russie chez les filles, et de la Russie devant l'Allemagne et la Biélorussie chez les hommes, les Français ne terminant que cinquième.

Celui des Jeux olympiques ne rapportant pas de points, il n'y aura eu que deux individuels cet hiver à compter pour le classement de la Coupe du monde. Deux fois deuxième, en ouverture de saison à Östersund puis le 20 janvier à Antholz-Anterselva, Tarjei Bø s'adjuge le petit globe de la spécialité[7]. Le vainqueur de l'épreuve italienne, qui ne comptait qu'une victoire jusque là (la poursuite d'Östersund en 2016) est Anton Babikov. Parmi les 103 concurrents à prendre le départ, le biathlète russe est le seul à réussir le sans faute au tir. Mais il ne devance Bø, qui a pourtant écopé de deux minutes de pénalité au tir, que de 9,7 secondes à l'arrivée. Un autre Russe, Said Khalili (19/20 au tir), vient prendre la troisième place et monte sur le podium pour la première fois de sa carrière. Comme l'écrit la presse, Quentin Fillon Maillet « grille un joker » en se classant vingtième, mais il conserve largement son dossard jaune[7]. Côté femmes, le lendemain, c'est Markéta Davidová, gagnante de la première épreuve à Östersund qui s'adjuge le petit globe de l'individuel après une sixième place à Antholz. Cet individuel est marqué par un doublé des Françaises : Justine Braisaz-Bouchet s'impose pour la troisième fois de sa carrière (avec une seule minute de pénalité et le meilleur temps sur les skis), 51 secondes devant Julia Simon (deux minutes de pénalité et meilleur temps réel de l'épreuve); Mona Brorsson accroche quant à elle son premier podium en se classant troisième[8]. La Norvège domine les relais masculin et féminin disputés à Antholz. Les départs groupés sont les dernières épreuves individuelles avant les Jeux de Pékin. Benedikt Doll remporte la mass-start masculine et signe sa première victoire en deux ans (la troisième de sa carrière), grâce à un 19 sur 20. Il devance Johannes Thingnes Bø, trois erreurs mais en forme sur les skis. En forme, Quentin Fillon Maillet l'est également puisqu'il termine huitième malgré six tours de pénalité. Paradoxalement, le Français augmente encore son avance au classement général sur son poursuivant immédiat, Émilien Jacquelin[9]. Dorothea Wierer renoue elle aussi avec le succès (sa dernière victoire remontait à l'individuel de Kontiolahti en ouverture de la saison 2020-2021). Anaïs Chevalier-Bouchet est ressortie en tête du dernier tir mais n'a pu tenir la cadence dans le dernier tour : dépassée par Wierer et Dzinara Alimbekava, elle termine troisième de cette mass-start[10].

Après les Jeux de Pékin

Après sa moisson aux Jeux olympiques de Pékin 2022 où il a gagné quatre médailles d'or, ce qui fait de lui l'athlète le plus titré de cette édition hivernale, Johannes Bø décide d'arrêter là sa saison et de ne pas participer aux trois dernières étapes de la Coupe du monde. « À la fois physiquement et mentalement, cette saison et la précédente ont été très difficiles en termes de contrôle des infections et de préparation en vue des Jeux olympiques de Pékin. Depuis les JO 2018, je n'ai pas trouvé de place pour faire une longue pause. J'ai décidé de la prendre maintenant, et je reste d'ores et déjà prêt et très motivé pour les quatre prochaines années menant aux Jeux olympiques à Anterselva en 2026 » déclare-t-il le 28 février[11]. Par ailleurs, les biathlètes russes et biélorusses ne sont pas autorisés par l'IBU à participer aux dernières étapes de la Coupe du monde en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie lancée le 24 février[12]. Les Ukrainiens pris dans cette guerre ne sont pas non plus présents.

Le 3 mars, lors de la reprise de la Coupe du monde à Kontiolahti, la France connaît la désillusion sur le dernier relais féminin de la saison. Alors que le petit globe de cristal de la spécialité est, sauf accident ou énorme contreperformance, acquis (grâce à quatre podiums en autant de courses), les relayeuses françaises le laissent en effet échapper à cause d'une disqualification à la suite d'une infraction au règlement de Justine Braisaz-Bouchet lors de son tir debout : cette dernière, qui s'est retrouvée contrainte de piocher une dernière fois après avoir perdu une de ses balles de réserve, a engagé un nouveau chargeur de cinq balles dans sa carabine, ce qui est interdit (elle aurait dû dans ce cas, en extraire une balle et l'enclencher manuellement). Les Françaises, particulièrement à la peine au tir (trois tours de pénalité et seize pioches, soit le plus mauvais score du jour), sont finalement privées des points d'une sixième place à l'arrivée (avant la sanction) qui auraient été largement suffisants pour conserver définitivement la tête du classement. C'est la Suède, deuxième de la course, qui en profite pour s'emparer du globe[13]. Chez les hommes, la Norvège, sans les frères Bø (Tarjei, malade, n'est pas présent à Kontiolahti), gagne son cinquième relais en six courses disputées, devant la Suède et la France, et s'adjuge le petit globe de la spécialité.

