Équipe réserve

L'équipe réserve est, dans certains sports, l'appellation de la deuxième équipe alignée par un club sportif. L'équipe réserve est généralement dévolue aux joueurs en développement et aux joueurs revenant après une blessure.

Allemagne

En Allemagne, les équipes réserves peuvent jouer jusqu'en 3. Liga, la troisième division[1].

L'équipe réserve de l'Hertha Berlin a atteint la finale de la Coupe d'Allemagne 1993, s'inclinant 2-1 contre le Bayer Leverkusen[2].

Angleterre

En Angleterre, les équipes réserves évoluent dans leur propre championnat, la Professional Development League.

Belgique

En Belgique, les équipes réserves évoluent dans leur propre championnat, appellé "U21 Pro League" (groupe 1 et 2). Il n'y a que l'équipe réserve du Club de Bruges qui a évolué en D1B Pro league[3] lors de la saison 2020-2021, à la suite du basculement du Royal Excelsior Virton en D2 amateur[4].

Écosse

Les équipes réserves des clubs professionnels écossais évoluent dans leur propre championnat, la SPFL Reserve League.

Seuls les clubs du Celtic et des Rangers évoluent en Lowland Football League, la cinquième division écossaise.

Espagne

En Espagne, les équipes réserves peuvent évoluer jusqu'en deuxième division, la Segunda División[1].

En 1980, la réserve du Real Madrid, la Castilla, se qualifie en finale et se confronte contre l'équipe première, elle perd 6-1, mais obtient une qualification pour la coupe des coupes, elle réalise l'exploit face à West Ham United en s'imposant 3-1 à aller, elle perdra 5-1 au retour[5],[6].

Estonie

En Estonie, c'est le même cas, les plus connus d'entre eux sont le Flora Tallinn II et le FC Levadia Tallinn II, ils peuvent participer en Coupe d'Estonie

Cas du FC Levadia Tallinn II

Comme le Real, en 2002, la réserve du Levadia atteint la finale de la Coupe d'Estonie et la remporte face à son équipe première obtenant ainsi une qualification en Europe.

États-Unis

Aux États-Unis, les équipes réserves des clubs de la Major League Soccer peuvent évoluer en MLS Reserve Division, en USL Championship, en USL League One ou en USL League Two[7].

France

Principe

Les équipes réserves de football évoluent au même niveau que certaines équipes premières. Cependant, elles ne peuvent monter au-delà de la National 2 (4e niveau) si le club possède un centre de formation et au-delà du National 3 (5e niveau) si le club n’en possède pas.

Sur les 63 équipes engagées en 2017-2018 en National 2, 11 sont des équipes réserves.

Sur les 112 équipes engagées en 2017-2018 en National 3, 32 sont des équipes réserves.

Controverse

Accusées par certains supporters de fausser le championnat, au motif qu’elles alignent parfois des équipes quasiment entièrement composées de joueurs professionnels de Ligue 1 ou de Ligue 2, les équipes réserves semblent avoir malgré tout un intérêt bénéfique en National 2 et en National 3. Ainsi, les joueurs des réserves peuvent disputer des matches à enjeu et cela permet aux joueurs qui les affrontent de rencontrer certains footballeurs professionnels.

De plus, les équipes réserves ne pouvant pas monter en National (3e niveau), elles ne peuvent donc pas « empêcher » les équipes fanions d’évoluer au niveau supérieur. Ce fut notamment le cas de Bordeaux B en 2007-2008, champion de CFA (National 2) Groupe D (Bayonne, 2e du groupe gagnant ainsi son ticket d'accession en National) ou Lyon B en 2011-2012 (Bourg-Peronnas gagnant le droit de monter et Lyon-La-Duchère considérée comme 2e de son groupe). Plus récemment, Lorient B a terminé en tête du groupe D de CFA (National 2) (2014-2015), laissant le deuxième filer en National. Rennes B a aussi terminé en tête du groupe A de CFA (National 2) (2016-2017) laissant à Cholet le droit de monter en National.

