Oxatis

Oxatis
Création 26 septembre 2001
Dates clés 31 mars 2020 : plan de cession
10 avril 2020 : rachat desactifs par CGM
13 mai 2020 : liquidation judiciaire
Disparition 13 mai 2020
Fondateurs Marc Schillaci
Forme juridique SA à conseil d'administration
Action ALOXA
Slogan Excellence in E-Commerce
Siège social Marseille
Drapeau de France France
Activité Conseil en systèmes et logiciels informatique
Produits Logiciel solution e-Commerce
Filiales Actinic, Xopie, PowerBoutique, ChannelPilotSolutions
Effectif 159 en 2018

estimé à 147 (2020)

SIREN 438 824 708

Oxatis est une entreprise française fondée en 2001 par Marc Schillaci et Marc Heurtaut et liquidée en .

Elle éditait le logiciel de création de site de vente en ligne en mode SaaS du même nom.

Elle est mise en redressement judiciaire moins de deux ans après son introduction en bourse, et ses actifs sont rachetés en par CMA-CGM et Lundi Matin au travers d'une nouvelle société appelée New Oxatis.

Oxatis est mise en liquidation judiciaire le .

Historique

Créée en 2001 par Marc Schillaci[2] et Marc Heurtaut, la société a comme objectif de développer des sites de ecommerce en mode SaaS pour une clientèle de TPE et PME, avec des fonctionnalités standard du marché.

Parcours économique et boursier

En 2018, l'entreprise entame une procédure d'introduction en bourse[3],[4],[5].

Après son introduction en , malgré presque 15 millions d'euros de levées de fonds, elle est placée en redressement judiciaire en . Son modèle économique s'appuie sur une rémunération proportionnelle au chiffre d'affaires dégagé par ses clients, or une grande partie de ses 8000 clients sont de micro-acteurs[6]. Cette structure de revenus et des difficultés rencontrées sur le marché britannique ne lui permettent pas de faire face à son endettement[7].

À la suite d'un appel d'offres à reprise diligenté en , le tribunal de commerce de Marseille arrête le plan de cession[8] et ses actifs sont rachetés pour 90 % par le groupe CMA-CGM, le solde l'étant par la société Lundi Matin le [9].

La société est mise en liquidation judiciaire le [10],[11].

Acquisitions

  • En 2012, Oxatis annonce le rachat de son principal concurrent britannique (Actinic)[12].
  • En 2014, la société reprend la division e-commerce de l’éditeur du logiciel de gestion Sage[13].
  • En 2015, la société rachète son concurrent espagnole (Xopie)[12].
  • En 2018, la société rachète son principal concurrent français (Power boutique), également éditeur d'une solution e-commerce SaaS[14].

Activité, rentabilité, effectifs

Oxatis propose des outils de création de sites web[2].

La solution SaaS couvre la partie « Ventes sur internet » des besoins d'une PME/TPE[15].

Bilans publiés[16].
2015 2016 2017 2018 2019
Chiffre d'affaires en milliers d'euros 6 684 7 368 9 627 9 784
Résultat net en milliers d'euros - 964 - 1 354 - 2 797 - 4 318
Effectif moyen annuel 82 nc 131 159

Actionnaires

Après l'introduction en bourse le nombre de parts sociales existantes s’élève à 4 577 776 actions, dont 1 186 604 (soit 25,92 %) sont en bourse[17].

Actionnaire Famille Nombre d'actions Pourcentage détenu
Marc Schillaci Schillaci 265.248 5,79%
Calabi Sarl Schillaci 78.020 1,70%
Famille Schillaci Schillaci 81.000 1,77%
Marc Heurtaut Heurtaut 116.766 2,55%
Syn Flare Investment Heurtaut 70.000 1,53%
Fonds TempoCap 2 GP 1.042.018 22,76%
Fonds Omnès Capital 1.012.464 22,12%
SofiOuest 327.308 7,15%
Autres investisseurs privés 290.948 6,36%
Employés 107.400 2,35%
Public (Bourse) 1.186.604 25,92%

Le cours de l'action final avant disparition et retrait de la cote est de 0,598 €[18].

Références

  1. a et b Delphine Dechaux, « Comment Oxatis affûte l'e-commerce des PME », sur challenges.fr,
  2. « OXATIS: première étape de son introduction en Bourse » (version du 15 juin 2018 sur l'Internet Archive), sur capital.fr,
  3. « Logiciels : le spécialiste du e-commerce Oxatis veut rejoindre la bourse », sur lerevenu.com,
  4. Flore Fauconnier, « La solution e-commerce Oxatis entame une procédure d'introduction en bourse » (version du 15 juin 2018 sur l'Internet Archive), sur lsa-conso.fr,
  5. « CMA CGM met la main sur Oxatis pour accélérer la digitalisation de sa logistique », sur lesechos.fr,
  6. « Impika, Bourbon, Oxatis, Alteo : dure fin d'année », sur LaProvence.com, (consulté le 27 janvier 2021)
  7. Annonce légale publiée dans le Bodacc n°20200064 du 31/03/2020
  8. « Oxatis : les actifs cédés à Lundi Matin et CMA-CGM par décision du Tribunal de Commerce de Marseille », sur boursier.com,
  9. « Oxatis : en liquidation judiciaire », sur boursier.com,
  10. « OXATIS à MARSEILLE (13002), bilan gratuit 2018, sur SOCIETE.COM (438824708) », sur www.societe.com (consulté le 6 avril 2020)
  11. a et b Paul Molga, « Oxatis consolide son leadership européen dans l'e-commerce » (version du 8 avril 2018 sur l'Internet Archive), sur lesechos.fr, .
  12. « Sage se déleste de ses logiciels d'e-commerce au profit d'Oxatis », sur distributique.com,
  13. Lélia de Matharel, « Solutions e-commerce Saas : le français Oxatis rachète PowerBoutique », sur lsa-conso.fr, (consulté le 26 juillet 2018)
  14. Jérémie Monein et Jean-François Detout, « Oxatis », dans E-commerce : Créez et animez votre boutique en ligne, (lire en ligne)
  15. « bilans », sur www.verif.com (consulté le 6 avril 2020)
  16. (en) « OXATIS (EPA:ALOXA) - EXERCISE OF THE OVER-ALLOTMENT OPTION », sur wire.chartoperator.com, (consulté le 2 mars 2020).
  17. « Oxatis : -40% après le redressement judiciaire », sur boursedirect.fr