Doja Cat

Doja Cat
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Amala Ratna Zandile Dlamini
Nationalité
Domiciles
Rye, Oak Park, California (en), Sherman Oaks
Activités
Période d'activité
Depuis
Autres informations
Labels
RCA Records, Kemosabe (en)
Genres artistiques
Site web
(en) www.dojacat.com
Distinction
Discographie
Doja Cat logo 2014.png
Marque ou logotype

Doja Cat, de son vrai nom Amala Ratna Zandile Dlamini[1], née le à Los Angeles, dans l'État de Californie, aux États-Unis, est une rappeuse, auteure-compositrice-interprète, productrice de musique et réalisatrice artistique américaine.

Principalement reconnue comme rappeuse, elle qualifie sa musique de « fusion entre le R&B, la Pop, la Trap et la Soul »[2].

Biographie

Amala Ratna Zandile Dlamini est née le 21 octobre 1995 dans une famille d'artistes à Tarzana, Los Angeles. Sa mère, Deborah Elizabeth Sawyer, est une peintre juive américaine. Son père, Dumisani Dlamini, est un acteur, compositeur et producteur de films sud-africain d'origine zoulou mieux connu pour Sarafina!. Après la naissance, elle et sa famille ont immédiatement déménagé à Rye, New York, où ils ont vécu pendant cinq ans. Elle est revenue à Oak Park, Californie avec sa mère célibataire, où elle a connu une "enfance sportive", patinant et visitant souvent Malibu pour les camps de surf. C'est à cette époque qu'elle participe à des cours de ballet, de claquettes et de jazz. Sa mère jouait de la musique d'artistes tels que D'Angelo, Jamiroquai, Tupac, Earth, Wind & Fire et Erykah Badu dans la maison. Elle est revenue à Sherman Oaks, Los Angeles à l'âge de 11 ans et demi, où elle a vécu dans un ashram et a pratiqué l'hindouisme pendant quatre ans. Pendant ce temps, elle a également participé à des cours de breakdance, rejoignant ensuite une troupe compétitive de premier ordre. Elle sautait fréquemment l'école pour participer à un salon de discussion rempli de rhétorique offensive. Elle a dit à Paper qu'elle avait une obsession presque « religieuse » avec le salon de discussion anonyme, et qu'elle y participerait toujours en décembre 2019.

Carrière

2013-2017 : Purrr ! et collaborations

Doja Cat sort son premier single So High sur la plateforme de streaming SoundCloud en 2013. Celui-ci lui rapporte un intérêt public et critique[2]. Elle gagne en notoriété cette année-là lorsqu’elle signe un accord de coentreprise chez RCA Records avec Kemosable Records. Elle signe chez eux fin 2013 mais l’accord n’est finalisé qu’en début 2014. Doja Cat publie son premier EP, Purrr ! (décrit comme étant « planant et influencé par le genre R&B de l’est » par The Fader) plus tard dans l’année[3]. En publiant le clip vidéo de son premier single So High, le magazine Vibe la qualifie comme étant une « prodige psychédélique de 18 ans »[4]. La chanson figure dans la bande originale de la série télévisée Empire, dans le troisième épisode de la première saison. No Police est le deuxième single de Purrr ! .

Son premier concert en Europe se déroule à Paris sur la scène de la Gaîté Lyrique, en [2].

Elle commence à publier plus de musiques sur SoundCloud et sur Youtube lorsqu’elle gagne en popularité. Vers mi-2015, Doja Cat signe chez le label de OG Maco, OGG. A la suite de cette signature, les deux artistes travaillent ensemble sur la chanson Monster de l’album de Maco Children of the Rage, publié en 2017. Elle collabore également avec d’autres artistes tels que Elliphant, Hellboy, Skoolie Escobar, Pregnant Boy, et frumhere. Doja sort le single Candy le 9 Septembre 2016. La chanson attire l’attention de la culture mainstream pendant trois ans à grâce à son utilisation dans des vidéos virales sur le réseau social TikTok, et atteint la 86e position dans le Billboard Hot 100 en 2019. Le 13 Juillet 2017, Doja Cat apparaît sur le single Right Side de L8LOOMER. Cette chanson est ensuite ajoutée au premier album de L8LOOMER, Soulm8s, en 2018. Pendant ce temps, elle publie aussi plusieurs chansons qu’elle a produites et écrites elle-même exclusivement sur sa page SoundCloud.