Cependant, un trop faible ou un trop fort écart entre l’équipe fanion et sa réserve peuvent livrer des situations cocasses. Ainsi, il n’est pas rare de voir une équipe de National 2 disposer d’une équipe réserve en National 3 (Entente SSG, ASF Andrézieux ou Niort en 2009-2010). L’exemple inverse le plus caricatural étant très certainement celui du FC Istres lors de la saison 2004-2005 : alors que l’équipe fanion évoluait en Ligue 1, l’équipe réserve était, quant à elle, en Promotion d’honneur. Lors de la saison 2012-2013, l'AJ Auxerre possédait une équipe fanion en Ligue 2, son équipe réserve en CFA (National 2), une troisième équipe en CFA 2 (National 3) et une quatrième équipe en Division d'honneur. Ces trois dernières équipes ne peuvent donc pas monter.

Lors de l'été 2019, le Paris Saint-Germain annonce la dissolution de son équipe réserve[8],[9] pour laisser place à son équipe sénior, championne de son groupe de Régionale 1 mais qui ne pouvait monter à cause de la présence de son équipe réserve. Cette décision vise également à favoriser l'équipe des moins de 19 ans du club[10].

Gibraltar

Il existe un championnat de jeunes pour les clubs de Gibraltar, la Gibraltar Intermediate League.

Le Hound Dogs est le seul club gibraltarien sénior à évoluer dans ce championnat de jeunes.

Îles Féroé

Il existe un très grand nombres d'équipes réserves aux Iles Féroé du fait qu'il n'y a pas beaucoup d'équipes premières dans ce pays, les équipes réserves peuvent évoluer jusqu'en deuxième division la 1. deild.

En 2019, aucune équipe n'a été reléguée en deuxième division car les trois premiers du championnat de 1. deild n'était que des réserves.

Italie

En Italie, les équipes réserves évoluent dans leur propre championnat, baptisé "Primavera"[11]. Il n'y a que l'équipe réserve de la Juventus qui évolue en Serie C[12].

Japon

Au Japon, les équipes réserves peuvent évoluer jusqu'en troisième division, la J3 League.

Norvège

Les équipes réserves de football norvégiennes évoluent au même niveau que certaines équipes premières. Cependant elles sont obligées d'avoir un écart de deux divisions. Elles ne peuvent pas évoluer en Eliteserien ou en 1. divijion.

Si une équipe de réserve se retrouve à une position de promotion alors qu'elle n'est pas autorisée à être promue, la promotion est redistribuée à équipe suivante (qui n'est pas une équipe réserve). De plus, une équipe de réserve est reléguée de force, quelle que soit la position finale du championnat soit parce qu'elle n'est plus qualifiée pour jouer à ce niveau - c'est-à-dire si la première équipe est reléguée à un niveau où le niveau de l'équipe de réserve n'est plus autorisé. Par exemple, si une équipe Eliteserien est reléguée alors que son équipe réserve en 2. divisjon, l'équipe réserve est reléguée de force en 3. divisjon (soit le quatrième niveau). Dans une telle situation, l'équipe qualifiée la mieux placée à une position de relégation dont l'équipe réserve est reléguée sera repêchée. S'il n'y a pas d'équipes qualifiées aux positions de relégation (par exemple, seules les équipes de réserve ne sont plus qualifiées pour le niveau), une équipe supplémentaire de la division ci-dessous (la mieux placée) est promue.

Controverses

Les équipes réserves ont en général été critiquées pour avoir aligné des équipes inégales d'une semaine à l'autre, avec de nombreux joueurs de l'équipe première une semaine et davantage de jeunes joueurs la semaine suivante. Ils ont également été critiqués pour avoir exclu les petits clubs de la deuxième division, ce qui signifie une culture du football plus centralisée. En 2009, l'entraîneur Ivar Morten Normark a proposé d'exclure les équipes réserves du football norvégien[13] et d'autres managers comme Dag Eilev Fagermo ont accepté.[14] Dans une enquête, 19 des 31 clubs de deuxième division ayant répondu souhaitaient que les équipes réserves soient éliminées, tout comme 30 des 49 clubs de troisième division ayant répondu.

