Prix Bordin

Le prix Bordin est un prix français décerné depuis 1835 par les cinq académies composant l'Institut de France.

Historique

Ce prix a été créé par Charles-Laurent Bordin, notaire à Paris de 1794 à 1820[1], qui, par son testament en date du , a légué à l'Institut de France 12 000 francs de rente[2] destinés à la fondation de cinq prix annuels à décerner par chacune des cinq académies composant l'Institut :

Lauréats de l'Académie française

De 1857 à 1899

De 1900 à 1939

  • 1900 :
    • Comte Théodore Paul Émile Ducos pour La mère du duc d’Enghien (1750-1822)
    • Émile Dupré-Lasale pour Michel de l’Hospital (1555-1960)
    • Henri Lichtenberger pour Richard Wagner, poète et penseur
    • Louis Maigron pour Le roman historique à l’époque romantique
    • Jean-Baptiste Mispoulet pour La vie parlementaire à Rome sous la République
  • 1901 :
  • 1902 :
    • André Bellessort pour La société japonaise
    • André Le Breton (1860-1931) pour Le roman français au XIXe siècle avant Balzac
    • Édouard Ruel pour Du sentiment artistique dans la morale de Montaigne
  • 1903 :
    • Paul Allard pour Julien l’Apostat
    • Ignác Kont pour Étude sur l’influence de la littérature française en Hongrie (1772-1896)
    • Adolphe Liéby pour Étude sur le théâtre de Marie Joseph Chénier
    • Francisque Vial pour L’enseignement secondaire et la démocratie
  • 1904 :
    • Victor de Swarte pour Descartes directeur spirituel
    • Paul Gautier pour Madame de Staël et Napoléon
    • Paul et Victor Glachant pour Essai critique sur le théâtre de Victor Hugo
    • Gustave Michaut pour Sainte-Beuve avant les lundis
  • 1905 :
    • Charles ab der Halden pour Études de littérature canadienne française
    • Adolphe Bossert pour Schopenhauer
    • René Canat pour Du sentiment de la solitude morale chez les romantiques et les parnassiens
    • Émile Dard pour Le général Choderlos de Laclos (1741-1803)
    • Paul Decharme pour La critique des traditions religieuses chez les Grecs, des origines au temps de Plutarque
  • 1906 :
    • Alfred Barbeau pour Une ville d’eaux anglaise au XVIIIe siècle
    • Philippe Godet pour Madame de Charrière et ses amis (1740-1805)
    • Édouard Herriot pour Madame Récamier et ses amis
    • Samuel Rocheblave pour George Sand et sa fille d’après leur correspondance inédite
  • 1907 :
    • Jean Baruzi pour Leibniz et l’organisation religieuse de la terre
    • Marc Citoleux pour La poésie philosophique au XIXe siècle : Lamartine. Mme Ackermann
    • Camille Latreille pour Joseph de Maistre et la Papauté
    • Julien Luchaire pour Essai sur l'évolution intellectuelle de l'Italie, de 1815 à 1830
  • 1908 :
    • Albert Cassagne pour La théorie de l’art pour l’art
    • Angelo De Gubernatis pour La poésie amoureuse de la Renaissance italienne
    • Louis Delaruelle pour Guillaume Budé
    • Guillaume Hüszar pour Molière et l’Espagne
    • Clodius Piat pour Les philosophes grecs : Socrate, Aristote, Platon
  • 1909 :
    • Abbé Jules Charrier pour Claude Fauchet, évêque constitutionnel du Calvados (1744-1793)
    • Georges Dalmeyda pour Goethe et le drame antique
    • René Radouant pour Guillaume du Vair (1556-1596)
  • 1910 :
    • Abbé Joseph Dedieu pour Montesquieu et la tradition politique anglaise en France
    • Charles Drouhet pour Le poète François Mainard (1583-1646)
    • Gabriel Maugain pour Étude sur l’évolution intellectuelle de l’Italie de 1657 à 1750 environ
    • François Vézinet pour Molière, Florian et la littérature espagnole
  • 1911 :
    • Victor Giraud pour Blaise Pascal. L’homme, l’œuvre, l’influence
    • Paul Hazard pour La Révolution française et les lettres italiennes
    • Philippe Millet pour La crise anglaise
  • 1912 :
    • Napoléon-Maurice Bernardin pour L’abbé Frifillis
    • Alfred Jeanroy pour Giosué Carducci, l’homme et le poète
    • Hippolyte Loiseau pour L’évolution morale de Goethe. Les années de libre formation (1749-1794)
    • Émile Magne pour Voiture et les origines de l’hôtel de Rambouillet (1597-1635)
    • Abbé Auguste Rochette pour L’Alexandrin chez Victor Hugo
  • 1913 :
    • Louis-Frédéric Choisy pour Alfred Tennyson, son spiritualisme, sa personnalité morale
    • Joseph Drouet pour L’abbé de Saint-Pierre, l’homme et l’œuvre
    • Jean Lucas-Dubreton pour La disgrâce de Nicolas Machiavel. Florence (1469-1527)
    • Charles Régismanset pour Le bienfaiteur de la ville
  • 1914 :
    • Joseph-Émile Dresch pour Le roman social en Allemagne (1850-1900)
    • Christian Maréchal pour La famille de La Mennais sous l’ancien Régime et la Révolution
    • Jean Nesmy pour Le roman de la forêt
    • Henry Prunières pour L’opéra italien en France avant Lulli
  • 1916 :
  • 1917 :
    • Louis Cario pour Annette, un été au pays basque
    • Marcel Dupont pour En campagne
    • Pompiliu Eliade pour La Roumanie au XIXe siècle
    • René La Bruyère pour Deux années de guerre navale
    • Léon Lahovary pour Les Lauriers et les Glaives
  • 1918 :
    • Édouard Guyot pour L’Angleterre (sa politique intérieure)
    • Albert Monod pour De Pascal à Châteaubriand
    • Léon Rosenthal pour Du romantisme au réalisme
    • Paul Van Tieghem pour Ossian en France
  • 1919 :
    • Albert Chérel pour Fénelon au XVIIIe siècle en France
    • Émile Ripert pour La Renaissance provençale (1800-1860)
  • 1920 :
    • Albert Autin pour La maison en deuil