Quentin Fillon Maillet se rapproche pour sa part du gros globe de cristal : dans la foulée de ses cinq podiums olympiques, il réalise le doublé sprint + poursuite les 5 et 6 mars dans le stade de biathlon finlandais, sécurisant déjà le gain du petit globe de cristal de la poursuite, un format de course qu'il a entièrement dominé cette saison, avec six victoires consécutives en comptant le tire olympique. Au classement général, il possède désormais 174 points d'avance sur son compatriote Émilien Jacquelin, et 215 points sur Sebastian Samuelsson[14]. Coté féminin, le podium du sprint voit figurer deux anciennes fondeuses : Denise Herrmann, championne olympique 2022 de l'Individuel, et la Suédoise Stina Nilsson, médaillée d'or du sprint en ski de fond aux Jeux olympiques de 2018 à PeyongChang. Cette dernière monte sur son premier podium en biathlon, sport qu'elle a rejoint en 2020, en se classant troisième. Entre les deux, figure Tiril Eckhoff qui le lendemain, remporte la poursuite devant Dorothea Wierer et Denise Herrmann. Quatrième à l'arrivée et dominatrice durant l'hiver dans la spécialité, Marte Olsbu Røiseland se met également hors de portée pour le petit globe de la poursuite. Comme pour Fillon Maillet, il s'agit du premier trophée de cristal de sa carrière, en attendant mieux.

L'avant-dernière étape de la saison se déroule sur le site d'Otepää en Estonie, inédit en Coupe du monde. Le sprint hommes, disputé le 10 mars, est remporté par Quentin Fillon Maillet qui poursuit sa série après son doublé à Kontiolahti. Avec un 10 sur 10, il réalise le meilleur temps à skis pour devancer deux autres coureurs sans faute comme lui : Sturla Holm Lægreid à 7 s 2 (il était ressorti 3 secondes derrière lui après le tir debout, mais l'a dépassé dans le dernier tour) et Benedikt Doll à 11 s 1[15]. Ses deux principaux poursuivants au général, Sebastian Samuelsson et Émilien Jacquelin se classent respectivement 18e et 32e. Désormais hors d'atteinte du Suédois et fort d'une avance de 225 points sur son compatriote, Fillon Maillet peut se contenter d'une 23e place sur le départ groupé d'Otepää (et ce en cas de victoire de Jacquelin) pour s'assurer du gain du gros globe à une étape de la fin de la saison[16]. Le lendemain, Julia Simon remporte sa première victoire de la saison et la quatrième de sa carrière en s'imposant dans le sprint féminin, une spécialité où elle n'avait pas encore gagné en Coupe du monde (et où la dernière française à l'avoir emporté était Marie Dorin-Habert en décembre 2015). À la faveur d'un 9 sur 10 au tir et d'une remarquable vélocité à skis, en particulier dans le dernier tour, Simon devance respectivement de 11 et 12,8 secondes Vanessa Voigt et Karoline Knotten, toutes les deux sans-faute[17]. C'est sans surprise que Quentin Fillon Maillet célèbre le gain du gros globe de cristal le 12 mars en prenant la deuxième place du départ groupé avec un 19 sur 20, derrière le vainqueur Vetle Sjåstad Christiansen (20/20) : il devient ainsi le quatrième biathlète français après Patrice Bailly-Salins, Raphael Poirée et Martin Fourcade à remporter la Coupe du monde de biathlon[18]. En relais mixte, la Norvège réalise le Grand Chelem, remportant sa quatrième victoire en quatre courses le 13 mars. En comptant la saison précédente et le titre aux Jeux de Pékin, elle arrive à sept victoires consécutives, mais dans une composition différente, Tiril Eckhoff étant la seule membre du quatuor champion olympique 2022 à figurer dans la formation qui s'impose à Otepää[19].

