Marte Olsbu Røiseland

Marte Olsbu Røiseland
Image illustrative de l’article Marte Olsbu Røiseland
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Contexte général
Sport Biathlon
Période active 2011-2023
Biographie
Nom dans la langue maternelle Marte Olsbu Røiseland
Nationalité sportive Norvégienne
Nationalité Norvège
Naissance (33 ans)
Lieu de naissance Arendal
Taille 1,67 m (5 6)
Poids de forme 60 kg (132 lb)
Club Froland IL
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 3 2 2
Championnats du monde 13 0 4
Coupe du monde (gros globes) 1 1 0
Coupe du monde (petits globes) 2 3 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 19 8 17

Marte Olsbu Røiseland, (peut également s'écrire Roeiseland), née le à Arendal, est une biathlète norvégienne, triple championne olympique.

Double médaillée d'argent en sprint et en relais mixte aux Jeux olympiques de Pyeonchang 2018, elle signe ses deux premières victoires en Coupe du monde les 21 et de la même année, en remportant le sprint et la poursuite de Nové Město. Plusieurs fois titrée avec la Norvège dans les différentes catégories de relais, elle obtient son premier titre individuel de championne du monde en 2020 à Anthloz-Anterselva sur l'épreuve du sprint. Elle réalise dans ces mondiaux un exploit totalement inédit en étant médaillée dans les sept épreuves qu'elle dispute. L'or dans tous les relais (dames, mixte et mixte simple) avec la Norvège, le bronze dans la poursuite et dans l'individuel, et pour finir un cinquième titre à l'arrivée de la mass-start.

La saison 2021-2022 est la meilleure de sa carrière en termes de constance des résultats, et la voit gagner le classement général, s'adjugeant le premier gros globe de cristal de sa carrière. Aux Jeux olympiques de Pékin 2022, elle remporte l'or du relais mixte avec Tiril Eckhoff, Tarjei Bø et Johannes Thingnes Bø, est médaillée de bronze de l'individuel, puis devient double championne olympique à titre individuel en remportant le sprint et la poursuite, avant de prendre une médaille de bronze supplémentaire dans la mass start. Elle est la première biathlète à remporter cinq médailles en six courses (dont trois titres) aux Jeux olympiques d'hiver[1]. Marte Olsbu Røiseland prend sa retraite sportive au terme de la saison 2022-2023.

Carrière

Elle réside à Froland, où elle est membre du club local.

Sa première sélection en équipe nationale a lieu en 2011 à l'occasion des Championnats du monde junior où son meilleur résultat est une neuvième place sur l'individuel.

Elle fait ses débuts en Coupe du monde en à Östersund, où elle marque ses premiers points avec une 28e place sur l'individuel. Olsbu s'impose ensuite sur deux courses de l'IBU Cup à Racines.

Lors de la saison 2013-2014 de Coupe du monde, elle obtient son premier classement dans les dix premières à l'issue du sprint de Pokljuka (10e). Aux Championnats d'Europe 2014 à Nové Město, elle remporte la médaille d'or sur le sprint[2] et la médaille de bronze en relais.

Elle obtient son premier podium de Coupe du monde en relais en .

Aux Championnats du monde 2016 à Holmenkollen, elle est médaillée de bronze avec le relais mixte avant de remporter le titre mondial sur le relais féminin lors duquel elle réussit, en position de dernière relayeuse norvégienne, à résister au retour de la Française Marie Dorin-Habert. Une semaine plus tard, elle signe son premier podium individuel sur le sprint de Khanty-Mansiïsk. Lors des Jeux olympiques de PyeongChang 2018, elle remporte deux médailles d'argent : l'une sur le sprint (deuxième derrière Laura Dahlmeier), et l'autre en compagnie de Tiril Eckhoff, Johannes Thingnes Bø et Emil Hegle Svendsen sur le relais mixte remporté par la France.

