XPilot

XPilot
Xpilotscreen.jpg

Début du projet
début de l'automne de l'année 1991
Genre
Mode de jeu
Plate-forme

Langue

XPilot est un jeu vidéo multijoueur du type shoot them up. Son développement a commencé en 1991 et son code source est libre. C'est un jeu d'action spatial en deux dimensions. Les vaisseaux décollent de plateformes horizontales et doivent utilisée la poussée pour se déplaçant dans des labyrinthes, tout en ayant un carburant limité, ayant des risques de collisions avec les décors et étant attiré vers le bas par la gravitation. C'est un jeu multijoueur où il faut survivre aux tirs des autres joueurs.

Système de jeu

XPilot peut être qualifié de Thrust-like[1].

Chaque joueur évolue dans un univers en deux dimensions en pilotant un vaisseau. Ils doivent en général affronter d'autres vaisseaux, se déplacer malgré la gravité et se ravitailler en carburant. De nombreux objets, tels que des missiles, des moteurs supplémentaires, du fioul ou des téléporteurs peuvent être trouvés par les joueurs. Plusieurs modes de jeu existent, comme le match à mort, par équipe ou non, une sorte de capture du drapeau, où les joueurs doivent voler le trésor de l'équipe adverse pour le déposer dans leur coffre au trésor, le mode course, ou bien des combinaisons de différents modes de jeu. Il est à noter que le jeu comporte de très nombreuses options (283 pour le serveur, sur la version 4.5.4 de XPilot[2]), ce qui permet diversifier les parties.

Si un mode solo et des robots existent, XPilot est un jeu essentiellement multijoueur. Tous les serveurs actifs sont listés sur un méta-serveur, où l'on peut également voir si d'autres joueurs sont présents.

Développement

Au début de l'année 1991, Bjørn Stabell et Ken Ronny Shouten, étudiants en informatique à l'université de Tromsø, en Norvège, décidèrent de créer un jeu vidéo semblable à Thrust, mais destiné à être un jeu multijoueur fonctionnant sur toutes les plateformes UNIX. En 1992, le jeu se diffusa et les auteurs reçurent de nombreux patches, suggestions et réactions, d'étudiants et d'employés du secteur de l'informatique. Le jeu continua à croître et à bénéficier d’améliorations, avec l’aide d’utilisateurs à travers le monde, dont Bert Gijsbers et Dick Balaska. XPilot s’étendit à Windows, avec cependant un retard sur les versions UNIX[3]. Le jeu se divisa ensuite en plusieurs branches: la branche originale s'arrêtant à la version 4.5.5, XPilot 5, puis XPilot NG (pour XPilot Next Generation, Nouvelle génération). Ces deux branches sont compatibles entre elles, bien qu'elles n'offrent pas les mêmes améliorations. D'autres projets ont vu le jour, comme XPilot AI[4], qui vise à améliorer l'intelligence artificielle du jeu, et Bloodspilot qui a pour objectif d'améliorer la jouabilité. En 2009, XPilot iPhone, une version pour iPhone et iPod touch, a été réalisée.

Notes et références

  1. Kahn Lusth, « Les Thurst-like... ou l'histoire d'un genre injustement nommé (et oublié)' », dans Canard PC n°293, 15 mars 2014, pages 58-59.
  2. (en) Liste des options du serveur sous Windows, guide non officiel du débutant de XPilot.
  3. (en) The Story of XPilot, par Bjørn Stabell et Ken Ronny Schouten, article archivé par Internet Archive.
  4. (en) XPilot-AI.

Liens externes