Axel Witsel

Axel Witsel
Image illustrative de l’article Axel Witsel
Witsel en 2018.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund
Numéro 28
Biographie
Nom Axel Laurent Angel Lambert Witsel
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Naissance (30 ans)
Lieu Liège (Belgique)
Taille 1,86 m (6 1)[1]
Période pro. 2006 -
Poste Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1995-1997Drapeau : Belgique RRC Vottem
1997-1999Drapeau : Belgique RCS Visé
1999-2006Drapeau : Belgique Standard de Liège
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2006-2011Drapeau : Belgique Standard de Liège194 (45)
2011-2012Drapeau : Portugal SL Benfica 052 0(5)
2012-2017Drapeau : Russie Zénith Saint-Pétersbourg180 (22)
2017-2018Drapeau : République populaire de Chine Tianjin Quanjian048 0(6)
2018-Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund060 0(8)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2004Drapeau : Belgique Belgique -15 ans001 0(0)
2005Drapeau : Belgique Belgique -16 ans002 0(0)
2005-2006Drapeau : Belgique Belgique -17 ans019 0(0)
2006-2007Drapeau : Belgique Belgique -18 ans005 0(0)
2006Drapeau : Belgique Belgique -19 ans003 0(0)
2007-2009Drapeau : Belgique Belgique espoirs010 0(0)
2008-Drapeau : Belgique Belgique102 0(9)[2] 
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 9 novembre 2019

Axel Witsel est un footballeur international belge, né le à Liège en Belgique. Il évolue actuellement au poste de milieu défensif au Borussia Dortmund.

Biographie

Jeunesse

Axel Witsel, d'origine martiniquaise par son père, est formé au centre de formation du Standard de Liège, où il arrive à l'âge de 9 ans, en provenance du RCS Visé, après avoir refusé l'année précédente. Il a étudié durant deux années à l'école St-Lambert de Herstal avec son comparse Mehdi Carcela. Il est rapidement considéré comme un grand espoir du football belge. Il possède un style léger et fluide, avec un toucher de balle très fin. Déjà à cet âge-là, Witsel était réputé pour sa conservation du ballon. Une de ses principales qualités est sa polyvalence, Witsel pouvant à la fois évoluer comme meneur de jeu, comme milieu relayeur ou sur un flanc, que ce soit à gauche ou à droite.

Il rencontre au Standard Nacer Chadli, futur international belge, qui devient un ami proche.

Carrière en club

Standard de Liège (2006-2011)

Witsel effectue donc ses débuts en professionnel (déjà avec le numéro de maillot 28) lors de la saison 2006-2007, en Jupiler League. Il rentre pour la première fois en jeu dans le stade de Sclessin le 17 septembre contre le FC Brussels (victoire des Rouches 2-1). Il dispute son premier match en compétition européenne contre le Celta Vigo en septembre, en Coupe de l'Uefa en entrant à la fin du match sans pouvoir empêcher la défaite des siens 0-3. Petit à petit, au fil de la saison, l'entraîneur du Standard Michel Preud'homme accorde sa confiance au jeune Axel, qui finit même par marquer son premier but avec le Standard sur le terrain du KSV Roulers, du pied gauche sur un centre de Milan Rapaić[3]. Il termine sa première saison professionnelle avec deux buts en championnat, inscrits tous les deux à l'extérieur. Le Standard termine troisième du championnat, synonyme de qualification pour le second tour de la Coupe UEFA, et perd contre le FC Bruges en finale de la coupe de Belgique, finale durant laquelle Witsel est titulaire. C'est d'ailleurs durant cette compétition qu'il inscrit son premier but à Sclessin, contre le RSC Anderlecht, en demi-finales, en ouvrant le score d'une frappe à ras de terre à l'entrée de la surface de réparation. Lors de ses célébrations de but, il a l'habitude d'imiter la colombe avec ses mains.

Il démarre la saison 2007-2008 d'une excellente manière, à l'image de son équipe : il inscrit deux buts en championnat en trois journées, dont le premier contre Zulte Waregem du pied gauche, lors de la toute première journée du championnat. Le Standard remporte la rencontre 1-4 au Stade Arc-en-ciel. Il marque aussi un doublé lors du deuxième tour de la Coupe de l'UEFA, contre l'UN Käerjéng 97, dont le second d'une reprise du pied droit sur une passe en retrait de la poitrine d'Ali Lukunku. Lors du match contre le Germinal Beerschot, il marque le troisième but de son équipe à l'aveugle, sur une frappe lointaine qui heurte le poteau du gardien anversois avant de rentrer. Il inscrit son dixième but pour le compte de son club formateur lors du dernier match de l'année civile 2007, à Sclessin contre le KRC Genk, en début de seconde mi-temps, match remporté 3-1 par le Standard. Le 10 mai, il écope du premier carton rouge de sa carrière pour deux avertissements au cours du même match, lors du match retour contre Genk, soit la dernière journée du championnat.

