Piacé

Piacé
Piacé
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Canton Sillé-le-Guillaume
Intercommunalité communauté de communes Haute Sarthe Alpes Mancelles
Maire
Mandat
Benoist Bouix
2014-2020
Code postal 72170
Code commune 72235
Démographie
Population
municipale
383 hab. (2017 en augmentation de 7,58 % par rapport à 2012)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 15′ 32″ nord, 0° 06′ 50″ est
Altitude Min. 62 m
Max. 114 m
Superficie 10,12 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 14.svg
Piacé
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Piacé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Piacé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Piacé

Piacé est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 383 habitants[Note 1].

Géographie

Située à 4 km au nord de son chef-lieu de canton Beaumont-sur-Sarthe, Piacé est bordée par la Sarthe au sud-ouest, par le Rosay-Nord à l'ouest et est traversée par la Bienne.

Communes limitrophes

Voies de communication

La commune est traversée par la RD 338 (ex-RN 138) reliant Rouen au Mans en passant par Alençon.

Toponymie

Piacé de Place, emplacement.

Histoire

Vue ancienne du bourg de Piacé

Le 10 janvier 1785, avec l'autorisation de l'évêque du Mans, est bénite la grosse cloche de l'église de Piacé, nommée Marie Marthe[1]. Le parrain est Louis René Marie de Chourses seigneur de Piacé, chevalier de l'Ordre de Saint-Louis, capitaine commandant d'infanterie et la marraine est Marthe Perrine Renée Gauvain, son épouse.

C'est à Piacé que devait se réaliser le projet « La ferme radieuse et village coopératif » en 1934, projet développé par Le Corbusier et Norbert Bézard.

Politique et administration

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
(avant 2001) En cours Benoist Bouix[2]   Cadre dirigeant
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2017, la commune comptait 383 habitants[Note 2], en augmentation de 7,58 % par rapport à 2012 (Sarthe : -0,15 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8928081 0021 1141 1811 2161 1471 1351 104
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0941 1061 040978919805720690630
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
619601584518558498494494503
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
462426375366325337355361377
2017 - - - - - - - -
383--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie

Paysage avec vaches au lieu-dit La Morillonnerie.
  • Commune rurale avec des fermes agricoles.
  • Les commerces profitaient du passage de la route du Mans à Alençon, mais l'activité commerciale a souffert de la construction de l'autoroute.

Lieux et monuments

  • Église Notre-Dame des XIe et XIIIe siècles.
  • Chapelle du prieuré Saint-Léger, du XIIIe siècle, inscrite au titre des monuments historiques en 1988[7].
  • Monument aux morts.
  • Ancien moulin de Blaireau.
  • Pont médiéval dit Pont aux Ânes.
  • Éolienne ancienne au lieu-dit La Morillonnerie.

Activité et manifestations

Personnalités liées

  • Norbert Bézard, militant syndicaliste, céramiste et peintre. À l'origine du projet de ferme et village coopératifs avec Le Corbusier, non construit.
  • Fernand Chatelain (1899-1988), né à Piacé, créateur d'un jardin d'art brut à Fyé.
  • Le Corbusier, architecte-urbaniste. À l'origine du projet de ferme et village coopératifs avec Norbert Bézard, non construit.
  • Laurent Ropa (Xhagra (Gozo) - Piacé ), écrivain.

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références

  • Altitudes, coordonnées, superficie : répertoire géographique des communes 2012 (site de l'IGN, téléchargement du 24 octobre 2013)
  • Laurent Huron, "Piacé ou l'urbanisme rural de Norbert Bézard et Le Corbusier", Revue 303, n° 125, mars 2013, p. 80-89
  1. Archives départementales de la Sarthe - 1 MI 1191 R2 - p. 38
  2. Réélection 2014 : « Les maires élus suite aux élections municipales de mars 2014 », sur le site de la Préfecture de la Sarthe (consulté le 13 avril 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  7. « Chapelle priorale Saint-Léger », notice no PA00109904, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes