Riot Games

Riot Games
logo de Riot Games
Logo depuis le 16 avril 2019.
illustration de Riot Games

Création 2006
Fondateurs Marc Merrill et Brandon Beck
Personnages clés Nicolo Laurent (CEO)
Dylan Jadeja (CFO)
Scott Gelb (COO)
Forme juridique Filiale de Tencent Holdings
Siège social Los Angeles
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Nicolo Laurent () (depuis )
Actionnaires Tencent
Activité Industrie vidéoludique
Produits League of Legends, League of Legends : Wild Rift, Teamfight Tactics, Legends of Runeterra, Valorant, Hytale et jeu vidéo
Société mère Tencent Holdings
Filiales Radiant Entertainment et Hypixel Studios
Effectif 3 000 (estimation de 2015)[1]
Site web riotgames.com

Chiffre d'affaires 2.9 milliards de dollars (2017)[2]

Riot Games est une entreprise américaine d'édition et de développement de jeux vidéo fondée en 2006 et située à Los Angeles, en Californie. Elle organise aussi plusieurs tournois de sport électronique.

La société n'a eu qu’un seul jeu publié à son actif durant plus de dix ans, League of Legends, sorti en 2009 et qui lui confère toute sa notoriété au vu de la popularité qu'il rencontre et maintient à travers le temps. Au cours de l'année 2020, cependant, l'entreprise publie Legends of Runeterra, Valorant et League of Legends: Wild Rift.

Historique

Riot Games est fondé en 2006 par Brandon Beck (connu sous le pseudonyme de « Ryze ») et Marc Merrill (connu sous le pseudonyme « Tryndamere »). En 2009, Riot Games lance League of Legends[réf. souhaitée].

Quelques-uns des employés notables de Riot Games sont : Steve Feak, un des fondateurs de Defense of the Ancients (un mod de Warcraft III dont League of Legends est directement inspiré) ; Steve Mescon ; ainsi que quelques anciens employés de Blizzard Entertainment[réf. nécessaire].

En , Riot Games rachète le studio Radiant Entertainment, qui est un studio ayant travaillé sur les jeux Rising Thunder et sur Stonehearth avec « la volonté de diversifier leur catalogue »[3],[4].

Le , BAMTech achète pour 300 millions de dollars les droits de retransmission jusqu'en 2023 des Championnats du monde de League of Legends à Riot Games[5],[6],[7]. Riot Games précise que cet accord concerne la distribution et la monétisation d'émissions de compétitions professionnelles pour le jeu vidéo League of Legends jusqu'en 2023 en contre-partie de 50 millions de dollars par an et un pourcentage des revenus publicitaires[8],[9],[10].

Fin 2017, Beck et Merrill ont confié les activités quotidiennes et la gestion globale de l’équipe de League of Legends à trois employés de longue date. Dylan Jadeja, Scott Gelb et le français Nicolo Laurent sont désormais respectivement chef de la technologie (CTO), chef de l’exploitation (COO) et directeur général (CEO). En , Riot Games employait 2 500 personnes et exploitait 24 bureaux dans le monde entier.[réf. nécessaire]

Le , le contrat de 350 millions de dollars entre Riot Games et BAMTech annoncé en est annulé au profit d'un contrat de diffusion de la League of Legends sur ESPN+ à partir de [11],[12].

En , Riot games investit dans Hypixel Studios pour le futur jeu Hytale[13]. Ils sortent en Teamfight Tactics[14] et en Legends of Runeterra[15].

Polémiques et controverses

Censure

En 2016, lors d'un tournoi e-sport au Brésil (Campeonato Brasileiro de League of Legends (CBLoL) 2016), Riot a censuré le logo d'un joueur, Gabriel Tockers Claumann, car celui-ci portait un tee-shirt avec le sponsor G2A : l'association du joueur (INTZ) s'est fait sanctionner d'une amende de 1150 €[16]. G2A par le biais de Dawid Rozek, co-fondateur et directeur du marketing de G2A, a déclaré avoir payé l'amende à la place de l'association[17].

Accusations de sexisme

En , une enquête[18] du site spécialisé dans l'actualité vidéo-ludique Kotaku révèle une culture d'entreprise empreinte de sexisme. Trois mois plus tard, une action collective est ouverte à l'encontre de l'éditeur Riot Games, notamment pour dénoncer un environnement hostile aux femmes et des conditions de travail entachées de harcèlement sexuel.

En , le Los Angeles Times rapporte que Riot Games a trouvé un compromis avec les salariés qui l’accusent de discrimination sexiste. L'éditeur versera dix millions de dollars[19] aux salariés concernés pour mettre fin à ce litige.