    • Capitaine A. Dutil pour Les chars d’assaut
    • Casimir-Alexandre Fusil pour La poésie scientifique de 1750 à nos jours
    • Édouard Guyot pour H.-G. Wells
    • Raymonde Machard pour Tu enfanteras
    • Jean Suberville pour Le théâtre d’Edmond Rostand
    • Benjamin Vallotton pour Ceux de Barivier
  • 1921 :
    • Louis-Frédéric Choisy pour Sainte-Beuve, l’homme et le poète
    • Pierre de Labriolle pour Histoire de la littérature latine chrétienne
    • Léon Deffoux et Émile Zavie pour Le groupe de Médan
    • Ernest Delahaye pour Verlaine
    • L. Letellier pour Louis Bouilhet, sa vie, ses œuvres
    • Henri Morice pour La poésie de Sully-Prud’homme
  • 1922 :
    • Clara de Longworth-Chambrun pour Giovanni Florio
    • Henri Girard pour Un bourgeois dilettante à l’époque contemporaine, Émile Deschamps
    • Gonzague Truc pour Tibériade
    • Philippe Van Tieghem pour La poésie de la nuit et des tombeaux en Europe au XVIIIe siècle
    • Maurice Vaussard pour L’intelligence catholique dans l’Italie au XXe siècle
  • 1923 :
    • Jacques Arnavon pour La représentation de la Comédie classique. Notes sur l’interprétation de Molière
    • Alexandre Masseron pour Les énigmes de la Divine Comédie
    • Joseph Segond pour L’Imagination
    • Édouard Thamiry pour De l’influence et La méthode d’influence de Saint-François-de-Sales
  • 1924 :
    • Émile Dermenghem pour Joseph de Maistre mystique
    • René Galland pour Georges Meredith (1828-1878)
    • Jean Larat pour La tradition et l’exotisme dans l’œuvre de Charles Nodier
    • Maurice Legendre pour Portrait de l’Espagne
    • Charles Loiseau pour Politique romaine et sentiment français
    • Frederick Charles Roe pour Taine et l’Angleterre
  • 1925 :
    • Adolphe Coster pour Luis de Léon
    • Dr Maurice de Fleury pour L’Angoisse humaine
    • Camille Looten pour Shakespeare et la religion
    • Arthur Lytton Sells pour Les sources françaises de Goldsmith
    • Paul Tuffrau pour Raoul de Cambrai
  • 1926 :
    • Ernest de Ganay pour Chantilly au XVIIIe siècle
    • Cornelis Kramer pour André Chénier et la poésie parnassienne
    • Maurice Levaillant pour Splendeurs et misères de M. de Chateaubriand
    • Émile Pons pour Swift, les années de jeunesse et le "conte du tonneau"
    • Albert Valentin (1874-1930) pour Giovanni Pascoli, poète lyrique
  • 1927 :
    • Geneviève Bianquis pour La poésie autrichienne de Hofmannsthal à Rilke
    • Georges Connes pour Étude sur la pensée de H. G. Wells
    • Clara de Longworth-Chambrun pour Shakespeare, auteur, poète
    • A. Augustin-Thierry (1870-1956) pour La princesse Beljiojoso
  • 1928 :
    • Paul Berret pour Victor Hugo
    • Robert Chantemesse pour Le roman inconnu de la duchesse d’Abrantès
    • John Charpentier pour Coleridge
    • Maurice Magendie pour Du nouveau sur l’Astrée
    • Pierre Moreau pour Chateaubriand, l’homme et la vie, le génie et les livres
    • Marcel Raymond pour L’influence de Ronsard sur la poésie française
  • 1929 :
    • Fernand Desonay pour Le rêve hellénique chez les poètes parnassiens
    • Robert d'Harcourt pour La jeunesse de Schiller
    • Lucien Maury pour L’imagination scandinave
    • James Sirven pour Les années d’apprentissage de Descartes
  • 1930 :
    • Jules Chaix-Ruy pour De Renan à Jacques Rivière
    • René Grousset pour Sur les traces de Bouddha
    • Jules Legras pour La littérature en Russie
  • 1931 :
    • Marguerite Aron pour Un animateur de la jeunesse au XIIIe siècle. Bx Jourdain de Saxe
    • Charles Felgères pour Scènes et tableaux de l’histoire d’Auvergne
    • Émilie Romieu pour La Vie de George Eliot et La Vie des sœurs Brontë
  • 1932 :
    • Maurice Bardon pour Don Quichotte en France au XVIIe et au XVIIIe siècle
    • Claire-Éliane Engel pour La littérature alpestre
    • Pierre Lyautey pour L’Empire colonial français
    • Jacques Meniaud pour Les pionniers du Soudan
  • 1933 :
  • 1934 :
  • 1935 :
    • R.P. François Charmot pour L'Humanisme et l'Humain
    • André Fauconnet pour Études sur l'Allemagne
    • Modeste Lioudvigovitch Hofmann et André Pierre pour La vie de Tolstoï
    • Louis Jalabert pour Syrie et Liban
    • René Lote pour Histoire de la culture allemande
    • Pierre Séchaud pour Victor de Laprade, l'homme, son œuvre poétique
  • 1936 :
    • Alexis Carrel pour L'homme, cet inconnu
    • Robert d'Harcourt pour Goethe et l’art de vivre
    • R.P. Paul Henry, S.J. (1906-1984) pour Plotin et l'Occident
    • Isabelle Rivière pour Le bouquet de roses rouges
    • Véga pour Henri Heine peint, par lui-même et par les autres
  • 1937 :
    • Jacques Arnavon pour L’École des femmes, de Molière
    • Jacques de Broglie pour Madame de Staël et sa cour au château de Chaumont
    • Léon-Basile Guerdan pour Un ami oriental de Barrès, Tigrane Yergate
    • Robert Mattlé pour Lamartine voyageur
    • Joannes Van der Lugt pour L'action religieuse, de Ferdinand Brunetière
  • 1938 :
    • Jean Cathala (1905-1991) pour Portrait de l'Estonie
    • Yves Congar pour Chrétiens désunis
    • René Dollot pour L’Afghanistan
    • Lucienne Portier pour Antonio Fogazzaro
    • Auguste Thomazi pour Les flottes de l'or
    • Henri de Ziégler pour Vie de l'Empereur Frédéric II de Hohenstaufen
  • 1939 :
    • Raymond Christoflour pour Louis le Cardonel
    • Jean Wahl pour Études Kierkegardiennes

