Les Internettes

Les Internettes
Création Mai 2016
Dates clés 2016 : Les Internettes créent leur page Facebook de partage de vidéos

2017 : Première édition du concours des Pouces d'Or et sortie du documentaire Elles prennent la parole

Fondateurs Léa Bordier
Marie Camier Théron
Lisa Miquet
Mélanie Toubeau
Forme juridique Association à but non lucratif
Slogan Elles créent des vidéos.
Siège social 23 rue Dagorno, Paris
Drapeau de la France France
Direction Amélie Coispel (Présidente)
Activité Education
Divertissement
Produits Concours des Pouces d'Or
Site web [1]

Les Internettes est une association à but non lucratif créée en mai 2016 dans le but de promouvoir la création féminine sur Internet.

Histoire

Origine de l'association

Créé en 2016, Les Internettes est un collectif de femmes qui accompagne les créatrices de vidéos sur YouTube à gagner en notoriété. Marie Camier-Théron en est cofondatrice. L'actuelle présidente est Amélie Coispel. Ce collectif aujourd’hui constitué en association compte une dizaine de femmes[1]. Partant du constat que les femmes ont moins de visibilité sur la plateforme que les hommes, l’objectif des Internettes est de faire découvrir au grand public une vidéo de « youtubeuse » chaque jour.

Les Internettes propose de former les « youtubeuses » par l’organisation de master class, des rencontres entre les adhérentes, et met à leur disposition un lieu d’échanges en ligne par le biais de Discord. Outre les « youtubeuses beauté » très présentes sur la plateforme, les Internettes choisissent de diversifier les thématiques des vidéastes féminines : science, gaming, société, art, littérature, etc.

Réalisations

Documentaire

En 2017, Lisa Miquet, journaliste, et Léa Bordier, réalisatrice web, cofondatrices des Internettes, réalisent leur premier documentaire intitulé « elles prennent la parole ». Pendant 54 minutes, des témoignages de vidéastes féminines viennent conforter l’idée qu’il est difficile de se faire une place dans une plateforme principalement masculine[2]. Pour Lisa Miquet, l’objet de ce reportage est de : « Soulever les problématiques rencontrées par les jeunes créatrices de vidéos sur Internet, trouver des solutions pour les surmonter et motiver un maximum de jeunes femmes à entrer dans le débat public en prenant la parole par le biais de la vidéo. »

Concours

Pour récompenser le travail des vidéastes féminines, Les Internettes ont mis en place en 2017, le concours des Pouces d’Or. Pour ce concours, le jury se base sur l’originalité, la réalisation, la gestion de communauté et la personnalité de la vidéaste. Les créatrices doivent être âgées de plus de 13 ans et avoir au minimum 10 000 abonnés sur leurs chaines. Une cérémonie de remise des prix a lieu, avec le jury, pour récompenser les lauréates par des prix allant de 100 à 1 000 € de matériel.

Pour le concours 2020, Les Internettes a reçu une subvention de l’État, et ont accueilli YouTube et CNC à la cérémonie des Pouces d’Or[3].

Pour le prochain concours, Les Internettes a perçu un financement de la part du Ministère des Solidarités et de la Santé.

Réseaux sociaux

En mai 2018, Les Internettes interpellent YouTube dans un message sur leurs réseaux sociaux en s’offusquant que la plateforme démonétise[4] les vidéos évoquant le corps féminin ou la sexualité ; elles lancent le hashtag #MonCorpsSurYouTube[5]. Mélanie Toubeau, l'une des cofondatrices de l'association, lance notamment un appel à témoin[6].

Actualités

De fin 2019 au 27 janvier 2020, l’association a lancé une campagne d’appel aux dons[7] afin d’accéder à certains objectifs. La campagne se découpe en 6 objectifs avec des paliers allant de 1 000 à 26 000 € à atteindre. Les actions souhaitées vont du financement d’un 4ème grand prix des Pouces d’Or à l’organisation d’un festival des Internettes.

Voir aussi

Articles connexes

Références

  1. Hélène Guinhut, « Qui Sont Les Internettes, Ces Filles Qui Envahissent YouTube ? », sur Forbes France, (consulté le )
  2. « "Elles prennent la parole", le reportage sur les femmes de YouTube réalisé par Les Internettes », sur France 24, (consulté le )
  3. « Les Internettes, l’association qui bouscule YouTube », sur Les Inrocks, (consulté le )
  4. Nelly Lesage, « #MonCorpsSurYoutube : les créatrices s'insurgent contre la démonétisation des vidéos », sur Numerama, (consulté le )
  5. « #MonCorpsSurYoutube : les créatrices s'insurgent contre la démonétisation des vidéos », sur Numerama, (consulté le )
  6. Le JDD, « #MonCorpsSurYoutube : YouTube a-t-il un problème avec les femmes? », sur lejdd.fr (consulté le )
  7. Marie | 2 décembre 2019 | 1 Commentaire Mis à jour le 02 décembre 2019, « Encourage la liberté d'expression des femmes en soutenant les Internettes ! », sur madmoiZelle.com, (consulté le )