Le Deuxième Acte

Le Deuxième Acte

Réalisation Quentin Dupieux
Scénario Quentin Dupieux
Acteurs principaux
Sociétés de production Chi-Fou-Mi Productions
Arte France Cinéma
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Comédie noire
Durée 80 minutes
Sortie 2024

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Le Deuxième Acte est une comédie noire française écrite et réalisée par Quentin Dupieux, sortie en 2024.

Le film est présenté en « hors compétition » pour l'ouverture du Festival de Cannes 2024.

Synopsis

Florence est déterminée à présenter l’homme de ses rêves, David, à son père Guillaume. Cependant, David ne partage pas les sentiments de Florence et concocte un plan pour la dissuader de son affection en la poussant vers Willy, un ami commun. Les destins de ces quatre individus se croisent dans un restaurant isolé au milieu de nulle part[1],.

Résumé détaillé

David et Willy, deux amis, marchent sur une route de campagne. David, habitué aux conquêtes féminines, voudrait que Willy séduise Florence, une jeune femme qui le harcèle. Lorsque Willy, dans le cours de la conversation, tient des propos contestables sur les homosexuels, David lui rappelle qu’ils sont filmés. Il reçoit alors un appel de Florence.

Florence se trouve dans une voiture avec son père, Guillaume. Elle obtient de David qu'il accepte de rencontrer celui-ci. Dès qu'elle a raccroché, Guillaume déclare qu'il abandonne et sort de la voiture. Ils marchent le long d'une route de campagne et Guillaume explique qu'il ne peut plus jouer la comédie alors que le monde va mal. Florence, elle, croit toujours à son travail d'actrice. Soudain Guillaume reçoit un appel l'informant qu'il est retenu pour le prochain film du grand réalisateur américain Paul Thomas Anderson. Il retrouve alors la foi en son métier et accepte de poursuivre la scène dans laquelle il accepte de rencontrer l'homme dont sa fille est amoureuse.

Tous quatre se retrouvent dans un café-restaurant dénommé Le Deuxième Acte. Tantôt ils jouent la scène où Florence présente son père à David et Willy, tantôt ils cessent de jouer et parlent de leur métier. Guillaume s'emporte contre Willy qui s'est moqué de lui et lui frappe la tête contre la table. Florence amène Willy aux toilettes pour éponger son sang ; il tente de l’embrasser. Un serveur vient les servir, mais figurant extrêmement stressé nommé Stéphane, il ne parvient pas à verser du vin sans trembler.

David, jaloux du succès de Guillaume, appelle en secret son agent pour qu'elle fasse en sorte qu'il soit, lui, choisi pour le film de Paul Thomas Anderson. Revenant dans la salle, il explique à deux figurantes du film que celui-ci est écrit et réalisé par une intelligence artificielle.

Humilié par son incapacité à verser le vin, Stéphane se réfugie dans sa voiture où il se tire une balle dans la tête. Les acteurs sortent et examinent le cadavre. Un personnage numérique sur un écran de PC dit alors : « Coupez ! » : la mort du figurant faisait elle-même partie du film. L'intelligence artificielle complimente les acteurs, tout en déclarant que leur avis personnel sur le film n’a aucune importance. Elle indique à Stéphane qu'il devra rembourser des frais d'effets spéciaux nécessaires pour amincir sa silhouette à l'écran : car il a pris beaucoup de poids depuis le moment où il a été auditionné pour le rôle.

La journée de tournage étant terminée, Guillaume et Willy partent d'un côté ; on apprend que ces derniers sont en couple. David et Florence partent de l'autre et échangent des idées sur la réalité et la fiction. Stéphane revient chez lui, s'enferme dans une voiture et commence à mettre une arme dans sa bouche.

Fiche technique

Distribution

Production

Tournage

Le tournage se déroule entre et dans le Périgord, en grande partie dans un aérodrome privé à Condat-sur-Vézère[4], mais également à l'Atelier des fac-similés du Périgord à Montignac-Lascaux et a duré trois semaines[5].

Sortie

Le film a été projeté en ouverture du festival de Cannes 2024, puis est sorti en salles le lendemain. Les acteurs ont découvert le film en même temps que le public à Cannes[6].

Distinctions

Sélection

Notes et références

  1. « Le Deuxième Acte », sur Première (consulté le ).
  2. Jacques Morice, « Léa Seydoux : « C'est assez récent l'idée que je m'accepte comme actrice » », sur Télérama, .
  3. Boris Rebeyrotte, « Vidéo. Festival de Cannes : « Ils voulaient que le tournage soit discret », le film d'ouverture de Quentin Dupieux a été tourné en Dordogne », sur Sud Ouest, (consulté le ).
  4. Boris Rebeyrotte, « Le film d'ouverture de Cannes tourné en Dordogne », Sud Ouest édition Dordogne, , p. 9.
  5. Conférence de presse au festival de Cannes, 15 mai 2024.
  6. Site du festival [1]

Voir aussi

Bibliographie

  • Élie Raufaste, « Le travelling des cabots », Cahiers du cinéma, no 809, , p. 26

Liens externes