Jeux olympiques d'hiver de 2022

Jeux olympiques d'hiver de 2022
Logo
Localisation
Pays hôte Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Ville hôte Pékin
Coordonnées 39° 54′ 13″ N, 116° 23′ 15″ E
Date Du 4 au
Ouverture officielle par Xi Jinping
Président de la république populaire de Chine
Participants
Pays 84
Athlètes -
(- masc. et - fém.)
Compétition
Nombre de sports 7
Nombre de disciplines 15
Épreuves 109
Symboles
Serment olympique -
-
Flamme olympique -
-
Mascotte Bing Dwen Dwen
Géolocalisation
Géolocalisation sur la carte : Chine
(Voir situation sur carte : Chine)
City locator 4.svg
Pékin
Chronologie

Les Jeux olympiques d'hiver de 2022, officiellement connus comme les XXIVe Jeux olympiques d'hiver, ont lieu à Pékin en Chine du 4 au . Pékin obtient les Jeux lors de sa première candidature en s'imposant face à la ville d'Almaty au Kazakhstan. C'est la deuxième fois qu'une ville chinoise organise les Jeux olympiques après les Jeux d'été de 2008 déjà célébrés à Pékin qui devient ainsi la première ville de l'histoire à accueillir à la fois les Jeux olympiques d'été et d'hiver.

Le 17 janvier 2022, devant la progression de la pandémie de Covid-19, le comité olympique prend finalement la décision, inédite dans l'histoire des JO d'hiver, de ne pas vendre de billets au grand public (résidents ou venant de l’étranger).

Sélection de la ville hôte

Le , le CIO annonce la liste des six villes requérantes[1]. Trois d'entre elles se retirent en 2014 avant le choix des villes candidates : Stockholm la première le , puis Cracovie le et enfin Lviv le [2]. Le , après la période d'évaluation des dossiers, le Comité international olympique annonce que les trois villes restantes requérantes sont retenues[3] : Almaty, Pékin et Oslo.

Le , Oslo retire à son tour sa candidature[4]. Ainsi, seules Almaty et Pékin restent dans la course.

Le vote a lieu le à Kuala Lumpur, et le CIO n'a besoin que d'un seul tour pour désigner la ville hôte. Une abstention est comptabilisée au cours du vote[5].

Résultats du choix de la ville candidate
Ville candidate Pays 1er tour
Pékin Chine 44
Almaty Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 40

Organisation

Comité d'organisation

Le comité a été créé le 15 décembre 2015[6]. Il assume la responsabilité de l'organisation et de la coordination de la préparation et du déroulement des Jeux.

En juin 2017, Cai Qi , l'actuel secrétaire du Parti communiste de Pékin, est nommé président du comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2022 à Pékin. Zhang Jiandong, député à la 13e Assemblée nationale populaire, est vice-président exécutif de Beijing 2022[7].

Emblème

Le premier logo des Jeux n'est que provisoire et est dérivé du logo de la candidature auquel seule la mention Candidate city est supprimée.

Le , le Comité d'organisation dévoile les emblèmes olympique et paralympique définitifs des Jeux[8].

Mascotte

Parterre de fleurs aux couleurs des Jeux olympiques d'hiver à Xidan .

Bing Dwen Dwen (chinois : 冰墩墩 ; pinyin : Bīng Dūn Dūn) a été choisi pour être la mascottes des Jeux olympiques. Elle prend la forme d'un panda et elle est accompagnée par Shuey Rhon Rhon (chinois : 雪容融 ; pinyin : Xuě Róng Róng, une Lanterne chinoise qui est la mascotte des jeux paralympiques.

Le comité d'organisation de Beijing 2022 a reçu plus de 5 800 dessins de mascottes provenant de Chine et de 35 pays dans le cadre d'un concours mondial de design. Les projets ont été examinés par des experts chinois et étrangers et les sélections finales ont été effectuées par des équipes de l'Académie des Beaux-Arts de Guangzhou  et de l'Université de Jilin des arts.