Lors de la dernière étape à Oslo-Holmenkollen, Marte Olsbu Røiseland la meilleure biathlète de la saison signe chez les femmes trois nouveaux podiums en trois courses : sur le sprint dont elle remporte le petit globe, la poursuite (petit globe déjà en poche) à l'issue de laquelle elle s'assure définitivement le gain du classement général, et la mass-start. Le dernier globe en jeu le dernier jour, celui du départ groupé, est disputé jusqu'au bout : Justine Braisaz-Bouchet, grâce à sa vitesse sur les skis et à un tir parfait lors des séances debout, parvient à faire d'une pierre deux coups en remportant la course et le globe de la spécialité avec seulement deux points de plus qu'Elvira Öberg, cinquième à couper la ligne d'arrivée. Chez les hommes, Quentin Fillon Maillet termine deuxième du sprint derrière Sturla Holm Lægreid et gagne le petit globe de la spécialité. Sa série de victoires consécutives en poursuite (au nombre de six) est interrompue le lendemain, le Français se classant encore deuxième, cette fois derrière l'Allemand Erik Lesser, victorieux pour la troisième fois de sa carrière et à la veille de son départ à la retraite. Avec les globes du classement général, du sprint et de la poursuite déjà acquis, Fillon Maillet avait l'occasion de compléter sa moisson par celui du départ groupé. Pourtant, porteur du dossard jaune et rouge et en position très favorable au départ, il laisse filer cette opportunité. Fillon Maillet rate deux tirs lors du premier passage sur le pas de tir et est contraint à une course poursuite : il termine septième et c'est le vainqueur du jour, le jeune Norvégien Sivert Guttorm Bakken qui s'empare du globe du départ groupé. Fort d'une magnifique fin de saison (trois podiums pour finir), Lægreid termine, comme la saison précédente, à la deuxième place du classement général et remporte le classement des jeunes de moins de 25 ans.

Classements

Classements généraux

Général Hommes[20]
Classement final après 22 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
Quentin Fillon Maillet 984 8 13
2 Sturla Holm Lægreid 736 2 7
3 Sebastian Samuelsson 717 2 6
4 Vetle Sjåstad Christiansen 708 2 4
5 Émilien Jacquelin 706 1 6
6 Tarjei Bø 601 4
7 Simon Desthieux 590 1
8 Benedikt Doll 557 1 3
9 Sivert Guttorm Bakken 553 1 2
10 Erik Lesser 535 1 2
11 Johannes Kühn 484 1 2
12 Tero Seppälä 468
13 Johannes Thingnes Bø 440 1 3
14 Fabien Claude 434
15 Simon Eder 431
16 Roman Rees 429
17 Alexander Loginov 413 1 2
18 Philipp Nawrath 410
19 Anton Smolski 405 3
20 Lukas Hofer 404 1
Général Femmes[21]
Classement final après 22 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
Marte Olsbu Røiseland 957 6 13
2 Elvira Öberg 823 4 8
3 Lisa Theresa Hauser 684 1 3
4 Hanna Öberg 661 1 4
5 Anaïs Chevalier-Bouchet 642 3
6 Denise Herrmann 589 1 4
7 Dzinara Alimbekava 589 2
8 Justine Braisaz-Bouchet 581 2 3
9 Dorothea Wierer 577 1 3
10 Markéta Davidová 560 1 1
11 Tiril Eckhoff 555 3 4
12 Julia Simon 554 1 5
13 Vanessa Voigt 522 1
14 Anaïs Bescond 515 2
15 Ingrid Landmark Tandrevold 470
16 Mona Brorsson 442 1
17 Jessica Jislova 441
18 Hanna Sola 420 1 4
19 Linn Persson 416
20 Kristina Reztsova 366 1
U25 Hommes
Classement final après 22 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1 Sturla Holm Lægreid 736 2 7
2 Sebastian Samuelsson 717 2 6
3 Sivert Guttorm Bakken 553 1 2
4 Filip Fjeld Andersen 403 1
5 Said Khalili 222
U25 Femmes
Classement final après 22 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1 Elvira Öberg 823 4 8
2 Markéta Davidová 560 1 1
3 Vanessa Voigt 522 1
4 Irina Kazakevich 189
5 Ida Lien 187

Coupe des Nations

Général des Nations Hommes[22]
Classement final après 20 épreuves
Rang Nation Points
Norvège 7277
2 Drapeau de la France France 6954
3 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 6707
4 Drapeau de la Suède Suède 5851
5 Drapeau de l'Italie Italie 5475
6 Drapeau de la Russie Russie 5061
7 Drapeau de l'Autriche Autriche 5010
8 Drapeau de la Suisse Suisse 4843
9 Drapeau de la Tchéquie Tchéquie 4574
10 Finlande 4480
Général des Nations Femmes[23]
Classement final après 20 épreuves
Rang Nation Points
Norvège 6856
2 Drapeau de la Suède Suède 6765
3 Drapeau de la France France 6572
4 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 6402
5 Drapeau de la Tchéquie Tchéquie 5488
6 Drapeau de l'Italie Italie 5449
7 Drapeau de l'Autriche Autriche 5093
8 Drapeau de la Suisse Suisse 4838
9 Drapeau de la Russie Russie 4602
10 Drapeau de la Biélorussie Biélorussie 4498

