La Passion de Dodin Bouffant

La Passion de Dodin Bouffant
Avant-première du film à la Cinémathèque française en présence de l'équipe du film: Pierre Gagnaire, Juliette Binoche, Bonnie Chagneau-Ravoire, Trần Anh Hùng et Benoît Magimel.
Réalisation Trần Anh Hùng
Scénario Trần Anh Hùng
Acteurs principaux
Sociétés de production Curiosa Films
Umedia
Pays de production Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Drame
Historique
Romance
Durée 134 minutes
Sortie 2023

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

La Passion de Dodin Bouffant est un film franco-belge écrit et réalisé par Trần Anh Hùng, sorti en 2023.

Il s'agit de l'adaptation assez libre du roman suisse La Vie et la Passion de Dodin-Bouffant gourmet (1924) de Marcel Rouff[1]. Le scénario amalgame deux relations décrites dans le livre : celle entre Dodin et sa maîtresse Eugénie, devenue personnage central, puis celle entre Dodin et celle qui deviendra sa femme, Adèle, mais qui n’est qu’évoquée dans le film.

Le film est présenté en « compétition officielle » au Festival de Cannes 2023, où il remporte le prix de la mise en scène.

Il est également sélectionné pour représenter la France pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2024,[3].

Synopsis

En France vers 1885[4], Eugénie travaille depuis vingt ans comme cuisinière pour le célèbre gastronome Dodin. Elle est considérée comme excellente dans son domaine. Cela s'explique notamment par le temps qu'Eugénie a passé en cuisine avec Dodin. Au fil des années, une passion affectueuse s'est développée entre eux. De leur amour commun pour la gastronomie naissent des plats uniques, savoureux et délicats. Eugénie, femme éprise de liberté, n'a cependant jamais voulu épouser Dodin. Elle tombe malade. Il décide alors de cuisiner lui-même pour la première fois pour sa bien-aimée.

Fiche technique

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données d'Unifrance.

Distribution

Production

Génèse et développement

En , Juliette Binoche annonce sa préparation d'un film signé Trần Anh Hùng, « avec Gilles Lellouche. Cela se passe dans les cuisines et salons au XIXe siècle, le scénario est magnifique »[6], confie-t-elle. La Passion de Dodin Bouffant est le septième long métrage de Trần Anh Hùng, Vietnamien d'origine, vivant en France, qui a également écrit le scénario. Il s'inspire du roman éponyme de l'auteur suisse Marcel Rouff (1877-1936), paru en 1924[1], et de l'écrivain français en gastrosophie Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)[4].

Attribution des rôles

Juliette Binoche et Benoît Magimel sont engagés pour interpréter les rôles principaux d'Eugénie et de Dodin[1], tous deux ayant également été en couple dans le privé pendant un certain temps. Il s'agit pour les deux acteurs de leur deuxième collaboration après le film en costumes Les Enfants du siècle (1999) de Diane Kurys, dans lequel ils interprétent le couple d'amoureux George Sand et Alfred de Musset. Le chef cuisinier français Pierre Gagnaire, récompensé par 14 étoiles au guide Michelin, est appelé comme conseiller technique pour les plats présentés dans le film, où il tient un petit rôle[4]. L'historien français Patrick Rambourg participe également au film en tant que conseiller historique culinaire,[8].

Tournage

Le tournage a lieu, entre le et le [9], en Maine-et-Loire, dans la région d'Anjou, précisément au château du Raguin à Chazé-sur-Argos pendant deux mois et au château de Brissac à Brissac Loire Aubance[10].

Avant-première

Pour son premier jour d'exploitation, le film fut diffusé entre autres, à l'occasion du festival cinématographique Arrière cuisine à Tours, aux Cinémas Studio, avec un débat animé par Kilien Stengel[11].

Le film est choisi à l'automne pour représenter la France à l'Oscar du meilleur film étranger[12]. La décision suscite une certaine incompréhension, car beaucoup s'attendaient à voir choisi Anatomie d'une chute, qui a eu beaucoup plus de succès en salles[13].

Box office

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 229 978 entrées terminé 9
Drapeau des États-Unis États-Unis 252 000 entrées[15] - 2 640 000 $ en cours 6
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 115 000 entrées en cours 6
Royaume-Uni Drapeau de l'Irlande Irlande 60 000 entrées terminé 5
Monde Monde hors France 971 474 entrées[15] en cours 9

Monde Total mondial 1 201 452 entrées en cours 9

Distinctions

Le film est proposé par le CNC pour représenter la France aux Oscars, mais n'a pas été retenu[16].

Récompense

Nominations

Notes et références

  1. a b et c Fabien Lemercier, « La passion de Dodin Bouffant : le comeback de Tran Anh Hung », sur cineuropa.org, (consulté le ).
  2. (en) Elsa Keslassy et Davis Clayton, « France Selects ‘The Taste of Things’ for Oscars’ International Feature Film Race », sur Variety, (consulté le ).
  3. a b et c (en) Elsa Keslassy, « Juliette Binoche’s Sensual Period Romance ‘The Pot Au Feu’ Sells to Major Territories for Gaumont (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le ).
  4. Françoise-Marie Santucci, « Juliette Binoche : "Il faut bousculer l'immobilisme" », sur marieclaire.fr, (consulté le ).
  5. « Le Point 7/11/23 ("La Passion de Dodin Bouffant" : les retrouvailles gourmandes de Binoche et Magimel) »
  6. « Cinéma et télévision. 267 jours de tournages en 2022 en Pays de la Loire », sur Ouest-France, (consulté le ).
  7. « Festival de Cannes. Les Pays de la Loire représentés, des films tournés dans la région projetés », sur Ouest-France, (consulté le ).
  8. https://www.tours.fr/app/uploads/2023/08/programme-ArriereCuisine-BD-page-a-page.pdf
  9. « "La passion de Dodin Bouffant" de Tran Anh Hung : un Oscar pour la gastronomie française ? », sur Franceinfo, (consulté le )
  10. Enzo Quenescourt, « Qui étaient les membres de la commission ayant décidé de ne pas choisir «Anatomie d’une chute» pour représenter la France aux oscars ? », sur Libération (consulté le )
  11. a et b « Box-office international des films français - Mars 2024 », sur Unifrance (consulté le ).
  12. « Anatomie d’un ratage de la France aux Oscars », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « César Nominations 2024 », sur www.offi.fr (consulté le )

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes