Nexuiz

Nexuiz
Image illustrative de l'article Nexuiz
Capture d'écran de Nexuiz.
Nexuiz logo.svg
Logotype du jeu.

Développeur Alientrap

Date de sortie
Licence GNU GPL
Version 2.5.2 ()
Genre Jeu de tir à la première personne
Mode de jeu Jeu en réseau
Plate-forme Windows, Linux, BSD, macOS
Média Internet
Langue Anglais
Contrôle Clavier et souris

Moteur DarkPlaces

Nexuiz est un jeu de tir à la première personne développé par Alientrap. C'est un jeu libre et ses données (sons, etc) sont des œuvres libres. Il est distribué sous licence GPL.

La version 1.0 de Nexuiz est sortie le et la dernière mise à jour sous le nom Nexuiz (version 2.5.2) est sortie le .

Suite au transfert de la marque à la société Illfonic en 2010 par un des initiateurs du projet, le développement a été poursuivi sous le nom de Xonotic avec une première distribution le .

Caractéristiques

Nexuiz (dans sa version originale) se déroule dans un univers futuriste (de science-fiction). C'est un jeu principalement multijoueur qui permet à des joueurs humains ou robots de s'affronter. Le logo du jeu est basé sur le caractère chinois "力" (Li), qui signifie « force ». Nexuiz est disponible pour les systèmes Microsoft Windows, Linux, BSD et macOS.

Les différents modèles de joueurs (une quinzaine) combattent avec 24 armes différentes sur les 26 de cartes du jeu, ainsi que plus de 240 cartes non officielles. Une campagne solo est incluse et permet de jouer contre des bots. Le jeu offre bien entendu la possibilité d'héberger et de joindre des parties en ligne.

Le moteur 3D est DarkPlaces, une amélioration du moteur de Quake qui possède (entre autres) un système d'éclairage dynamique similaire à celui de Doom 3. Les cartes de Nexuiz étant au même format que celles de Quake III Arena, cela permet l'édition des cartes avec l’éditeur NetRadiant. Ce programme n'était cependant officiellement pas pris en charge par Alientrap[1].

D'après le site « Nexuiz.fr » [archive du ], Nexuiz revenait aux racines du genre Quake-like. Les armes étant équilibrées et les actions rapides, cela s’éloignait de la tendance d’alors à vouloir faire des jeux très réalistes.

La version 2.5 de Nexuiz fut publiée le [2] et la dernière mise à jour 2.5.2 fut publiée le premier octobre de la même année.

Transfert de la marque Nexuiz à Illfonic (2010)

Le premier l’information fut révélé que l’entreprise Illfonic et Alientrap avaient conclu un accord pour développer un jeu pour console nommé Nexuiz[3],[4]. Le le cofondateur d’Illfonic annonça à la communauté Nexuiz l’accord entre Alientrap et son entreprise[5] que l’usage du nom Nexuiz et du nom de domaine nexuiz.com avait été confié à Illfonic et que le moteur avait été licencié pour usage non-libre[5],[6].

Lee Vermeulen, le fondateur d’Alientrap et initiateur de Nexuiz[7], avait secrètement conclu un accord avec une entreprise du nom d’Illfonic LLC en vue de la publication d’un jeu sur les plate-formes de distribution de contenu en ligne Xbox Live Arcade, PlayStation Network, et Steam[8].

L’adaptation réalisée par Illfonic est disponible sur PC depuis le en France[9], sur Playstation Network ainsi que sur Xbox Live Arcade[10] et la page du site nexuiz.com fut adaptée en conséquence. C’est un jeu entièrement nouveau réalisé en utilisant le moteur propriétaire CryEngine 3[11] au lieu du moteur libre Darkplaces et ne réutilisant aucune données du jeu Nexuiz original. Le jeu est jouable à 16 en ligne et permet l'ajout de cartes et de skins via des contenus téléchargeables. Les serveurs pour Xbox 360 furent arrêtés en à la fermeture de THQ, les serveurs de la version PC n’étant pas affectés[12].

Poursuite du développement sous le nom de Xonotic (2010)

Le comportement d’Alientrap ainsi que le mouvement de Nexuiz vers le logiciel propriétaire a été mal accueilli par la communauté de joueurs et développeurs de Nexuiz, la société Illfonic ayant annoncé que les modifications ne seraient pas reversées au projet original[5],[13]. Alientrap avait affirmé qu'il s'agissait d'un malentendu, que le développement de la version libre de Nexuiz continuait et profiterait des financements obtenus par cet accord[8]. Le développement de la version originale de Nexuiz cessa cependant et cette version fut renommée « Nexuiz Classic »[7].