Impacts du Covid-19

Après avoir reporté les Jeux olympiques d'été de Tokyo en 2021, la pandémie de Covid-19 avait également grandement perturbé l'accueil du public puisque toutes les parties prenantes, dont le CIO, avaient décidé que les Jeux olympiques se dérouleraient à huis clos sur les sites de Tokyo[9]. Exceptionnellement, certains des sites hors de la métropole, comme Izu (cyclisme), avaient finalement accepté des spectateurs résidant au Japon[10]. Cette exception n'a pas été renouvelée lors des jeux paralympiques.

Six mois plus tard, la question est encore d'actualité pour le comité d'organisation chinois. Le pays ne choisit pas le huis-clos et annonce en septembre 2021 que seules les personnes résidant en Chine pourront y accéder sans que les organisateurs n’annoncent encore de jauge[11].

Des mesures sanitaires restrictives sont annoncées en décembre 2021 pour assister aux matchs de hockey sur glace au Palais national omnisports imposant aux spectateurs d’être vaccinés[12].

La Ligue nationale de hockey a déclaré que ses joueurs ne pourraient pas être présents aux Jeux de Pékin car les créneaux du 6 au 22 février dévolus initialement à la participation aux Jeux olympiques sont finalement utilisés pour reprogrammer des matches de la saison[13],[14].

Finalement, le 17 janvier 2022, devant la progression de la pandémie, le comité de coordination prend la décision de ne pas vendre de billets au grand public (résidents ou venant de l’étranger). Certaines personnalités pourront être invitées, mais aucune précision sur ces invitations n’est donnée[15]. C’est la première fois, dans toute l’histoire des JO d'hiver, que cet événement inédit se produit.

Relais de la flamme olympique

Le relais de la flamme a débuté le 18 octobre 2021 en Grèce[16]. Le 20 octobre 2021, la flamme arrive en Chine[17] et le traditionnel relais de la flamme n'aura lieu que sur 3 jours du 2 au 4 février 2022 sur les différents sites de compétition.

Cérémonie d'ouverture

Pour la parade des Nations, le CIO a depuis les Jeux de Tokyo en 2021 autorisé les comités nationaux à être représentés par deux porte-drapeau, un homme et une femme. Conformément à la tradition, la délégation ouvrant la marche est celle de la Grèce, en sa qualité de pays fondateur des Jeux olympiques, et la dernière, clôturant la parade, est celle du pays hôte, ici la Chine, précédé du pays qui accueillera les Jeux suivants, ici l'Italie. Comme toujours, l'ensemble des autres comités nationaux défilent dans l'ordre alphabétique de la langue de la nation organisatrice des Jeux, le chinois mais selon la méthode de classement employée dans les dictionnaires chinois, comme pour la parade des Jeux de Pékin en 2008.

Cérémonie de clôture

Droits télévisés

Ci-dessous la liste des diffuseurs sélectionnés :

Sites olympiques

Les trois sites sont :

  • Pékin, qui regroupe les sites de compétition des cinq sports de glace (hockey, curling, patinage artistique, patinage de vitesse et patinage de vitesse sur piste courte). La plupart de ces sites sont d'anciennes installations des Jeux olympiques de 2008.
  • La région de Taizicheng dans le Xian de Chongli, près de Zhangjiakou, à 220 km de Pékin et 130 km de la zone de montagne de Xiaohaituo, où se tiennent tous les autres sports de neige[21].

Afin de relier ces sites distants, la Chine s'est employée à réaliser la ligne à grande vitesse Pékin - Zhangjiakou, entrée en service commercial le 30 décembre 2019. Elle relie la gare de Pékin-Nord à Zhangjiakou avec un trajet de seulement 47 minutes (pour plus de 3 heures auparavant)[22].

Emplacement des trois zones olympiques.

Zone de Pékin

Zone de Yanqing - Grand Zhuangke de l'Ouest 

Zone de Zhangjiakou - Taizicheng

Nations participantes

En 2019, la Russie est exclue des Jeux olympiques 2020 et 2022 par l'agence mondiale antidopage pour dopage organisé[23]. Les Russes peuvent participer sous une bannière neutre « ROC » (pour Russian Olympic Committee) aux Jeux olympiques[24].

