Nouste Camp

Nouste Camp
Généralités
Nom complet
Stade communautaire Nouste Camp[1]
Adresse
Chemin de l'Aviation [2]
64000 Pau
Construction et ouverture
Ouverture
le 14 septembre 2018,
il y a 3 ans
Architecte
Despré Agence d'Architecture[3]
Rénovation
2021
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Ville de Pau
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Capacité
4 031
Tribunes
Tribune Officielle: 1126 places
Tribune Latérale : 1322 places
Tribune Visiteurs: 848 places
Affluence record
3 342 spectateurs
Pau FC - Toulouse FC
Ligue 2 2021-2022[4]
Dimensions
105m × 68m
Localisation
Coordonnées
43° 18′ 29″ N, 0° 19′ 32″ O
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
voir sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Aquitaine
voir sur la carte d’Aquitaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Pyrénées-Atlantiques
voir sur la carte des Pyrénées-Atlantiques
Red pog.svg

Le Nouste Camp (prononcé : [ˈnɔste ˈkam] Écouter "Nousté Cam") désigne un stade de football ainsi qu'un complexe sportif situé sur le territoire administratif de la commune de Bizanos, dans la banlieue de Pau. Nouste Camp signifie « Notre terrain » en béarnais, soit « Terrain des Béarnais » en français[5].

Le Nouste Camp est depuis 2018 le stade du Pau Football Club[6]. Propriété de la ville de Pau, le projet de construction est initié en 2015, la construction s'étalant de 2017 à 2018, puis le stade est rénové en 2020-2021, afin de se conformer aux critères établis par la FFF et la LFP[7].

Le complexe comprend plusieurs terrains destinés au football dont un terrain d'entraînement synthétique avec vestiaires, un club-house et des bureaux[8].

D'une capacité de 4031 places assises, le Nouste Camp est le plus petit stade de Ligue 2 2020-2021[9]. Le premier match de Ligue 2 qui y est disputé voit le Pau FC s'imposer 2 à 0 face au Havre Athletic Club[10].

Longtemps un club nomade, le Pau FC a évolué à deux reprises au Stade du Hameau, cohabitant avec la Section paloise depuis 1991, depuis l'abandon du mythique stade de la Croix du Prince.

Repères historiques

Le FC Pau, à sa création en 1959 après la séparation avec les Bleuets de Notre-Dame est un club de football nomade, sans stade dédié. La majorité des matches sont disputés au stade des Bleuets, qui se révéla vite inadapté à la pratique du football de haut-niveau amateur. Le FC Pau évolue donc dans la première configuration du Stade du Hameau, qui est alors un stade militaire destiné à la pratique de l’athlétisme, et au stade de Bourbaki, occupé par le club phare du football palois et béarnais d'après-guerre, le FA Bourbaki.

Stades antérieurs

C'est la raison pour laquelle la ville fit rénover l'ancien « stade Pedeutour » à la fin des années 60, afin d'enfin doter la ville d'un stade de football. L'ensemble du complexe est renommé stade de l'Ousse des Bois.

Toutefois, ce complexe situé au milieu d'un grand ensemble sur les rives de l'Ousse des Bois se dégrada très vite, et a été une enceinte maudite pour le club.

Après la refondation du club sous son nom actuel de Pau Football Club, le club navigue entre le Stade du Hameau, partagé avec la Section paloise et le stade de l'Ousse des Bois, qui coïncide avec une période creuse à la suite de sa relégation en CFA / National 2.

Liste des anciens stades du club

Origines & Construction

Projets avortés

Rénovation du stade de la Croix du Prince

Le Pau FC cohabitait ainsi depuis 1991 au stade du Hameau avec la Section paloise, à la suite du déménagement des rugbymen qui quittent le stade de la Croix du Prince cette année-là.

Le président Bernard Laporte-Fray envisagea de un temps de s'installer dans ce vénérable stade, mais les travaux de réhabilitation se sont avérés insurmontables pour les finances du club et de la ville[11].

