Popsy

Popsy
Publication
Auteur Stephen King
Titre d'origine
Popsy
Langue Anglais américain
Parution ,
Masques II: All-New Stories of Horror and the Supernatural
Recueil
Territoires de l'inquiétude
Rêves et Cauchemars 10 nouvelles fantastiques de l'antiquité à nos joursPrésentées par Alain GROUSSET
Traduction française
Traduction Hélène Collon

William Olivier Desmond

Parution
française
Intrigue
Genre Horreur

Popsy (titre original : Popsy) est une nouvelle de Stephen King publiée pour la première fois en 1987 dans l'anthologie Masques II: All-New Stories of Horror and the Supernatural, puis reprise dans l'anthologie Territoires de l'inquiétude en 1992 et dans le recueil Rêves et Cauchemars en 1993.

Résumé

Sheridan enlève des enfants pour le compte d'un individu surnommé Monsieur Sorcier dans le but de rembourser ses énormes dettes de jeu. Sa nouvelle victime est un enfant qui cherchait son « Popsy » devant un centre commercial et qu'il menotte dans sa camionnette. L'enfant se défend avec acharnement, mordant Sheridan jusqu'au sang. Doté d'une force étonnante pour son âge, il réussit à tordre la barre métallique à laquelle il est attaché. Il prétend également que son « Popsy » peut voler et qu'il va les retrouver.

À la nuit tombée, alors qu'il est presque arrivé à destination, Sheridan entend des bruits au-dessus du véhicule. Quelque chose se pose alors sur le toit et arrache la portière du côté conducteur. Sheridan est extrait de la camionnette par Popsy, un homme aux yeux écarlates portant une cape. Popsy demande à son petit-fils s'il a soif et tranche la gorge de Sheridan avec un ongle. La dernière chose que voit Sheridan est l'enfant mettant ses mains en coupe pour recueillir son sang.

Genèse

La nouvelle a été publiée initialement en dans l'anthologie Masques II: All-New Stories of Horror and the Supernatural[1], éditée par J. N. Williamson, puis traduite en français par Hélène Collon dans le recueil Territoires de l'inquiétude, coll. Présence du fantastique, no 4, paru aux éditions Denoël. Elle a été par la suite intégrée au recueil Rêves et Cauchemars.

Intertextualité

Stephen King sous-entend dans la postface de Rêves et Cauchemars que le vampire de cette nouvelle et celui du Rapace nocturne ne font qu'un[2].

Adaptation

Références

  1. George Beahm, Stephen King de A à Z, Vents d'Ouest, (ISBN 2-8696-7903-3), p. 189
  2. (en) Stan Wiater, Christopher Golden et Hank Wagner, The Complete Stephen King Universe: A Guide to the Worlds of Stephen King, MacMillan, (ISBN 0312324901), p. 260