Graz

Graz
Gratz
Blason de Graz

Héraldique
Graz
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈

Le centre historique de Graz ; à droite la rivière Mur et l’ellipse verte de la colline "Schlossberg", à gauche la végétation du "Stadtpark" (parc municipal)
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land  Styrie
Statut Ville statutaire
District
(Bezirk)
17 sous-districts cadastraux
Conseillers municipaux KPÖ 15, ÖVP 13, Grüne 9, FPÖ 5, SPÖ 4, NEOS 2
Maire Elke Kahr (KPÖ)
Code postal A-8010, A-8020, A-803x
A-804x, A-805x
Immatriculation G
Indicatif +43 (0) 316
Code Commune 6 01 01
Démographie
Population 292 630 hab. (1 janvier 2022)
Densité 2 294 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 04′ 14″ nord, 15° 26′ 17″ est
Altitude 363 m
Superficie 12 758 ha = 127,58 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Autriche
Voir sur la carte topographique d'Autriche
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
City locator 14.svg
Graz
Géolocalisation sur la carte : Autriche
Voir sur la carte administrative d'Autriche
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 de 🛈
City locator 14.svg
Graz
Géolocalisation sur la carte : Styrie
Voir sur la carte topographique de Styrie
Crédit image :
licence CC BY-SA 2.0 🛈
City locator 14.svg
Graz
Liens
Site web www.graz.at

Graz ou Gratz[1],[2],[3] (prononcé en allemand : /ɡʁaːt͡s/) est une ville d'Autriche et la capitale de l'État de Styrie (en allemand : Steiermark). Avec une population de 288 806 habitants (629 161 dans l'aire urbaine), c'est la deuxième ville la plus peuplée d'Autriche.

Son nom est dérivé du mot slave grad pour « ville » ; gradec, /ɡradet͡s/, signifie « petite ville ». D'ailleurs, Gradec est toujours le nom slovène de Graz[4].

Elle possède quatre universités, qui accueillent 40 000 étudiants. La bibliothèque d'une de ces universités est la plus grande bibliothèque scientifique de Styrie, et la troisième d'Autriche.

Géographie

Située dans le sud-est du pays, à 145 km au sud-ouest du centre-ville de Vienne[5], Graz est arrosée par la rivière Mur. Elle se trouve dans une plaine délimitée à l'ouest par les derniers contreforts du massif alpin (le Plabutsch de 763 m.), au nord et à l'est par les collines de Styrie. L'agrément de son site et ses vastes parcs lui valent parfois l'appellation de ville-jardin. Les communes voisines sont :

La forteresse de Riegersburg se trouve à 38 km à l'Est de son centre, la ville de Köflach à 27 km à l'Ouest, Maribor à 60 km au Sud.

Représentations cartographiques de la commune
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Carte OpenStreetMap
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Carte topographique

Histoire

À l'époque romaine, la zone est agricole et densément peuplée.

À la suite de l'effondrement de l'Empire d'Occident, la région est colonisée par des populations slaves. Graz fut construit autour de la colline du Schloßberg, sur laquelle est construit un château.

En 800, s'installent aussi des colons Bavarii dans la région, qui est devenue la Carantanie.

La première mention écrite de la bourgade date de 881. Elle devint la résidence du pouvoir local, puis ville de résidence des Habsbourg de 1379 à 1619.

Avec une situation stratégique à l'entrée de la vallée fertile de la Mur, Graz fut assiégée sans succès par les Hongrois sous Matthias Corvin en 1481, puis par les Turcs ottomans en 1529 et 1532. Elle vit aussi passer des raids de cavaliers, dont certainement celui qui ravagea la région de Voitsberg en août 1480.

En 1540, dans le quartier "Eggenberg" fut fondé les Paradies, ou école luthérienne, dans laquelle Johannes Kepler enseigna de 1594 à 1598. L'archiduc Charles II d'Autriche-Styrie fit brûler 20 000 livres protestants dans le carré de ce qui est de nos jours un asile de malades mentaux, et réussit à remettre la Styrie sous l'autorité de Rome.

En 1573 est fondé un collège jésuite, qui devient l'université de Graz en 1585.

En 1625 est construit le château d'Eggenberg, plus grand château de Styrie[n 1].

Entre 1784 et 1809, les remparts sont démantelés, et au XIXe siècle de nouveau quartiers sont créés, aux vastes places et rues rectilignes. La ligne de chemin de fer Vienne-Trieste (348 km) est créée, avec arrêt à Graz.

En 1878 est fondé la première ligne de tramway, hippomobile. Elle est électrifiée en 1897.

Nikola Tesla étudia l'ingénierie électrique à l'École polytechnique en 1875. Le lauréat du prix Nobel Otto Loewi y enseigna de 1909 à 1938. Erwin Schrödinger fut brièvement le chancelier de l'université en 1936. Peu après, un camp de concentration fut installé non loin de Graz par les nazis et Schrödinger s'enfuit.