Cependant, cette cohabitation posait de nombreux problèmes de calendriers et d'entretien de la pelouse, et le club ne disposait toujours pas d'installations dédiées sur lesquelles rassembler toutes ses équipes.

Rénovation du stade de l'Ousse des Bois

Enfin, le projet de rénovation du stade de l'Ousse des Bois, peu apprécié des supporters et provoquant une levée de boucliers au Pau FC, est définitivement abandonné en 2014[12].

C'est l'année suivante, en 2015, que la mairie de Pau dévoile son projet de création d'un nouveau stade[13].

Construction

La décision de construire un nouveau stade de football à Pau est à mettre au crédit du maire de la ville, François Bayrou. L'architecte a été le groupe Despré, basé à Nay[14].

Le stade a été construit sur l'emplacement de l'ancien stade de football américain de la ville, et se veut évolutif, avec la possibilité de rajouter des tribunes en cas de montée en Ligue 2[15].

Le stade est homologué catégorie III par la Fédération française de football[8].

Retard de livraison

En raison de problèmes de qualité de pelouse, non homologuée par la FFF, le Pau FC est contraint de reporter la venue de Chambly prévue le 2018, et de délocaliser chez ses rivaux de l'ABFC au « Stade Didier-Deschamps » de Bayonne le match face à l'USL Dunkerque (0–0) du 2018[16].

Le stade est finalement homologué face au FC Villefranche-Beaujolais le 14 Septembre 2018[17]. Ce match se termine sur le score de 1-1[18].

Critiques

Capacité d'accueil

Lors de son ouverture, les critiques formulées se concentrent sur la capacité d'accueil et la qualité de l'équipement[9]. La capacité d'accueil (1 seule tribune de 1 200 places) du stade est jugé trop modeste par rapport aux besoins du club.

Ainsi, d'après Joël Lopez, cet état de fait est dû au statut de sport secondaire du football dans la région[19].

« À Pau, le football a toujours dû se contenter de très très peu, on est dans la continuité. Ça démontre la considération que l'on a pour notre sport ici. Aujourd'hui très bien, on a un stade, cela n'a jamais été fait avant, mais c'est un complexe de niveau régional. Une tribune avec trois côtés en butte de terre, pour moi ce n'est pas un stade. »

— Joël Lopez

Toutefois, dans un communiqué au début de l'année 2018, le président Laporte-Fray précise que la « construction d’un stade uniquement destiné à la pratique du football, rattrapant ainsi un retard cruellement ressenti par les forces vives du club parfois usées et désabusées d'œuvrer dans des conditions si difficiles  » est fortement appréciée[20].

Début 2019, alors que le club est en 2e place du classement de National 2019-2020, le président Laporte-Fray déclare de nouveau compter sur la promesse du maire François Bayrou de construire une nouvelle tribune, tout en reconnaissant que la capacité d'accueil de la seule tribune du stade ne permet pas de recevoir les spectateurs et supporters dans de bonnes conditions[21].

A l'occasion de la montée du Pau FC en Ligue 2 2020-2021, le stade inauguré un an auparavant doit ainsi subir une rénovation d'ampleur de 6 mois afin d'effectuer une mise aux normes nécessaire (capacité d'accueil, éclairage, vidéosurveillance) pour la tenue de matches professionnels.

Le Pau FC dispute donc ses matches à domicile au Stade du Hameau durant la première partie de saison de Ligue 2 2020-2021.

Qualité de construction

Même si le stade est homologué catégorie 3 par la Fédération française de football, la qualité de l’infrastructure est fréquemment remise en cause par les supporters[9].

Ainsi, les tribunes sont notamment construites avec des gradins mobiles dans une optique de réduction des coûts, ce que dénoncent les supporters du club. De plus, les trois buttes en terre livrées lors de la construction du stade qui entourent le stade ne permettaient pas d'accueillir les spectateurs dans des conditions de confort optimales[9].