De 1940 à 1988

Lauréats de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Orientalisme

  • 1861 : Hermann Zotenberg[7]
  • 1904[8] :
  • 1907[9] :
    • Edmond Doutté pour Merrâkech.
    • Adamantios Adamantiou pour Chronique de Morée.
    • Armand Guérinot (1872-19..) pour Bibliographie du Jaïnisme.
    • Gaston Migeon pour Manuel d'art musulman.
    • Jean Touzard pour Grammaire hébraïque.
    • Henry de Castries pour Sources inédites de l'histoire du Maroc.
  • 1910[10] :
    • Hermine Hartleben pour Correspondance de Champollion.
    • Félix Lacôte (1873-1925) pour Essai sur Gunāḍhya et la "Bṛhatkathā".
    • François Martin (1867-1913) pour Lettres néo-babyloniennes.
    • Antoine Cabaton pour Catalogue sommaire des manuscrits sanscrits et pālis de la Bibliothèque nationale.
    • M. Delaporte pour La Chronographie syriaque d'Élie bâr Sinaya.
  • 1913[11] :
    • Étienne Lunet de Lajonquière (1861-1933) pour Inventaire descriptif des monuments du Cambodge.
    • Antoine Cabaton pour Catalogue sommaire des manuscrits indiens, indo-chinois et malayopolynésiens de la Bibliothèque nationale.
    • Léon Legrain (1878-1963) pour Le temps des rois d'Ur.
    • Emmanuel Podechard (1866-1951) pour L'Ecclésiaste.
    • Fulcran Vigouroux pour Dictionnaire de la Bible.
  • 1916[12] :
    • Edmond Fagnan (1846-1931) pour Mawerdi (Abou'l-Hasan ʿAli). Les Statuts gouvernementaux, ou Règles de droit public et administratif.
    • François Nau pour Les ménologes des évangéliaires coptes-arabes et Ammonas, successeur de saint Antoine.
  • 1937[13] :
    • Jean-Philippe Lauer pour Fouilles à Saqqarah.
    • G. Ort-Geuthner pour Grammaire démotique du Papyrus magique de Londres et de Leyde.
  • 1940[14] :
    • Roman Ghirshman pour Fouilles de Sialk, près de Kashan
    • Armand Ruhlmann (1896-1948) pour Les Grottes préhistoriques d'"El Khenzira" (région de Mazagan) et Les Recherches de préhistoire dans l'extrême Sud marocain
  • 1943[15] :
    • Jean Sauvaget pour Alep : essai sur le développement d'une grande ville syrienne des origines au milieu du XIXe siècle.
    • Abbé Chaîne pour Notions de langue égyptienne. Langue du Nouvel-Empire.
    • Robert-C. Flavigny pour Le Dessin de l'Asie occidentale ancienne.
  • 1946[16] :
    • Jean Vercoutter pour Les objets égyptiens et égyptisants du mobilier funéraire carthaginois.
    • R.P. Robert de Langhe pour Les textes de Ras Shamra-Ugarit et leurs rapports avec le milieu biblique de l'Ancien Testament.
  • 1949[17] :
    • Marcel Simon pour Verus Israël, les relations entre juifs et chrétiens dans l'empire romain (135-425).
    • Jean David-Weill pour Le Djami, d'Ibn Wahb
  • 1952[18] :
    • Pierre Merlat (1911-1959) pour Répertoire des inscriptions et monuments figurés du culte de Jupiter Dolichenus.
    • René Neuville pour Le paléolithique et le mésolithique du désert de Judée.
  • 1958 : René Brunel (contrôleur civil, 18..-19..) pour Le Monachisme errant dans l'Islam, Sīdi Heddi et les Heddāwa[19].
  • 1961 : Yvonne Rosengarten (1910-2000) pour Le Régime des offrandes dans la société sumérienne et Le concept sumérien de consommation dans la vie économique et religieuse[20].
  • 1964 : René Labat pour Manuel d’épigraphie akkadienne : signes, syllabaires, idéogrammes[21].
  • 1967 : Toufic Fahd (1923-2009) pour La Divination arabe, études religieuses, sociologiques et folkloriques sur le milieu natif de l'Islam[22].
  • 1970 : Maurice Birot pour Tablettes économiques et administratives d'époque babylonienne ancienne[23].
  • 1973 : Jean-Claude Goyon pour Confirmation du pouvoir royal au nouvel an[24].
  • 1976 : André Raymond pour Artisans et commerçants au Caire au XVIIIe siècle[25].
  • 1979 : Arion Roșu pour Les conceptions psychologiques dans les textes médicaux indiens[26].
  • 1982 : Centre de documentation et de recherche sur la civilisation khmère[27].
  • 1985 : Francesca Bray pour Science and civilisation in China (Volume 6)[28].
  • 1991 : Nathalie Beaux pour Le cabinet de curiosités de Thoutmosis III. Plantes et animaux du « Jardin botanique » de Karnak.
  • 1994 : Joseph Mélèze-Modrzejewski pour l’ensemble de son œuvre.
  • 1997 : Audran Labrousse pour L’architecture des pyramides à textes. I, Saqqara Nord.
  • 2000 : Adnan Bounni, Jacques Lagarce et Élisabeth Lagarce pour Ras Ibn Hani. I, Le palais nord du Bronze récent. Fouilles 1979-1995, synthèse préliminaire.
  • 2003 : Bruno Dagens et Marie-Luce Barazer-Billoret pour traduction du Rauravâgama : un traité de rituel et de doctrine shivaïtes.
  • 2006 : Louis Le Quellec pour Du Sahara au Nil. Peintures et gravures d’avant les pharaons.
  • 2009 : Florence Jullien pour Le monachisme en Perse. La réforme d’Abraham le Grand, père des moines de l’Orient.
  • 2010 : Abdelhamid Fenina pour Numismatique et histoire de la monnaie en Tunisie.
  • 2012 : Aram Mardirossian pour La collection canonique d’Antioche. Droit et hérésie à travers le premier recueil de législation ecclésiastique (IVe s.).
  • 2015 : Philippe Vallat pour Épître sur l’intellect d’Abū Nasr al-Fārābī.
  • 2019 : Anna Caiozzo pour Le Roi glorieux. Les imaginaires de la royauté d’après les enluminures du Shāh Nāma de Firdawsī aux époques timouride et turkmène.
  • 2021 : Géraud Poumarède pour L’Empire de Venise et les Turcs, XVIe-XVIIe siècles[29].