Classement par discipline

Individuel

Hommes[24]
Classement final après 2 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
Tarjei Bø 108 2
2 Sturla Holm Lægreid 100 1 1
3 Simon Desthieux 86 1
4 Johannes Thingnes Bø 83
5 Fabien Claude 64
6 Said Khalili 62 1
7 Anton Babikov 60 1 1
8 Quentin Fillon Maillet 55
9 Vetle Sjåstad Christiansen 52
10 Paul Schommer 51
Femmes[25]
Classement final après 2 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
Markéta Davidová 98 1 1
2 Lisa Theresa Hauser 86 1
3 Dzinara Alimbekava 79
4 Mona Brorsson 78 1
5 Uliana Nigmatullina 71
6 Justine Braisaz-Bouchet 63 1 1
7 Ingrid Landmark Tandrevold 55
8 Julia Simon 54 1
9 Denise Herrmann 48 1
10 Anna Weidel 47

Sprint

Hommes[26]
Classement final après 9 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
Quentin Fillon Maillet 402 3 5
2 Sebastian Samuelsson 340 2 3
3 Sturla Holm Lægreid 284 1 3
4 Émilien Jacquelin 283 2
5 Vetle Sjåstad Christiansen 274 1
6 Johannes Kühn 252 1 2
7 Benedikt Doll 231 2
8 Tarjei Bø 224
9 Filip Fjeld Andersen 218 1
10 Simon Desthieux 214
Femmes[27]
Classement final après 9 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
Marte Olsbu Røiseland 412 2 6
2 Elvira Öberg 340 1 3
3 Hanna Öberg 306 1 1
4 Lisa Theresa Hauser 300 1 2
5 Anaïs Chevalier-Bouchet 289 1
6 Denise Herrmann 274 1 1
7 Tiril Eckhoff 256 1 2
8 Anaïs Bescond 244 1
9 Dzinara Alimbekava 244
10 Hanna Sola 243 1 3

Poursuite

Hommes[28]
Classement final après 7 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
Quentin Fillon Maillet 379 5 6
2 Sebastian Samuelsson 282 3
3 Erik Lesser 253 1 2
4 Émilien Jacquelin 244 2
5 Vetle Sjåstad Christiansen 217 1 2
6 Simon Desthieux 201
7 Sturla Holm Lægreid 199 1
8 Tero Seppälä 167
9 Benedikt Doll 165
10 Tarjei Bø 163 1
Femmes[29]
Classement final après 7 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
Marte Olsbu Røiseland 380 4 5
2 Elvira Öberg 300 1 3
3 Hanna Öberg 262 3
4 Anaïs Chevalier-Bouchet 240 1
5 Lisa Theresa Hauser 222
6 Anaïs Bescond 208 1
7 Julia Simon 192 1
8 Dzinara Alimbekava 190 1
9 Dorothea Wierer 185 2
10 Marketa Davidova 170

Départ Groupé

Hommes[30]
Classement final après 4 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
Sivert Guttorm Bakken 182 1 2
2 Quentin Fillon Maillet 178 2
3 Vetle Sjåstad Christiansen 165 1 1
4 Sturla Holm Lægreid 153 2
5 Émilien Jacquelin 142 1 2
6 Antonin Guigonnat 131
7 Benedikt Doll 123 1 1
8 Tero Seppälä 113
9 Simon Eder 110 1
10 Tarjei Bø 106
Femmes[31]
Classement final après 4 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
Justine Braisaz-Bouchet 162 1 1
2 Elvira Öberg 160 2 2
3 Dorothea Wierer 152 1 1
4 Marte Olsbu Røiseland 134 2
5 Ingrid Landmark Tandrevold 120
6 Vanessa Voigt 119
7 Markéta Davidová 116
8 Julia Simon 114 1
9 Anaïs Chevalier-Bouchet 113 1
10 Denise Herrmann 105

Relais

Hommes[32]
Classement final après 5 épreuves
Rang Nation Points Victoire(s) Podium(s)
Norvège 276 4 4
2 France 239 3
3 Allemagne 231 2
4 Russie 210 1 4
5 Drapeau de la Suède Suède 188 1
Mixte[32]
Classement final après 4 épreuves
Rang Nation Points Victoire(s) Podium(s)
Norvège 205 3 3
2 Suède 191 2
3 France 169 2
4 Allemagne 165 1
5 Autriche 154 1
Femmes[33]
Classement final après 5 épreuves
Rang Nation Points Victoire(s) Podium(s)
Drapeau de la Suède Suède 243 1 4
2 Norvège 235 2 2
3 Drapeau de la France France 216 2 4
4 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 203
5 Drapeau de l'Italie Italie 195 1