En octobre 2019, ces buttes ont dû être rasées pour pouvoir installer des caméras de télévision de la chaine Canal+ Sport,afin de retransmettre le tout premier match télévisé de l'histoire de ce stade entre le Pau FC et Créteil. La rencontre entre le Pau FC et le Gazélec Ajaccio, remportée 4-0 par les palois le 27 septembre 2019, était le choix initial de la chaîne. Toutefois, les buttes n'ayant pu être retirées à temps, la diffusion fut reportée.

À noter, la pelouse du stade était prévue au départ pour être une pelouse artificielle, ce que les responsables du club ont combattu avec véhémence.

Enfin, le match amical disputé entre le Toulouse FC et la SD Eibar le 10 octobre 2019 doit être interrompu en raison de problèmes d'éclairage[22].

Origines du Nom

Nouste Camp

La Ville de Pau, propriétaire du stade, a longtemps reporté le baptême officiel de ce stade, plus d'un an après le premier matche.

Dans les communications officielles, il fallait utiliser le nom « Nouveau stade » ou « Stade communautaire », voire « Stade du Hameau Idron 1 » comme le faisait la FFF[8],[23]. Durant cette première année durant laquelle l'absence de dénomination officielle se fait ressentir, plusieurs pistes de noms potentiels sont alors suggérées, dont l'appellation « Stade des Pyrénées », qui avait les faveurs des dirigeants du club béarnais, ou encore « Stade Jean Larqué » .

Toutefois, la nature ayant horreur du vide, un surnom émerge rapidement « Lo Noste Camp »Écouter, porté par les supporters et le journaliste Christian Sempé du quotidien palois La République des Pyrénées. « Nouste Camp » signifie « Notre terrain » en béarnais, à traduire par « Terrain des Béarnais » en français[24],[25].

Ainsi, le nom Nouste Camp évoque davantage un terrain de sport qu'un stade de football à proprement parler, puisque le mot stade se traduit par estadi [esˈtaði] en béarnais.

Enfin, les expressions béarnaises de « lenga nosta » et de « cultura nosta » désignent respectivement la langue et la culture béarnaise et gasconne[26],[27].

Le Nouste Camp

Baptême officiel

L'usage de ce surnom se généralise lors d'une saison mémorable en Championnat et en Coupe de France qui voit le Pau FC faire l'objet d'une attention médiatique au niveau national, et les dénominations austères de « Nouveau stade » se retrouvent graduellement cantonnées aux communications administratives[28].

Le nom « Nouste Camp » s'ancre dans les mémoires lors des diffusions TV sur Canal+ Sport et Eurosport[24].

De plus, le parcours en Coupe de France qui s'achève au stade du Hameau, dont la pelouse essuie des critiques en raison de sa piètre qualité cette année-là, met particulièrement l'accent sur la question du stade de football du club[29]. Ce nom est alors petit à petit repris à partir de mai 2020 par les médias nationaux tels que L'Équipe[30].

Le District de football des Pyrénées-Atlantiques adopte également ce nom à l’occasion des finales des coupes départementales de 2019[24].

À l'occasion de la montée du Pau FC en Ligue 2 au début de la saison 2020-2021, le stade est officiellement baptisé par la ville, propriétaire de l'infrastructure[7].

Anciennes options envisagées

Stade Jean Larqué

Le nouveau stade aurait cependant pu être nommé « Stade Jean Larqué », en hommage au père du plus célèbre footballeur béarnais Jean-Michel Larqué, qui a beaucoup œuvré pour le football palois avec la JAB de Pau[31]. Jean-Michel Larqué confirme en effet lors d'une interview en 2018 au journal Sud Ouest que François Bayrou lui en avait fait la promesse[32].

Cette option n'a cependant pas eu les faveurs des anciens du club. Jean Larqué est en effet un dirigeant historique de la JAB de Pau (Jeanne d’Arc Le Béarn) qu’il a rejoint à l'âge de 5 ans. Il y a été joueur, éducateur, entraîneur. Formateur réputé Jean Larqué, a notamment permis à Jean-François Larios, Dominique Vésir et évidemment son fils de rejoindre les rangs de l'AS Saint-Étienne, après être passé par la JAB. L'attachement de Jean Larqué à ce club formateur a fait qu'il a longuement repoussé les tentatives de fusion ou de mise en commun de ressources portées par le FC Pau dans les 80 et 90.

