Nexity

Nexity
logo de Nexity
Marque déposée 🛈

Création 2000
Fondateurs Alain Dinin
Stéphane Richard
Jean-Louis Charon
Forme juridique Société anonyme
Action Euronext : NXI
Siège social Paris
Drapeau de la France France
Direction Alain Dinin (Président)
Véronique Bédague (Directrice générale)
Directeurs Alain Dinin
Actionnaires Flottant : 66,6 %
Alain Dinin, New Port et autres actionnaires de concert : 11,4 %
Crédit agricole assurances : 6,4 %
Crédit mutuel Arkéa 5,3 %
FCPE et autres salariés : 3,6 %
La Mondiale (5 %)
Autodétention : 1,6 %
Activité Immobilier
Produits Promotion immobilière logements et bureaux, administration de biens, transaction immobilière, aménagement urbain, résidences services.
Effectif Plus de 11000 en 2020
SIREN 444346795[1]
TVA européenne FR49444346795[2]
Site web nexity.fr

Capitalisation 2 481 millions d'euros en octobre 2019
Chiffre d'affaires 4 625 millions d'euros en augmentation 5 % (2019)[3],[4]
Résultat net en augmentation 188 millions d'euros (2021)[3]

Nexity est une société immobilière française créée en 2000.

Présentation

Nexity est le leader français de la promotion et des services immobiliers[5],[6]. Créée en 2000 et introduite en Bourse en 2004, l'entreprise est présente en France, en Belgique, en Italie, en Suisse et en Pologne.

Histoire

En 1995, la société de promotion immobilière « George V », en bonne santé financière (anciennement Férinel), est cédée par la Famille Arnault à la Compagnie Générale d'Immobilier et de Service, filiale de la Générale des Eaux, qui n'a jamais été bénéficiaire[7],[8] (pour mémoire, la Générale des Eaux prend le nom de Vivendi en 1998)[9].

En 2000, Vivendi cède une partie de ses activités aux principaux dirigeants de la CGIS et à trois investisseurs financiers (CDC Ixis Capital, LBO France et Lehman Brothers), qui fondent ainsi Nexity.

En 2001, Nexity cède ses filiales Gymnase Club et Maeva[10] ainsi qu’un portefeuille d’actifs immobiliers provenant du groupe Vivendi. Quelques mois plus tard, Nexity conduit deux opérations de refinancement[11] puis s’introduit à la Bourse de Paris le . Le groupe en profite pour se recentrer sur ses métiers de promotion et pour se développer dans l’immobilier de service, en renforçant son implantation territoriale et en étoffant son offre de métiers[12].   En 2006, le groupe noue une alliance stratégique avec Guy Hoquet l'immobilier et Century 21 France. En 2007, il signe un accord avec le Groupe Caisse d'épargne[13]. Entre 2009 et 2011, il se sépare de ses participations financières dans le Crédit foncier de France (CFF)[14] et Eurosic.

Fin 2011, la société LFP Nexity Services Immobiliers est créée en partenariat avec La Française AM[15] pour regrouper ses activités de services immobiliers aux entreprises. LFP Nexity Services Immobiliers est alors détenue à 75 % par Nexity[16]. En janvier 2013, Nexity procède à l’émission d’un emprunt obligataire pour un montant total de 200 millions d’euros[17].

En 2014, Nexity acquiert le groupe d’administration de biens Oralia[18]. Ceci lui permet de renforcer sa position de premier acteur intégré des métiers de l’immobilier ainsi que sa place de numéro 2 de l’administration de biens en France[19],[20]

Il prend aussi une participation majoritaire dans PERL[21], pionnier et leader en France de l'investissement en nue-propriété, adossé à de l'usufruit locatif social. Cette participation complète son offre dans l'immobilier résidentiel. Il prend également une participation majoritaire dans Térénéo[22], promoteur de bureaux, qui développe un savoir-faire spécifique dans la promotion d’immeubles en structure bois et à basse consommation énergétique.