Mariée avec Sverre Røiseland en [3] et courant désormais sous son nouveau nom, Marte Olsbu Røiseland remporte la première victoire de sa carrière en Coupe du monde le , à 28 ans : elle domine le sprint de Nové Město avec un sans-faute au tir, s'imposant avec 4 secondes d'avance sur Laura Dahlmeier (1 faute) et 6 secondes sur Paulína Fialková (0 faute)[4]. Elle double son total dès le lendemain en s'imposant à l'arrivée de la poursuite, au sprint, face à Dorothea Wierer avec 2/10e d'avance[5]. Victorieuse également du sprint de Soldier Hollow, elle connait avec la Norvège un succès collectif aux Championnats du monde d'Östersund, remportant les trois médailles d'or sur les relais, tandis que son meilleur résultat individuel est quatrième sur la poursuite.

Lors des championnats du monde 2020 à Anthloz-Anterselva, elle est à nouveau sacrée championne du monde de relais mixte avec la Norvège, puis remporte le lendemain son premier titre mondial individuel en gagnant le sprint. Elle poursuit son parcours sur le podium avec les médailles de bronze de la poursuite puis de l'individuel, avant de conserver avec Johannes Thingnes Bø le titre mondial du relais mixte simple. Elle remporte ensuite le relais dames avec Synnøve Solemdal Tiril Eckhoff et Ingrid Landmark Tandrevold, puis achève les Mondiaux 2020 par une victoire dans la mass-start grâce à un folle remontée depuis la 22e place après les deux premiers tirs couchés. L'exploit est inédit : sept courses, sept médailles dont cinq en or. Ses performances exceptionnelles lors du grand rendez-vous de l'hiver ne lui permettent toutefois pas de terminer mieux que cinquième au classement général de la Coupe du monde 2019-2020.

En fin d'année 2020, Olsbu s'impose sur la poursuite, puis la mass-start de Hochfilzen et se rate sur une seule course (24e d'un individuel). À la trêve de Noël, elle pointe en tête du classement général de la Coupe du monde devant Hanna Öberg[6]. Plus tard, aux Championnats du monde 2021 à Pokljuka, si elle conserve ses titres sur les relais mixte et féminin, elle échoue cependant dans sa quête de médaille individuelle, finissant au mieux quatrième de la mass-start. Sa compatriote Tiril Eckhoff, qui a dominé la compétition, prend le dossard de leader de la Coupe du monde. Marte Olsbu termine la saison de Coupe du monde 2020-2021 à la deuxième place du classement général, soit le meilleur classement final de sa carrière.

Alors qu'elle se dirige vers sa première victoire au classement général lors de la saison 2021-2022 avec six victoires et neuf podiums en quinze courses, Marte Olsbu Røiseland commence les Jeux olympiques de 2022 au Centre de ski nordique et de biathlon de Guyangshu avec la médaille d'or du relais mixte en compagnie de Tiril Eckhoff, Tarjei Bø et Johannes Thingnes Bø. Elle est ensuite médaillée de bronze de l'individuel puis, le 11 février, elle domine largement le sprint avec un sans-faute et le meilleur temps à ski pour remporter son premier titre olympique dans une épreuve individuelle[7]. Avec le dossard no 1, elle domine deux jours plus tard la poursuite de bout en bout, remportant ainsi sa troisième médaille d'or, sa quatrième médaille en quatre courses. Avant les Jeux de Pékin, seul son compatriote Ole Einar Bjørndalen avait réussi pareil exploit (avec quatre médailles d'or) en 2002 à Salt Lake City[8]. Seulement quatrième du relais féminin avec l'équipe de Norvège, Marte Oslbu Røiseland parvient à remporter une cinquième médaille le 18 février, en terminant 3e de la dernière épreuve, le départ groupé gagné par Justine Braisaz-Bouchet. Elle doit cependant partager ce nouveau record de cinq médailles en une olympiade avec Quentin Fillon Maillet[9] et Johannes Thingnes Bø qui ont réalisé la même performance au cours de ces mêmes Jeux. Lauréate en fin de saison du gros globe de cristal et des petits globes du sprint et de la poursuite, elle reçoit ensuite la médaille Holmenkollen[10].