Le , il fait partie de l'équipe qui réalise l'exploit de ramener le titre au Standard de Liège, en perdant un seul match, 25 ans après le dernier, et ce face au rival de toujours, le RSC Anderlecht. Axel est le symbole de la jeune génération du Standard emmenée par Michel Preud'homme, avec ses dix buts toutes compétitions confondues (dont sept en championnat). Durant la saison, il est le deuxième joueur à avoir joué le plus de minutes de son club, derrière le Brésilien Dante.

Lors du début de saison 2008/2009, il réalise de grosses performances avec le Standard de Liège, désormais entraîné par László Bölöni, face à Liverpool (match au cours duquel il découvre la Ligue des champions), Everton et Séville en Coupe de l'UEFA, inscrivant notamment contre Everton un but décisif, d'une glissade qui termine au fond des filets sur une passe décisive de Milan Jovanovic, qui lui permettra de connaitre pour la première fois la phase de groupes de la Coupe de l'UEFA. Il réalise aussi des performances intéressantes avec l'équipe nationale belge face à l'Estonie et l'Espagne, ce qui lui vaut d'être suivi par de nombreuses grosses pointures européennes. Witsel inscrit son premier but en championnat contre le RSC Anderlecht, lors de la sixième journée, d'une frappe qui vient se loger dans la lucarne de Daniel Zítka, le gardien anderlechtois.

En novembre 2008, Éric Gerets, entraîneur de l'Olympique de Marseille, témoigne de son intérêt pour Witsel[4]. Suivent, sur une longue liste, des clubs comme Manchester City, Arsenal, Manchester United ou encore l'Inter Milan. Le très sérieux quotidien anglais The Telegraph annonce que Chelsea et Manchester United se sont rendus à Sclessin et que les Red Devils ont déjà proposé 15 millions de livres, soit la même somme que pour Marouane Fellaini. Cependant, Witsel reste au Standard durant le mercato hivernal.

Il est élu Soulier d'or belge 2008 le devant son équipier Milan Jovanović et Marouane Fellaini. Pourtant c'est Marouane Fellaini qui avait récolté le plus de voix au premier tour des élections, mais à la suite de son transfert à Everton FC, Marouane obtient très peu de voix au tour suivant, et c'est donc Axel, qui avec 204 voix, remporte le prestigieux trophée. En février, Witsel dispute pour la première fois la phase finale de la Coupe de l'UEFA, lors de la double-confrontation contre le Sporting Braga, en seizièmes de finale, le Standard ayant terminé premier du groupe C.

Witsel est habituellement désigné pour tirer les penaltys. Lors de la fin de saison 2008-2009, son sang-froid lui permet de transformer un penalty décisif lors de la dernière journée de championnat face à La Gantoise ce qui permet à son équipe de disputer un test-match en aller retour face à Anderlecht pour désigner le vainqueur du championnat. Lors du match retour le , il aide son équipe à remporter un second titre consécutif de champion de Belgique en marquant, à nouveau sur penalty, le seul but du match opposant le Standard de Liège à Anderlecht. Il réalise une saison aussi étincelante que la précédente, en marquant neuf buts en 53 matchs toutes compétitions confondues.

Le dimanche , lors du match opposant le Sporting Anderlecht au Standard de Liège lors de la saison 2009-2010, il commet une faute sur le défenseur polonais Marcin Wasilewski, lui causant une double fracture ouverte du tibia et du péroné droit[5],[6]. Axel Witsel reconnaît sa faute, mais nie avoir voulu blesser le joueur adverse. Witsel reçoit un carton rouge pour cette faute et se voit suspendu pendant 8 matchs de championnat[7].