L’accord entre Alientrap et Illfonic sur le nom Nexuiz a contraint la version libre à changer de nom[13] pour poursuivre le développement. Un fork a donc été créé sous le nom de Xonotic[14],[8],[15] comme successeur direct du projet Nexuiz [16]. Le code source de Xonotic fut publié dans les mois qui suivirent via le logiciel Git et une préversion fut distribuée le [17],[18].

Le développement est toujours actif en 2017 avec une version 0.8.2 sortie le premier avril[19], apportant de nouveaux modèles d’arme et de noveaux niveaux, introduisant un système de mini-jeux et améliorant les véhicules[20].

Le but de Xonotic est de devenir le meilleur FPS open-source possible (jeu de tir à la première personne) de son genre[21]. En 2020 Beebom classait Xonotic parmi les meilleurs jeux pour Linux en le comparant à Counter-Strike: Global Offensive, Team Fortress 2, et Doom (2016), rapportant que Xonotic se distinguait par ses mises à jour fréquentes, son haut niveau de finition et sa base d'utilisateurs actifs[22]. Xonotic propose 16 types de jeux au choix[23] et fournit des statistiques intégrées pour comparer et suivre la progression des joueurs[24].

Tandis qu’AlienTrap ne prenait pas en charge l’éditeur de niveau NetRadiant[1], celui-ci est désormais pris en charge officiellement et développé par l’équipe de développement de Xonotic[25].

Autres FPS libres

Liens externes

  • (en) « Nexuiz » [archive du 24 février 2011], « Nexuiz » (version du 4 septembre 2019 sur l'Internet Archive), site officiel du jeu édité par Illfonic
  • (en) SourceForge.net: Nexuiz
  • (en) Open Source Shooters sur dmoz

Références

  1. a et b (en) Alientrap, « How can I create or edit Nexuiz maps? » [archive], sur alientrap.org
  2. « Nexuiz 2.5 est arrivé ! », sur Linuxfr, (consulté le 17 octobre 2018)
  3. (en) Michael Sean, « Illfonic reboots Open Source FPS Nexuiz » [archive du ], sur shogungamer.com,
  4. (en) « Illfonic Brings Underground Arena FPS, Nexuiz to Console Gamers » [archive du ], sur IGN,
  5. a b et c (en) Kedhrin Gonzalez, « IllFonic's Nexuiz » [archive du ], sur alientrap.org,
  6. (en) « Nexuiz Founder Licenses It For Non-GPL Use », sur Slashdot, (consulté le 30 octobre 2016)
  7. a et b (en) Alientrap, « Nexuiz Classic » (consulté le 17 octobre 2018)
  8. a b et c (en) Xonotic, « What prompted the split from Nexuiz? », sur xonotic.org (consulté le 17 octobre 2018)
  9. « Nexuiz sur PC », Jeuxvideo.com
  10. Matthieu Hurel, « Nexuiz adapté sur PSN et XLA », sur Gamekult,
  11. (en) Illfonic, « Nexuiz » (consulté le 17 octobre 2018)
  12. (en) Dave Tach, « Nexuiz Xbox 360 servers taken offline », sur Polygon, (consulté le 27 mars 2013)
  13. a et b Patrick Guignot, « Nexuiz et Xonotic », sur Linuxfr, (consulté le 17 octobre 2018)
  14. (en) Zachary Slater, « Scandal! Controversy! Nexuiz! » [archive du ], LinuxGames, (consulté le 30 octobre 2016)
  15. (en) « Xonotic is a fork of the source code used to build Nexuiz », sur Giant Bomb (consulté le 6 février 2020)
  16. (en) « Xonotic is a direct successor of the Nexuiz Project », sur Metacritic (consulté le 6 février 2020)
  17. (en) Michael Larabel, « A Xonotic Preview Release Comes For Christmas », sur Phoronix, (consulté le 30 octobre 2016)
  18. (en) Team Xonotic, « Xonotic 0.1 Preview Released », sur xonotic.org, (consulté le 30 octobre 2016)
  19. Thomas Debesse, « Xonotic 0.8.2 », sur Linuxfr, (consulté le 17 octobre 2018)
  20. (en) « The recent Xonotic 0.8.2 release extends the package with new maps and weapon models, a "quick menu", a new minigame system, vehicle improvements », (consulté le 6 février 2020)
  21. (en) « The aim of Xonotic is to become the best possible open-source FPS (first-person-shooter) of its kind. », sur GameFAQs (consulté le 6 février 2020)
  22. Arjun Sha, « 15 Best Linux Games for 2020 (Steam, Proton, and Lutris) », sur beebom.com, (consulté le 6 février 2020)
  23. (en) « The game contains a whopping 16 gametypes to choose from », sur TV Tropes (consulté le 6 février 2020)
  24. (en) « Built-in player stats are on hand to track your progress », (consulté le 6 février 2020)
  25. « About NetRadiant », sur netradiant.gitlab.io (consulté le 3 février 2020)