Zhou Guanyu

Zhou Guanyu
Zhou Guanyu
周冠宇
Description de cette image, également commentée ci-après
Zhou Guanyu en 2022.
Biographie
Date de naissance (23 ans)
Lieu de naissance Shanghai (Chine)
Nationalité Drapeau de la Chine Chinois
Carrière
Années d'activité Depuis 2015
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
2022- Alfa Romeo 9 (0)
Statistiques
Numéro permanent 24
Nombre de courses 11
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0
Podiums 0
Victoires 0

Zhou Guanyu[1] (chinois simplifié : 周冠宇 ; pinyin : Zhōu Guànyǔ), né le à Shanghai, est un pilote automobile chinois, ancien membre de la Renault Sport Academy. En 2022, il est titularisé au sein de l'écurie Alfa Romeo Racing au côté de Valtteri Bottas, devenant ainsi, le premier chinois à participer au championnat du monde de Formule 1. Il marque un point dès sa première course en se classant dixième du Grand Prix d'ouverture à Bahreïn.

Parcours sportif

2015 : débuts en monoplace en Formule 4

Zhou Guanyu en Formule 4 à Spa-Francorchamps en 2015.

Après plusieurs années et plusieurs titres en karting, dans son pays natal puis en Europe, Zhou Guanyu commence sa carrière en monoplace en 2015, dans le championnat d'Italie de Formule 4. Avec l'écurie Prema Powerteam, le Chinois remporte trois courses, toutes à Monza, et se classe second du championnat et meilleur rookie ; son équipier Ralf Aron est quant à lui sacré champion. En parallèle, il dispute les neuf premières courses du championnat d'Allemagne de Formule 4, également avec Prema Powerteam ; il termine quinzième avec deux podiums.

2016-2018 : trois saisons en Formule 3

Après ces débuts encourageants, Zhou se rend, début 2016, en Nouvelle-Zélande pour disputer les Toyota Racing Series ; une victoire lui permet de finir sixième de ce championnat hivernal. Il rejoint ensuite le championnat d'Europe de Formule 3, au sein de Motopark Academy. Malgré deux podiums en début de saison, au Castellet puis au Hungaroring, il ne termine que treizième du championnat, devancé par ses trois équipiers. Il se classe seizième des Masters de Formule 3 à Zandvoort et quinzième du Grand Prix automobile de Macao.

L'année suivante, le pilote chinois fait son retour chez Prema Powerteam[2]. En progrès par rapport à la saison précédente, il obtient cinq podiums et termine huitième du championnat. À Macao, il termine également huitième de la course.

Pour une nouvelle année de Formule 3 avec Prema en 2018, il remporte sa première victoire, lors du Grand Prix de Pau[3] ; suivent deux pole positions et un second succès, en fin de saison, sur le Hockenheimring. Il se classe à nouveau huitième du championnat puis onzième à Macao.

2019-2021 : entrée dans la Renault Sport Academy et passage en Formule 2

Zhou avec la livrée Renault en 2019, lors d'une course de Formule 2 sur le Red Bull Ring.
Zhou Guanyu avec la livrée Alpine en 2021, lors d'une course de Formule 2 à Silverstone.

En 2019, Zhou Guanyu intègre la Renault Sport Academy et devient pilote de développement de Renault F1 Team[4]. Il découvre la Formule 1 durant l'été, en pilotant la Renault R.S.17 lors de plusieurs séances[5].

Cette même année, il rejoint en Formule 2 UNI-Virtuosi Racing qui succède à Russian Time[6]. Très régulier, il monte à quatre reprises sur la troisième marche du podium et obtient une pole position à Silverstone, la première d'un Chinois à ce niveau[7]. Il termine septième du championnat avec 140 points et reçoit le prix Anthoine Hubert qui récompense le meilleur rookie[8].

Alors qu'il prolonge avec UNI-Virtuosi Racing en 2020, Zhou est promu pilote d'essai chez Renault[9]. Malgré son statut de favori pour le titre et une pole position obtenue dès la première manche en Autriche, il n'obtient que quatre podiums en quatorze courses et doit attendre la course sprint de Sotchi, interrompue par un accident après quelques tours, pour remporter sa première victoire en Formule 2[10]. Il achève la saison à la sixième place du championnat.

Début 2021, le Chinois participe au championnat d'Asie de Formule 3 avec Abu Dhabi Racing by Prema et remporte le championnat, ce qui lui octroie 18 points supplémentaires sur sa superlicence[11]. Il entame ensuite sa troisième saison consécutive de Formule 2 avec UNI-Virtuosi[12]. Son début de championnat est satisfaisant puisqu'il obtient la pole position, une victoire et un podium à Bahreïn[13]. Vainqueur à Monaco, il offre un doublé à UNI-Virtusoi en finissant devant son équipier Felipe Drugovich[14]. Au terme du championnat, il se classe troisième, avec neuf podiums dont quatre victoires.

2022 : débuts en Formule 1 chez Alfa Romeo

Guanyu Zhou au volant de la Alfa Romeo C42 à Imola.