Antiquité classique

  • 1901 : Alfred Foucher pour son mémoire portant la devise Une page nouvelle dans l'histoire de l'art grec (E. Curtius)[30].
  • 1903[31] :
    • Charles Lécrivain pour son mémoire portant pour devise In labore solatium.
    • Léon Homo pour son mémoire portant pour devise Quid de Historia Augusta sentiendum.
    • M. Colin pour son mémoire portant pour devise Furor est, si alienigenae homines, plus lingua et moribus et legibus quam maris terrarumque spatio discreti, etc., etc..
  • 1905[32] :
  • 1908[33] :
    • Gustave Lefebvre pour Fragments d’un manuscrit de Ménandre.
    • Henri Bornecque pour Les clausules métriques latines.
    • Victor Chapot (1873-1954) pour La Frontière de l'Euphrate, de Pompée à la conquête arabe.
    • Henri Legras pour La Table latine d'Héraclée.
    • Léon Robin pour La Théorie platonicienne des idées et des nombres d'après Aristote.
  • 1911[34] :
    • Philippe-Ernest Legrand pour Daos, tableau de la Comédie grecque pendant la période dite nouvelle.
    • Camille Sourdille (1869-1935) pour Hérodote et la religion de l'Égypte et La Durée et l'étendue du voyage d'Hérodote en Égypte.
    • Charles Plésent pour Le culex, étude sur l'alexandrinisme latin.
    • Alfred Besançon pour Les Adversaires de l'hellénisme à Rome pendant la période républicaine.
  • 1914[35] :
    • Eugène de Faye (1860-1929) pour Gnostiques et gnosticisme.
    • Waldemar Deonna pour L'Archéologie.
    • Jean Lesquier (1879-1921) pour Les Institutions militaires de l'Égypte.
    • Raymond Billiard pour La vigne dans l'Antiquité.
  • 1917[36] :
    • Jean Maspero pour Papyrus grecs d'époque byzantine.
    • Pierre Gusman pour L’Art décoratif de Rome de la fin de la République au IVe siècle.
  • 1923[37] :
    • Robert Fawtier pour Sainte Catherine de Sienne.
    • Armand Delatte (1886-1964) pour Essai sur la politique pythagoricienne
    • Jules Marouzeau pour L'ordre des mots dans la phrase latine
  • 1938[38] :
    • André-Jean Festugière pour Contemplation et vie contemplative selon Platon
    • Paul Cloché (1881-1961) pour Démosthènes et la fin de la démocratie athénienne
  • 1941[39] :
    • Marcel Durry pour son édition du Panégyrique de Trajan
    • M. Cordier pour ses études sur le vocabulaire épique de l'Enéide
    • R.P. Marius Soffray pour ses Recherches sur la syntaxe de saint Jean Chrysostome d'après les "Homélies sur les statues"
  • 1944[40] :
    • André Loyen pour Sidoine Apollinaire et l'esprit précieux en Gaule aux derniers jours de l'Empire.
    • André Magdelain pour Essai sur les origines de la sponsio.
  • 1947[41] :
    • William Seston pour Dioclétien et la tétrarchie.
    • Jacqueline Duchemin pour L'Agôn dans la tragédie grecque.
    • Robert Marichal pour L'Occupation romaine de la Basse-Egypte, le statut des "auxilia".
    • Émile Szlechter pour Le contrat de société en Babylonie, en Grèce et à Rome.
  • 1950[42] :
    • Pierre Fabre pour Saint Paulin de Nole et l'amitié chrétienne.
    • Docteur R. Pépin pour "Liber medicinalis" de Quintus Serenus (Serenus Sammonicus).
  • 1953[43] :
    • Paul Cloché (1881-1961) pour Thèbes de Béotie, des origines à la conquête romaine.
    • Jean Irigoin pour Histoire du texte de Pindare.
  • 1955[44] :
    • André Parrot pour Archéologie mésopotamienne. II, Technique et Problèmes.
    • Maurice Mercier (18..-1958) pour Le feu grégeois.
  • 1956 : Christian Courtois pour Les Vandales et l'Afrique[45]
  • 1959[46] :
    • Georges Vallet pour Rhégion et Zancle.
    • Henri Le Bonniec (1915-1994) pour Le culte de Cérès à Rome.
  • 1962 : Hans-Georg Pflaum pour Les carrières procuratoriennes équestres sous le haut-empire romain[47].
  • 1965 : François Chamoux pour La Civilisation grecque à l'époque archaïque et classique[48].
  • 1968 : Marcel Le Glay pour Saturne africain, Histoire et Monuments[49].
  • 1971 : Michel Labrousse pour Toulouse antique[50].
  • 1974 : Goulven Madec pour Saint Ambroise et la philosophie[51].
  • 1977 : Madeleine Bonjour (....-1987) pour Terre natale. études sur une composante affective du patriotisme romain[52].
  • 1980 : Robert Amy et Pierre Gros pour La maison Carrée de Nîmes[53].
  • 1983 : Jean-Marie Dentzer pour Le motif du banquet couché dans le Proche-Orient et le monde grec du VIIe au IVe siècle avant J.-C.[54].
  • 1986 : Madeleine Jost pour Sanctuaires et cultes d'Arcadie[55].
  • 1988 : Marie-Ange Bonhême pour Les Noms royaux dans l'Égypte de la troisième période intermédiaire[56].
  • 1989 : André Tchernia (1936-....) pour Le vin de l'Italie romaine : essai d'histoire économique d'après les amphores[57].
  • 1992 : Alexandre Grandazzi pour La fondation de Rome. Réflexion sur l’histoire.
  • 1995 : René Ginouvès à titre posthume.
  • 1998 : François de Callataÿ pour L’histoire des guerres mithridatiques vues par les monnaies.
  • 2001 : Galien pour Exhortation à l’étude de la médecine, Art médical II. Édition et traduction par Véronique Boudon.
  • 2004 : Bernard Holtzmann pour L’acropole d’Athènes.
  • 2007 : Christophe Feyel pour Les artisans dans les sanctuaires grecs aux époques classique et hellénistique à travers la documentation financière en Grèce.
  • 2013 : André Tchernia pour Les Romains et le commerce.
  • 2016 : Hélène Dessales pour Le Partage de l’eau. Fontaines et distribution hydraulique dans l’habitat urbain de l’Italie romaine.
  • 2020 : Pierre Judet de La Combe pour son ouvrage consacré à Homère et sa traduction dans Tout Homère de l’Iliade[58].

