Qian Xuesen

Qian Xuesen
Qian Xuesen
Image dans Infobox.
Qian Xuesen (date inconnue).
Fonction
Membre du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois
8th National Committee of the Chinese People's Political Consultative Conference ()
7th National Committee of the Chinese People's Political Consultative Conference ()
6th National Committee of the Chinese People's Political Consultative Conference ()
Biographie
Naissance
Décès
(à 97 ans)
Pékin
Nom dans la langue maternelle
钱学森 (Qián Xuésēn)
Surnom
火箭王
Nationalité
Formation
Activités
Ingénieur en astronautique, ingénieur
Père
Qian Jiazhi ()
Conjoint
Jiang Ying (en) (de à )
Parentèle
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Membre de
Académie chinoise d'ingénierie (en)
Académie américaine des arts et des sciences
Division de mathématiques et physique de l'Académie chinoise des sciences () ()
Maître
Directeur de thèse
Distinction
HLHL Science and Technology Achievement Award () ()
signature de Qian Xuesen
Signature

Qian Xuesen ou Tsien Hsue-shen (chinois simplifié : 钱学森 ; chinois traditionnel : 錢學森 ; pinyin : Qián Xuésēn) est un scientifique chinois né le à Hangzhou, mort le . Il est un des principaux acteurs des programmes de missiles spatiaux de la Chine et des États-Unis.

Carrière

Cofondateur du Jet Propulsion Laboratory au California Institute of Technology aux États-Unis en 1944, il est chassé du pays par le maccarthisme en 1955 et retourne en Chine où il est considéré comme le père du programme spatial chinois.

Qian Xuesen est aussi une des cautions « scientifiques » du Grand Bond en avant : le , il publie dans le Journal de la jeunesse de Chine un article où il explique que le rendement de la culture des céréales peut être vingt fois supérieur à celui qu'il est à l'époque[1]. Cet article a conforté Mao Zedong dans sa croyance aux récoltes exceptionnelles de 1958[2], et indirectement, à la gravité de la Grande famine. En 1959, alors que celle-ci était déjà bien établie, il a publié un second article, où il explique qu'un mu (666,7 m2) doit produire 18 tonnes de céréales[3].

Notes et références

  1. Qian Xuesen, « Quel peut être le rendement céréalier par mu ? », 16 juin 1958, p. 4, cité par : Yang Jisheng, Stèles. La Grande famine en Chine, 1958-1961, Seuil, 2012, p. 470.
  2. Yang Jisheng, Stèles. La Grande famine en Chine, 1958-1961, Seuil, 2012, p. 470.
  3. Yang Jisheng, Stèles. La Grande famine en Chine, 1958-1961, Seuil, 2012, p. 479.

Bibliographie