Jacques Rozenker

Jacques Rozenker, né le à Paris (France), est un créateur de mode, directeur de collection, chef d'entreprise russe naturalisé français et mort le à Villejuif.[2]

Jeunesse et études

Sylvie Vartan et Jacques Rozenker devant la nouvelle collection (1968).

Il est le fils d'immigrés russes : Marcel Rozenker (1903-1991), bonnetier et quincailler,[3] et de Charlotte Bégoun (1900-1989).

Il est le frère de Maurice Rozenker (1926-2002), couturier puis artiste peintre et de Charles Rozenker (1931-2011), également couturier.[4]

Jacques Rozenker étudie fin des années 40 au Collège des tailleurs, qu'on appelle aujourd'hui l'AICP (Académie Internationale de Coupe de Paris), située Porte des Lilas à Paris.

Carrière

François Girbaud et Jacques Rozenker (1974).

Il commence sa carrière comme ouvrier tailleur puis comme chef de fabrication puis styliste.

Cousin par alliance de Claude Pierre-Bloch (attaché de presse) et Jean-Pierre Pierre-Bloch (secrétaire et maire-adjoint de Paris)[5] qui sont les amis et collaborateurs du chanteur Johnny Hallyday, ils lui font rencontrer Carlos en 1964-65, Roland Berda (père de Claude Berda, fondateur du groupe AB) et Sylvie Vartan. Roland Berda le charge de la direction artistique de la marque qu'il vient tout juste de créer avec la chanteuse : les Créations Sylvie Vartan (de 1965 à 1970).

En 1970, deux jeunes créateurs qui travaillent à la boutique Western House, Marithé Bachellerie et François Girbaud lui demandent son aide pour monter leur marque de vêtements. Et c'est en 1972, grâce au soutien de Pierre Zelker, Maurice Chorenslup et Jacques Rozenker, que le couple Marithé + François Girbaud crée leur première marque : "Ça...", et commence l'industrialisation du délavage du jeans (Stonewash). Ils révolutionneront la mode pendant 50 ans, en inventant notamment le jeans moulant, le baggy (pantalon large) et en développant l'utilisation du laser (WattWash).

Dans les années 80, Jacques et Antoinette Rozenker créent la marque 30 Février et continueront de produire notamment pour les boutiques Altona de la rue de l'Odéon à Paris (VIème arrondissement).

Participations

  • 2014 : Les Mots de Maurice de Denise Rozenker (récit autobiographique).
  • 2017 : Marithé + François = Girbaud de Jérémie Carboni avec Marithé Bachellerie, François Girbaud, Jacques Rozenker (archives), Renzo Rosso, Benjamin Cotto...,[9]

Vie privée

En 1956 il se marie avec Antoinette Randazzo (1931-2004) dite "Kiki"; parents d'une fille, Régine. Il est le grand-père de Jérémie Carboni, producteur-réalisateur et chef d'entreprise.

Liens externes