Après s'être interrogée sur la poursuite ou non de sa carrière, Marte Olsbu Røiseland décide de continuer en ciblant comme objectif les championnats du monde 2023. À la suite d'une préparation perturbée par un zona, elle décide de déclarer forfait pour le premier « trimestre » de la coupe du monde (fin d'année 2022)[11],[12]. Lors de son retour à la compétition en janvier, elle se rassure sur sa condition en vue des mondiaux, terminant le mois par deux top 5 à Antholz. Elle commence les championnats du monde par une médaille d'or avec l'équipe de Norvège sur le relais mixte. Puis, après une quatrième place sur le sprint, elle est médaillée de bronze sur la poursuite. Elle ne participe pas à l'individuel, privilégiant le relais mixte simple disputé le lendemain[13] et qu'elle remporte en compagnie de JT Bø. Cet ultime titre, son treizième aux championnats du monde depuis 2016, est synonyme de record chez les femmes. À la reprise de la Coupe du monde à Nove Mesto en mars, elle réalise un nouveau doublé sprint-poursuite, ses premières victoires individuelles de l'hiver. Elle arrête sa carrière à l'issue de l'hiver[14], et s'en va sur un dernier podium de coupe du monde en terminant 2e de la mass-start finale à Oslo-Holmenkollen le 19 mars 2023.

Vie personnelle

Elle est mariée à Sverre Olsbu Røiseland, entraîneur de l'équipe nationale féminine d'Allemagne depuis la saison saison 2022-2023[15]. En , elle annonce qu'elle et son mari attendent leur premier enfant[16].

Palmarès

Jeux olympiques

Édition \ Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte
Pyeongchang 2018 71e Médaille d'argent, Jeux olympiques 4e 8e 4e Médaille d'argent, Jeux olympiques
Pékin 2022 Médaille de bronze, Jeux olympiques Médaille d'or, Jeux olympiques Médaille d'or, Jeux olympiques Médaille de bronze, Jeux olympiques 4e Médaille d'or, Jeux olympiques

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze

Championnats du monde

Édition \ Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte Relais mixte simple
Kontiolahti 2015 31e 42e 5e Épreuve inexistante à cette date
Oslo-Holmenkollen 2016 42e 11e 16e 7e Médaille d'or, monde Médaille de bronze, monde
Hochfilzen 2017 58e 54e 16e 29e 11e 8e
Östersund 2019 23e 25e 4e 7e Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde
Antholz-Anterselva 2020 Médaille de bronze, monde Médaille d'or, monde Médaille de bronze, monde Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde
Pokljuka 2021 20e 6e 9e 4e Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde
Oberhof 2023 4e Médaille de bronze, monde 17e 6e Médaille d'or, monde Médaille d'or, monde

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • — : non disputée par Olsbu
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve

Coupe du monde

  • Vainqueur du classement général (gros globe de cristal) en 2022.
  • 2 petits globes de cristal :
    • Vainqueur du classement du sprint en 2022
    • Vainqueur du classement de la poursuite en 2022
  • 81 podiums[17] :
    • 44 podiums individuels : 19 victoires, 8 deuxièmes places et 17 troisièmes places.
    • 16 podiums en relais : 12 victoires, 3 deuxièmes places et 1 troisième places.
    • 13 podiums en relais mixte : 8 victoires, 2 deuxièmes places et 3 troisièmes places.
    • 8 podiums en relais simple mixte : 5 victoires, 1 deuxième place et 2 troisièmes places.

Palmarès au .

Détail des victoires

Saison \ Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Total
2018-2019 Nové Město
Soldier Hollow
Nové Město 3
2019-2020 Oberhof
Antholz-Anterselva (Ch. du monde)
Antholz-Anterselva (Ch. du monde) 3
2020-2021 Hochfilzen 1
Östersund
Hochfilzen 3
2021-2022 Le Grand-Bornand
Oberhof
Pékin (JO)
Östersund
Hochfilzen
Oberhof
Ruhpolding
Pékin (JO)
8
2022-2023 Nové Město Nové Město 2
Total 0 8 9 2 19

Dernière mise à jour le .