Nicolo Laurent accusé de harcèlement sexuel

En , le site Vice révèle que Sharon O’Donnell, ancienne employée de Riot Games, a intenté une action en justice pour harcèlement sexuel contre l'entreprise et son directeur général, Nicolo Laurent. L'employée ayant refusé les avances de celui-ci, ses conditions de travail se sont vues rapidement dégradées, jusqu'à son licenciement en [20].

Jeux développés

League of Legends est depuis 2012, le jeu multijoueur le plus joué au monde[21] : le jeu comptait alors 80 millions de comptes actifs et, chaque jour, plus de 8 millions de joueurs étaient connectés simultanément[22]. À la fin de la saison 1, chaque seconde en moyenne, 10 parties de League of Legends étaient lancées dans le monde. Le jeu aurait généré 1,6 milliard de dollars de bénéfices en 2015[23].

Riot Games annonce, pour la cérémonie des dix ans de League of Legends, le lancement d'un JCC : Legends of Runeterra, ainsi qu'une version mobile et console de leur titre phare, League of Legends: Wild Rift[24]. Ils ont aussi annoncé un portage de Teamfight Tactics sur mobile, qui sort finalement en . La même année, Riot Games lance son premier jeu sans rapport avec League of Legends : un FPS, Valorant[25].

Notes et références

  1. (en-US) Mike Snider, « 'League of Legends' makes big league moves », sur USA TODAY, (consulté le )
  2. « RIOT GAMES SERVICES SAS », sur SOCIETE (consulté le )
  3. « Riot Games s'offre Radiant Entertainment », sur AFJV (consulté le )
  4. (en) « Riot welcomes Radiant Entertainment | Riot Games » (version du 25 octobre 2017 sur l'Internet Archive), sur Internet Archive,
  5. (en) Sarah E. Needleman, « ‘League of Legends’ E-Sports Contests Lure Newest Fan: Major League Baseball », sur The Wall Street Journal, (consulté le )
  6. (en) Aaron Souppouris, « MLB and Disney pick up 'League of Legends' streaming rights », sur engadget, (consulté le )
  7. (en) Todd Spangler, « MLB-Disney’s BAMTech Inks ‘League of Legends’ $300 Million eSports Streaming Pact », (consulté le )
  8. (en) « League of Legends’ maker inks rich broadcast contract, with an eye on premium content », sur Polygon, Vox Media (consulté le )
  9. (en) « ‘League of Legends’ E-Sports Contests Lure Newest Fan: Major League Baseball », sur Wall Street Journal (consulté le )
  10. (en) Zorine Te, « Riot Games and MLB Advanced Media unveil $50 million annual League of Legends partnership through 2023 », sur Yahoo! News, (consulté le )
  11. (en) Eben Novy-Williams, « Record $350 Million Esports Deal Dissolved Before It Began », sur Bloomberg News, (consulté le )
  12. Paul Arrivé, « Esport - League of Legends : BAMTech et Riot Games, un contrat enterré avant d'avoir commencé », sur L'Équipe, (consulté le )
  13. « Riot Games Acquires Hypixel Studios, Developer of Upcoming Block Game Hytale », sur Riot Games
  14. « Combat tactique est disponible sur le PBE ! », sur Millenium (consulté le )
  15. (en-US) Andy Chalk, « Legends of Runeterra, the League of Legends card game, begins open beta testing next week », sur PC Gamer, (consulté le )
  16. « Un joueur sanctionné pour le port d'un logo G2A interdit », sur AFJV (consulté le )
  17. (en) G2A.com, « G2A paie l'amende d'un jeune gamer sanctionné pour avoir porté un logo interdit lors du championnat de e-sports Campeonato Brasileiro de League of Legends (CBLoL) 2016 », sur www.prnewswire.com (consulté le )
  18. (en) Cecilia D'Anastasio, « Inside The Culture Of Sexism At Riot Games », sur Kotaku,
  19. (en) Sam Dean, « Riot Games will pay $10 million to settle gender discrimination suit », sur Los Angeles Times,
  20. (en) Jason Koebler, Matthew Gault et Emanuel Maiberg, « Riot Games CEO Sued for Sexual Harassment By His Former Assistant », sur Vice, (consulté le )
  21. « League of Legends : tous les chiffres à connaitre en une infographie », sur www.pcinpact.com (consulté le ).
  22. (en) « our-games », sur site de Riot Games (consulté le )
  23. (en) « How ESports Are Driving Digital Video Game Sales », sur Fortune, (consulté le )
  24. « Retrouvez le récap' de toutes les annonces du 10e anniversaire LoL », sur Millenium (consulté le )
  25. (en) Ryan Browne, « The company behind 'League of Legends' is taking on Activision Blizzard with a new shooter game », sur CNBC, (consulté le )

Lien externe