Le 16 novembre 2021, Alfa Romeo Racing Orlen l'engage, au côté de Valtteri Bottas, pour la saison 2022 du championnat du monde de Formule 1 ; il devient le premier Chinois dans la discipline[15]. Le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, déclare : « C'est un plaisir d'accueillir Guanyu Zhou chez Alfa Romeo Racing. C'est un pilote très talentueux, comme ses résultats en F2 l'ont montré, et nous sommes impatients d’aider son talent à s'épanouir encore plus en Formule 1. Nous sommes fiers de notre duo de pilotes pour 2022 et nous sommes convaincus que Zhou formera un partenariat très fructueux avec Valtteri Bottas. Nous sommes également impatients d’accueillir tous les nouveaux fans chinois qui rejoindront l'équipe : Alfa Romeo Racing est une marque historique et qui incarne l'esprit de la Formule 1 et nous ferons tout notre possible pour faire de l'expérience de notre sport un moment inoubliable en Chine[15]. »

Il marque un point dès sa première course en Formule 1, terminant dixième du Grand Prix d'ouverture à Bahreïn. Le , lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, il est victime d'un spectaculaire accident au départ, au cours duquel sa monoplace se retourne et s'échoue à environ un mètre du public dans les tribunes. Le halo lui sauve probablement la vie, alors que l'arceau de sécurité de son Alfa Romeo C42 n'a pas résisté au choc et fait l'objet d'une enquête, tout comme le premier virage du nouveau tracé du circuit de Silverstone[16].

Carrière

Résultats en monoplace

Saison Championnat Écurie Courses Victoires Pole positions Meilleurs tours Podiums Points Classement
2015 Championnat d'Italie de Formule 4 Prema Powerteam 21 3 2 0 9 223 2e
Championnat d'Allemagne de Formule 4 9 0 0 0 2 45 15e
2016 Championnat d'Europe de Formule 3 Motopark Academy 30 0 0 0 2 101 13e
Masters de Formule 3 1 0 0 0 0 N/A 16e
Toyota Racing Series M2 Competition 15 1 0 1 4 685 6e
2017 Championnat d'Europe de Formule 3 Prema Powerteam 30 0 0 0 5 149 8e
2018 Championnat d'Europe de Formule 3 Prema Theodore Racing 30 2 3 1 6 203 8e
2019 Formule 2 UNI-Virtuosi Racing 22 0 1 2 5 140 7e
2020 Formule 2 24 1 1 4 6 151,5 6e
2021 Championnat d'Asie de Formule 3 Abu Dhabi Racing by Prema 15 4 5 5 11 257 Champion
Formule 2 UNI-Virtuosi Racing 22 4 1 1 9 183 3e

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Tableau synthétique des résultats de Guanyu Zhou en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Pole positions Victoires Podiums Meilleurs tours Dans les points Abandons Points inscrits Classement
2022 Alfa Romeo F1 Team Orlen C42 Ferrari V6 turbo hybride Pirelli 10 0 0 0 0 2 4 5 16e
Total 10 0 0 0 0 2 4 5
Résultats détaillés des saisons de Guanyu Zhou en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 Points inscrits Classement
2022 Alfa Romeo F1 Team Orlen Alfa Romeo C42 Ferrari V6 turbo hybride Tipo 066 P BAH
10
ARA
11
AUS
11
EMI
15
MIA
Abd.
ESP
Abd.
MON
16
AZE
Abd.
CAN
8
GBR
Abd.
AUT
14
FRA HON BEL P-B ITA SIN JAP USA MEX BRE ABU 5 16e
Légende : ici

Notes et références

  1. Souvent retranscrit dans l’ordre occidental : Guanyu Zhou.
  2. Jacques-Armand Dupuis, « F3 - Guan Yu Zhou débarque chez Prema », sur autohebdo.fr, (consulté le )
  3. Thierry Vautrat, « Grand Prix de Pau : et Zhou surgit pour une première ! », sur sudouest.fr, (consulté le )
  4. Mickael Guilmeau, « Guanyu Zhou rejoint la Renault Sport Academy », sur franceracing.fr, (consulté le )
  5. Frankie Mao, « Zhou a effectué ses premiers tests avec la Renault F1 de 2017 », sur motorsport.com, (consulté le )
  6. Matthieu Piccon, « Russian Time repris par UNI-Virtuosi et signe Guanyu Zhou », sur racingbusiness.fr, (consulté le )
  7. Medhi Casaurang-Vergez, « Zhou en pole pour la Course longue à Silverstone », sur autohebdo.fr, (consulté le )
  8. Emmanuel Touzot, « La F2 a créé le prix Anthoine Hubert et l’a décerné à Zhou », sur nextgen-auto.fr, (consulté le )
  9. Basile Davoine, « Guanyu Zhou devient pilote d'essais de Renault F1 », sur motorsport.com, (consulté le )
  10. Jérémy Satis, « Zhou vainqueur d'une course sprint interrompue », sur autohebdo.fr, (consulté le )
  11. Alexandre C., « Le Chinois Zhou à un point de la Superlicence : une nouvelle majeure pour la F1 ? », sur motorsport.nextgen-auto.fr, (consulté le )
  12. Adrien Toulisse, « Guanyu Zhou reste chez Virtuosi en F2 », sur autohebdo.fr, (consulté le )
  13. Camille Oger, « F2, Round 1 Bahreïn, Guanyu Zhou remporte la course principale », sur f1minardi.com, (consulté le )
  14. Délia Kriel, « Grand Prix de Monaco : doublé Uni-Virtuosi en Formule 2 », sur lagazettedemonaco.com, (consulté le )
  15. a et b Cesare Ingrassia, « Officiel : Guanyu Zhou confirmé chez Alfa Romeo en 2022 », sur f1only.fr, (consulté le )
  16. Philippe Crépeau, « Le halo a tenu le coup, lui, et a sauvé un pilote à Silverstone », sur ci.radio-canada.ca, (consulté le )

Liens externes