2018–présent : Amala et Hot Pink

Le 1er février 2018, Doja Cat sort son premier single Roll with Us. Le 9 mars 2018, elle publie le deuxième single de son album à venir, Go to Town, accompagné d’un clip posté le même jour sur sa chaîne YouTube. En mars 2020, le clip vidéo a atteint 29 millions de vues sur la plateforme. Le 30 mars 2018, elle sort enfin son premier album studio, Amala. Le 10 août 2018, Doja Cat sort une chanson intitulée Mooo! sur YouTube, chanson fantaisiste aux paroles absurdes, dans laquelle elle fantasme d'être une vache[5]. Réalisée dans l'intention de devenir un mème, la chanson est rapidement devenue virale[6]. La vidéo a attiré l'attention et les éloges d'artistes célèbres tels que Chance the Rapper, Katy Perry et Chris Brown[7]. Le 31 août, elle sort la version single de Mooo!. Le clip a acquis plus de 65 millions de vues depuis sa sortie sur YouTube, et a inspiré plusieurs blagues et memes sur les réseaux sociaux[8].

En février 2019, Doja Cat sort son single Tia Tamera en featuring avec Rico Nasty, premier single de l'édition deluxe de son album Amala. Le mois suivant, elle fait une apparition sur la chaîne YouTube à succès Colorsklll avec une performance de Juicy, une chanson tirée de son album. Le 15 août 2019, Doja Cat publie un remix de Juicy avec Tyga, accompagné d’un clip vidéo[9]. La chanson a débuté au 83e rang et a culminé au 41e rang du Billboard Hot 100, devenant ainsi sa première chanson à atteindre ce classement[10]. Le succès de Juicy a également aidé son album Amala à figurer dans le classement Billboard 200 en position 162. Le 26 octobre 2019, elle sort un autre single appelé Rules. Le 7 novembre 2019, Doja Cat publie son deuxième album Hot Pink, et reçoit des critiques globalement favorables. Il a culminé au rang 17 dans le Billboard 200. Le 15 décembre 2019, Doja Cat annonce qu'elle a contribué à la chanson Boss Bitch de la bande originale du film de super-héros Birds of Prey, sortie en tant que troisième single de son album, le 23 janvier 2020[11],[12].

Le 28 janvier 2020, la chanson Say So de Doja Cat passe à la radio, devenant ainsi le cinquième single de son album Hot Pink[13]. La chanson a été initialement publiée à la sortie de l’album en novembre 2019, mais a ensuite gagné en popularité grâce aux réseaux sociaux, en particulier sur TikTok[14] et sur Fortnite Battle Royale où une emote du même nom utilisant la musique et des danses présentes dans le clip fut sortie à partir du 5 septembre 2020 [15]. Doja Cat interprète la chanson dans l’émission The Tonight Show starring Jimmy Fallon le 26 février 2020[16]. Le lendemain, Doja Cat publie le clip de la chanson, réalisé par Hannah Lux Davis[17]. Say So a culminé à la 5e position du Billboard Hot 100, devenant ainsi le premier hit de Doja Cat à apparaitre dans le Top 20[18]. Le clip met notamment en scène Haley Sharpe, la personnalité ayant créé la danse pour Say So sur l’application TikTok. En mai, le remix de Say So, en featuring avec Nicki Minaj, est dévoilé et parachève le succès de la chanson, en devenant le 1er single numéro 1 du Billboard Hot 100 pour les deux artistes.[19] Le 25 mars 2020, Doja Cat s'apprête à se lancer dans sa tournée, le Hot Pink Tour, afin de promouvoir son deuxième album studio. La tournée comprend quinze spectacles à travers toute l'Amérique du Nord, dont deux performances au festival Coachella[20],[21]. Elle sort le 9 octobre avec Bebe Rexha Baby I'm Jealous. Puis elle est nommée au NRJ Music Awards Paris Edition qui seras diffusée le 5 décembre. À l'occasion des MTV Europe Music Awards, diffusées à Londres à l'automne 2020, Doja Cat réalise une version metal de Say So.