Moyen Âge et Renaissance

  • 1906[59] :
    • Jules Gay pour L'Italie méridionale et l'Empire byzantin depuis l'avènement de Basile Ier jusqu'à la prise de Bari par les Normands (867-1071).
    • Charles Samaran et Guillaume Mollat La fiscalité pontificale en France au xive siècle (période d'Avignon et grand schisme d'Occident).
    • Pierre Champion pour Guillaume de Flavy, capitaine de Compiègne.
  • 1909[60] :
    • Albert Vogt (1874-1942) pour Basile Ier, empereur de Byzance, 867-886, et la civilisation byzantine à la fin du IXe siècle.
    • Henri Quentin pour Les martyrologes historiques du Moyen Âge.
    • M. Wartmann pour Les vitraux suisses au musée du Louvre.
    • Paul Perdrizet pour La Vierge de Miséricorde.
  • 1912[61] :
    • Ferdinand Chalandon pour Jean II Comnène, 1118-1143, et Manuel I Comnène, 1143-1180.
    • Frédégand Callaey pour L'Idéalisme franciscain spirituel au XIVe siècle. Étude sur Ubertin de Casale.
    • Jean Longnon pour Chronique de Morée.
    • Dom Antonio Staerk pour Les manuscrits latins du Ve au XIIIe siècle conservés à la Bibliothèque impériale de Saint-Pétersbourg.
  • 1915[62] :
    • Henri Hauvette pour Boccace, étude biographique et littéraire.
    • René de Brebisson (1840-1919) pour Les Rabodanges.
  • 1918[63] :
    • André Blum (1881-1963) pour L'estampe satirique en France pendant les guerres de religion.
    • Abbé Charles Guéry (1854-1935) pour Histoire de l'abbaye de Lyre.
    • Arthur Långfors pour Les incipit des poèmes français antérieurs au XVIe siècle.
    • Eugène Parturier pour Délie, object de plus haulte vertu, édition critique par Maurice Scève.
  • 1924 : Edmond Faral pour Les Arts poétiques du xiie et du xiiie siècles[64].
  • 1939[65] :
    • Georges Gaillard pour Les Débuts de la sculpture romane espagnole.
    • Louis-Fernand Flutre et K. Sneyders de Vogel pour Li Fet des Romains : compilé ensemble de Saluste et de Suetoine et de Lucan : texte du XIIIe siècle.
    • Charles de Tolnay pour Le Maître de Flémalle et les frères Van Eyck.
  • 1942[66] :
    • Suzanne Solente pour Le Livre des fais et bonnes meurs du sage roy Charles V par Christine de Pisan.
    • René Vielliard pour Les origines de la Rome chrétienne.
    • Pierre Daudet pour L'Etablissement de la compétence de l'Eglise en matière de divorce et de consanguinité.
  • 1945 : Raymonde Foreville (1904-2002) pour L'Église et la royauté en Angleterre sous Henri II Plantagenêt (1154-1189)[67].
  • 1948[68] :
    • Henri David (1891-) pour Philippe le Hardi, de 1392 à 1404, le train somptuaire d'un grand Valois.
    • Paul Rolland (1896-1949) pour La sculpture tournaisienne, La peinture murale à Tournai et L'église Saint-Quentin à Tournai.
  • 1951 : Léon Baudry (médiéviste) pour Guillaume d'Occam, sa vie, ses oeuvres, ses idées sociales et politiques, Tome 1 : L'homme et les oeuvres[69].
  • 1954 : Edgar Leroy (1883-1965) pour Les archives communales de Saint-Rémy-de-Provence, des origines au XVIe siècle[70].
  • 1957 : Paul-Henri Michel (1894-1964) pour Giordano Bruno. Des Fureurs héroïques[71].
  • 1960[72]. :
    • Michel François pour Lettres de Henri III, roi de France, 1557-1587.
    • François Schmitt (1917-2006) pour Un Pape réformateur et un défenseur de l'unité de l'Église, Benoît XII et l'Ordre des Frères mineurs.
  • 1963 : Bibliothèque de l'École des chartes[73].
  • 1966 : Philippe Dollinger pour La Hanse (XII. – XVII. siècles)[74].
  • 1969 : Michel Meslin pour Les Ariens d'Occident[75].
  • 1972 : Jean Tricou pour Armorial et répertoire lyonnais[76].
  • 1975 : Ambroise Jobert pour De Luther à Mohila. La Pologne dans la crise de la Chrétienté, 1517-1648[77].
  • 1978 : Pascale Bourgain pour Les Œuvres latines d'Alain Chartier[78].
  • 1981 : Emmanuel Poulle pour Les instruments de la théorie des planètes selon Ptolémée : équatoires et horlogerie planétaire du xiiie au xvie siècle[79].
  • 1984 : André Vauchez pour La sainteté en Occident aux derniers siècles du Moyen Âge (1198-1431)[80].
  • 1987 : Jean-Marie Moeglin pour Les Ancêtres du prince. Propagande politique et naissance d'une histoire nationale en Bavière au Moyen Âge (1180-1500)[81].
  • 1990 : Jean-Pierre Babelon pour Les châteaux de France au siècle de la Renaissance.
  • 1993 : Bernard Vincent pour 1492 - « L’année terrible ».
  • 1996 : Christian Trottmann pour La vision béatifique. - Des disputes scolastiques à sa définition par Benoît XII.
  • 1999 : Madeleine Lazard pour Agrippa d’Aubigné.
  • 2002 : Florence Vuilleumier-Laurens pour La raison des figures symboliques à la Renaissance et à l’Âge classique.
  • 2005 : Ursula Bähler pour Gaston Paris et la philologie romane.
  • 2008 : Martin Aurell pour La légende du roi Arthur.
  • 2011 : Hélène Millet pour L’Église du Grand Schisme (1378-1417).
  • 2014 : André Bouvard et à ses collaborateurs pour Heinrich Schickhardt, Inventarium, 1630-1632. L’inventaire des biens et des œuvres d’un architecte de la Renaissance.
  • 2017 : Thomas Tanase pour Marco Polo.

