Mike Sweetman

Mike Sweetman

Mike Sweetman
[[Fichier:|280px|alt=logo de Mike Sweetman]]
[[Fichier:|280px|alt=illustration de Mike Sweetman|]]

Création 1982
Disparition
Remplace
Remplacé par
Fondateurs
Personnages clés Mike Sweetman : fondateur et designer
Laurent Bellaïche : gérant de la marque
Forme juridique
Action
Slogan
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction
Président
Directeurs
Actionnaires
Activité Prêt-à-porter homme
Produits Habillement, accessoires et boissons énergisantes
Société mère
Filiales
Partenaires
Effectif
BCE
CVR
SIREN
Entreprise hongroise
Organisation norvégienne
Companies House
OKPO
TVA européenne
Site web http://www.mikesweetman.com/
Budget
Capitalisation
Chiffre d'affaires
Résultat net

Mike Sweetman est une société de prêt-à-porter et sous-vêtements basée à Paris lancée en 1982 par le créateur éponyme.

Histoire

Mike Sweetman (qui utilise en fait un pseudonyme) est né le 12 janvier 1962 à Auxerre (Yonne).

Après des études de mode, il arrive à Paris en 1980 pour débuter une carrière de mannequin. Il connaît rapidement un grand succès et défile pour de grands couturiers[1]. Très vite, il se découvre une véritable passion pour les sous-vêtements masculins dont le choix était, à l'époque, très réduit[2][3].

C'est donc en 1982 que Mike Sweetman décide d'ouvrir son premier atelier dans le quartier Montorgueil[4] de Paris où il crée et fabrique[5] sa propre ligne de sous-vêtements et maillots de bain.

Il se différencie tout de suite des autres marques par le choix de ses tissus[6]. En effet, au lieu d'utiliser, comme ses concurrents de l'époque, le coton pour ses sous-vêtements, il décide de créer des modèles dans des matières qui étaient alors utilisées dans la lingerie féminine. Il crée donc ses premiers modèles en cachemire, soie, dentelle ou encore dans des nouvelles matières tels que le modal, le méryl, le tactel et le Lycra. Il ne se contente pas d'utiliser ces matières mais va jusqu'à créer des modèles de slips cordon, strings et strings cordon pour homme. Il cherche en fait à révolutionner les mentalités[7] en voulant montrer à tous qu'un homme a, tout autant qu'une femme, le droit d'être sexy.

Il affirme avoir été le premier à avoir des boxers à la ceinture griffée[8]. Grâce à son système de vente par correspondance, il se fait rapidement un nom dans toute la France[réf. nécessaire] et est reconnu comme « le styliste des sous-vêtements masculins »[9].

Puis, devant le succès grandissant[réf. souhaitée] de sa marque, Mike Sweetman décide en 1998 d'investir le quartier des créateurs de Paris pour ouvrir sa première boutique en nom propre tout en continuant de travailler par correspondance.

C'est à ce moment, qu'à la demande de ses clients, il complète ses collections d'une ligne de prêt-à-porter (jeans, chemise, veste, blazer, pull, costume, etc.) et d'accessoires (chaussures, cravates, ceinture, boutons de manchette, etc.). Cet élargissement de sa gamme remporte tout de suite un grand succès[10] auprès de la clientèle française et étrangère.

Il lance en septembre 2009 sa propre boisson énergisante vendue en canettes et projette de sortir[Quand ?] sur le marché une ligne de parfum Mike Sweetman.

Désormais, avec un site internet, un catalogue de vente par correspondance et un réseau de 30 boutiques multimarques, les collections Mike Sweetman sont disponibles dans plus de 180 pays.

Notes et références

  1. Arrivé à Paris en 1980 pour débuter sa carrière de mannequin, Mike Sweetman devient icône de mode et, pendant 15 ans, défile pour de grands couturiers. communiqué de presse
  2. Nous sommes en 1982 et c'est un pari, puisque le "marché" est alors plutôt dominé par le slip grossièrement confectionné avec des tissus vulgaires et des coupes pas très sexys...acausedesgarcons.com
  3. Créée en 1982 par l'ex mannequin Mike Sweetman. La marque venait alors combler une offre insuffisante en matière de sous-vêtement masculins " à la fois sexy et confortable ". Le Journal du textile, 04/2008, cité sur le site de Sweetman
  4. En 1998, Sweetman a ouvert sa première boutique, boulevard de Sébastopol, aujourd'hui en cours de cession.Le Journal du textile sur le site de Sweetman
  5. En 1982, ce natif d'Auxerre débute avec son ami dans un appartement-atelier qui leur sert aussi de boutique. Têtu, sur le site de Sweetman
  6. La nouvelle tendance aux tissus transparents et fluides, aux matières légères, douces et sensuelles s'articule autour de 5 styles. homactu.com
  7. L'idée qu'il a eu de créer sa ligne de sous-vêtements vient du constat suivant : seules les femmes ont la possibilité de se faire plaisir en portant des dessous smarts et raffinés. Il est quasi-impossible pour le hommes de pouvoir trouver du choix dans de beaux dessous, slips, strings et caleçons car il lui est proposé trop souvent des modèles trop classiques pour ne pas dire ringards. Mike Sweetman répond à une très forte attente en créant sa ligne de sous-vêtements et de maillots de bains pour hommes dans des formes et des matières innovantes. Journal Le jour et la nuit, cité sur le site de Sweetman
  8. Je suis le premier à avoir fait des boxers avec la ceinture griffé. Interview à communcamion.com (http://www.sweetman.fr/presse.php?id=34) 5 mai 2007
  9. En 1982 il ouvre son premier atelier à Paris et il est très vite reconnu comme « Le styliste des sous-vêtements ». Mike Sweetman est un homme raffiné, créatif et débordant d'imagination. Il se fait vite remarquer et décide de créer jusqu'à 6 collections par an.homactu.com
  10. Déterminé et à l'écoute de ses clients, Mike réalise également une ligne de prêt-à-porter homme qui a déjà obtenu un vif succès auprès de sa clientèle. homactu.com

Liens externes

  • Site officiel
  • Émission Grand Journal (http://www.sweetman.fr/presse.php) de Canal+ avec Mike Sweetman

Article publié sur Wikimonde Plus