Lors du congrès 2010 de la fédération norvégienne de football, de nouvelles règles ont été adoptées. À partir de 2010, les équipes de réserves de la deuxième division ne peuvent aligner que trois joueurs de plus de 21 ans à la fois. Plus de joueurs « excédentaires » peuvent s'asseoir sur le banc, mais ne peuvent pas entrer sur le terrain à moins d'être remplacés par un autre joueur excédentaire.[15]

Exemples

De nombreuses équipes réserves avaient remporté la 2. division mais le règlement de la fédération norvégienne de football leur en ont empêché, Ce fut le cas des équipes réserves de Brann et de Fyllingen Fotball qui avaient finies premier et deuxième du groupe 4 (la place ayant été redistribuée au troisième, le Os TF), Rosenborg 2 avait également finit premier du groupe 5 la même année (place redistribuée au Stjørdals-Blink, comme deuxième du groupe), l'équipe réserve de Rosenborg avait réitéré en 1996 et 1997. En 1992, l'équipe réserve de Lillestrøm avait finit première de son groupe (place redistribuée au Ski IL) et en 2005, c'est l'équipe réserve de Viking qui finit première du groupe 3 (place redistribuée à Haugesund.

Pays-Bas

Aux Pays-Bas, les équipes réserves peuvent évoluer jusqu'en deuxième division, l'Eerste Divisie[16].

Portugal

Au Portugal, les équipes réserves du Benfica Lisbonne et du FC Porto évoluent en deuxième division portugaise. Benfica et Porto évoluent également en Liga Revelação, une nouvelle division consacrée uniquement aux équipes des moins de 23 ans des clubs professionnels portugais[réf. nécessaire]. La réserve du Sporting a même été dissoute pour que le club se concentre sur son équipe des moins de 23 ans[réf. nécessaire].

Russie

En Russie, les équipes sont appelés Club-école, ils peuvent évoluer jusqu'en deuxième division russe, la FNL.

Ukraine

Il existe plusieurs équipes reserves en Ukraine, elles peuvent évoluer jusqu'en deuxième division, la Percha Liha.

Références

  1. a et b Quel avenir pour les équipes réserves en Europe ?, www.pkfoot.com, 21 septembre 2016.
  2. (de) 20 Jahre „Hertha-Bubis“: Das Finale, www.herthabsc.de, 11 janvier 2020.
  3. Les U23 du FC Bruges évolueront en D1B la saison prochaine !, www.walfoot.be, 31 juillet 2020.
  4. « Virton relégué en D2 amateurs suite au refus de l’Autorité belge de la concurrence ! », sur Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net (consulté le )
  5. (en) Real Madrid Castilla: 44 years of mixed results, www.marca.com, 21 juillet 2016.
  6. (es) El otro City, un Segunda que triunfa en Europa, www.marca.com, 11 novembre 2011.
  7. Retour possible d’une équipe réserve pour l’Impact, www.985fm.ca, 29 juillet 2019.
  8. Pourquoi le PSG prend la décision radicale de supprimer son équipe réserve, www.rmcsport.bfmtv.com, 24 mai 2019.
  9. L’intrigante dissolution de l’équipe B du Paris Saint Germain, www.lemonde.fr, 27 mai 2019.
  10. Le PSG lâche sa réserve et va concentrer ses efforts sur les moins de 19 ans, www.lequipe.fr, 24 mai 2019.
  11. Le Milan favorable à une équipe B, acmilan-zone.fr, 3 mai 2018.
  12. La Juventus crée la toute première équipe B de l'histoire du football italien, www.juventus.fr, 4 août 2018.
  13. (no) Langerød Dag, « – En fotballrevolusjon », Nettavisen, (consulté le )
  14. (no) Langerød Dag, « Fagermo: – Fjern dem! », Nettavisen, (consulté le )
  15. (no) Skuseth Helge, « AaFK 2 blir ungdomslag » [archive du ], Sunnmørsposten, (consulté le )
  16. Spécificités des championnats néerlandais, www.ajaxenfrance.com, 7 mars 2020.

Annexes

Bibliographie

  • (no) Eriksen, Arvid, Sportsboken 91–92, Oslo, Schibsted (ISBN 82-90773-05-6), p. 213
  • (no) Eriksen, Arvid, Sportsboken 96–97, Oslo, Schibsted (ISBN 82-516-1611-5), p. 266
  • (no) Johansen, Tore, Sportsboken 98–99, Oslo, Schibsted (ISBN 82-516-1710-3), p. 267
  • (no) Eriksen, Arvid, Sportsboken 92–93, Oslo, Schibsted (ISBN 82-516-1428-7), p. 226

Liens externes