Globes de cristal et titres olympiques

Hommes
Disciplines Globes de cristal
Champions olympiques
Général Quentin Fillon Maillet
Coupe des Nations Norvège
Individuel Tarjei Bø Quentin Fillon Maillet
Sprint Quentin Fillon Maillet Johannes Thingnes Bø
Poursuite Quentin Fillon Maillet Quentin Fillon Maillet
Départ Groupé Sivert Guttorm Bakken Johannes Thingnes Bø
Relais Norvège Norvège
Femmes
Disciplines Globes de cristal
Championnes olympiques
Général Marte Olsbu Røiseland
Coupe des Nations Norvège
Individuel Markéta Davidová Denise Herrmann
Sprint Marte Olsbu Røiseland Marte Olsbu Røiseland
Poursuite Marte Olsbu Røiseland Marte Olsbu Røiseland
Départ Groupé Justine Braisaz-Bouchet Justine Braisaz-Bouchet
Relais Suède Drapeau de la Suède Suède
Mixte
Disciplines Globe de cristal
Champion olympique
Relais Norvège Norvège
Autres récompenses - Meilleur jeune de moins de 25 ans
Classe Hommes Femmes
U25 Sturla Holm Lægreid Elvira Öberg

Calendrier et podiums

Hommes

Épreuves individuelles

Calendrier et résultats des compétitions individuelles masculines
Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du
classement général
1 Kontiolahti Östersund[N 1] Individuel 20 km Sturla Holm Lægreid Tarjei Bø Simon Desthieux Sturla Holm Lægreid
Sprint 10 km Sebastian Samuelsson Vetle Sjåstad Christiansen Johannes Thingnes Bø Johannes Thingnes Bø
Simon Desthieux
2 Östersund Sprint 10 km Sebastian Samuelsson Émilien Jacquelin Quentin Fillon Maillet Sebastian Samuelsson
Poursuite 12,5 km Vetle Sjåstad Christiansen Sebastian Samuelsson Émilien Jacquelin Vetle Sjåstad Christiansen
3 Hochfilzen Sprint 10 km Johannes Kühn Martin Ponsiluoma Anton Smolski
Poursuite 12,5 km Quentin Fillon Maillet Émilien Jacquelin Sebastian Samuelsson Sebastian Samuelsson
4 Annecy - Le Grand-Bornand Sprint 10 km Johannes Thingnes Bø Eduard Latypov Filip Fjeld Andersen
Poursuite 12,5 km Quentin Fillon Maillet Eduard Latypov Vetle Sjåstad Christiansen Quentin Fillon Maillet
Départ Groupé 15 km Émilien Jacquelin Quentin Fillon Maillet Tarjei Bø Émilien Jacquelin
5 Oberhof Sprint 10 km Alexander Loginov Émilien Jacquelin Sturla Holm Lægreid
Poursuite 12,5 km Quentin Fillon Maillet Sebastian Samuelsson Tarjei Bø Quentin Fillon Maillet
6 Ruhpolding Sprint 10 km Quentin Fillon Maillet Benedikt Doll Anton Smolski
Poursuite 12,5 km Quentin Fillon Maillet Alexander Loginov Anton Smolski
7 Antholz - Anterselva Individuel 20 km Anton Babikov Tarjei Bø Said Khalili
Départ Groupé 15 km Benedikt Doll Johannes Thingnes Bø Sturla Holm Lægreid
Jeux olympiques d'hiver de 2022 (4 au 20 février 2022)
JO
Pékin Individuel 20 km Quentin Fillon Maillet Anton Smolski Johannes Thingnes Bø
Marque déposée 🛈
Sprint 10 km Johannes Thingnes Bø Quentin Fillon Maillet Tarjei Bø
Poursuite 12,5 km Quentin Fillon Maillet Tarjei Bø Eduard Latypov
Départ Groupé 15 km Johannes Thingnes Bø Martin Ponsiluoma Vetle Sjåstad Christiansen
Fin des Jeux olympiques d'hiver
8 Minsk - Raubichi Kontiolahti[N 1] Sprint 10 km Quentin Fillon Maillet Filip Fjeld Andersen Johannes Kühn Quentin Fillon Maillet
Poursuite 12,5 km Quentin Fillon Maillet Erik Lesser Lukas Hofer
9 Otepää Sprint 10 km Quentin Fillon Maillet Sturla Holm Lægreid Benedikt Doll
Départ Groupé 15 km Vetle Sjåstad Christiansen Quentin Fillon Maillet Sivert Guttorm Bakken
10 Oslo - Holmenkollen Sprint 10 km Sturla Holm Lægreid Quentin Fillon Maillet Sebastian Samuelsson
Poursuite 12,5 km Erik Lesser Quentin Fillon Maillet Sturla Holm Lægreid
Départ Groupé 15 km Sivert Guttorm Bakken Sturla Holm Lægreid Émilien Jacquelin

