Championnat de France de football de National 3

National 3
Description de cette image, également commentée ci-après
Marque déposée 🛈
Logo du National 3 depuis 2017.
Généralités
Sport Football
Création 1993
Autre(s) nom(s) 1993-1998 (National 3)
1998-2017 (CFA 2)
Organisateur(s) Fédération française de football
Périodicité Annuelle
Nations Drapeau de la France France
Participants 168
(12 groupes de 14)
Statut des participants semi-pros, amateurs
et réserves professionnelles
Site web officiel Page des compétitions sur le site de la FFF
Hiérarchie
Hiérarchie 5e niveau
Niveau supérieur National 2
Niveau inférieur Régional 1

Palmarès
Tenant du titre SC Locminé (2023-2024)
Pour la compétition à venir voir :
National 3 2024-2025

Le Championnat de France de football de National 3 (anciennement connu sous le nom de Championnat de France amateur 2 de football ou CFA 2 ou encore N3) est une compétition française de football correspondant au cinquième niveau hiérarchique, derrière la Ligue 1, la Ligue 2, le National et le National 2.

Historique

Marque déposée 🛈
Ancien logo du CFA 2.

En 1993, dans le cadre de la réorganisation hiérarchique de la FFF, le Championnat de France de football de National 3 est créé pour s'insérer entre les ligues régionales et le championnat de National 2, créé au même moment pour succéder au championnat de Division 4[1] mise en place en 1978.

De 1994-1995 à 1997-1998, le Stade de Reims, ancien grand club européen, joue en National 3 puis CFA 2. Après de très bons parcours marqués notamment par un échec aux barrages d'accessions en 1995-1996, Reims termine champion en 1998. En 1999, en raison d'un dépôt de bilan, le FC Rouen, alors connu sous le nom d'OG Rouen, est rétrogradé administrativement en CFA 2. Ils réussissent le pari de la remontée immédiate.

En 2002-2003 et 2005-2006, le Red Star Football Club, multiple gagnant de la coupe de France, participe également au CFA 2. En 2004-2005, c'est un autre club ayant connu l'élite qui participe au CFA 2 : le FC Mulhouse, encore en Division 1 en 1990, et qui parvient à remonter directement.

Durant la saison 2007-2008, la FFF a été contrainte de repêcher deux clubs à la suite d'une décision du tribunal administratif de Bordeaux. Celui-ci avait demandé, cinq jours avant l'ouverture de la saison, de faire rejouer le match de barrages concernant Bergerac. Dans l'impossibilité matérielle de faire rejouer la rencontre si près du début de saison, la FFF a décidé d'intégrer Bergerac et Monts-d’Or-Azergues en Groupe E, ainsi ce groupe compte uniquement pour la saison 2007-2008 18 équipes.

À la suite d'une procédure engagée par les deux clubs relégués du groupe E fin 2007-2008 (17e et 18e), le Conseil d'État, bien qu'ayant jugé la requête « trop tardive », a déclaré « incompétente » pour le faire la Commission de la FFF, qui avait pris cette décision contraire aux règlements de l'époque. C'est d'ailleurs pour cette raison que la FFF a modifié ses règlements dans la foulée pour lui permettre de faire ce type d'opération à tout moment.

Pour la saison 2008-2009, les groupes A et G comptent 17 clubs en raison de problèmes lors des play-offs en juin 2008. Certains matches devaient être rejoués en raison de l'annulation d'une rencontre pour non-qualification d'un joueur aligné, mais les joueurs étaient déjà partis en vacances fin juin quand la décision de la FFF tomba. La réserve de Créteil refusa de rejouer.

À l'issue de la saison 2010-2011, le SO Chambéry Foot est interdit d'accession en CFA par la DNCG[3]. Il en est de même pour le Calais RUFC[4].

La saison 2011-2012 est notamment marquée par les relégations administratives de Grenoble Foot 38 et du Racing Club de Strasbourg en CFA 2. Ils participent respectivement aux groupes E et C, dont ils disputent vite le haut du classement, et finissent tous deux premiers.