Divers

  • 2018 : Anne Lehoërff pour Préhistoires d’Europe – De Néandertal à Vercingétorix.40000-52 avant notre ère.

Prix Bordin extraordinaire

  • 1901[82] :
    • Ferdinand Chalandon pour Essai sur le règne d'Alexis Ier Comnène (1081-1118).
    • Albert Dufourcq (1872-1952) pour Étude sur les Gesta martyrum romains.
    • Ulysse Robert (1845-1903) pour Heptateuchi partis posterioris versio latina antiquissima e codice lugdunensi, version latine du Deutéronome, de Josué et des Juges, antérieure à saint Jérôme
    • Léon Dorez (1864-1922) pour Itinéraire de Jérôme Maurand, d'Antibes à Constantinople (1544).
    • Gabriel Millet pour Le monastère de Daphni; histoire, architecture, mosaïques.
  • 1902 : Léon Dorez (1864-1922) et Germain Lefèvre-Pontalis en tant qu'éditeurs de la Chronique d'Antonio Morosini[83].
  • 1903[84] :
    • Ignazio Guidi pour Vocabolario amarico-italiano (en collaboration avec Kefla Ghiorghis), Rome, 1901 (1200 Fr)
    • René Dussaud pour Histoire et religion des Nosairîs et avec Frédéric Macler pour Voyage archéologique au Safâ et dans le Djebel-ed-Drûz (1000 Fr)
    • Missionnaires catholiques au Tibet (Auguste Desgodins) pour Dictionnaire thibétain-latin-français (800 Fr).
  • 1905 : Auguste Molinier pour son mémoire portant la devise Si fata espera rumpas[85].
  • 1907[86] :
    • Alfred Merlin pour L'Aventin dans l'Antiquité.
    • René Pichon pour Les Derniers Écrivains profanes. Les panégyristes, Ausone, Le Querolus, Rutilius Namatianus.
    • Félix Gaffiot pour Le Subjonctif de subordination en latin.
    • Paul Mazon pour Essai sur la composition des comédies d'Aristophane.
    • Fernand Allègre (1849-1942) pour Sophocle, étude sur les ressorts dramatiques de son théâtre et la composition de ses tragédies.
  • 1909[87] :
    • Edmond Doutté pour Magie et religion dans l'Afrique du Nord.
    • Léon de Beylié pour La Kalaa des Beni-Hammad.
    • Henri de Genouillac pour Tablettes sumériennes archaïques: matériaux pour servir à l'histoire de la société sumérienne.
    • Clément Huart pour Les calligraphes et les miniaturistes de l’Orient musulman.
    • Émile Lafuma-Giraud pour sa traduction de Sepher ha-Zohar.
  • 1911[88] :
    • Paul Gout pour Le Mont Saint-Michel, histoire de l'abbaye et de la ville.
    • Jean Ebersolt pour Le Grand Palais de Constantinople et le Livre des cérémonies.
    • Adolphe Landry pour Essai économique sur les mutations dans l'ancienne France de Philippe le Bel à Charles VII.
    • Léon Giron pour Les Peintures murales du département de la Haute-Loire (du XIe au XVIIIe siècle).
    • Joseph Warichez (1870-1935) pour L'Abbaye de Lobbes depuis les origines jusqu'en 1200.
  • 1913 : Henri Alline (1884-1918) pour Histoire du texte de Platon[89].
  • 1915[90] :
    • Alfred Bel pour ses travaux historiques sur la région de Tlemcen.
    • M J. Grosset pour Histoire de la musique de l'Inde.
  • 1917 : Louis Bréhier (1868-1951) pour La Cathédrale de Reims, une oeuvre française[91]
  • 1919 : Jacques Zeiller pour Les origines chrétiennes dans les provinces danubiennes de l'Empire romain[92].
  • 1921 : Frédéric Macler pour Le texte arménien de l'Évangile d'après Matthieu et Marc[93].
  • 1937[94] :
    • Léopold-Albert Constans pour Cicéron, correspondance, t. III : Lettres CXXII-CCIV.
    • Jean Cousin pour Quintilien.
    • Ernest Dutoit pour son ouvrage sur la poésie antique.
  • 1939[95] :
    • Henri Massé pour Croyances et coutumes persanes.
    • Pierre Cruveilhier (1868-1941) pour Commentaire du Code d'Hammourabi.
    • Hélène Danthine pour Le palmier-dattier et les arbres sacrés dans l'iconographie de l'Asie occidentale ancienne.
  • 1941 : Laurent-Henri Cottineau pour son Répertoire topo-bibliographique des abbayes et prieurés[96]
  • 1943[97] :
    • Raymond Thouvenot pour Essai sur la province romaine de Bétique.
    • Guy Soury pour La Démonologie de Plutarque
  • 1947 : André Dupont-Sommer pour La doctrine gnostique de la lettre "wâw" d'après une lamelle araméenne inédite[98]
  • 1949 : Léo Verriest pour Corpus des records de coutumes et des lois de chefs-lieux de l'ancien comté de Hainaut[99].
  • 1953[100] :
  • 1957 : Henry Bardon (1910-2003) pour La littérature latine inconnue[101].
  • 1961 : André Chastel pour Art et humanisme à Florence au temps de Laurent le Magnifique[102].