« Jean Larqué a été un formateur et a eu le mérite d’envoyer quelques joueurs à Saint-Étienne. Mais il n’est pour rien dans l’histoire du Pau FC. À son époque, il râlait lorsque des joueurs des autres clubs de Pau venaient chez nous. Cela me semble donc inapproprié. Donner son nom serait une injustice. Il vaudrait mieux un nom qui fasse référence au territoire. »

— Pierre Clède

« Pour nous, les anciens, ce serait un affront. Jean Larqué n’a jamais eu d’affinités avec le Pau FC. Je respecte l’homme, son travail, mais ce serait incompréhensible. François Bayrou peut mettre n’importe quel nom mais pas Larqué. En tout cas, on dira jamais “stade Jean Larqué”. »

— Robert Péré-Escamps

Stade des Pyrénées

Toutefois, les dirigeants du club Bernard Laporte-Fray et Joël Lopez ont longtemps semblé favoriser l'appellation « Stade des Pyrénées », copier-coller sans imagination du nom du « stade des Alpes » de Grenoble[33].

« Quand on est dans cette tribune, face à ce magnifique tableau qui représente toute la chaîne des Pyrénées, évidemment le premier nom qui nous vient à l'esprit c'est « Stade des Pyrénées ». »

— Bernard Laporte-Fray

Le maire de Pau, François Bayrou, a toujours affirmé être fermement opposé à cette idée.

En octobre 2019, le président Laporte-Fray confirme que le nom du stade est décidé, bien qu'il ne lui appartienne pas de le révéler, tout comme la date d’inauguration[21].

Caractéristiques de la structure et des équipements

Architecture et caractéristiques du stade

La conception du Nouste Camp, est l'œuvre des architectes béarnais du groupe Despré, basé à Nay[14].

François Bayrou, décrit le Nouste Camp comme « un petit stade à l'anglaise, avec des tribunes très proches du terrain »[34].

Le stade est composé de trois tribunes latérales couvertes et modulaires, comprenant des sièges individuels, numérotés, avec dossiers[35]. Ces tribunes sont surélevées de 1.2m à 1.85m au-dessus du terrain, avec un garde-corps à hauteur réglementaire[9].

Le Nouste Camp est mis aux normes du football professionnel en 2021[36].

Mise aux normes pour la Ligue 2

Lors de son ouverture, alors même que le Pau FC évoluait en National, le stade était souvent considéré comme trop exigu par les supporteurs et par les dirigeants du club. En réponse à ces polémiques sur le sous-dimensionnement de l’infrastructure, le maire de Pau François Bayrou affirme que le stade se verrait doté d'une tribune de 3 000 places supplémentaire en cas de montée du Pau Football Club en Ligue 2[37].

À la suite de l'accession du club en Ligue 2, la mise aux normes du stade est confiée au cabinet Despre[38].

La capacité d'accueil du stade est portée à 4 144 places, avec la construction de deux nouvelles tribunes de 2 170 places et la mise aux normes au niveau éclairage, accueil visiteurs et vidéosurveillance pour un coût total de 4,5 millions €[39].

Le stade, qui ne comportait jusqu'alors qu'une seule et unique Tribune d'Honneur, d’une capacité de 1 126 places couvertes dont 10 places PMR, est agrandi avec la création de la Tribune Est de 1 322 places, constituée de l'ancienne tribune Ossau du stade du Hameau.

Enfin, un tiers de cette tribune Ossau est reconstruit à l’identique avec son toit en forme de chapiteau afin d'accueillir les supporters de l’équipe adverse.

L'inauguration officielle du Nouste Camp en version Ligue 2 s'effectue à l'occasion de la réception du Havre, les Capbourruts s'imposants 2 à 0[10].