2021 : Planet Her

Début 2021, Doja Cat continue de multiplier les collaborations. Le 7 Janvier 2021, Saweetie sort le clip de Best Friend en featuring avec Doja Cat.[22] Le clip atteindra les 100 millions de vues sur YouTube en 3 mois. Le 14 janvier 2021, Ariana Grande dévoile le remix de son single 34+35 en compagnie de Doja Cat et Megan Thee Stallion avant qu'un clip ne soit dévoilé 1 mois plus tard, le 12 février 2021.[23]

A la mi-janvier, Doja Cat connaît l'un de ses succès les plus imprévisibles : l'ascension de Streets, chanson écrite en 2018 et issue de son album Hot Pink sorti en Novembre 2019. Certaines de ses performances live de la chanson publiées en Décembre 2020 sur sa chaîne YouTube pour Noël[24] sont repérées sur TikTok. La chanson est également associée à Put Your Head On My Shoulder de Paul Anka pour former le viral Silhouette Challenge. Ce succès pousse Doja Cat à sortir le 9 Mars 2021 le clip de la chanson[25], devenant ainsi le 7e single de son album Hot Pink. En Mars 2021, Doja Cat participe à la cérémonie des Grammy Awards où elle y est nominée dans 3 catégories : Best New Artist, Record of the Year pour Say So et Best Pop Solo Performance pour Say So. Elle y performera une dernière fois Say So sur scène mais ne remportera pas de prix malgré ses trois nominations.[26]

Parmi tous ses titres, la chanson la plus populaire de Doja Cat début 2021 en France est sa collaboration dans le titre Del Mar d'Ozuna en featuring avec Sia, pourtant dévoilé en Octobre 2020. La chanson est diffusée sur les radios françaises et atteint les 15 millions de streams sur Spotify le 31 Mars 2021 après avoir passé 3 mois dans le Top 50 Spotify France.[27]

Après plusieurs mois de teasing de son futur album, Planet Her, Doja Cat sort le lead single Kiss Me More avec SZA le 9 Avril 2021, accompagné d'un clip.[28]

Image publique

Doja Cat est référencée comme une "habile troll d’Internet" et est connue pour créer des posts loufoques et absurdes sur Twitter ou encore TikTok[29], même si elle a déclaré récemment se sentir "inconfortable" par rapport aux commentaires usant de gaslighting envers elle sur TikTok.[30] Avec son excentrique sens de l’humour et son attitude rebelle, Doja Cat est connue pour son attrait particulier envers "la création de merde stupide sur Internet".[31] Billboard ira jusqu’à utiliser l’expression "Internet weirdo" (littéralement "une bizarre d’Internet" en français) pour décrire Doja Cat sur la couverture mensuelle de leur magazine en Avril 2021 dans un titre malgré tout élogieux : "Comment une bizarre d’Internet a amené la pop dans une autre dimension". [32] Cette image loufoque de Doja Cat tend à s’amenuiser au fil des mois, où elle est prise beaucoup plus sérieusement comme une artiste. [29],[30]

Sur les réseaux sociaux, Doja Cat a régulièrement utilisé la plateforme Instagram pour écrire ses chansons en live avec ses fans et également partager de nombreuses chansons en avant-première, certaines plusieurs mois avant leur sortie.[33] Une réelle proximité entre l’artiste et ses fans existe encore en 2021 : elle conserve toujours son franc-parler sur Twitter, une fréquence élevée de lives Instagram, des posts TikTok réguliers et même des lives Twitch en jouant à Little Nightmares 2 et Grand Theft Auto V.[34]