Relais

Calendrier et résultats des relais hommes
Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
du relais masculin
2 Östersund Relais 4 × 7,5 km Norvège France Russie Norvège
3 Hochfilzen Relais 4 × 7,5 km Norvège France Russie
6 Ruhpolding Relais 4 × 7,5 km Russie Allemagne Biélorussie
7 Antholz - Anterselva Relais 4 × 7,5 km Norvège Russie Allemagne
Jeux olympiques d'hiver de 2022 (4 au 20 février 2022)
JO
Pékin Relais 4 × 7,5 km Norvège France ROC
Marque déposée 🛈
Fin des Jeux olympiques d'hiver
8 Minsk - Raubichi Kontiolahti[N 1] Relais 4 × 7,5 km Norvège Suède France Norvège

Femmes

Épreuves individuelles

Calendrier et résultats des compétitions individuelles féminines
Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du
classement général
1 Kontiolahti Östersund[N 1] Individuel 15 km Markéta Davidová Lisa Theresa Hauser Denise Herrmann Markéta Davidová
Sprint 7,5 km Hanna Öberg Anaïs Chevalier-Bouchet Marte Olsbu Røiseland
2 Östersund Sprint 7,5 km Lisa Theresa Hauser Elvira Öberg Hanna Sola Lisa Theresa Hauser
Poursuite 10 km Marte Olsbu Røiseland Anaïs Bescond Anaïs Chevalier-Bouchet
3 Hochfilzen Sprint 7,5 km Hanna Sola Justine Braisaz-Bouchet Marte Olsbu Røiseland Marte Olsbu Røiseland
Poursuite 10 km Marte Olsbu Røiseland Hanna Sola Elvira Öberg
4 Annecy - Le Grand-Bornand Sprint 7,5 km Marte Olsbu Røiseland Anaïs Bescond Elvira Öberg
Poursuite 10 km Elvira Öberg Julia Simon Hanna Öberg
Départ Groupé 12,5 km Elvira Öberg Julia Simon Kristina Reztsova
5 Oberhof Sprint 7,5 km Marte Olsbu Røiseland Hanna Sola
Julia Simon
Poursuite 10 km Marte Olsbu Røiseland Hanna Öberg Dzinara Alimbekava
6 Ruhpolding Sprint 7,5 km Elvira Öberg Marte Olsbu Røiseland Dorothea Wierer
Poursuite 10 km Marte Olsbu Røiseland Elvira Öberg Hanna Öberg
7 Antholz - Anterselva Individuel 15 km Justine Braisaz-Bouchet Julia Simon Mona Brorsson
Départ Groupé 12,5 km Dorothea Wierer Dzinara Alimbekava Anaïs Chevalier-Bouchet
Jeux olympiques d'hiver de 2022 (4 au 20 février 2022)
JO
Pékin Individuel 15 km Denise Herrmann Anaïs Chevalier-Bouchet Marte Olsbu Røiseland
Marque déposée 🛈
Sprint 7,5 km Marte Olsbu Røiseland Elvira Öberg Dorothea Wierer
Poursuite 10 km Marte Olsbu Røiseland Elvira Öberg Tiril Eckhoff
Départ Groupé 12,5 km 19[N 2] Justine Braisaz-Bouchet Tiril Eckhoff Marte Olsbu Røiseland
Fin des Jeux olympiques d'hiver
8 Minsk - Raubichi Kontiolahti[N 1] Sprint 7,5 km Denise Herrmann Tiril Eckhoff Stina Nilsson Marte Olsbu Røiseland
Poursuite 10 km Tiril Eckhoff Dorothea Wierer Denise Herrmann
9 Otepää Sprint 7,5 km Julia Simon Vanessa Voigt Karoline Knotten
Départ Groupé 12,5 km Elvira Öberg Denise Herrmann Marte Olsbu Røiseland
10 Oslo - Holmenkollen Sprint 7,5 km 17[N 2] Tiril Eckhoff Lisa Theresa Hauser Marte Olsbu Røiseland
Poursuite 10 km Tiril Eckhoff Marte Olsbu Røiseland Paulina Fialkova
Départ Groupé 12,5 km Justine Braisaz-Bouchet Franziska Preuß Marte Olsbu Røiseland