Classements en Coupe du monde

Saison Individuel Sprint Poursuite Mass start Général
Courses Points Position Courses Points Position Courses Points Position Courses Points Position Courses Points Position
2012-2013 1 / 3 13 51e 0 / 10 0 / 8 0 / 5 1 / 26 13 81e
2013-2014 0 / 2 5 / 9 47 53e 3 / 8 63 42e 0 / 3 8 / 22 112 53e
2014-2015 2 / 3 - n.c. 10 / 10 75 44e 7 / 7 77 29e 0 / 5 19 / 25 152 44e
2015-2016 3 / 3 8 56e 8 / 9 139 22e 6 / 8 141 19e 2 / 5 64 25e 19 / 25 352 22e
2016-2017 3 / 3 39 29e 9 / 9 172 14e 8 / 9 236 7e 5 / 5 106 16e 25 / 26 553 12e
2017-2018 2 / 2 46 14e 7 / 8 115 21e 5 / 7 131 14e 5 / 5 158 8e 19 / 22 450 14e
2018-2019 3 / 3 67 13e 9 / 9 326 3e 8 / 8 312 2e 5 / 5 161 4e 25 / 25 855 4e
2019-2020 3 / 3 99 6e 5 / 8 248 4e 3 / 5 104 14e 3 / 5 146 8e 14 / 21 597 5e
2020-2021 3 / 3 38 31e 10 / 10 304 2e 8 / 8 319 2e 5 / 5 175 4e 26 / 26 963 2e
2021-2022 1 / 2 31 21e 9 / 9 412 1re 7 / 7 380 1re 3 / 4 134 4e 20 / 22 957 1re
2022-2023 ' ' 24e ' ' 14e ' ' 11e ' ' 9e ' ' 15e

Résultats détaillés en Coupe du monde

Résultats détaillés en Coupe du monde
Saison 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 Classement
2012-2013 . 81e
IN
28e
SP
PU
SP
PU
SP
PU
MS
SP
PU
SP
MS
SP
PU
SP
PU
IN
MS
SP
PU
MS
IN
SP
SP
PU
MS
2013-2014 . 53e
IN
SP
PU
Ann.
SP
PU
SP
45e=
PU
21e
SP
PU
MS
IN
PU
SP
PU
SP
PU
IN
MS
SP
10e
PU
28e
MS
SP
24e
SP
42e
PU
10e
SP
71e
PU
MS
2014-2015 . 44e
IN
68e
SP
56e
PU
35e
SP
23e
PU
45e
SP
29e
PU
16e
MS
SP
49e
MS
SP
30e
MS
SP
35e
PU
16e
SP
24e
PU
27e
IN
50e
SP
61e
SP
30e
PU
41e
IN
MS
SP
53e
PU
34e
MS
2015-2016 . 22e
IN
65e
SP
26e
PU
7e
SP
71e
PU
SP
48e
PU
29e
MS
SP
25e
PU
19e
MS
IN
33e
MS
SP
11e
PU
29e
SP
61e
MS
13e
SP
PU
SP
11e
PU
16e
IN
42e
MS
7e
SP
3e
PU
8e
MS
Ann.
2016-2017 . 12e
IN
15e
SP
61e
PU
SP
3e
PU
9e
SP
23e
PU
18e
MS
5e
SP
24e
PU
7e
MS
10e
SP
17e
PU
9e
IN
28e
MS
28e
SP
54e
PU
16e
IN
58e
MS
29e
SP
24e
PU
9e
SP
31e
PU
23e
SP
6e
PU
6e
MS
16e
2017-2018 . 14e
IN
10e
SP
7e
PU
3e
SP
13e
PU
5e
SP
41e
PU
45e
MS
11e
SP
PU
IN
26e
MS
15e
SP
65e
PU
MS
4e
SP
2e
PU
4e
IN
71e
MS
8e
SP
21e
MS
6e
SP
41e
PU
19e
SP
10e
PU
20e
MS
20e
2018-2019 . 4e
IN
21e
SP
23e
PU
5e
SP
47e
PU
30e
SP
1er
PU
1er
MS
13e
SP
4e
PU
12e
SP
4e
MS
8e
SP
3e
PU
4e
MS
10e
SI
12e
SP
Ann.
SP
1er
PU
4e
SP
25e
PU
4e
IN
23e
MS
7e
SP
6e
PU
4e
MS
9e
2019-2020 . 5e
SP
2e
IN
19e
SP
7e
PU
17e
SP
PU
MS
SP
1er
MS
3e
SP
6e
PU
9e
IN
12e
MS
6e
SP
1er
PU
3e
IN
3e
MS
1er
SP
MS
SP
PU
SP
Ann.
PU
Ann.
MS
Ann.
2020-2021 . 2e
IN
24e
SP
2e
SP
4e
PU
2e
SP
4e
PU
1er
SP
3e
PU
7e
MS
1er
SP
5e
PU
2e
SP
8e
MS
7e
IN
31e
MS
7e
SP
6e
PU
9e
IN
20e
MS
4e
SP
7e
PU
3e
SP
14e
PU
4e
SP
6e
PU
1er
MS
29e
2021-2022 . 1er
IN
10e
SP
3e
SP
12e
PU
1er
SP
3e
PU
1er
SP
1er
PU
4e
MS
6e
SP
1er
PU
1er
SP
2e
PU
1er
IN
MS
IN
3e
SP
1er
PU
1er
MS
3e
SP
8e
PU
4e
SP
10e
MS
3e
SP
3e
PU
2e
MS
3e
2022-2023 .
IN
SP
PU
SP
PU
SP
PU
MS
SP
16e
PU
8e
IN
8e
MS
SP
4e
PU
5e
SP
4e
PU
3e
IN
MS
17e
SP
1er
PU
1er
IN
55e
MS
4e
SP
32e
PU
MS
2e