Controverses

Polémique des tweets injurieux

En 2018, Doja Cat, comme de nombreuses autres stars, a dû essuyer les conséquences de tweets écrits il y a quelques années qui n’ont pas été supprimés, et par conséquent toujours visibles par les internautes. Ces derniers y ont vu l’utilisation du mot "faggot"[35] (littéralement pédé en français) dans l’un de ses tweets datant de 2015, où elle utilise ce mot pour décrire les artistes de hip-hop Tyler, The Creator et Earl Sweatshirt.[36] Elle a fait un tweet d’excuses[37], qui n’a fait finalement qu’empirer la controverse, où elle a déclaré : "J’appelle certaines personnes avec ce terme depuis mes années lycée en 2015,.[…] j’ai du dire ce terme approximativement 15 000 fois dans ma vie. Est-ce que cela veut dire que je hais les gays ? Je ne pense pas que je hais les gays. Les gays sont ok."[37] Plus tard dans la journée, Doja Cat s’est finalement excusée des mots utilisés dans ses tweets, avant de supprimer tous les tweets reliés à cette affaire.[37]

Controverses de Mai 2020

En Mai 2020, la chanson de Doja Cat intitulée "Dindu Nuffin" et écrite en 2015 refait surface.[38] Ce terme, qui provient de "Didn’t do nothing" ("je n’ai rien fait" en français) est utilisé par l’alt-right pour ridiculiser les afro-américains victimes de violences policières et qui clament leur innocence.[38],[39] Doja Cat s’est excusée, clamant que sa volonté initiale était d’inverser le sens du mot en l’insérant dans une chanson écrite en réponse aux "personnes qui utilisent ce terme pour l’offenser". Elle décrit cette volonté comme une "mauvaise décision"[40] et a également démenti l’accusation selon laquelle il s’agirait d’une chanson en réponse à la mort de Sandra Bland, "une des pires rumeurs qu’elle n’ait jamais eu à affronter".[41],[42],[43]

Elle a également fait un live Instagram pour répondre et s’expliquer, voire démentir, des vidéos sans équivoque où l’on peut voir la rappeuse, à travers sa caméra, dans des salons de discussion anonyme du site TinyChat. On la voit utiliser le terme controversé "nigger" et discuter dans le salon vidéo en présence de membres de l’alt-right et de la communauté Incel.[43],[44] Elle admet dans ce live participer à ces salons de discussion en ligne pour sociabiliser depuis qu’elle est enfant, et même quelques semaines avant que les vidéos ne soient rendus publiques. Elle réfute en revanche tout propos raciste ou discriminatoire de sa part tenu dans les chat rooms.[43],[40],[45]Des utilisateurs fréquents de la chat room ont plus tard confirmé que le contenu des propos tenus dans la chat room n’étaient pas particulièrement racistes et que Doja Cat n’a jamais tenu de propos discriminatoires dans ces conversations.[46]

Malgré la cancel culture qui l’aura violemment prise pour cible, avec notamment le hashtag DojaCatIsOverParty sur Twitter, Doja Cat aura réussi à sortir plutôt indemne de ces très grosses controverses qui auraient pu mettre un réel frein à sa carrière.

Autres controverses

En Mars 2020, pendant la pandémie de Covid-19, les propos de Doja Cat ont fait jaser, en déclarant que le Covid-19 n’était "qu’une grippe" et qu’elle n’en avait pas peur. En Juillet 2020, elle a confirmé avoir eu le Covid-19, où elle a ressenti les symptômes pendant 4 jours.[47],[48]

Plus tard, en Octobre 2020, elle est également critiquée pour avoir participé à la fête d’Halloween et d’anniversaire de Kendall Jenner en pleine pandémie de Covid-19. [49]

Discographie

Distinctions

Ce tableau regroupe les nominations et distinctions de Doja Cat dans les plus grandes cérémonies musicales : American Music Awards, Billboard Music Awards, Grammy Awards, MTV Video Music Awards ou encore la cérémonie musicale française NRJ Music Awards.

