Cyril Chapuis

Cyril Chapuis
Image illustrative de l’article Cyril Chapuis
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (39 ans)
Lieu Lyon (Rhône)
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 1998-2009
Poste Attaquant
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
0000-1993 Drapeau : France ASPTT Lyon
1993-1996 Drapeau : France O. Alès en Cévennes
1996-1999 Drapeau : France Chamois niortais
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1998-2000 Drapeau : France Chamois niortais 027 0(5)
2000-2002 Drapeau : France Stade rennais 051 (15)
2002-2005 Drapeau : France Olympique de Marseille 049 0(6)
2003-2004 Drapeau : Angleterre Leeds United 003 0(0)
2004 Drapeau : France RC Strasbourg 009 0(1)
2004-2005 Drapeau : France AC Ajaccio 023 0(3)
2005-2006 Drapeau : Belgique FCM Brussels
2006-2007 Drapeau : France Grenoble Foot 029 0(5)
2008-2009 Drapeau : France FC Metz 012 0(1)
2012-2014 Drapeau : France FC Bourg-Péronnas 029 0(4)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2000-2002 Drapeau : France France espoirs009 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 14 juin 2015

Cyril Chapuis, né le à Lyon, est un footballeur français évoluant au poste d'attaquant.

Biographie

Enfance et formation

Cyril Chapuis est le fils d'un footballeur passé par le centre de formation du FC Sochaux n'ayant pas percé au haut niveau à cause d'une blessure au genou. Enfant, Cyril souhaite déjà faire du football son métier. Il débute à l'ASPTT Lyon et la voie professionnelle passe par tous les clubs sauf l'Olympique lyonnais, adversaire local de l'ASPTT. Faute d'équipe de moins de quinze ans à « la Poste », Cyril doit partir. Trop petit, il est recalé par les plus grands centres de formation[1].

Seul l'Olympique d'Alès en Cévennes et René Cédolin lui donne sa chance. Loin de ses parents, l'aventure alésienne commence et très vite l'expérience tourne à la galère. Cyril connaît de nombreux pépins physiques, se cassant deux fois le bras et ne jouant presque pas pendant ses trois années à Alès. Il décide de rebondir ailleurs. Alors que le FC Nantes et le Montpellier HSC le sollicitent, l'adolescent choisit les Chamois niortais[1].

Les Chamois niortais sont le seul club qui lui propose un contrat d'aspirant et il y retrouve René Cédolin, responsable du centre de formation depuis un an. À Niort, en deux mois, le jeune homme prend douze centimètres et une dizaine de kilos. Puis, convaincu de ses qualités techniques, Cédolin le fait passer du poste de meneur de jeu à celui d'attaquant. Au centre de formation, Chapuis sympathise avec Peguy Luyindula dont leur complémentarité fait des étincelles sur le terrain. Malgré quelques écarts de conduite, Chapuis est appelé dans le groupe professionnel dirigé par Albert Rust. Il fait deux apparitions en Division 2 lors de la saison 1998-1999 mais l'expérience est sans suite et Cyril termine la saison avec l'équipe réserve de Division d'Honneur. Rempli de doutes, il ne rejoue en D2 que la saison suivante[1].

Débuts professionnels à Niort puis Rennes (1998-2002)

Intégré définitivement à l'équipe première pour la saison 1999-2000, c'est alors que son talent commence à percer. Puissant, rapide, technique et adroit devant le but, Chapuis est sur les tablettes de plusieurs équipes de Division 1. Parmi les clubs français, Stade rennais mais aussi Bordeaux, Nantes et Saint-Étienne essayent de le recruter, sans parler des étrangers Bologne et le Kaiserlautern de son idole Youri Djorkaeff. Mais Niort ne veut pas laisser filer son gaucher de feu et les relations avec ses dirigeants se dégradent rapidement. Cyril ne cède pas et finit par signer à Rennes[1].

Il choisit le Stade rennais pour sa tendance à donner sa chance aux jeunes, malgré un faible pour l'AS Saint-Etienne qu'il refuse à cause de ses origines lyonnaises. C'est un garçon farouchement décidé à réussir qui débarque à Rennes. Malgré un statut de remplaçant, il compte disputer une quinzaine de matchs et intégrer l'équipe de France espoirs. Aussi, le garçon au physique de play-boy profite du manque de préparation et des défaillances de l'armada sud-américaine rennaise pour gagner la confiance de Paul Le Guen et s'impose en Division 1. Il dispute son premier match le 29 juillet 2000 dans sa ville natale contre l'Olympique lyonnais. Aiguillé par Bernard Lama qui le renseigne avant chaque match sur le gardien adverse, il devient le meilleur buteur de l'équipe et s'impose comme titulaire au point de voir son contrat prolongé jusqu'en 2004. Après seulement deux matchs, il est appelé par Raymond Domenech avec les Espoirs pour un match en Russie le 16 août 2000. Rentré à la place de Luyindula à la mi-temps, il ne manque ensuite plus un rendez-vous des Bleuets[1].

Marseille puis prêts successifs (2002-2005)

L'Olympique de Marseille l'acquiert pour 5,5 M€ après un passage convaincant d'une saison et demi à Rennes. Cependant, il ne s'impose pas à l'OM du fait de son faible rendement. Son seul fait d'armes notable est un doublé inscrit sur la pelouse de Rennes le 24 août 2002[2].

Il est ensuite prêté la première moitié de saison 2003-2004 en Angleterre, dans le club de Leeds United, puis pour la fin de saison au RC Strasbourg et enfin une saison à l'AC Ajaccio

Rebonds à Bruxelles, Grenoble et Metz (2005-2009)

Chapuis s'engage au FC Bruxelles et au Grenoble Foot, sans jamais réellement s'imposer.

Par la suite, il signe en janvier 2008 en faveur du FC Metz, mais à la fin de la saison 2008-2009, son contrat n'est pas renouvelé.

Arrêt puis reprise avec Bourg-Péronnas (2009-2014)

Il se retrouve sans club et met sa carrière entre parenthèses.

Le 1er novembre 2012, il s'engage jusqu'à la fin de la saison avec le FC Bourg-Péronnas, équipe de National[3].

Statistiques

Cyril Chapuis dispute un total de 123 matchs en Ligue 1, 56 matchs en Ligue 2, 29 matchs en National, et 1 match en Premier League, sans oublier 4 matchs en Coupe Intertoto.

Palmarès

Annexes

Références

  1. a b c d et e Arnaud Hermant & Pierre Minier, « Espoir : Cyril Chapuis, la flèche rennaise », Onze Mondial, no 146,‎ , p. 22 à 25 (ISSN 0995-6921)
  2. Fiche du match Rennes - Marseille sur footballdatabase.eu
  3. Chapuis, un renfort de poids pour Bourg-Péronnas, article sur ledauphine.com

Liens externes