Le 8 septembre 2021, la commission exécutive du CIO a suspendu le Comité national olympique nord-coréen jusqu'à la fin de 2022 au moins pour violation de la Charte olympique, en raison de son refus d'envoyer des athlètes aux Jeux olympiques d'été de 2020 au motif de préoccupations liées au COVID-19[25]. Le pays pourra peut-être envoyer des athlètes neutres sous le drapeau olympique.

Parmi les nations faisant leurs débuts dans la compétition d'hiver, Haiti sera sans doute présente avec la qualification du skieur alpin Richardson Viano sous réserve de satisfaire aux critères de sélection[26]. L'Arabie saoudite fera également ses débuts aux Jeux olympiques d'hiver.

Les 91 délégations participantes aux Jeux de 2022 (entre parenthèses : nombre de personnes)
en date du 26 janvier 2021
Afrique Amérique Asie Europe Océanie
  • Arabie saoudite (2)
  • Chine (171)
  • Corée du Sud (63)
  • Hong Kong (3)
  • Inde (1)
  • Iran (3)
  • Japon (124)
  • Kazakhstan (34)
  • Kirghizistan (1)
  • Liban (3)
  • Malaisie (2)
  • Mongolie (2)
  • Ouzbékistan (1)
  • Pakistan (1)
  • Philippines (1)
  • Taipei chinois (4)
  • Thaïlande (4)
  • Timor oriental (1)
  • Kosovo (2)
  • Lettonie (58)
  • Liechtenstein (2)
  • Lituanie (13)
  • Luxembourg (2)
  • Macédoine du Nord (3)
  • Malte (1)
  • Moldavie (5)
  • Monaco (3)
  • Monténégro (3)
  • Norvège (73)
  • Pays-Bas (41)
  • Pologne (57)
  • Portugal (3)
  • Roumanie (22)
  • Russian Olympic Committee flag.svg ROC (Russie) (212)
  • Saint-Marin (2)
  • Serbie (2)
  • Slovaquie (50)
  • Slovénie (43)
  • Suède (116)
  • Suisse (168)
  • République tchèque (114)
  • Turquie (7)
  • Ukraine (41)

5 pays 15 pays 18 pays 50 pays 3 pays

Compétitions

Sports au programme

Ces Jeux comprennent 109 épreuves (52 épreuves masculines, 46 féminines et 11 mixtes) pour quinze disciplines.

Disciplines Catégorie
Hommes Femmes Mixte Total
Nombre d'épreuves par discipline
Biathlon Biathlon 5 5 1 11
Bobsleigh Bobsleigh 2 2   4
Combiné nordique Combiné nordique 3     3
Curling Curling 1 1 1 3
Hockey sur glace Hockey sur glace 1 1   2
Luge Luge 2 1 1 4
Patinage artistique Patinage artistique 1 1 3 5
Patinage de vitesse Patinage de vitesse 7 7   14
Saut à ski Saut à ski 3 1 1 5
Patinage de vitesse sur piste courte Short track 4 4 1 9
Skeleton skeleton 1 1   2
Ski acrobatique Ski acrobatique 6 6 1 13
Ski alpin Ski alpin 5 5 1 11
Ski de fond Ski de fond 6 6   12
Snowboard Snowboard 5 5 1 11
Total (15 disciplines) 52 46 11 109

Sept nouvelles épreuves sont introduites à Pékin[27] :

Calendrier

Légende
       Cérémonies        Jour de compétition    4    Jour de finale (Nombre de finales)        Gala d’exhibition
Calendrier général des Jeux olympiques d'hiver de 2022 avec le nombre de finales par jour et par sport
Sports Jour de compétition (février 2022)
2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
Cérémonies Drapeau olympique O C
Bobsleigh Pictogramme Bobsleigh C 1 1 C 1 1
Curling Pictogramme Curling C C C C C C 1 C C C C C C C C C C 1 1
Hockey sur glace Pictogramme Hockey sur glace C C C C C C C C C C C C C C C 1 C C 1
Luge Pictogramme Luge C 1 C 1 1 1
Patinage Artistique Pictogramme Patinage artistique C C 1 C 1 C 1 C 1 C 1 G
Vitesse Pictogramme Patinage de vitesse 1 1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 2
Short-track Pictogramme Short-track 1 2 1 1 2 2
Skeleton Pictogramme Skeleton C 1 1
Ski acrobatique Pictogramme Ski acrobatique C 1 1 C 1 1 1 C 2 1 1 1 2 1
Ski alpin Pictogramme Ski alpin 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Ski
nordique
Biathlon Pictogramme Biathlon 1 1 1 1 1 2 1 1 1 1
Combiné nordique Pictogramme Combiné nordique 1 1 1
Saut à ski Pictogramme Saut à ski 1 1 1 C 1 1
Ski de fond Pictogramme Ski de fond 1 1 2 1 1 1 1 2 1 1
Snowboard Pictogramme Snowboard C 1 1 2 1 2 1 1 C 2
2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
Jour de compétition (février 2022)

