Portail Handicap

Portail Handicap
Projet
Discussions
Logo Handicap
Portail du
Handicap

1 485 articles sont actuellement liés au portail.
Version pour appareil mobile

Symbole international d'accessibilité, une personne en chaise roulante blanche sur fond bleu.
  • Le handicap désigne la limitation des possibilités d'interaction d'un individu avec son environnement, causée par une déficience qui provoque une incapacité, permanente ou non, et qui mène à des difficultés morales, intellectuelles, sociales et physiques.
  • Le handicap exprime une déficience vis-à-vis d'un environnement, en termes d'accessibilité, d'expression, de compréhension ou d'appréhension.
  • Il s'agit d'une notion tant sociale que médicale.
  • En France, le handicap est défini par la loi handicap du 11 février 2005 portant sur l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées : « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. »
  • Le handicap est évalué différemment selon les contextes nationaux ou sociétaux. Ainsi, en Suède, la sensibilité électromagnétique est considérée comme un handicap.
Lumière sur…
modifier
Militants autistes de la neurodiversité demandant l'acceptation des personnes autistes pendant la Freedom drive, à Bruxelles, le 2 octobre 2019.

L'exclusion des personnes autistes (parfois désignée par le néologisme d'autismophobie) appartient au principe d'exclusion sociale d'individus jugés indésirables par une population majoritaire. Les personnes ayant des troubles du spectre de l'autisme (TSA) étaient fortement exclues jusqu'au début du XXe siècle. Quarante-deux patients autistes du seul docteur Hans Asperger sont exterminés sous le régime nazi, en vertu de principes eugénistes, en parallèle de l'Aktion T4. Les politiques publiques et les découvertes scientifiques permettent d'améliorer les interventions pour compenser le handicap et la qualité de vie depuis la seconde moitié du XXe siècle. L'ONU a affirmé les droits des personnes autistes à vivre parmi la société sans être discriminées, en 2005 et 2008. Des politiques de désinstitutionnalisation, d'intégration, puis d'évolution vers une société inclusive sont menées dans différents pays. Les pays scandinaves et anglo-saxons sont réputés les plus avancés. En 2015, le Conseil des droits de l'homme constate la persistance de violations des droits humains fondamentaux des personnes autistes dans de nombreux pays, tant en Europe, notamment en France et en Grèce, que sur le continent africain. Parallèlement, des tests de dépistage prénatal de l'autisme sont en développement.

L'accès aux services de base, notamment à l'éducation, peut être difficile, sinon impossible, en raison de préjugés liés au handicap social, et de particularités comme l'hypersensibilité sensorielle. Les situations de dépendance et les internements en hôpital psychiatrique qui en résultent entraînent des coûts financiers importants, et des négations de droits humains, incluant l'utilisation de médicaments et de systèmes de contention sans consentement. Les jeunes autistes qui accèdent à l'éducation subissent souvent du harcèlement scolaire et des insultes. Des cas d'infanticides d'autistes dits « sévères » sont documentés. Les personnes autistes sont vulnérables aux agressions sexuelles, et les femmes subissent un risque de placement abusif de leurs enfants lorsqu'elles deviennent mères. L'accès à l'emploi est rare, les compétences professionnelles des adultes autistes étant fréquemment sous-estimées. Avec un fort taux d'échec à l'entretien d'embauche, leur taux de chômage atteint 75 à 90 % en Europe. Cet ensemble de difficultés entraîne des suicides, de fréquentes angoisses et des dépressions, et donc une augmentation de la mortalité des personnes autistes. Elles pourraient être alimentées par des représentations stéréotypées de l'autisme, bien que le lien soit difficile à établir.

Certaines entreprises pratiquent une discrimination positive en faveur de l'emploi, notamment dans l'informatique. Le mouvement pour les droits des personnes autistes cherche à apporter des solutions pour réduire cette exclusion sociale, par la diffusion d'une philosophie de l'appartenance et la demande d'un changement de regard extérieur sur l'autisme, afin de mettre fin au rejet de la différence.

Autres articles sélectionnés
Image du mois
La joueuse de tennis handisport Esther Vergeer en 2009.
Sélection de biographies
Stephen Hawking en 1974

Stephen William Hawking, né le à Oxford, est un physicien théoricien et cosmologiste britannique.

Hawking a été professeur de mathématiques à l'université de Cambridge de 1980 à 2009, membre de Gonville and Caius College, Cambridge et chercheur distingué du Perimeter Institute for Theoretical Physics. Il est connu pour ses contributions dans les domaines de la cosmologie et la gravité quantique, en particulier dans le cadre des trous noirs. Il a également eu du succès avec ses œuvres de vulgarisation scientifique dans lesquelles il discute de ses propres théories et de la cosmologie en général, comme le best-seller Une brève histoire du temps (titre originel : A Brief History of Time), qui est resté sur la liste des records des bestsellers du Sunday Times pendant 237 semaines consécutives. Hawking souffre d'une dystrophie neuromusculaire qui est attribuée à une sclérose latérale amyotrophique (SLA) ; sa maladie a progressé au fil des ans et l'a laissé presque complètement paralysé.


Lire l'article entier


Autres biographies
Le saviez-vous ?
modifier
Rejoindre le projet
modifier
Vous souhaitez améliorer l'encyclopédie dans le domaine du Handicap ?
Vous pouvez vous joindre au Projet Handicap