En , BPCE vend 10,7% de Nexity pour 206 millions d’euros au Crédit Agricole et au Crédit Mutuel[23]. BPCE cède 6,9% supplémentaires de capital en [24]. Enfin, le , BPCE annonce avoir cédé toute sa participation dans Nexity[25]. Un mois auparavant, Nexity était devenu propriétaire à 100% de LFP Nexity Services Immobiliers. Parallèlement, Nexity poursuit sa politique d’acquisition. La société prend des parts majoritaires dans Prado Gestion et Costame. Elle se renforce aussi au sein d’Aegide-Domitys[26], leader des résidences seniors avec services non médicalisés.

En 2016, Nexity prend le contrôle du groupe de promotion immobilière Edouard Denis, avec une participation de 55% du capital [27],[28]. Depuis cette année, l'entreprise continue d’adapter son organisation pour devenir une plateforme de services immobiliers[29],[30] orientée vers les particuliers, les entreprises et les collectivités. La même année, elle devient actionnaire majoritaire d’Ægide[31] , société-mère d’Ægide-Domitys[32]. Elle crée aussi Nexity Solutions Entreprise pour nouer des partenariats et acquérir des entreprises, dont Morning Coworking[33],[34] et Intent[35],[36].

Début 2019, Nexity acquiert Accessite[37]. Nexity devient alors le premier promoteur immobilier français[38],[39] et ambitionne une autre vision des tours d’habitation[40],[41],[42]. Le , le groupe annonce qu'Alain Dinin proposera sa démission du poste de PDG lors de la prochaine assemblée générale[43]. En mai 2019, la direction annonce la vente des 550 agences Guy Hoquet au groupe Arche[44]. Le [45], l’assemblée générale des actionnaires entérine un changement de gouvernance : Alain Dinin conserve sa présidence avec des missions étendues; Jean-Philippe Ruggieri devient directeur général et a vocation à exercer ses fonctions collégialement avec les directeurs généraux délégués, Julien Carmona, Véronique Bédague et Frédéric Verdavaine.

En 2020, Nexity enregistre une progression de son chiffre d'affaires de 8%, avec 4,86 milliards d'euros[46]. Alain Dinin tempère ce résultat en mettant en exergue la baisse du nombre de permis de construire accordésː « Il est de plus en plus difficile de trouver des terrains et d’obtenir des permis de construire de la part de maires de villes-centres, plutôt frileux lorsqu’il s’agit de densifier leurs communes, ou de ceux de périphérie, qui ne veulent pas artificialiser leurs terrains. Je ne sais plus comment faire[47]!». Le , Jean-Philippe Ruggieri meurt des suites de la Covid-19[48]. Alain Dinin cumule dès lors les fonctions de président et de directeur général à compter du [49]. En mai 2021, le groupe annonce la mise en vente de Century 21, société évaluée alors à 84 millions d'euros, au groupe Arche[50].

Le 19 mai 2021, l’assemblée générale mixte, ordinaire et extraordinaire, entérine une gouvernance renouvelée pour Nexity, avec pour caractéristique principale la dissociation des fonctions de président du conseil d’administration et de directeur général : Véronique Bédague est ainsi nommée directrice générale pour quatre ans; Alain Dinin, président du conseil d’administration et du comité stratégique et des investissements, accompagne l’équipe de direction générale dans les choix stratégiques de l'entreprise[51].

En mai 2022, Nexity signe un partenariat avec Saint-Gobain pour proposer des offres de construction bas carbone[52],[53],[54].

En novembre 2022, Nexity finalise la prise de contrôle du groupe Angelotti[55].

Données financières

Données financières en millions d'euros
Résultats financiers par année Chiffre d'affaires EBITDA Résultat net Endettement financier net
2018 4 200 (3 550 pour les clients particuliers + 581 pour les clients entreprises) 523 (477 pour les clients particuliers + 72 pour les clients entreprises) 198 757
2020 4 855 285 655
2021 4 625 371 598

Polémiques

En 2014, Nexity est citée, avec notamment Foncia et Immobilier de France, dans la polémique autour des tarifs de syndics. Un rapport de l'Observatoire des syndics révèle ainsi des tarifs ayant « augmenté 2,5 fois plus que l’inflation ». Il dénonce également les contrats « tout compris » et leurs clauses jugées « abusives »[56].