Relais

Calendrier et résultats des relais femmes
Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
du relais féminin
2 Östersund Relais 4 × 6 km France Biélorussie Suède France
3 Hochfilzen Relais 4 × 6 km Suède Russie France France
Suède
6 Ruhpolding Relais 4 × 6 km France Suède Russie France
7 Antholz - Anterselva Relais 4 × 6 km Norvège Russie France
Jeux olympiques d'hiver de 2022 (4 au 20 février 2022)
JO
Pékin Relais 4 × 6 km Suède ROC Allemagne
Marque déposée 🛈
Fin des Jeux olympiques d'hiver
8 Minsk - Raubichi Kontiolahti[N 1] Relais 4 × 6 km Norvège Suède Italie Suède

Mixte

Calendrier et résultats des relais mixtes
Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
du relais mixte
5 Oberhof Relais
2 × 7,5 km H
+ 2 × 7,5 km F
Norvège Biélorussie France Norvège
Relais simple
6 km H
+ 7,5 km F
Russie Autriche Ukraine Russie
Jeux olympiques d'hiver de 2022 (4 au 20 février 2022)
JO
Pékin Relais
2 × 6 km F
+ 2 × 6 km H
Norvège France ROC
Marque déposée 🛈
Fin des Jeux olympiques d'hiver
9 Otepää Relais
2 × 7,5 km H
+ 2 × 7,5 km F
Norvège Suède France Norvège
Relais simple
6 km H
+ 7,5 km F
Norvège Suède Allemagne

Tableau des podiums

Saison complète (Jeux olympiques inclus)

Par biathlète - Hommes (26 épreuves)
Rang Biathlète Places Total de

podiums

1er 2e 3e
1 Quentin Fillon Maillet 10 5 1 16
2 Johannes Thingnes Bø 3 1 2 6
3 Sturla Holm Lægreid 2 2 3 7
4 Sebastian Samuelsson 2 2 2 6
5 Vetle Sjåstad Christiansen 2 1 2 5
6 Émilien Jacquelin 1 3 2 6
7 Benedikt Doll 1 1 1 3
8 Alexander Loginov 1 1 0 2
Erik Lesser 1 1 0 2
10 Johannes Kühn 1 0 1 2
Sivert Guttorm Bakken 1 0 1 2
12 Anton Babikov 1 0 0 1
13 Tarjei Bø 0 3 3 6
14 Eduard Latypov 0 2 1 3
15 Martin Ponsiluoma 0 2 0 2
16 Anton Smolski 0 1 3 4
17 Filip Fjeld Andersen 0 1 1 2
18 Simon Desthieux 0 0 1 1
Said Khalili 0 0 1 1
Lukas Hofer 0 0 1 1
Par biathlète - Femmes (26 épreuves)
Rang Biathlète Places Total de

podiums

1er 2e 3e
1 Marte Olsbu Røiseland 8 2 7 17
2 Elvira Öberg 4 4 2 10
3 Tiril Eckhoff 3 2 1 6
4 Justine Braisaz-Bouchet 3 1 0 4
5 Denise Herrmann 2 1 2 5
6 Julia Simon 1 4 0 5
7 Hanna Sola 1 2 1 4
8 Hanna Öberg 1 1 2 4
9 Lisa Theresa Hauser 1 2 0 3
10 Dorothea Wierer 1 1 2 4
11 Markéta Davidová 1 0 0 1
12 Anaïs Chevalier-Bouchet 0 2 2 4
13 Anaïs Bescond 0 2 0 2
14 Dzinara Alimbekava 0 1 1 2
15 Vanessa Voigt 0 1 0 1
Franziska Preuß 0 1 0 1
17 Kristina Reztsova 0 0 1 1
Stina Nilsson 0 0 1 1
Mona Brorsson 0 0 1 1
Karoline Knotten 0 0 1 1
Paulina Fialkova 0 0 1 1
Par nation (69 épreuves)
Rang Nation Places Total de

podiums

1er 2e 3e
1 Norvège 30 12 21 63
2 Drapeau de la France France 17 21 11 49
3 Drapeau de la Suède Suède 9 14 9 32
4 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 5 6 7 18
5 Drapeau de la Russie Russie 4 6 5 15
6 Drapeau de la Biélorussie Biélorussie 1 6 6 13
7 Drapeau de l'Autriche Autriche 1 3 0 4
8 Drapeau de l'Italie Italie 1 1 4 6
9 Drapeau de la Tchéquie Tchéquie 1 0 0 1
10 ROC 0 1 3 4
11 Drapeau de la Slovaquie Slovaquie 0 0 1 1
11 Ukraine 0 0 1 1

Retraites sportives

De nombreux biathlètes prennent leur retraite sportive à l'issue de cette saison ponctuée par les Jeux Olympiques [34].