Sa saison est de nouveau entachée par un autre carton rouge, pour une faute moins grave, au match retour contre Anderlecht, pour une faute sur Roland Juhász. Il est d'ailleurs en désaccord avec la décision de l'arbitre. Witsel découvre par contre cette année-là la phase de groupes de la Ligue des champions. Le Standard termine troisième de son groupe, place qui entraîne le repêchage en Ligue Europa au bout du suspense contre l'AZ Alkmaar. Il contribue au très bon parcours de son équipe en Ligue Europa, en marquant trois buts dont un doublé en seizièmes de finale contre le Red Bull Salzbourg synonyme de passage au tour suivant. En championnat, le Standard ne parvient pas à défendre son titre, ne se qualifiant même pas pour les Play-offs 1. Axel n'aura joué que 27 matchs en championnat, notamment à cause de sa longue suspension. Il aura marqué 11 buts toutes compétitions confondues (6 en championnat).

Il semble totalement avoir digéré sa suspension lors de la saison suivante. Étant donné que le Standard n'est pas qualifié pour une compétition européenne, il peut se concentrer sur sa saison en championnat. Axel inscrit des buts très importants, notamment durant les Play-offs 1, contre le KAA La Gantoise, le KRC Genk et le Club Bruges KV. Son excellente saison, au cours de laquelle il aura marqué dix buts rien qu'en championnat, est conclue par une deuxième place juste derrière Genk.

Witsel fait ses adieux à son club formateur à l'occasion de la finale de la coupe de Belgique, remportée 2-0 par le Standard face à Westerlo.

Benfica Lisbonne (2011-2012)

Witsel avec Benfica contre le Zénith en 2012.

Axel Witsel rejoint le Benfica Lisbonne durant l'été 2011. Après une saison dans la capitale portugaise, il est annoncé en partance pour plusieurs clubs du top européen dont le Real Madrid, ainsi que plusieurs clubs anglais tels Manchester City et Chelsea où vient de signer son compatriote Eden Hazard. C'est Jorge Jesus, l'entraîneur du Benfica, qui annonce dans les colonnes du quotidien sportif pro-Benfica A Bola qu'Axel Witsel et Nicolás Gaitán seraient mis en vente; de plus, il précise que remplacer Witsel serait une tâche très compliquée car en un an, Axel s'était imposé comme une pièce maîtresse de l'entrejeu lisboète.

Zénith Saint-Pétersbourg (2012-2017)

Witsel à l'échauffement avec le Zénith en 2014.

Le , alors que le mercato est terminé dans la plupart des pays, le club russe du Zénith Saint-Pétersbourg profite de ses derniers jours de transfert pour recruter le joueur, pour une somme s'élevant à près de 40 millions d'euros. Witsel est l'une des deux recrues phares du club avec le Brésilien Hulk.

Comme le championnat russe a débuté en juillet, il joue son premier match sous ses nouvelles couleurs contre le Terek Grozny. Entré à la mi-temps, il ne peut empêcher la défaite du Zénith à domicile. Lors du match suivant, le capitaine du Zénith Igor Denissov fait savoir qu'il n'accepte pas les salaires offerts à Witsel et à Hulk. Perturbé, le Zénith ne peut éviter le match nul contre le Krylia Sovetov, équipe qui lutte pour le maintien. Au cours de la saison, Witsel marque quatre buts en championnats, notamment un doublé contre le grand rival pour la course au titre, le CSKA Moscou. Au cours de ce match, il inscrit un but en finesse depuis l'extérieur de la surface. Il marque également en huitièmes de finale de la Ligue Europa, qui n'empêche pas l'élimination de son club contre le FC Bâle (1-2 à la double confrontation). Le Zénith termine deux points derrière le CSKA Moscou, principalement à cause des problèmes internes du club à la suite du salaire de Witsel.

La saison suivante, il s'affirme comme un leader dans l'équipe de Luciano Spalletti, puis d'André Villas-Boas (Spalletti limogé en mars 2014). Sa très bonne saison, au cours de laquelle il joue tous les matchs du championnat et marque quatre buts. Sa saison est cependant entachée par un carton rouge sévère en Ligue des champions contre l'Austria Vienne. Dans cette compétition, le Zénith est éliminé en huitièmes de finale par le Borussia Dortmund (4-5 pour les Allemands à la double confrontation). Comme la saison précédente, le Zénith termine deuxième en championnat, un point derrière le CSKA Moscou.

Lors de la saison 2014-2015, Witsel dispute la quasi-totalité des matchs, et inscrit son premier but en Ligue des champions avec le Zénith, contre son ancien club le Benfica Lisbonne. Le Zénith est néanmoins reversé en Ligue Europa, où il marque en huitièmes de finale contre le Torino FC. Witsel et le Zénith ont également survolé le championnat, terminant champion sept longueurs devant leur grand rival moscovite, le CSKA.