Les troupes soviétiques du troisième front biélorusse du général Tolboukhine entrèrent à Graz le , aussitôt après la capitulation du Troisième Reich, et y restèrent jusqu'au , lorsqu'à la suite de la conférence de Potsdam, Graz fut attribuée à la zone d'occupation britannique[6].

En 1970, Graz accueille le quatrième festival Europa Cantat. En 1979, elle fut lauréate du Prix de l'Europe, remis par le Conseil de l'Europe[7].

Administration

Conseil communal

Les résultats des élections communales de 2021 sont les suivants :

Élections communales de 2021
Répartition des voix
 %
40
30
20
10
0
25,66 %
(−12,13 %)
29,11 %
(+8,77 %)
11,28 %
(−4,58 %)
16,72 %
(+6,21 %)
9,66 %
(−0,84 %)
5,18 %
(+1,24 %)
2,39 %
(+0,88 %)
2017

2021

Modèle:Diagramme électoral/Attention/Dépouillement incomplet
Modèle:Diagramme électoral/Attention/Titre long
Résultats des élections municipales de 2021 à Graz[8]
Graz2021.svg
Partis Voix % +/- Sièges +/-
Parti communiste d'Autriche (KPÖ) 28 025 29,11 en augmentation 8,77 15 en augmentation 5
Parti populaire autrichien (ÖVP) 24 706 25,66 en diminution 12,13 13 en diminution 6
Les Verts - L'Alternative verte (Grünen) 16 102 16,72 en augmentation 6,21 8 en augmentation 3
Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ) 10 861 11,28 en diminution 4,58 5 en diminution 3
Parti social-démocrate d'Autriche (SPÖ) 9 304 9,66 en diminution 0,39 5 en stagnation
NEOS - La nouvelle Autriche et le Forum libéral (NEOS) 4 988 5,18 en augmentation 1,24 2 en augmentation 1
Autres partis 2 300 2,39 - 0 en stagnation
Votes valides 96 286 98,42
Votes blancs et nuls 1 543 1,58
Total 97 829 100 - 48 en stagnation
Abstentions 125 683 56,23
Inscrits / participation 223 512 43,77

Arrondissements

Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Les arrondissements de Graz.

La ville de Graz est divisée en 17 arrondissements :

Finances

En , la presse révèle le rapport du directeur du bureau d'audit de la ville. Selon celui-ci, le niveau des dettes de la ville est tel qu'il existe un risque d'insolvabilité dès 2023. Depuis 2017, la dette par habitant a grimpé en flèche, passant de 3 561 à 4 793 euros en 2021. Un trou dans les finances est déjà signalé en . La dette totale à l'époque était de 1,7 milliard d'euros[10]. Selon la Cour des comptes, Graz est menacé d'insolvabilité si la coalition rouge/vert ne réagit pas. Dans ce cas, le gouvernement de la ville serait privé de ses pouvoirs et de nouvelles élections devraient avoir lieu[11]. Le fait que la direction de la ville n'a probablement pas suivi de très près la situation financière semble confirmé par le projet de construire un tunnel pour la S-Bahn, le « train express urbain », afin que les gens utilisent davantage ce transport urbain. Le coût de ce projet est estimé à 3,1 milliards d'euros[12].

Lieux et monuments

Ville de Graz – Centre historique et château d'Eggenberg *
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Type Culturel
Critères (ii) (iv)
Numéro
d’identification
931bis
Zone géographique Europe **
Année d’inscription 1999 (23e session)
Année d’extension 2010 (34e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Vue du Schloßberg. À gauche, la cathédrale (Grazer Dom), au milieu l'Hôtel de ville (Direction du regard sud-ouest)
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
La grande place (Hauptplatz ) avec, à gauche dans la partie supérieure en arrière-plan, la Tour de l'horloge de Graz (Uhrturm) sur le Schlossberg ; à droite, le bas de l'Hôtel de ville.

Graz est riche en monuments, parmi lesquels ceux de la porte de Fer, de la Karlauplatz (1762)[13], de la Marienplatz (1680)[14], de la Karmeliterplatz (1680)[15], de la Lendplatz (1680)[14] et de la Griesplatz (1680)[13].

La vieille ville

Les principaux monuments et lieux de la vieille ville sont[16] :

Autres lieux

Musées

Théâtres

Éducation

Écoles

Enseignement supérieur

Graz a environ 50 000 étudiants, quatre universités, deux instituts de formation des maîtres et deux instituts universitaires professionnalisés. La proportion d'étudiants dans la population est élevée, correspondant environ à un résident sur six.

Bibliothèques

Transports

Local

Crédit image :
Kurt Kulac
licence CC BY 2.5 🛈
Un tramway à Jakominiplatz.

Graz dispose d'un réseau de transport public étendu. Le tramway de Graz compte 9 lignes dont 4 passent par la gare centrale de Graz .