Organisateur(s) Année Catégorie Nomination Résultat Ref.
American Music Awards 2020 Nouvel artiste de l'année Doja Cat Lauréat [50]
Artiste féminine Soul/R&B de l'année Lauréat
Album Soul/R&B de l'année Hot Pink Nomination
Vidéo de l'année Say So Nomination
Billboard Music Awards 2020 Meilleure chanson R&B "Juicy" (featuring Tyga) Nomination [51]
2021 Meilleur nouvel artiste Doja Cat Nomination [52]
Meilleur artiste R&B Nomination
Meilleur artiste féminin R&B Lauréat
Meilleur album R&B Hot Pink Nomination
Meilleure chanson R&B Say So Nomination
Grammy Awards 2021 Meilleur nouvel artiste Doja Cat Nomination [53]
Meilleur enregistrement de l'année Say So Nomination
Meilleure prestation pop solo Nomination
MTV Video Music Awards 2020 Meilleur nouvel artiste Doja Cat Lauréat [54]
Chanson de l'année Say So Nomination
Meilleure réalisation Nomination
Chanson de l'été Nomination
NRJ Music Awards 2020 Révélation internationale de l'année Doja Cat Lauréat [55]
Clip de l'année Say So Nomination

Références

  1. Salomé Grouard, « On a parlé musique, weed, sexualité et féminisme avec la sulfureuse Doja Cat », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 29 décembre 2019)
  2. a b et c Naomi Clément, « Rap, hindouisme, weed… immersion dans l'univers planant de Doja Cat », sur Konbini, (consulté le 29 décembre 2019)
  3. (en) David Turner, « LA Singer Doja Cat Drops Her New EP Purrr! », sur The Fader, (consulté le 24 mars 2018)
  4. (en) Adelle Platon, « Premiere: Doja Cat 'So High' Video », sur Vibe, (consulté le 24 mars 2018)
  5. (en) Stacey Ritzen, « Doja Cat Of 'I'm A Cow' Fame Tries To Defend Homophobic Comments In Bad Tweet », sur Daily Dot. Complex Media, (consulté le 30 août 2018)
  6. (en) Bijan Stephen, « Doja Cat’s viral hit ‘Mooo!’ is the perfect meme banger about cows », sur The Verge, (consulté le 29 décembre 2019)
  7. (en) « Doja Cat Talks the Viral Success of 'Mooo,' Getting a Chance the Rapper Co-Sign & Lessons Learned From Debut LP 'Amala' », sur Billboard, (consulté le 17 août 2018)
  8. (en) Micah Peters, « The Rapid Rise and Fall of Doja Cat in the Era of "Cancel" Culture », sur The Ringer, (consulté le 4 septembre 2018)
  9. (en) Joe Price, « Doja Cat Recruits Tyga for "Juicy" Remix Video », sur Complex,
  10. (en) Chris Mench, « Chart Climber: Doja Cat Moves Past The Meme With "Juicy" », sur Genius,
  11. (en) « Birds of Prey soundtrack to feature Megan Thee Stallion, Doja Cat, and more », batman-news.com,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Sam Moore, « Doja Cat has recorded a new song for the 'Birds of Prey' film », sur NME,
  13. (en) « Top 40/M Future Releases », sur All Access Music Group, (consulté le 24 janvier 2020)
  14. (en) Heran Mamo, « Here Are the Lyrics to Doja Cat's 'Say So' », sur Billboard, (consulté le 24 janvier 2020)
  15. https://www.youtube.com/watch?v=ekUxGBc-z5A&feature=emb_title
  16. (en) Erika Marie, « Doja Cat Delivers Fun & Sultry "Say So" Performance For "Tonight Show" », sur HotNewHipHop, (consulté le 27 février 2020)
  17. (en) « Doja Cat Goes Disco in 'Say So' Video », sur Rap-Up,
  18. (en) « Chart Search: Doja Cat, Hot 100 », sur Billboard,
  19. (en) « Doja Cat's 'Say So,' Featuring Nicki Minaj, Tops Billboard Hot 100, Becoming the First No. 1 For Each », sur Billboard,
  20. (en) Victoria Moorwood, « Doja Cat announces tour in support of 'Hot Pink' », sur Revolt , (consulté le 26 février 2020)