Championnats d'Europe Open

Édition \ Épreuve Individuel Sprint Poursuite Relais
Bansko 2013 19e 9e 13e 4e
Nové Město 2014 14e Médaille d'or, Europe 7e Médaille de bronze, Europe

IBU Cup

  • 32 courses entre 2010 et 2014

Championnats du monde juniors

Édition \ Épreuve Individuel Sprint Poursuite Relais
Nové Město 2011 9e 37e 27e

Championnats de Norvège

  • 8 titres de championne de Norvège
    • Individuel en 2014
    • Sprint en 2015 et 2018
    • Poursuite en 2015 et 2018
    • Mass start en 2016, 2017 et 2018

Distinctions

Références

  1. Chez les hommes, Johannes Thingnes Bø et Quentin Fillon Maillet ont également réalisé lors des Jeux de Pékin cette performance record d'obtenir cinq médailles.
  2. (en) Biathlon - Olsbu takes European Championships sprint title, sur eurosport.yahoo.com, le 1er février 2014
  3. Mirko Homninal, « Biathlon : Marte Olsbu s'est mariée », sur ski-nordique.net, (consulté le )
  4. Mirko Hominal, « Marte Roeiseland devance Laura Dahlmeier ski-nordique.net », sur ski-nordique.net, (consulté le )
  5. Eurosport, « Marte Olsbu n'a pas attendu pour doubler la mise », sur Eurosport, (consulté le )
  6. (en) 5 things we learned in Trimester 1, sur biathlonworld.com
  7. Ski Chrono, « Biathlon : Marte Olsbu Roeiseland titrée sur le sprint, pas de grand chelem pour les Bleues », sur leauphine.com, (consulté le )
  8. Aude Lasjaunias, « JO 2022 : sacrée en poursuite, la biathlète norvégienne Marte Olsbu Roeiseland entre dans l’histoire », sur lemonde.fr, (consulté le )
  9. « Les chiffres de l'impressionnante razzia de Quentin Fillon Maillet aux JO de Pékin », sur lequipe.fr, (consulté le )
  10. (en) « Johannes Høsflot Klæbo receives Holmenkoll Medal », sur fis-ski.com, .
  11. Florian Burgaud, « Biathlon : Marte Olsbu Roeiseland souffre d’un zona », sur nordicmag.info, .
  12. avec AFP, « Coupe du monde : Marte Olsbu Roeiseland déclare forfait jusqu'en janvier », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  13. M. V., « Elvira Oeberg et Marte Olsbu Roeiseland absentes de l'individuel des Mondiaux d'Oberhof », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  14. « Marte Olsbu Roeiseland met un terme à sa carrière », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  15. « Biathlon : Sverre Olsbu Roeiseland devient entraîneur de l’équipe nationale féminine d'Allemagne », sur nordicmag.info, .
  16. « « Le sport de haut niveau ne me manque pas » : Marte Olsbu Roeiseland, qui attend son premier enfant, raconte sa nouvelle vie », sur nordicmag.info, .
  17. Championnats du monde et Jeux olympiques inclus.

Liens externes