Tribune d'Honneur

Tribune d'une capacité de 1 020 places entièrement couvertes dont 5 places PMR et 141 places VIP[40].

C'est la seule et unique tribune à l'ouverture du stade en 2018.

Tribune Est

Tribune d'une capacité de 2 151 places entièrement couvertes, dont 5 PMR et 180 fauteuils VIP[40].

La tribune est bâtie à partir de l'ancienne tribune Ossau du stade du Hameau, adaptée afin d'adopter un aspect visuel semblable à celui de la tribune déjà existante. Un corridor d’accès permet aux visiteurs un accès facile.

L'aspect visuel est semblable à celui de la Tribune d'Honneur.

Tribune Visiteurs

Tribune d'une capacité de 850 places entièrement couvertes.

La tribune est constituée d'un pan de l'ancienne tribune Ossau du stade du Hameau, reconstruite à l’identique avec son toit en forme de chapiteau. C'est la tribune réservée aux supporters adverses, disposant d'un accès dédié, de ses propres sanitaires et de sa bodéga.

Bord de terrains

Lors de l'inauguration du stade en 2018, des buttes de terre sont dessinées derrière les buts, façon gradins rappelant l'ancien Stade du Hameau, permettant de porter officiellement la capacité du stade à 4 000 ou 5 000 personnes. Ces buttes ont été rasées pour permettre des diffusions TV.

En 2021, une clôture en bardage métallique noir d’une hauteur de 3m vient compléter la ceinture de l’enceinte, derrière les en-buts Sud et Nord.

Le stade répond aux exigences de catégorie 3 de la Fédération française de football (niveau National)[8].

Evolution future: un stade fermé de 8 000 places

À la suite de la mise aux normes du stade pour la Ligue 2, Joël Lopez estime en 2020 que le stade doit être « fermé des quatre cotés » afin d'espérer pérenniser le club au niveau professionnel[41].

Des tribunes peuvent être potentiellement ajoutée derrière les buts, afin de finaliser ce stade à l'anglaise[42].

« Le stade, ce sera déjà très bien même si ça restera évolutif. J’aimerais un stade fermé des quatre côtés à 7000 ou 8000 places assises. Ceux qui s’intéressent au foot, les investisseurs et tout le reste, ils regardent ça. Ils ne veulent pas d’un club qui doit gérer une cohabitation. »

— Joël Lopez

Description du complexe

Le complexe de sports comprenant le Nouste Camp permet au Pau FC de disposer d'un club-house, de bureaux, d'un terrain d'entraînement synthétique, de vestiaires, et d'un pôle amateur[43]. Le stade est fort apprécié des joueurs du club[44].

Terrain de jeu

Ce complexe comporte un terrain de football de 105 × 68 m avec une pelouse plantée sur de la pouzzolane, système offrant un drainage de haute qualité évitant la boue en cas de forte pluie ainsi que les épisodes de gel par grand froid. Un terrain annexe en synthétique et un club-house complète le complexe. Il était initialement question que le terrain d'honneur soit équipé d'une pelouse artificielle, ce qui a été refusé par le président Laporte-Fray qui a milité pour un nouveau stade avec un revêtement en herbe.

Aspects financiers

Le coût total de ce projet financé par la communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées s'élève à 3,4 millions d'euros, avec une participation de la ville de Pau de 700 000 , du département de 573 000, ainsi que du Centre national pour le développement du sport et de la Fédération française de football[8].

François Bayrou, à l'occasion de l'inauguration de la Tribune de Face portant la capacité du stade à 4031 places se félicite du « coût maîtrisé » des travaux, car c'est « un stade à 1000 euros la place » puisque le coût des travaux est légèrement supérieur à 4 millions d'euros pour la collectivité[34].

Le coût des travaux s’élève au total à 4,3 millions d’euros[5].

Zone Loisir

Sous l’espace loges de la nouvelle tribune de face, les spectateurs ont accès à quatre bodégas.

Une boutique d'espace de 40m2 consacrée à la vente d'articles du Pau FC est accessible au stade.