Pour la saison 2012-2013, le championnat est composé de huit poules de quatorze clubs, et non plus de seize clubs, comme auparavant. Dans chaque poule, un club monte, et quatre descendent.

Pour la saison 2017-2018, le championnat redevient le National 3 et est réorganisé en douze groupes de 14 clubs correspondant aux 13 régions administratives issues de la réforme territoriale de 2015 à l'exception des régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Corse qui sont regroupées dans un seul et même groupe[5]. Cette réforme accompagne celle des ligues régionales de football, calquée sur celle des régions. Ces lignes régionales deviennent les organisatrices du championnat National 3 qui devient de fait le premier échelon du niveau régional, malgré son nom laissant penser à un championnat organisé au niveau national[6].

En 2022, la fédération valide la réforme des championnats amateurs et le retour à 8 poules en plusieurs étapes. Le championnat est réduit à 11 poules en 2023-24, puis à 10 en 2024-25 et finalement à 8 lors de la saison 2025-26, pour permettre aux 4 meilleurs deuxième d'être à nouveau promus. La gestion du championnat revient ainsi à l'organisme fédéral[7].

La compétition

Le championnat de France de National 3 est composé de 12 groupes de 14 équipes, soit 168 clubs au total. Les équipes sont classées selon leur nombre de points, lesquels sont répartis ainsi : 3 points pour une victoire, 1 point pour un match nul, zéro point pour une défaite et en cas de forfait.

Douze clubs, les premiers de chaque groupe, sont promus en National 2 à la fin de la saison. Cependant, si un club de National 2 est relégué administrativement en National 3 (sur décision de la DNCG par exemple), ce n'est pas un autre club de National 3 qui est promu mais le meilleur 14ᵉ de National 2 qui est repêché.

Si le nombre de promotions de National 3 vers le niveau National 2 est constant (une promotion par groupe), le nombre de relégations de National 3 vers le niveau Régional 1 est variable et dépend de la région des relégués de National 2 à National 3 puisque chaque relégué de National 2 a vocation à retrouver le groupe de National 3 correspondant à sa ligue[8].

La majorité des joueurs de National 3 pratiquent le football à plein temps et sont légalement rétribués pour cela via un contrat fédéral, obligatoire en National 3. Les joueurs ne bénéficient toutefois pas des avantages du statut professionnel : droit à la retraite et minimum salarial équivalent aux joueurs pros. N'étant pas pleinement « professionnels », ce sont donc des « amateurs ». De fait, ce sont plutôt des « semi-professionnels », mais ce terme d'usage courant dans les pays anglo-saxons n'est pas utilisé en France.[réf. nécessaire]

Affluences

Le championnat de National 3 rassemble en moyenne 200 à 400 spectateurs par match. Cette moyenne est affectée négativement par les affluences inférieures générées par les équipes réserves des équipes professionnelles.

En 1998-1999, le FC Rouen réalise le record d'affluence pour un match l'opposant à l'USON Mondeville, le . Ce ne sont pas moins de 4 734 spectateurs qui assistent à la rencontre[9]. Le précédent record était détenu par le Stade de Reims qui, un an plus tôt, avait attiré 3 079 personnes au stade Auguste-Delaune, l'année de la montée en CFA[10].

En 2010, Calais, à la suite d'une initiative de Michel Mospinek, ambitionne de battre le record d'affluence[10]. Avec 4 442 spectateurs, le défi n'est pas relevé.

La saison 2011-2012 voit le Racing Club de Strasbourg déclarer des affluences supérieures au record de 1999 à 14 reprises sur les 15 matchs disputés à domicile au stade de la Meinau, 14e de France en termes de capacité. En outre, il bat le précédent record dès son premier match à domicile, face à l'AS Illzach Modenheim, puis bat son propre record lors du derby face au SC Schiltigheim, le relevant de 10,9 %.

Étant considérés des problèmes à l'entrée du stade de la Meinau lors du match Strasbourg - Vesoul en 2011-2012[11], le record a certainement été élevé à 13 000 ou 14 000 spectateurs à cette occasion[12] alors que le chiffre officiel est de 9 132.