Tianjin Quanjian (2017-2018)

Durant le mercato hivernal 2017, Witsel s'engage avec le club chinois de Tianjin Quanjian. Il marque son premier but sous ses nouvelles couleurs le 16 mars de la même année.

Borussia Dortmund (depuis 2018)

Le 6 août 2018, le Borussia Dortmund paie la clause libératoire de 20 millions d'euros, ce qui permet à Axel Witsel de rejoindre le club allemand alors qu'il lui restait 1 an et demi de contrat. Il signe un contrat de quatre ans avec les jaunes et noirs [8].

Il marque lors de son premier match officiel contre le Greuther Fürth en coupe d'Allemagne. Remplaçant au coup d'envoi, il entre sur le terrain à la place de Thomas Delaney alors que son équipe est menée 1-0. Il égalise dans le temps additionnel (90+5'), et permet à Dortmund d'arracher les prolongations (puis la victoire via un but de Marco Reus en prolongations). Witsel inscrit également le troisième des quatre buts de son équipe contre le RB Leipzig lors de la première journée de championnat. Il gagne donc rapidement la confiance de l'entraîneur suisse Lucien Favre et s'impose par conséquent comme l'un des cadres au milieu de terrain.

Son arrivée au Borussia Dortmund lui permet également de disputer à nouveau la phase de groupes de la Ligue des champions de l'UEFA, à laquelle il n'avait plus participé depuis l'édition 2015-2016.

En équipe nationale

Axel Witsel avec les Diables Rouges durant la Coupe du monde 2018.

Avec les espoirs, il participe au championnat d'Europe espoirs en 2007. Lors de cette compétition organisée aux Pays-Bas, il ne joue qu'une seule minute, face au pays organisateur. La Belgique s'incline en demi-finale face à la Serbie[9].

Le 26 mars 2008, il est sélectionné pour la première fois en équipe nationale belge, à l'occasion d'un match amical contre le Maroc. Il entre sur le terrain au début de la seconde mi-temps, et marque à cette occasion son premier but avec la Belgique, seulement quelques minutes après être entré en jeu. Malgré tout, les Belges s'inclinent 1-4[10].

Lors des éliminatoires du mondial 2010, il s'illustre en délivrant ses deux premières passes décisives, contre l'Estonie (victoire 3-2) et l'Arménie (victoire 2-0)[10].

Le 17 novembre 2009, il marque son deuxième but avec la Belgique, lors d'une rencontre amicale face au Qatar (victoire 2-0). Par la suite, le 9 février 2011, il inscrit son troisième but en équipe nationale, lors d'un match amical contre la Finlande (1-1)[10].

Le , lors du match Autriche-Belgique rentrant dans le cadre des qualifications pour l'Euro 2012, il s'illustre en inscrivant son premier doublé avec les Diables Rouges (victoire 0-2). Quatre jours plus tard, lors de ces mêmes éliminatoires, il délivre une passe décisive face à l'Azerbaïdjan (victoire 4-1). Par la suite, le 7 octobre 2011, il délivre encore une passe décisive, face au Kazakhstan (victoire 4-1)[10].

Axel Witsel figure ensuite parmi les 23 joueurs belges sélectionnés par le sélectionneur Marc Wilmots, afin de participer à la Coupe du monde organisée au Brésil. Le 1er juin, en match de préparation pour la Coupe du monde, il délivre une passe décisive face à la Suède (victoire 0-2). Par la suite, lors du mondial, il joue quatre matchs sur les cinq disputés par son équipe. Il reste sur le banc des remplaçants lors de la dernière rencontre de phase de poule face à la Corée du Sud. La Belgique atteint le stade des quarts de finale, en étant battu 1-0 par l'Argentine de Lionel Messi[10].