Notes et références

Notes

  1. a b c d e f et g En raison de la situation géopolitique de la Biélorussie, l'IBU a pris la décision de disputer à Kontiolahti l'étape initialement prévue à Minsk - Raubichi, Östersund récupérant, quant à elle, l'organisation de la season opening initialement prévue à Kontiolahti. Les épreuves, dates et horaires demeurent inchangées [1].
  2. a et b Changement de jour en raison de prévisions annonçant des conditions météorologiques défavorables pour la date initialement prévue.

Références

  1. a et b « IBU publishes updated World Cup calendar for 2021/2022 season », (consulté le ).
  2. Julien Chesnais, « Biathlon - Émilien Jacquelin deuxième du sprint derrière Alexandr Loginov », sur eurosport.fr, (consulté le ).
  3. Ski Chrono, « Quentin Fillon Maillet s’impose sur la poursuite d’Oberhof, le calvaire d'Émilien Jacquelin », sur ledauphine.com, (consulté le ).
  4. Biathlon Infos, « Oberhof - Marte Roeiseland s'envole », sur ski-nordique.net, (consulté le ).
  5. « Coupe du monde de biathlon - Quentin Fillon Maillet s'impose encore une fois », sur eurosport.fr, (consulté le ).
  6. Ski Chrono, « Quentin Fillon Maillet s’offre un doublé à Ruhpolding et assomme le général ! », sur ledauphine.com, (consulté le ).
  7. a et b Sko Chrono, « Quentin Fillon Maillet grille son joker sur l'individuel d'Antholz, Anton Babikov s'impose », sur ledauphine.com, (consulté le ).
  8. « Doublé français sur l'individuel d'Antholz ! », sur ledauphine.com, (consulté le ).
  9. Pierre Guyon, « Biathlon. Avant les Jeux olympiques, Benedikt Doll remporte la mass start, Guigonnat 4e », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  10. « Dorothea Wierer remporte la mass start d'Antholz devant Dzinara Alimbekava et Anaïs Chevalier-Bouchet », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  11. Biathlon infos, « Johannes Boe met un terme à sa saison », sur ski-nordique.net, (consulté le ).
  12. Ski Chrono, « Ski/Biathlon - Guerre en Ukraine : la Russie et la Biélorussie exclues des compétitions ! », sur ledauphine.com, (consulté le ).
  13. « Biathlon - Coupe du monde. Relais dames : disqualifiée, l'équipe de France laisse échapper le titre à Kontiolahti », sur Le Dauphiné libéré (consulté le ).
  14. Ski Chrono, « Kontiolathi : intouchable sur la poursuite, Quentin Fillon Maillet empoche le petit globe », sur ledauphine.com, (consulté le ).
  15. Ski Chrono, « Sprint : Quentin Fillon Maillet s'impose encore et se rapproche du sacre à Otepää ! », sur ledauphine.com, (consulté le ).
  16. Romain Donneux, « Ce qui manque à Quentin Fillon Maillet pour remporter le gros globe de cristal », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  17. Biathlon Infos, « Otepaa - Julia Simon fait un carton », sur ski-nordique.net, (consulté le ).
  18. « Le gros globe pour Quentin Fillon Maillet, vainqueur du classement général et deuxième de la mass start », sur eurosport.fr, (consulté le ).
  19. Biathlon Infos, « Otepaa - La Norvège intenable », sur ski-nordique.net, (consulté le ).
  20. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Total Score Men », sur biathlonworld.com.
  21. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Total Score Women », sur biathlonworld.com.
  22. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Nations Cup Men », sur biathlonworld.com.
  23. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Nations Cup Women », sur biathlonworld.com.
  24. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Individual Men », sur biathlonworld.com.
  25. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Individual Women », sur biathlonworld.com.
  26. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Sprint Men », sur biathlonworld.com.
  27. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Sprint Women », sur biathlonworld.com.
  28. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Pursuit Men », sur biathlonworld.com.
  29. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Pursuit Women », sur biathlonworld.com.
  30. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Mass Start Men », sur biathlonworld.com.
  31. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Mass Start Women », sur biathlonworld.com.
  32. a et b (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Relay Men », sur biathlonworld.com.
  33. (en) « International Biathlon Union - Standings 2021/2022 - Relay Women », sur biathlonworld.com.
  34. Florian Burgaud, « Biathlon : ils ont pris leur retraite à la fin de l’hiver 2021/2022 », sur nordicmag.info, (consulté le )

Liens externes