Jean-Philippe Ruggieri, directeur général de Nexity, était par ailleurs présent au repas organisé par François de Rugy, alors ministre de la Transition écologique, à l’origine d’une polémique du fait de la présence de nombreux lobbyistes du monde de l’énergie[57].

La fondation Nexity

La fondation Nexity voit le jour en 2017[58].

Notes et références

  1. Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données)
  2. « https://amadeus.bvdinfo.com/version-2019829/ », sous le nom NEXITY (consulté le )
  3. a et b https://pressroom.nexity.fr/assets/cp-nexity-resultats-annuels-2021-22-02-2022-pdf-229f-6731a.html?lang=fr
  4. https://media.nexity.fr/upload/ged/pdf/20210224_CP_resultats-2020_VDEF.pdf
  5. « Le leader Nexity engrange des parts de marché du logement », sur Le Figaro, (consulté le )
  6. « Nexity confirme en 2021 sa place de leader sur le logement », sur Bati Actu, (consulté le )
  7. « Le point de départ de l'ascension de Bernard Arnault », sur lesechos.fr, (consulté le ).
  8. « Nexity, filiale délaissée par Vivendi, prend sa revanche en Bourse », sur Le Monde, (consulté le )
  9. « De la Compagnie générale des eaux à Vivendi Universal », sur Le Monde, (consulté le )
  10. « Le jackpot de Nexity », sur LExpress.fr, (consulté le )
  11. « Deuxième LBO pour le premier promoteur immobilier français Nexity », sur Les Echos, (consulté le )
  12. « Nexity devient le premier agent immobilier français », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « Caisse d'épargne et Nexity veulent fusionner », Nouvel Observateur,‎ (lire en ligne)
  14. « Nexity a cédé sa part dans le Crédit Foncier au Caisses d'Epargne », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  15. « Nexity et La Française AM créeront fin novembre leur coentreprise », sur L'Agefi, (consulté le )
  16. Par Cercle Finance Publié le 26/01/2012 à 19:06 Mise à jour le 26/01/2012 à 19:06, « Nexity: nouvelle structure commune avec La Française AM. », sur Le Figaro Bourse (consulté le )
  17. Par Cercle Finance Publié le 24/01/2013 à 18:18 Mise à jour le 24/01/2013 à 18:18, « Nexity: émission d'un emprunt obligataire de 200 Mls d'euros », sur Le Figaro Bourse (consulté le )
  18. « Nexity parachève l'acquisition d'Oralia », sur FIGARO, (consulté le )
  19. « Les 20 plus grands promoteurs immobiliers de France », Le Moniteur,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. « Syndics : fusion de deux leaders en vue », sur Les Echos, (consulté le )
  21. « NEXITY : acquisition de 76% de PERL », sur Capital.fr, (consulté le )
  22. « NEXITY investit dans TERENEO et devient le 1er opérateur de bureaux en bois en France, FUSACQ Buzz », sur www.fusacq.com (consulté le )
  23. « BPCE se désengage de Nexity et Banca Carige », sur Les Echos, (consulté le )
  24. « BPCE vend encore 6,9% du capital de Nexity », sur FIGARO, (consulté le )
  25. Lionel Garnier, « Nexity : BPCE solde sa position dans le capital », sur Le Revenu, (consulté le )
  26. « Partenariat stratégique entre Nexity et Aegide-Domitys - Nexity accroît sa participation dans le capital d'Aegide », sur Bourse Direct (consulté le )
  27. « Nexity : acquiert le groupe Edouard Denis », sur Boursier, (consulté le )
  28. « NEXITY acquiert 55% du groupe Edouard Denis », sur Capital, (consulté le )
  29. « Nexity va muter en plate-forme de services à l’immobilier », sur Les Echos, (consulté le )
  30. « Frédéric Verdavaine, directeur général délégué de Nexity : « L’ambition de Nexity est d’être utile à la société en étant une plateforme de services créatrice de valeur » », Entreprendre,‎ (17 https://www.entreprendre.fr/frederic-verdavaine-directeur-general-delegue-de-nexity-lambition-de-nexity-est-detre-utile-a-la-societe-en-etant-une-plateforme-de-services-creatrice-de-valeur/)