Saison Affiche Stade Affluence
2011-2012 RC Strasbourg - SC Schiltigheim Stade de la Meinau 10 883
2011-2012 RC Strasbourg - AS Illzach Modenheim Stade de la Meinau 9 813
2011-2012 RC Strasbourg - Vesoul HSF Stade de la Meinau 9 132[13]
2013-2014 CS Sedan Ardennes - IC Croix Stade Louis-Dugauguez 8 327[14]
2011-2012 RC Strasbourg - Jarville JF Stade de la Meinau 7 824
2017-2018 SC Bastia - AC Ajaccio 2 Stade Armand Cesari 6 822
2011-2012 RC Strasbourg - FC Chaumont Stade de la Meinau 6 724
2011-2012 RC Strasbourg - AJ Auxerre 3 Stade de la Meinau 6 365
2011-2012 RC Strasbourg - FC Steinseltz Stade de la Meinau 6 207
2011-2012 RC Strasbourg - FC Saint-Louis Neuweg Stade de la Meinau 5 275
2011-2012 RC Strasbourg - GS Neuves-Maisons Stade de la Meinau 5 018
2017-2018 SC Bastia - US Marseille Endoume Stade Armand Cesari 5 008
2011-2012 RC Strasbourg - SR Saint-Dié Stade de la Meinau 5 003
2011-2012 RC Strasbourg - CA Pontarlier Stade de la Meinau 4 920
2011-2012 RC Strasbourg - Dijon FCO 2 Stade de la Meinau 4 809
2011-2012 RC Strasbourg - ES Thaon Stade de la Meinau 4 783
2011-2012 RC Strasbourg - AS Belfort Sud Stade de la Meinau 4 753
1998-1999 FC Rouen - USON Mondeville Stade Robert-Diochon 4 734
2011-2012 RC Strasbourg - US Forbach Stade de la Meinau 4 670
2009-2010 RC Calais - ES Wasquehal Stade de l'Épopée 4 442
2016-2017 Le Mans FC - Tours FC 2 MMArena 3 609
2016-2017 Le Mans FC - Saint Pryvé Saint Hilaire FC MMArena 3 379
Légende
  • Précédent record battu lors de cette rencontre