Lauréats de l’Académie des sciences morales et politiques

  • 1877 : Gabriel Compayré pour Histoire critique des doctrines de l'éducation en France depuis le seizième siècle[103].

...

  • 1999 : Jean-Claude Kaufmann pour La femme seule et le prince charmant. Enquête sur la vie en solo, Paris (Nathan), 1999 (section Morale et sociologie).
  • 2001 : Cécile Janura pour sa thèse de doctorat Le droit administratif de Marcel Waline. Essai sur la contribution d’un positiviste au droit administratif français (Université d’Artois, 1999). (section Législation, droit public et jurisprudence).
  • 2003 : Olivier Midière pour son ouvrage L’aigle, le bœuf et le e-business, 3 tomes, auto-édition, 2002 (section Économie politique, statistique et finances).
  • 2005 : Jean-Pierre Gutton pour Dévots et société au XVIIe siècle. Construire le ciel sur la terre, Paris (Belin), 2004 (section Histoire et Géographie).
  • 2007 : Frédéric Gros pour États de violence. Essai sur la fin de la guerre, Paris (Gallimard), 2006 (section générale).
  • 2009 : Michel Le Guern pour Nicolas Beauzée, grammairien philosophe, Paris (Honoré Champion), 2009 (section Philosophie).
  • 2011 : Jacqueline Lalouette pour Jours de fête. Jours fériés et fêtes légales dans la France contemporaine, Paris (Tallandier), 2010 (section Morale et sociologie).
  • 2013 : Soudabeh Marin pour Ostad Elahi et la tradition. Droit, philosophie et mystique en Iran, et Ostad Elahi et la modernité. Droit, philosophie et magistrature en Iran, éditions Safran, Bruxelles, 2012.
  • 2015 : Xavier Fontanet pour Pourquoi pas nous ?, Paris (Fayard/Les Belles Lettres), 2014.