Zone média

Une zone de travail est réservée aux médias, équipée de 22 postes dans la salle de presse de 100 m²[45].

La zone mixte sera est située entre la sortie des vestiaires et la zone de stationnement des bus des équipes. Une aire régie sécurisée de plus de 500 m² a été installée, jouxtant la tribune Ouest, là où sont positionnées les caméras de télévision.

Le poste commentateurs TV est situé dans la tribune Ouest existante, doté d'un local dédié. La presse écrite, les radios ou sites internet sont installés dans la même zone, avec 23 places assisses couvertes réservées.

Environnement

Le Nouste Camp est localisé dans le quartier du Hameau au nord-est de Pau. Lors de sa création, le stade se trouve situé en périphérie de la ville, mais l'expansion urbaine de Pau fait que le stade s'inscrit désormais pleinement dans le tissu urbain.

Équipements à proximité

Le Nouste Camp, situé sur le territoire de la commune de Bizanos, se trouve à proximité des terrains annexes du Stade du Hameau, utilisés par les différentes sections sportives de la Section paloise.

En effet, à quelques centaines de mètres seulement du stade de football est situé le stade du Hameau, où sont disputées les rencontres de rugby de la Section paloise et quelques grandes affiches du Pau FC.

Accès

Routier

Le Nouste Camp est situé à proximité immédiate de la D817, plus communément appelée route de Tarbes et de l'avenue Alfred-Nobel ou D943 reliant Pau à Morlàas.

Le stade est également facilement accessible depuis l'A64 sortie Pau-Centre, via la rocade de Pau.

La nouvelle tribune de face est désormais accessible par la route qui mène au parking du Hameau (3000 places). L’actuel parking du Nouste Camp (177 places) est réservé aux accrédités presse et loges VIP de la tribune d’Honneur[46].

Transports en commun

Le Nouste Camp est desservi par le réseau urbain Idelis géré par la Société des transports de l'agglomération paloise. Le terminal de la ligne de bus T2 est situé devant le Nouste Camp. La fréquence est de 15 minutes.

Cette ligne dessert Lons, Billère et le centre-ville de Pau.

Le stade n'est pas desservi par le Fébus à propulsion hydrogène.

Autres événements

Le stade accueille les finales des coupes départementales des Pyrénées-Atlantiques le jeudi 30 mai 2019[47].