Après le mondial, il inscrit son sixième but en équipe nationale, lors d'une rencontre amicale face à l'Australie (victoire 2-0). Il participe ensuite aux qualifications pour l'Euro 2016. Lors de ces qualifications, il se met en évidence en délivrant une passe décisive contre l'équipe de Chypre (large victoire 5-0). Il délivre également une passe décisive lors d'un match amical contre la France, permettant aux Néerlandais de l'emporter sur le score de 3-4. Il officie également comme capitaine lors d'une rencontre amicale face au Portugal. La Belgique termine première de son groupe de qualification, avec 23 points. Il fait ensuite partie du groupe des 23 joueurs belges sélectionnés pour participer à l'Euro 2016 organisé en France. Lors de l'Euro, il joue l'intégralité des matchs de la Belgique. Il se met en évidence en inscrivant un but en phase de poule contre l'Irlande. L'aventure des Diables Rouges s'arrête contre le Pays de Galles en quart de finale (défaite 3-1)[10].

Après le championnat d'Europe, il participe aux éliminatoires du mondial 2018. Il se met en évidence en inscrivant deux buts, lors de la double confrontation face à la modeste Gibraltar (victoire 0-6 puis victoire 9-0). Il délivre également, lors de ces éliminatoires, une nouvelle passe décisive contre l'équipe de Chypre (victoire 4-0). Par la suite, il est retenu par le sélectionneur Roberto Martínez dans la liste des 23 joueurs belges sélectionnés pour la Coupe du monde organisée en Russie. Lors de ce mondial, il joue six matchs sur les sept disputés par son équipe. Il reste sur le banc des remplaçants lors du dernier match de poule contre l'Angleterre. Les Belges se classent troisième du mondial, en battant les Anglais lors de la « petite finale » (victoire 2-0)[10].

En 2019, ses performances en équipe nationale sont diminuées, du fait de plusieurs blessures (claquage du tendon au niveau des adducteurs)[10].

Son père étant martiniquais, Axel Witsel aurait pu jouer en faveur de l'équipe de France, mais il n'a jamais voulu faire les démarches administratives pour rejoindre les Bleus, donnant sa préférence à la sélection belge.

Style de jeu

Witsel a un style fait de légèreté, de fluidité et un toucher de balle d'une rare sûreté. Sa polyvalence lui permet d'évoluer comme meneur de jeu, comme milieu relayeur ou sur les flancs. Incontournable stabilisateur qui sait, par son intelligence de jeu et son placement, temporiser le jeu, il aime particulièrement jouer en passe courtes. Redoutable dans les duels, il possède également une frappe puissante et une très bonne qualité de dribbles. Il joue à la fois le rôle de moteur, d’animateur et est le garant de l’équilibre au milieu de terrain.

Statistiques détaillées

Statistiques d'Axel Witsel au 11 novembre 2019[11],[12]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Belgique Belgique Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2006-2007 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler League 16 2 0 5 1 0 - - - - - - C1+C3 0+1 0+0 0 - - - 22 3 0
2007-2008 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler League 33 7 0 6 1 0 - - - - - - C3 3 2 0 2 1 0 44 11 0
2008-2009 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler Pro League 35 8 0 - - - - - - 1 0 0 C1+C3 2+8 0+1 0 7 0 0 53 9 0
2009-2010 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler Pro League 27 6 0 1 1 0 - - - 1 1 0 C1+C3 6+6 0+3 0 2 1 0 43 12 0
2010-2011 Drapeau de la Belgique Standard de Liège Jupiler Pro League 37 10 0 6 2 0 - - - - - - - - - - 8 3 0 51 15 0
Sous-total 148 33 0 18 5 0 - - - 2 1 0 - 26 6 0 19 5 0 213 50 0
2011-2012 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne Liga ZON Sagres 29 1 3 2 0 0 4 2 0 - - - C1 14 2 3 10 0 0 59 5 6
2012-2013 Drapeau du Portugal Benfica Lisbonne Liga ZON Sagres 3 0 0 - - - - - - - - - C1 - - - 1 0 0 4 0 0
Sous-total 32 1 3 2 0 0 4 2 0 - - - - 14 2 3 11 0 0 63 5 6
2012-2013 Drapeau de la Russie Zénith Saint-Pétersbourg Premier-Liga 19 4 1 3 0 0 - - - - - - C1+C3 5+4 0+1 0 9 0 0 40 5 1
2013-2014 Drapeau de la Russie Zénith Saint-Pétersbourg Premier-Liga 30 4 4 1 0 0 - - - 1 0 0 C1 11 0 0 14 0 0 57 4 4
2014-2015 Drapeau de la Russie Zénith Saint-Pétersbourg Premier-Liga 28 4 1 1 0 - - - - - - - C1+C3 7+6 1+1 0 11 1 0 53 7 1
2015-2016 Drapeau de la Russie Zénith Saint-Pétersbourg Premier-Liga 29 3 2 4 2 0 - - - 1 0 0 C1 7 1 0 6 1 0 47 7 2
2016-2017 Drapeau de la Russie Zénith Saint-Pétersbourg Premier-Liga 16 2 2 - - - - - - - - - - - - - - - - 16 2 2
Sous-total 122 17 10 9 2 0 - - - 2 0 0 - 40 4 0 40 2 0 213 25 10
2017 Drapeau de la République populaire de Chine Tianjin Quanjian CSL 27 4 1 2 0 0 - - - - - - - - - - 7 1 1 36 5 2
2018 Drapeau de la République populaire de Chine Tianjin Quanjian CSL 9 1 1 1 1 0 - - - - - - AFC 8 0 1 9 0 0 27 2 2
Sous-total 36 5 2 3 1 0 - - - - - - - 8 0 1 16 1 1 63 7 4
2018-2019 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 33 4 1 3 1 0 - - - - - - C1 7 1 0 7 0 0 50 6 1
2019-2020 Drapeau de l'Allemagne Borussia Dortmund Bundesliga 10 2 3 2 0 0 - - - 1 0 0 C1 4 0 0 1 0 0 18 2 3
Sous-total 43 6 4 5 1 0 - - - 1 0 0 - 11 1 0 8 0 0 68 8 4
Total sur la carrière 381 62 19 37 8 0 4 2 0 5 1 0 - 105 13 4 102 9 6 634 95 29