Palmarès

Palmarès par groupe

1993-2017
National 3
Saison Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D Groupe E Groupe F Groupe G Groupe H
1993-1994 AS Beauvais rés. Le Mans UC 72 rés. CS Blénod Angers SCO rés. Clermont Foot Olymp. Thonon Chablais FC Bergerac FC Martigues rés.
1994-1995 Red Star rés. Paris Saint-Germain 2e rés. FC Sens Stade lavallois rés. SO Romorantinais RC Lons-le-Saunier AFC Aurillac ES Vitrolles
1995-1996 Olympique Saint-Quentin Amiens SC rés. ASC Biesheim RC La Flèche LB Châteauroux rés. AC Ajaccio Montauban FC Stade beaucairois
1996-1997 JA Armentières US Moissy-Cramayel AC Troyes rés. FC Lorient rés. VF Fontenay FC Gueugnon rés. Borgo FC FC Bourg-Péronnas
Championnat de France amateur 2
Saison Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D Groupe E Groupe F Groupe G Groupe H
1997-1998 Calais RUFC FC Les Lilas Stade de Reims Le Mans UC 72 rés. LB Châteauroux rés. AJ Auxerre 2e rés. AS Porto Vecchio ASOA Valence rés.
1998-1999 AC Cambrai SS L'Hôpital AJ Auxerre 2e rés. AC Arles ES Vitrolles (2) FC Libourne-Saint-Seurin Le Mans UC 72 rés. OG Rouen
1999-2000 Levallois SC FCSR Haguenau FC Sochaux-Montbéliard rés. AS Saint-Étienne rés. RCO Agde FC Saint-Médard FC Nantes rés. USON Mondeville
2000-2001 SC Abbeville Red Star rés. USFC Vesoul SC Bastia rés. US Endoume ESA Brive EA Guingamp rés. Entente SSG
2001-2002 Amiens SC rés. US Sénart-Moissy FC Sochaux-Montbéliard rés. US Saint-Georges Stade raphaëlois Girondins de Bordeaux rés. FC Lorient rés. RC La Flèche
2002-2003[a] Calais RUFC AJ Auxerre 2e rés. SC Schiltigheim Gap HAFC Sporting Toulon Var Aviron bayonnais Stade poitevin US Concarneau
2003-2004 US Lesquin CO Châlons SA Épinal AS Yzeure US Le Pontet Rodez AF USJA Carquefou USON Mondeville
2004-2005 SC Feignies Dijon FCO rés. FC Gueugnon rés. SO Cassis-Carnoux US Luzenac Le Mans UC 72 rés. AS Vitré Villemomble Sports
2005-2006[b] Red Star RC Épernay Vesoul HSC Nîmes Olympique rés. CA Bastia Stade bordelais Les Herbiers VF SM Caen rés.
2006-2007 Valenciennes FC rés. ASM Belfort ASF Andrézieux-Bouthéon Hyères FC Fontenay VF RC France 92 La Vitréenne FC SM Caen rés.
2007-2008 Noisy-le-Sec OB93 ES Troyes AC rés. FC Villefranche Beaujolais RCO Agde Chamois niortais rés. Luçon VF Stade quimpérois UJA Alfortville
2008-2009[c] AS Marck JA Drancy SA Épinal Grenoble Foot 38 rés. Stade raphaëlois Toulouse Fontaines Tours FC rés. USJA Carquefou
2009-2010 Calais RUFC FCM Aubervilliers FC Metz rés. Monts d'Or Azergues AS Monaco rés. AS Béziers Le Poiré-sur-Vie VF FC Lorient rés.
2010-2011 AC Amiens Calais RUFC RC Strasbourg rés. SO Chambéry FC Calvi Stade montois Olympique de Saumur FC GSI Pontivy
2011-2012 FC Chambly US Roye RC Strasbourg FC Montceau Grenoble Foot 38 Stade bordelais Trélissac FC US Saint-Malo
2012-2013 FC Dieppe Entente SSG Vesoul HSF AS Saint-Priest OGC Nice rés. Jeunesse villenavaise FC Nantes rés. AS Vitré
2013-2014 Arras FA IC Croix FC Metz rés. AS Saint-Étienne rés. FC Sète Montpellier HSC rés. US Fleury-Mérogis FC Lorient rés.
2014-2015[d] Voltigeurs de Châteaubriant SO Cholet AC Boulogne-Billancourt ES Wasquehal AJ Auxerre rés. Le Puy Foot Olympique de Marseille rés. Bergerac PFC
2015-2016 Stade rennais FC rés. FC Chartres ES Paulhan-Pézenas SC Toulon ASF Andrézieux-Bouthéon Stade de Reims rés. Lille OSC rés. Le Havre AC rés.
2016-2017 Stade briochin St-Pryvé St-Hilaire FC AS Beauvais RC Strasbourg rés. Sainte-Geneviève Sports AS Saint-Priest RC Grasse Stade bordelais
2017-2023

Entre 2017 et 2023, le championnat est organisé par les ligues régionales qui gèrent leur poule respective (sauf la poule Corse-Méditerranée qui reste gérée par la FFF).