Lauréats de l’Académie des beaux-arts

Lauréats de l’Académie des sciences

Notes et références

  1. « Minutes et répertoires du notaire Charles BORDIN, 14 août 1794 - 12 janvier 1820 », sur France Archives.
  2. a et b Ernest Maindron, Les Fondations de prix à l'Académie des sciences (1714-1880). Notice historique, Paris, Gauthier-Villars, 1881, p. 125 Lire en ligne sur Gallica.
  3. « Lauréats du prix Bordin », sur Académie française.
  4. « Lauréats de 1990 à 2020 », sur Académie des inscriptions et belles-lettres.
  5. Florent Bureau, « Sur la question du Prix Bordin 1933 », dans Cahiers du séminaire d’histoire des mathématiques, tome 7, 1986, p. 1-13 Lire en ligne.
  6. « Prix de l'Académie des Sciences morales et politiques de 1999 à 2015 », sur Académie des Sciences morales et politiques (consulté le 6 mars 2021)
  7. « 1861 », sur Persée (consulté le 7 mars 2021)
  8. « 1904 », sur Persée (consulté le 28 février 2021)
  9. « 1907 », sur Persée (consulté le 27 février 2021)
  10. « 1910 », sur Persée (consulté le 27 février 2021)
  11. « 1913 », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  12. « 1916 », sur Persée (consulté le 27 février 2021)
  13. « 1937 », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  14. « 1940 », sur Persée (consulté le 4 mars 2021)
  15. « 1943 », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  16. « 1946 », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  17. « 1949 », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  18. « 1952 », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  19. « René Brunel », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  20. « Yvonne Rosengarten », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  21. « René Labat », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  22. « Toufic Fahd », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  23. « Maurice Birot », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  24. « Jean-Claude Goyon », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  25. « André Raymond », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  26. « 1979 », sur Persée (consulté le 4 mars 2021)
  27. « 1982 », sur Persée (consulté le 4 mars 2021)
  28. « 1985 », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  29. Académie des Inscriptions et Belles Lettres, « Prix et médailles 2021 », Lettre d'information, no 191,‎ , p. 3 (lire en ligne)
  30. « 1901 », sur Persée (consulté le 28 février 2021)
  31. « 1903 », sur Persée (consulté le 28 février 2021)
  32. « 1905 », sur Persée (consulté le 28 février 2021)
  33. « 1908 », sur Persée (consulté le 27 février 2021)
  34. « 1911 », sur Persée (consulté le 27 février 2021)
  35. « 1914 », sur Persée (consulté le 27 février 2021)
  36. « 1917 », sur Persée (consulté le 27 février 2021)
  37. « 1923 », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  38. « 1938 », sur Persée (consulté le 4 mars 2021)
  39. « 1941 », sur Persée (consulté le 4 mars 2021)
  40. « 1944 », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  41. « 1947 », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  42. « 1950 », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  43. « 1953 », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  44. « 1955 », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  45. « Christian Courtois », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  46. « 1959 », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  47. « Hans-Georg Pflaum », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  48. « François Chamoux », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  49. « Marcel Le Glay », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  50. « Michel Labrousse », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  51. « Goulven Madec », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  52. « Madeleine Bonjour », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  53. « 1980 », sur Persée (consulté le 4 mars 2021)
  54. « 1983 », sur Persée (consulté le 4 mars 2021)
  55. « 1986 », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  56. « 1988 », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  57. « 1989 », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  58. « 2020 », sur aibl.fr (consulté le 5 mars 2021)
  59. « 1906 », sur Persée (consulté le 28 février 2021)
  60. « 1909 », sur Persée (consulté le 28 février 2021)
  61. « 1912 », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  62. « 1915 », sur Persée (consulté le 27 février 2021)
  63. « 1918 », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  64. « 1924 », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  65. « 1939 », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  66. « 1942 », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  67. « Raymonde Foreville », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  68. « 1948 », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  69. « Léon Baudry », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  70. « Edgar Leroy », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  71. « Paul-Henri Michel », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  72. « 1960 », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  73. « Bibliothèque de l'École des chartes », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  74. « Philippe Dollinger », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  75. « Michel Meslin », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  76. « Jean Tricou », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  77. « Ambroise Jobert 1975 », sur Persée (consulté le 9 mars 2021)
  78. « Pascale Bourgain », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  79. « 1981 », sur Persée (consulté le 4 mars 2021)
  80. « 1984 », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  81. « 1987 », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  82. « Prix Bordin extraordinaire 1901 sur le Moyen Âge et Renaissance », sur Persée (consulté le 28 février 2021)
  83. « Prix Bordin extraordinaire 1902 », sur Persée (consulté le 28 février 2021)
  84. « Prix Bordin extraordinaire 1903 sur l'Orientalisme », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  85. « Prix Bordin extraordinaire 1905 », sur Persée (consulté le 28 février 2021)
  86. « Prix Bordin extraordinaire 1907 sur l'Antiquité classique », sur Persée (consulté le 27 février 2021)
  87. « Prix Bordin extraordinaire 1909 sur l'Orientalisme », sur Persée (consulté le 28 février 2021)
  88. « Prix Bordin extraordinaire 1911 sur le Moyen Âge », sur Persée (consulté le 27 février 2021)
  89. « Prix Bordin extraordinaire 1913 sur l'Antiquité classique », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  90. « Prix Bordin extraordinaire 1915 sur l'Orientalisme », sur Persée (consulté le 27 février 2021)
  91. « Prix Bordin extraordinaire 1917 sur le Moyen Âge et Renaissance », sur Persée (consulté le 27 février 2021)
  92. « Prix Bordin extraordinaire 1919 sur l'Antiquité classique », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  93. « Prix Bordin extraordinaire 1921 sur l'Orientalisme », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  94. « Prix Bordin extraordinaire 1937 sur l'Antiquité classique », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  95. « Prix Bordin extraordinaire 1939 sur l'Orientalisme », sur Persée (consulté le 5 mars 2021)
  96. « Prix Bordin extraordinaire 1941 sur le Moyen Âge et Renaissance », sur Persée (consulté le 4 mars 2021)
  97. « Prix Bordin extraordinaire 1943 sur l'Antiquité classique », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  98. « Prix Bordin extraordinaire 1947 sur l'Orientalisme », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  99. « Prix Bordin extraordinaire 1949 sur le Moyen Âge et Renaissance », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  100. « Prix Bordin extraordinaire 1953 sur l'Antiquité classique », sur Persée (consulté le 25 février 2021)
  101. « Prix Bordin extraordinaire 1957 sur l'Antiquité classique », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  102. « Prix Bordin extraordinaire 1961 sur le Moyen Âge et Renaissance », sur Persée (consulté le 26 février 2021)
  103. « Gabriel Compayré », sur Persée (consulté le 7 mars 2021)
  104. « Alfred Armand », sur inha.fr (consulté le 7 mars 2021)
  105. « Pierre et François Greffe », sur lgdj.fr (consulté le 7 mars 2021)
  106. « Hervé Lacombe », sur perso.univ-rennes2.fr (consulté le 7 mars 2021)
  107. « Andréi Nakov », sur connaissancedesarts.com (consulté le 7 mars 2021)
  108. « Philippe Bouchet », sur Académie des Beaux-Arts (consulté le 7 mars 2021)
  109. « Christophe Looten », sur livreshebdo.fr (consulté le 7 mars 2021)
  110. « Félix Teynard (page 66) », sur champollion-adec.net (consulté le 7 mars 2021)
  111. « M. Miersch (ligne 944) » (consulté le 7 mars 2021)
  112. « Jacques Hadamard », sur http://theses.univ-lyon2.fr/ (consulté le 7 mars 2021)
  113. « Prix 1992 Ads », sur lesia.obspm.fr (consulté le 22 mars 2021)

Liens externes

  • Prix Bordin sur le site de l'Académie française
  • Anciens prix décernés par l'Académie française sur le site de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1915, « à la mémoire des écrivains tués à l'ennemi » sur Archives de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1916, « aux écrivains combattants, tués ou blessés à l'ennemi » sur Archives de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1942, « prix décernés aux prisonniers de guerre » sur Archives de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1943, « prix décernés aux prisonniers de guerre » sur Archives de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1944, « prix décernés aux prisonniers de guerre » sur Archives de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1945, « prix décernés aux prisonniers de guerre » sur Archives de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1946, « prix littéraires de la captivité » sur Archives de l'Académie française.