Liste des matches internationaux

Buts internationaux

Buts internationaux de Axel Witsel
Date Lieu Adversaire Score Résultat Compétition
1. Stade Roi-Baudouin, Bruxelles, Belgique Drapeau : Maroc Maroc 1-2 1-4 Match amical
2. Stade Louis-Dugauguez, Sedan, France Drapeau : Qatar Qatar 0-1 0-2 Match amical
3. Jules Ottenstadion, Gand, Belgique Drapeau : Finlande Finlande 1-0 1-1 Match amical
4. Stade Ernst Happel, Vienne, Autriche Drapeau : Autriche Autriche 0-1 0-2 Éliminatoires Euro 2012
5. 0-2
6. Stade Maurice Dufrasne, Liège, Belgique Drapeau : Australie Australie 2-0 2-0 Match amical
7. Stade Matmut-Atlantique, Bordeaux, France Drapeau : Irlande Irlande 2-0 3-0 Euro 2016
8. Stade de l'Algarve, Faro, Portugal Drapeau : Gibraltar Gibraltar 0-2 0-6 Éliminatoires de la Coupe du monde 2018
9. 31 aout 2017 Stade Maurice Dufrasne,Liège, Belgique Drapeau : Gibraltar Gibraltar 4-0 9-0 Éliminatoires de la Coupe du monde 2018

Palmarès

En club

Witsel, fêtant le titre de champion de Russie 2015.

Drapeau : Belgique Standard de Liège

 

Drapeau : Portugal Benfica Lisbonne

 

Drapeau : Russie Zénith Saint-Pétersbourg

 

Drapeau : Allemagne Borussia Dortmund

En sélection nationale

Distinctions personnelles

Notes et références

  1. « Fiche d’Axel Witsel », sur L'Équipe.fr
  2. (en) « Fiche de Axel Witsel », sur national-football-teams.com
  3. Roulers, le plus beau souvenir de Witsel, sur skyrock.com
  4. Gerets cible Witsel, sur francefootball.fr
  5. « Le choc sous haute tension », sur dhnet.be, (consulté le 31 août 2009)
  6. « Marcin Wasilewski a été opéré une première fois dimanche soir », sur dhnet.be, (consulté le 31 août 2009)
  7. « Sanction allégée », sur dhnet.be, (consulté le 6 septembre 2009)
  8. « Transferts : Axel Witsel signe au Borussia Dortmund », sur lequipe.fr,
  9. « Statistiques avec les espoirs », sur transfermarkt.fr
  10. a b c d e f g et h « Statistiques en équipe nationale », sur transfermarkt.fr
  11. « Fiche d’Axel Witsel », sur footballdatabase.eu
  12. « Fiche d’Axel Witsel », sur transfermarkt.fr
  13. Le premier chiffre correspond au score de l'équipe jouant à domicile.
    Le score est écrit en vert si l'équipe de Belgique a gagné le match, en noir si elle a fait match nul et en rouge si elle a perdu le match.

Liens externes