  31. « NEXITY va porter sa participation dans Aegide à plus de 50% », sur Capital.fr, (consulté le )
  32. mickaella harroch, « Nexity augmente de 40% sa participation au capital d'Aegide-Domitys », sur Le Revenu, (consulté le )
  33. « Nexity à l'assaut des espaces de "coworking" », sur www.lefigaro.fr, (consulté le )
  34. « Nexity se fait une place sur le marché du coworking », sur Les Echos, (consulté le )
  35. « Nexity et la Caisse des dépôts entrent au capital d'Intent Technologies », sur www.cbanque.com (consulté le )
  36. Par Agence Option Finance Publié le 03/04/2019 à 09:29 Mise à jour le 03/04/2019 à 09:29, « NEXITY et la Banque des Territoires entrent au capital d’IntentPlatform », sur Le Figaro Bourse (consulté le )
  37. « NEXITY entre dans le commerce avec l'achat d'ACCESSITE, FUSACQ Buzz », sur www.fusacq.com (consulté le )
  38. Julien Bouyssou, « "Il faut stopper la flambée des prix du foncier" », sur Capital.fr, (consulté le )
  39. « Immobilier : Nexity armé pour résister au ralentissement du logement neuf », sur Les Echos, (consulté le )
  40. lefigaro.fr, « Roland Castro et Nexity comptent réconcilier les Parisiens avec les tours », sur Le Figaro, (consulté le )
  41. « A Aubervilliers, la tour symbole du « Paris en grand » », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  42. « Grand Paris : la tour emblème de Roland Castro », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  43. « Nexity : le PDG Alain Dinin prêt à abandonner la direction générale », sur FIGARO, (consulté le )
  44. « Nexity cède les agences Guy Hoquet au groupe Arche », sur Les Echos, (consulté le )
  45. « "Nous ne pouvons pas être une entreprise qui gagne dans un monde qui perd" », sur latribune.fr, quotidien, (consulté le )
  46. « Le promoteur Nexity enregistre un chiffre d'affaires en hausse de 8% en 2020 », sur LEFIGARO (consulté le )
  47. « Alain Dinin, PDG de Nexity : « Il est de plus en plus difficile de trouver des terrains et d’obtenir des permis de construire » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  48. César Armand, « Immobilier : disparition de Jean-Philippe Ruggieri, directeur général de Nexity », sur La Tribune,
  49. lefigaro.fr, « Alain Dinin redevient PDG de Nexity, après le décès de son directeur général », sur Le Figaro, (consulté le )
  50. « Nexity en passe de vendre Century 21 au groupe Arche, déjà propriétaire de Laforêt et Guy Hoquet », sur BFM Immo, (consulté le )
  51. « Véronique Bédague nommée Directrice générale de Nexity », sur https://www.magazine-decideurs.com (consulté le )
  52. « Saint-Gobain et Nexity ont signé un partenariat pour développer ensemble la construction bas carbone », sur Boursier, (consulté le )
  53. « Saint-Gobain : des constructions bas-carbone avec Nexity », sur La Tribune, (consulté le )
  54. « Saint-Gobain et Nexity signent un partenariat pour développer la construction bas carbone », sur Construction Cayola, (consulté le )
  55. Les Échos Capital Finance, « Nexity finalise la prise de contrôle du groupe Angelotti » Accès libre, sur Les Échos Capital Finance, (consulté le )
  56. « Le scandale des tarifs de syndics fait polémique », sur Nos conseils : achat, vente, location, colocation, (consulté le )
  57. « POLEMIQUE. François de Rugy a organisé au ministère un dîner avec un lobby de l’énergie », sur www.dna.fr (consulté le )
  58. « Avec sa fondation, Nexity s’engage pour la « ville inclusive » », sur Le Moniteur Immo, (consulté le )