Portail Ardennes

Portail Ardennes


Bandeauportaiardennes.JPG

Section de Wikipédia sur le département français des Ardennes

Bienvenue sur le Portail des Ardennes, destiné à faire connaître l'histoire et la culture de ce département. Pour toutes remarques ou suggestions vous êtes cordialement invité à visiter la page du projet qui a pour but le développement et l'amélioration des 1 953 articles liés au portail. Voir les dernières modifications.
Localisation des Ardennes
Portail Catégorisation Suivi Projet Bibliothèque Café ardennais



Introduction  

Vue sur le village de Fumay

Situé dans le nord de la région Grand Est, le département des Ardennes porte le numéro 08.

Il est le 78e département français par la population et se situe en 70e position en termes de superficie. Département essentiellement rural, les Ardennes tirent leur nom de la région naturelle Ardenne qui s'étend sur la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne, ainsi que sur le nord du département de la Meuse.

Le département a été créé à la Révolution française, le 4 mars 1790, à partir d'une partie des anciennes provinces de Champagne et d'Argonne, de plusieurs principautés, dont celle de Sedan, de comtés (comme Rethel) et de différents territoires rattachés à la France (provenant des anciens Pays-Bas espagnols) jusqu'au XVIIIe siècle.

Chiffres-clés  

Lumière sur…  

Miniature dans un manuscrit du XIVe siècle
Le cheval Bayard portant les quatre fils Aymon

Bayard est un cheval-fée légendaire à la robe baie, issu de nombreuses chansons de geste du Moyen Âge chrétien, dont les plus anciennes versions remontent au XIIe siècle et figurent parmi les histoires les plus populaires jusqu'au XIXe siècle. Ces textes, surtout celui des Quatre Fils Aymon, lui attribuent des qualités magiques et une origine surnaturelle : fils d'un dragon et d'une serpente, Bayard est libéré d'une île volcanique par l'enchanteur Maugis, puis le roi Charlemagne le donne à Renaud de Montauban, l'aîné des quatre fils Aymon. Renommé pour sa force et son intelligence, Bayard a le pouvoir de porter les quatre fils sur son dos en même temps, pour leur permettre d'échapper à la colère du roi. Livré à Charlemagne en gage de paix, il est jeté au fond du Rhin (ou de la Meuse selon le folklore et des versions littéraires plus tardives) avec une meule autour du cou. Toutefois, Bayard parvient à s'échapper et, selon la légende, continue depuis à errer dans la forêt ardennaise, où l'on entendrait retentir son hennissement à chaque solstice d'été.

Ce cheval, probablement le plus célèbre du Moyen Âge, semble remonter à des croyances païennes antérieures à la plupart des textes qui le mettent en scène, et pourrait être issu d'un mythe des Francs, de la monture reptilienne du géant Gargantua primitif, ou de la mythologie celtique. Chtonien tant par son origine que par sa couleur, subversif car résistant à l'empereur Charlemagne, il tient auprès de Renaud un rôle de protecteur totémique et d'animal nourricier.

Depuis le Moyen Âge, Bayard est une figure importante du folklore, particulièrement dans l'Ardenne, en Belgique et en France, notamment près de Bogny-sur-Meuse, de Liège et de Dinant. Selon la légende, le rocher Bayard aurait été fendu par un coup de ses sabots. De nombreux toponymes connus sous le nom de « Pas-Bayard » ou de « Saut-Bayard » lui seraient dus. Des processions et cortèges folkloriques le mettent en scène parmi les géants du Nord, comme la ducasse d'Ath et l'ommegang de Termonde. La vaste diffusion de sa légende et le succès de celle-ci ont influencé bon nombre d'artistes, ainsi que des croyances populaires.

Culture et tourisme  

Château de Doumely.

Au détour d'une photo…  

Givet : Vue de la vallée de la Meuse et du fort de Charlemont.

Le connaissez-vous vraiment ?  

Arthur Rimbaud est né à Charleville, le 20 octobre 1854. Son père, Frédéric Rimbaud, capitaine d'armée, en garnison à Mézières, a participé à la campagne d'Algérie, pour laquelle il est récompensé de la Légion d'honneur. À un concert donné place de la Musique à Charleville, il aurait remarqué Vitalie Cuif, une jeune paysanne de Roche, petite bourgade près d'Attigny et installée à Charleville. Marié très vite avec elle, il repartira avec sa garnison, ne revenant que quelques rares fois, le temps de lui faire un enfant quasi « annuel ». Après la naissance de cinq enfants (Frédéric, Arthur, Victorine (décédée à l'âge d'un mois), Vitalie et Isabelle), il abandonne sa famille... Lire la suite

Personnalités historiques  

Arts  





Liste de films tournés dans le département des Ardennes

Chanson et art lyrique :

Économie et infrastructures  

Villes et communes  

Géographie des Ardennes  

La Semois

Sur Wikimedia  

Ardennes, sur Wikinews

Ardennes sur Wikinews
Actualités

Ardennes, sur Wikisource

Ardennes sur Wikisource
Livres numérisés

Ardennes, sur Wikilivres

Ardennes sur Wikilivres
Textes et manuels

Ardennes, sur Wikiversité

Ardennes sur Wikiversité
Ressources pédagogiques

Ardennes, sur Commons

Ardennes sur Commons
Images et médias

Ardennes sur Wiktionnaire
Définitions


Données brutes

Ardennes, sur Wikivoyage

Ardennes sur Wikivoyage
Guide de voyage

Participer au Projet Ardennes  

Vous vous demandez comment participer au Portail Ardennes ? C'est très simple. Venez visiter le Projet Ardennes !

Portal.svg Portails connexes