Tableau des médailles

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Chine
Total A venir A venir A venir A venir

Controverses

Manque de neige naturelle

Dès le choix de la capitale chinoise pour accueillir ces Jeux, plusieurs voix s'élèvent pour critiquer la distance entre les lieux de compétition sachant qu'il n'y a aucune montagne à proximité de Pékin[28] ; en effet, les épreuves de ski de fond ont lieu à plus de 200 km du village olympique.

Par ailleurs, à Yanqing, où doit se dérouler le ski alpin, il tombe en moyenne cinq centimètres de neige par an. Le comité d'organisation a donc du construire un réseau de neige de culture enterré pour pouvoir garantir la tenue des compétitions[29],[30]. Cette problématique n'est cependant pas une nouveauté car, à l'occasion des précédentes éditions, plusieurs domaines olympiques y avaient massivement recours comme à Sotchi ou PyeongChang[31]. L'enneigement artificiel a débuté à la mi-décembre 2021, le tout sous un processus strict qui prend en compte la protection de l'environnement, garantie par Li Xin, le directeur adjoint de l'exploitation de la montagne au Centre national de ski alpin[32].

Appel au boycott

Les appels au boycott des Jeux olympiques d'hiver 2022 se multiplient en Occident pour condamner les persécutions et l'internement massif des Ouïghours au Xinjiang[33]. Différentes motions sont introduites dans plusieurs pays, dont le « boycott diplomatique »[33]. C'est ainsi qu'en juillet 2021, le Parlement européen vote une résolution à 578 pour et 29 contre demandant aux personnalités politiques et diplomatiques de ne pas se rendre aux Jeux olympiques de 2022[34], pour protester contre les atteintes aux droits de l'homme par la Chine, notamment à Hong-Kong, au Xinjiang ou encore au Tibet[35]. Le 6 décembre 2021, Joe Biden, président des États-Unis, déclare le boycott diplomatique des Jeux olympiques par les États-Unis, à savoir l'absence de délégation diplomatique, sans impact pour les athlètes américains[36]. Les jours suivants, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, le Royaume-Uni et le Canada annoncent également un boycott diplomatique des Jeux olympiques[37],[38],[39]. Le Japon et la Lituanie se joignent à leur tour au boycott diplomatique quelques jours après, tout comme les Pays-Bas et le Danemark[40].