  21. (en) Dustin Lothspeich, « Coachella Announces 2020 Lineup », sur NBC 7 San Diego, (consulté le 26 février 2020)
  22. (en) « Clip YouTube Best Friend - Saweetie ft. Doja Cat »
  23. (en) « Clip YouTube 34+35 - Ariana Grande ft. Doja Cat et Megan Thee Stallion »
  24. (en) « Clip YouTube Streets - Hot Pink Sessions - Doja Cat »
  25. (en) « Clip YouTube Streets - Doja Cat »
  26. (en) « 2020 Grammy Winners and Nominees »
  27. (en) « Top 50 Spotify France »
  28. (en) « Clip YouTube Kiss Me More - Doja Cat ft. SZA »
  29. a et b (en) « The Best Rap Songs of 2019 », sur Pitchfork,
  30. a et b (en) « Doja Cat Says She’s ‘Not Comfortable’ Posting on TikTok Over ‘Gaslighting’ Comments », sur Complex,
  31. (en) « Doja Cat: Reloaded », sur Paper,
  32. (en) « Can't Stop the Feline: How Doja Cat Took Pop to a New Dimension », sur Billboard,
  33. (en) « Doja Cat plays unreleased song on Instagram live », sur DIY (magazine),
  34. (en) « Doja Cat announced that she was 'getting on Twitch,' and big streamers like Corpse Husband and Pokimane responded », sur Insider,
  35. (en) « Doja Cat, you’ve been cancelled: how the novelty ‘Mooo!’ rapper became 2018’s ‘Milkshake Duck’ », sur NME,
  36. (en) « The Rapid Rise and Fall of Doja Cat in the Era of “Cancel” Culture », sur The Ringer,
  37. a b et c (en) « Doja Cat Comes Under Fire for Defending Homophobic Language in Tweet », sur Billboard,
  38. a et b (en) « Fans Look To Cancel Doja Cat Once Again After Discovering Her Past Insensitive Videos Again », sur Uproxx,
  39. (en) « Get to Know the Memes of the Alt-Right and Never Miss a Dog-Whistle Again », sur Vice,
  40. a et b (en) « Doja Cat Apologizes for Alleged Past Racist Remarks », sur Complex,
  41. (en) « Here's How The Internet That Built Up Doja Cat Broke Down Her Alleged Racist Remarks », sur Billboard,
  42. (en) « Doja Cat Addresses Alleged Racist Remarks and Self-Hate Accusations in 30-Minute Video », sur Billboard,
  43. a b et c (en) « Doja Cat denies 'stripping for white supremacists' and using racist insults », sur BBC,
  44. (en) « Doja Cat’s Controversial Career, From Overnight Star to Canceled Overnight », sur Vulture,
  45. (en) « Doja Cat denies taking part in racist conversations », sur CNN,
  46. (en) « Doja Cat Was Canceled, but Then Uncanceled Over Racist "Misunderstanding" », sur Distractify,
  47. (en) « Doja Cat confirms she had coronavirus after making wild pandemic comments », sur Capital Xtra,
  48. (en) « Doja Cat Contracted COVID-19 Months After She Said She Wasn't 'Scared' of the Virus », sur People,
  49. (en) « Kendall Jenner Had a Birthday Party and It Wasn’t Even on a Private Island », sur Vulture,
  50. (en) « American Music Awards 2020: The winners list », sur USA Today (consulté le 24 mai 2021).
  51. (en) « 2020 Billboard Music Awards Winners: Complete List », sur Billboard, (consulté le 24 mai 2021).
  52. (en) « The Weeknd wins big at the Billboard Music Awards: See the full winners list », sur Explore, (consulté le 24 mai 2021).
  53. (en) « 2021 GRAMMYs Awards Show: Complete Winners & Nominees List », sur Grammy Awards, (consulté le 24 mai 2021).
  54. (en) « 2020 MTV VMA WINNERS: SEE THE FULL LIST », sur MTV, (consulté le 24 mai 2021).
  55. « Résultats NRJ Music Awards 2020 », sur NRJ Music Awards, (consulté le 24 mai 2021).

Liens externes