National 3
Saison Auvergne-Rhône-Alpes Bourgogne-Franche-Comté Bretagne Centre-Val de Loire Grand Est Hauts-de-France Île-de-France Normandie Nouvelle-Aquitaine Occitanie Pays de la Loire Corse-Méditerranée
2017-2018 AS Saint-Étienne rés. CA Pontarlier Vannes OC Blois Foot FCSR Haguenau Entente Feignies Aulnoye FC AC Bobigny CMS Oissel Girondins de Bordeaux rés. Nîmes Olympique rés. FC Nantes rés. US Endoume
2018-2019 FC Chamalières Dijon FCO rés. EA Guingamp rés. Bourges Foot FC Mulhouse Olympique Saint-Quentin FC Gobelins FC Rouen Angoulême CFC Montpellier HSC rés. Angers SCO rés. SC Bastia
2019-2020[e] GFA Rumilly Vallières AJ Auxerre rés. Stade plabennécois Tours FC FC Metz rés. AS Beauvais FC Versailles SM Caen rés. Stade montois Canet Roussillon FC Voltigeurs de Châteaubriant Athlético Marseille
2020-2021 Compétition annulée en raison de la pandémie de Covid-19[15].
2021-2022 Thonon Évian Grand Genève FC Racing Besançon Stade rennais FC rés. Vierzon FC SR Colmar Wasquehal football Racing CFF Évreux FC Stade bordelais Olympique d'Alès Olympique de Saumur AS Furiani-Agliani
2022-2023 FC Bourgoin-Jallieu UF Mâconnais Dinan Léhon FC Avoine OCC ASC Biesheim Entente Feignies Aulnoye FC FCM Aubervilliers AF Virois FC Libourne AS Béziers La Roche VF AS Cannes
Depuis 2023

À partir de la saison 2023-2024, le championnat est repris en charge par la fédération qui le réduit à 11 poules, puis 10 en 2024-25 et finalement 8 poules en 2025-2026.

National 3
Saison Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D Groupe E Groupe F Groupe G Groupe H Groupe I Groupe J Groupe K
2023-2024 Istres FC Genêts d'Anglet Stade Poitevin Poiré VF SC Locminé AS Villers-Houlgate US Chantilly FC Balagne US Thionville Lusitanos GFA Rumilly Vallières AS Saint-Priest
Légende
  • Club désigné champion, selon le règlement de la FFF.
  • Palmarès par club

    Le tableau suivant liste les clubs vainqueurs de groupe de N2/CFA au moins deux fois, le nombre et les années correspondantes par ordre chronologique. Les plus titrés sont l'AJ Auxerre avec 5 fois devant Le Mans FC, FC Lorient, Calais RUFC et Stade bordelais avec chacun 4 titres.

    Palmarès des clubs vainqueurs de groupe de National 3 / CFA 2
    Clubs Nombre Saison
    AJ Auxerre 5 1998 2e rés., 1999 2e rés., 2003 2e rés., 2015 rés., 2020 rés.
    Le Mans FC 4 1994 rés., 1998 rés., 1999 rés., 2005 rés.
    Calais RUFC 4 1998, 2003, 2010, 2011
    FC Lorient 4 1997 rés., 2002 rés., 2010 rés., 2014 rés.
    Stade bordelais 4 2006, 2012, 2017, 2022
    Red Star FC 3 1995 rés., 2001 rés., 2006
    FC Vesoul 3 2001, 2006, 2013
    RC Strasbourg 3 2011 rés., 2012, 2017 rés.
    FC Nantes 3 2000 rés., 2013 rés., 2018 rés.
    AS Saint-Étienne 3 2000 rés., 2014 rés., 2018 rés.
    SM Caen 3 2006 rés., 2007 rés., 2020 rés.
    FC Metz 3 2010 rés., 2014 rés., 2020 rés.
    AS Beauvais 3 1994 rés., 2017, 2020
    AS Saint-Priest 3 2013, 2017, 2024
    LB Châteauroux 2 1996 rés., 1998 rés.
    ES Vitrolles 2 1995, 1999
    Amiens SC 2 1996, 2002
    RC Fléchois 2 1996, 2002
    US Sénart-Moissy 2 1997, 2002
    FC Sochaux-Montbéliard 2 2000, 2002
    USON Mondeville 2 2000, 2004
    FC Gueugnon 2 1997, 2005
    VF Fontenay 2 1997, 2007
    ES Troyes AC 2 1997 rés., 2008 rés.
    RCO Agde 2 2000, 2008
    Stade raphaëlois 2 2002, 2009
    USJA Carquefou 2 2004, 2009
    SA Epinal 2 2004, 2009
    US Roye-Noyon 2 2003, 2012
    Grenoble Foot 38 2 2009 rés., 2012
    Entente SSG 2 2001, 2013
    AS Vitré 2 2005, 2013
    Bergerac Périgord FC 2 1994, 2015
    SC Toulon 2 2003, 2016
    FCSR Haguenau 2 2000, 2018
    US Endoume 2 2001, 2018
    FC Girondins de Bordeaux 2 2002 rés., 2018 rés.
    Nîmes Olympique 2 2006 rés., 2018 rés.
    Angers SCO 2 1994, 2019
    Olympique Saint-Quentin 2 1996, 2019
    SC Bastia 2 2001 rés., 2019
    EA Guingamp 2 2001, 2019
    Dijon FCO 2 2005, 2019
    Montpellier HSC 2 2014, 2019
    Tours FC 2 2009, 2020
    Stade montois 2 2011, 2020
    Voltigeurs de Châteaubriant 2 2015, 2020
    Olympique de Saumur 2 2011, 2022
    Wasquehal Football 2 2015, 2022
    Stade rennais FC 2 2016 rés., 2022 rés.
    ASC Biesheim 2 1996, 2023
    FC Libourne 2 1999, 2023
    FCM Aubervilliers 2 2010, 2023
    Entente Feignies Aulnoye FC 2 2018, 2023
    Stade poitevin FC 2 2003, 2024
    Vendée Poiré Football 2 2010, 2024
    GFA Rumilly-Vallières 2 2020, 2024

