Portail Mode

Projet
Catégorie
Évaluation
Discussions

Mode
7 166 articles sur la mode, le textile et les vêtements.

Présentation

Dräkt, Johanna af Flandern, Nordisk familjebok.png

La mode désigne la manière de se vêtir, conformément au goût d'une époque dans une région donnée.

Il est intéressant de constater que la mode revient souvent d'une époque à l'autre. Par exemple, des vêtements que les gens portaient il y a une vingtaine d'années n'étaient plus portés durant les dernières années, mais redeviennent finalement populaires aujourd'hui. La mode concerne non seulement le vêtement mais aussi les accessoires, le maquillage, le parfum et même les modifications corporelles.

« Le vêtement fait l'homme. Les personnes nues n'ont que peu ou pas d'influence dans la société. »

— Mark Twain

Dräkt, Herrdräkt, Nordisk familjebok.png

Lumière sur…

Azzedine Alaïa, aux Beaux arts de Tunis.

Azzedine Alaïa (arabe : عز الدين عليّة), né le à Tunis et mort le à Paris 10e, est un styliste et grand couturier franco-tunisien. Durant sa jeunesse, il suit brièvement des études de sculpture mais décide de changer de voie, en abordant la couture.

Il se rend à Paris à la fin des années 1950. Hébergé en échange de petits travaux, il perfectionne alors ses techniques de la confection. Il complète son apprentissage chez Guy Laroche. Fin 1959, il rencontre Christoph von Weyhe, son compagnon durant toute sa vie. Il crée son atelier de couture rue de Bellechasse en 1964, et y développe une clientèle privée. Quatre ans plus tard, il débute une vocation de collectionneur de robes ou d'objets de design. Dans les années 1970, Azzedine Alaïa collabore avec plusieurs marques de mode. Vers la fin de cette période, il fait plusieurs rencontres décisives telles Thierry Mugler, qui l'encourage rapidement à se développer, ou Carla Sozzani, amie indéfectible de toute une vie. Michel Cressole publie en 1979 le tout premier article sur Alaïa. Par la suite, plusieurs rédactrices de mode le soutiennent. En pleine période de renouveau de la mode à l'aube des années 1980, il décide finalement de créer la marque Azzedine Alaïa. Sa première petite collection est présentée de façon intimiste en 1981. Dès septembre de l'année suivante, il rencontre le succès aux États-Unis.

Ami des plus célèbres mannequins, dont Stephanie Seymour, Veronica Webb ou Naomi Campbell, il est rapidement remarqué puis « adulé » par les magazines de mode. Connu plus largement par le public en une dizaine d'années, il déplace en 1984 ses activités dans un hôtel particulier rue du Parc-Royal. Il retourne aux États-Unis l'année suivante pour un défilé orchestré par Jean-Paul Goude devant un millier d'invités et dont la presse américaine fait l'éloge. Accompagné de Grace Jones dans une robe rose devenue célèbre, il reçoit par la suite deux Oscars de la mode à Paris. New York voit l'ouverture de la première boutique à son nom, décorée par Julian Schnabel. Ces années-là, il décide de ne plus se soucier du calendrier officiel de la mode et de créer à son rythme.

Une fois de plus, Azzedine Alaïa déménage ses appartements-ateliers et part en 1990 pour l'angle de la rue de la Verrerie et de la rue de Moussy. Il collabore avec Tati en 1991, utilisant le motif de l'enseigne à bas coûts. Vers le milieu de la décennie, Azzedine Alaïa est moins présent sur la scène de la mode, la presse se montrant critique, puis absente. Malgré tout, il présente des collections à ses clients fidèles. Une première rétrospective a lieu à Florence en 1996. Dans les années 2000, Azzedine Alaïa s'associe pour quelques années avec la marque italienne Prada, tout en conservant son indépendance de création. Il se lie au groupe Richemont sept ans plus tard. Azzedine Alaïa entre dans la très stricte haute couture en 2003. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur en 2008. Une rétrospective est inaugurée au Palais Galliera fin 2013, la première en France.

Azzedine Alaïa devient en un demi-siècle, sans publicité ni promotion pour ses vêtements qu'il présente le plus souvent de façon privée, internationalement reconnu pour ses robes sculpturales.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Mode

Une image au hasard

Le saviez-vous ?

  • Aimé Guerlain, fils du parfumeur qui avait ouvert un magasin à Paris en 1828, qui crée le premier parfum à éléments de synthèse en 1889.
  • Le himation est un vêtement de la Grèce antique. Il se drape ou s'enroule sur une épaule et ne comporte pas d'attache.
  • C'est au XVe siècle que la chemise se voit ajouter un col et commence à devenir un vêtement masculin.
  • Le Mahaju est une méthode de teinture par réserve, l'étoffe à teindre est nouée en différents endroits pour jouer sur la densité de couleur.

Classement par thème des articles concernant la mode