Le funiculaire du Schloßberg  ainsi que l'ascenseur de Schlossberg relient le centre-ville au Schloßberg.

Ferroviaire

La gare centrale de Graz  est desservie par les trains régionaux de Styrie et par les trains nationaux et internationaux qui la relient aux villes comme Vienne, Salzbourg, Innsbruck, Maribor, Ljubljana, Zagreb, Prague, Budapest ou Zurich.

Aérien

L'aéroport de Graz est situé à Feldkirchen bei Graz (code AITA : GRZ) à 10 km au sud du centre-ville. La gare du « S-Bahn » située à l'est de l'aéroport permet d'aller au centre-ville.

Économie

Entreprises

Quelques entreprises d'influence internationale ayant leur siège à Graz. Graz est une ville où le secteur de l’industrie automobile est très développé :

Personnalités

Personnages de pouvoir ou d'histoire

Personnages de culture et de science

Sport

Clubs

Évènements

  • Grazathlon

Relations internationales

Jumelages

Il existe également un jumelage entre le B(R)G Carneri (collège et lycée) de Graz et deux collèges de Drapeau de la France Cannes (France) : le Collège Gérard Philipe et le Collège des Vallergues qui permet à des élèves des deux pays d'effectuer des séjours linguistiques. il y a de plus un jumelage entre le lycée Descartes de Rennes et le collège de Gibs.

Villes de design, membres du réseau des villes créatives UNESCO

Depuis 2011, Graz fait partie du réseau des villes créatives UNESCO, comme ville de design. Les coopérations entre les 11 villes design de ce réseau sont nombreuses et se développent maintenant en dehors du strict cadre du design.

Article connexe

Galerie

Bibliographie

  • (de) Horst Schweigert, Dehio Graz, Vienne, Schroll, (ISBN 3-7031-0475-9)

Notes et références

Références

  1. Karl Baedeker, L'Allemagne, l'Autriche et quelques parties des pays limitrophes : Manuel du voyageur, Leipzig, (lire en ligne), p. 488
  2. Georges Servières, À travers l'Autriche-Hongrie : Cités et sites, Paris, Librairie H. Le Soudier, (lire en ligne), p. 216
  3. Emmanuelle Giuliani, « Comment fonctionnent les grands opéras d'Europe », sur la-croix.com,  : « D'autres villes possèdent cependant des salles lyriques de qualité comme Gratz, et Salzbourg, ville natale de Mozart, célèbrera l’an prochain le centenaire d’un des plus prestigieux festivals d’opéra au monde. »
  4. Cependant, sur de nombreux sites internet, "Gradec" signifie "petit château", tel sur la page Wikipedia en allemand de la ville de Graz. Sur le site internet www.universalis.fr __"Graz"__, il est écrit : "Après la conquête Germanique, le Hradec (château) slave devient, dès 1129, Grätz (forteresse) en Bavarois, bastion contre les Slaves..."
  5. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  6. André Kaspi, Nicole Pietri et Ralph Schor, La Deuxième Guerre mondiale. Chronologie commentée, Plon, 2011
  7. (en) « Villes lauréates du Prix de l’Europe (1955-2010) », sur parlement européen (consulté le )
  8. « Gemeinderatswahl 2021 », sur www.wahlergebnis.graz.at (consulté le )
  9. « http://www.graz.at/cms/dokumente/10022937_415557/92d64f74/Grazer%20Bev%C3%B6lkerung%20mit%20Hauptwohnsitz%20pro%20Bezirk%202015.pdf »
  10. (de) « Bankrott droht – Stadt Graz könnte entmachtet werden », sur heute.at, (consulté le )
  11. (de) « Graz vor der Pleite! Kommunisten droht Aus bei Neuwahlen 2023 », sur exxpress.at, (consulté le )
  12. (cs) « Komunistům stačil rok a Štýrský Hradec je na pokraji bankrotu], novinky.cz », (consulté le )
  13. a et b (Schweigert 1979, p. 197)
  14. a et b (Schweigert 1979, p. 175)
  15. (Schweigert 1979, p. 109)
  16. « Visite en 3D », Graz virtuel (consulté le )
  17. (de + en) « Musée municipal de Graz », Grazer Stadtmuseum (consulté le )
  18. (de + en) « Bibliothèque communale de Graz », Bibliothèque communale (consulté le )
  19. (de) « Steirische Flugsport-Union », Union des sports aériens de Styrie (consulté le )
  20. (de) « Graz Marathon », Kleine Zeitung (consulté le )

Notes

  1. il faudrait le comparer à celui de Riegersburg
  2. église du gothique flamboyant, dotée de la troisième plus haute tour d'église en Autriche, elle fut construite de 1881 à 1887.
  3. vieille église à l'Est de la ville, reconnue officiellement pour la première fois en 1361.

Liens externes