Notes et références

  1. Intérêt croissant pour les Jeux Olympiques d’hiver : six villes se déclarent prêtes à organiser l’édition de 2022 - Comité International Olympique - 15/11/2013
  2. Déclaration du CIO concernant la procédure de candidature à l’organisation des Jeux de 2022 - 30 juin 2014
  3. « JO 2022 : Almaty, Oslo et Pékin sont candidats », sur europe1.fr, 7 juillet 2014
  4. « JO-2022: Oslo retire sa candidature pour raisons financières », lepoint.fr, 1er octobre 2014
  5. « Pékin organisera les Jeux d’hiver 2022 », leprogres.fr, 31 juillet 2015
  6. Organistaion
  7. Zhang Jiandong: Beijing on home stretch for 2022 Winter Olympics
  8. (en) « Beijing 2022 Unveils Official Emblems for the Olympic and Paralympic Winter Games », sur beijing2022.cn, (consulté le ).
  9. Philippe Pons, « Les Jeux olympiques de Tokyo, à huis clos et sous état d’urgence », Le Monde, (consulté le ).
  10. Alan Marchal, « Le vélodrome d'Izu, seul site olympique ouvert au public: "On est tous très conscients de la chance que nous avons" », sur www.dhnet.fr, (consulté le ).
  11. Covid-19 : les JO d'hiver 2022 de Pékin se tiendront sans spectateurs étrangers
  12. Un site menacé par le huis clos à Pékin en raison du Covid-19
  13. C'est officiel : les joueurs de NHL n'iront pas aux Jeux Olympiques de Pékin 2022
  14. Zone Jeux olympiques d'hiver- ICI.Radio-Canada.ca, « La LNH confirme l’absence de ses joueurs aux Jeux de Pékin », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  15. Les Échos avec AFP, « Pékin annule les ventes de billets pour ses JO d'hiver », sur lesechos.fr, (consulté le )
  16. Pékin 2022 : la flamme olympique transmise aux organisateurs chinois sur fond de contestations
  17. JO d’hiver 2022 : la flamme olympique est arrivée à Pékin
  18. Accord ARD/ZDF/Discovery autour des Jeux olympiques
  19. « IOC awards SBS broadcast rights for 2018, 2020, 2022 and 2024 Olympic Games », Olympic.org,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. « J-100 : Eurosport ouvre la marche vers les Jeux olympiques de Pékin 2022 », sur Eurosport, (consulté le )
  21. « Beijing announces gym layout for 2022 Winter Olympics », People's Daily Online, (consulté le )
  22. Vincent de Monicault, « Nouvelle ligne TGV Pékin-Zhangjiakou : la Chine ouvre l’ère du rail intelligent », sur Déplacements Pros, (consulté le )
  23. « La Russie exclue des Jeux Olympiques et des Championnats du monde », L'Équipe, (consulté le ).
  24. « Les athlètes russes sous la bannière "ROC" aux JO de Tokyo et de Pékin », sur RTBF.be, dans les mêmes conditions que la présence de la délégation d'athlètes russes aux jeux olympiques de Tokyo.
  25. La Corée du Nord privée des JO d'hiver à Pékin en 2022 par le Comité International Olympique
  26. Richardson Viano, le destin olympique du premier athlète haïtien aux Jeux d'hiver
  27. (en) « Here's a look at the new women's, gender-balanced disciplines for the 2022 Winter Games », sur ESPN.com, (consulté le )
  28. Héritage de 2008, neige artificielle et bulle imperméable : À quoi ressembleront les JO 2022 ?
  29. Jon Ungoed-Thomas, « Mounting concern over environmental cost of fake snow for Olympics », sur The Guardian, (consulté le ).
  30. Les JO d'hiver de Pékin, les pires de l’histoire en termes d’environnement ?
  31. Voies olympiques et neige artificielle
  32. « Jeux de Pékin | Début de l'enneigement artificiel au centre national de ski alpin », sur La Presse, (consulté le )
  33. a et b « JO d’hiver de Pékin en 2022 : les appels au boycott se multiplient », sur asialyst.com/fr/, (consulté le )
  34. Alexandra Brzozowski, « Le Parlement européen exhorte l’UE à boycotter les Jeux olympiques de Pékin », sur euractiv.fr, (consulté le )
  35. (en) Helen Davidson, « EU votes for diplomats to boycott China Winter Olympics over rights abuses », sur The Guardian,
  36. « JO de Pékin : les Etats-Unis annoncent un boycott diplomatique de la compétition » Accès libre, sur Le Monde,
  37. « JO 2022 : L'Australie rejoint les Etats-Unis dans le boycott diplomatique des Jeux olympiques d'hiver en Chine » Accès libre, sur France TV Info,
  38. « JO d’hiver de Pékin : le Royaume-Uni et le Canada annoncent à leur tour un boycott diplomatique » Accès libre, sur Le Monde,
  39. (en) « New Zealand won't send diplomats to Beijing Olympics, cites COVID-19 » Accès libre, sur Reuters,
  40. JO-2022: pas de représentants officiels du Danemark et des Pays-Bas à Pékin

Voir aussi

Liens externes