Galerie

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Références

  1. https://www.larepubliquedespyrenees.fr/2021/04/17/pau-3-infos-vite-lues-ce-samedi,2809994.php
  2. https://www.pau.fr/article/le-stade-communautaire-nouste-camp-fin-pret-a-accueillir-les-matchs-de-ligue-2
  3. http://www.despre-archi.com/agence/portfolio-item/stade-de-football-a-pau/
  4. [1]
  5. a et b « Visitez en vidéo le Nouste Camp, nouveau stade du Pau FC », sur www.pau.fr (consulté le )
  6. Najat Essadouki, « Le nouveau stade du Pau FC sera construit sur la plaine du Hameau », France Bleu Béarn,‎ (lire en ligne).
  7. a et b « Le Pau FC jouera en Ligue 2 dans un Nouste Camp transformé », sur www.pau.fr, (consulté le )
  8. a b c d et e « Un stade entièrement dédié au football », sur www.pau.fr, .
  9. a b c d et e « Stade de foot de Pau : les supporters mi-figue mi-raisin », La République des Pyrénnées,‎ , p. 8 (lire en ligne)
  10. a et b « Foot à Pau : découvrez le Nouste Camp en version discothèque », sur La République des Pyrénées, (consulté le )
  11. « La Croix-Du-Prince, ça nous va! », La République des Pyrénées,‎ (lire en ligne)
  12. « Matchs de CFA : c’est non pour l’Ousse-des-Bois », sur SudOuest.fr (consulté le )
  13. « Pau : le nouveau stade de foot sera situé à la Plaine des sports du Hameau », sur SudOuest.fr (consulté le )
  14. a et b « Construction d'un stade de football à Pau », sur www.despre-archi.com,
  15. « Football : le futur stade du Pau FC sera sur la plaine du Hameau », La République des Pyrénnées,‎ (lire en ligne)
  16. « Football : la pelouse paloise recalée, le Pau FC contraint de jouer à Bayonne », Franceinfo,‎ (lire en ligne).
  17. « Le Pau FC va pouvoir évoluer sur son nouveau stade », La République des Pyrénées,‎ (lire en ligne).
  18. « Le Pau FC tenu en échec pour sa première dans son nouveau stade », La République des Pyrénnées,‎ (lire en ligne).
  19. « Lopez, le cri de la colère », La République des Pyrénées,‎ (lire en ligne).
  20. « Nouveau stade du Pau FC : la réaction du président Bernard Laporte-Fray », La République des Pyrénées,‎ (lire en ligne).
  21. a et b « National/Pau FC : selon Bernard Laporte-Fray, « deux points de moyenne par match, c’est du jamais vu » », La République des Pyrénées,‎ , p. 33 (lire en ligne)
  22. « Toulouse bat Eibar dans un match amical arrêté pour cause de panne », L'Equipe,‎ (lire en ligne)
  23. « Infrastructure », sur https://paufc.com
  24. a b et c C. SEMPE, « Pour la petite histoire… : ici, c’est Nouste Camp ! », La République des Pyrénées,‎ (lire en ligne)
  25. « PAU F.C. - Installations », sur www.fff.fr
  26. « Hestiv'oc à Pau : la «cultura nosta» », www.ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)
  27. « L'Ostau Bearnés, votre maison de la culture béarnaise », sur Festival Hestiv'Òc, (consulté le )
  28. « Pau FC : retour en images sur une saison historique », sur SudOuest.fr (consulté le )
  29. « Coupe de France : un PSG bis se qualifie sans souci à Pau (National) », sur L'Équipe (consulté le )
  30. Pierre Prugneau, « Entre le FC Pau et ses Ehpad, Bernard Laporte-Fray est sur tous les fronts », L'Equipe,‎ (lire en ligne)
  31. « Le Nouveau stade sera-t-il nommé "Jean Larqué"? », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)
  32. « Le confinement vu par Jean-Michel Larqué : "Sarramagna m'a rappelé, il respecte encore son capitaine !" », sur SudOuest.fr (consulté le )
  33. « Pau FC : le nom « Stade des Pyrénées » plébiscité », France Bleu Béarn,‎ (lire en ligne)
  34. a et b « Pau FC : l'heure du retour à la maison », sur France Bleu, (consulté le )
  35. « Nouste Camp » (consulté le )
  36. « Nouste Camp » (consulté le )
  37. « Nouste Camp : une tribune de 3 000 places construite en cas de montée en ligue 2! », La République des Pyrénées,‎ (lire en ligne)
  38. « Nouste Camp// Despre architectes //kairn Architecture lumion 11 » (consulté le )
  39. « Pau : la pelouse du stade du Hameau en pleine reconfiguration », La République des Pyrénées,‎ (lire en ligne)
  40. a et b « Visitez en vidéo le Nouste Camp, nouveau stade du Pau FC », sur www.pau.fr (consulté le )
  41. « Football : ce qui manque à Pau pour devenir Guingamp », sur SudOuest.fr (consulté le )
  42. « Voici le Nouste Camp nouveau », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)
  43. « Dans les coulisses du nouveau stade du Pau FC », La République des Pyrénnées,‎ (lire en ligne)
  44. « Foot : le Nouste Camp, forteresse prête à transcender le Pau FC », sur La République des Pyrénées (consulté le )
  45. Alain Etcheburu, « Pau : le Nouste Camp devient un stade digne de la Ligue 2 de football », sur AquitaineOnLine (consulté le )
  46. « Foot à Pau : découvrez le Nouste Camp en version Ligue 2 », sur La République des Pyrénées (consulté le )
  47. « FOOT. Finales des coupes départementales : tous les résultats », sur www.larepubliquedespyrenees.fr (consulté le )