    Notes et références

    Notes

    1. Le champion de France amateur 2 2002-2003 est l'US Roye, deuxième du groupe B.
    2. Le champion de France amateur 2 2005-2006 est l'US Concarneau, deuxième du groupe H.
    3. Le champion de France amateur 2 2008-2009 est le Football Bourg-en-Bresse Péronnas 01, deuxième du groupe D.
    4. Le champion de France amateur 2 2014-2015 est le SC Toulon-Le Las, deuxième du groupe G.
    5. Le titre n'est pas attribué lors de la saison 2019-2020 suite à l'interruption de la saison en raison de la pandémie de Covid-19.

    Références

    1. « UA Cognac Football - Histoire »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?) (consulté le ) : « 1993-1994 : Refonte du championnat, la Division 4 devient national 3 ».
    2. Erwann Penland, « DNCG : Tours et Agde sauvés, Chambéry interdit de CFA »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), sur foot-national.com, .
    3. Erwann Penland, « DNCG : Grenoble en CFA, Toulon exclu et Calais reste en CFA 2 », sur foot-national.com, (consulté le ).
    4. « FFF : National, CFA et CFA 2 muteront en 2017 en National 1, National 2 et National 3 », sur lequipe.fr, (consulté le ).
    5. « Le CFA2 s'appellera N3 », (consulté le ).
    6. « Réforme du football amateur : Ce qui va changer en N2 et en N3 », (consulté le ).
    7. Jérome Bouchacourt, « National 3. De nombreuses descentes dans certaines Ligues ? - Foot Amateur », sur footamateur.fr (consulté le ).
    8. « Strasbourg : Record en CFA2 !!! », sur actu-stades.fr, (consulté le ).
    9. a et b Ludo, « CFA2 : un record à Calais ? », sur amateurdefoot.com, (consulté le ).
    10. Cisla, « [Strasbourg] Record d'affluence CFA 2 battu », sur foot-national.com, (consulté le ).
    11. [vidéo] 67alex2908, « Strasbourg - Vesoul holla », sur youtube.fr, (consulté le ).
    12. Il est possible qu'il y ait eu plus de 13 000 spectateurs.
    13. « Sedan 0-2 Croix : Malgré tout, merci ! »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), sur lasemainedesardennes.fr, (consulté le ).
    14. Quentin Bossé, « Covid-19. Les Championnats amateurs régionaux et départementaux de football définitivement arrêtés », sur ouest-france.fr, (consulté le ).

    Voir aussi

    Liens externes