Opposition à l'immigration

Les oppositions à l'immigration existent dans la plupart des États-nations et sont devenus des thèmes importants dans les débats politiques[1].

Arguments

L’opposition à l’immigration prend parfois une forme nativiste, ciblant principalement les immigrés dits « de première génération » (nés en dehors du pays)[2].

Particularités selon les pays

Canada

La situation géographique ainsi que les critères précis de sélection préservent le Canada de forts mouvements d'oppositions à l'immigration.

France

Suisse

Depuis les années 1960, les initiatives suisses contre la surpopulation étrangère ont voulu faire baisser l'immigration en Suisse. En 2012, l'association Ecopop a déposé devant les autorités une initiative populaire fédérale en vue d'une votation pour « limiter l'immigration nette en Suisse » et la surpopulation afin de protéger la nature et de limiter le besoin de constructions nouvelles[3].

Voir aussi

Articles connexes

Notes et références

  1. Joseph Chinyong Liow, "Malaysia's Approaches to its Illegal Indonesian Migrant Labour Problem: Securitization, Politics, or Catharsis?" Paper for IDSS-FORD WORKSHOP ON NON-TRADITIONAL SECURITY IN ASIA. Singapore, 3–4 September 2004.
  2. (en) John Higham, Strangers in the Land: Patterns of American Nativism, 1860-1925, Rutgers University Press, , 460 p. (ISBN 978-0-8135-3123-6, lire en ligne)
  3. « Suisse : des écolos veulent freiner l'immigration pour protéger la nature », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )