Jean Girault

Jean Girault
Louis de Funès Jean Girault — Tournage Le Gendarme et les Extra-terrestres — Saint-Tropez, 1978.jpg
Louis de Funès observé par Jean Girault, de dos, lors du tournage du Gendarme et les Extra-terrestres, en 1978.
Biographie
Naissance
Décès
(à 58 ans)
Paris
Sépulture
Période d'activité
Depuis
Nationalité
Activités

Jean Girault, né le à Villenauxe-la-Grande dans l'Aube et mort le (à 58 ans) à Paris, est un réalisateur et scénariste français.

Biographie

Principalement auteur de films comiques, Jean Girault tourne de nombreux films interprétés par Louis de Funès, dont Le Gendarme de Saint-Tropez et ses suites. Il est le réalisateur qui laisse le plus de liberté à l'acteur, et va jusqu'à partager la réalisation avec lui sur leurs derniers films[1].

En dehors des films avec Louis de Funès, il connaît un grands succès avec les Charlots pour Les Charlots font l'Espagne (1971), et est le dernier réalisateur à avoir fait tourné Jean Gabin, dans L'Année sainte (1976)[1]. Il tente également de lancer comme vedette l'acteur Louis Velle, en l'installant en premier rôle dans Le Permis de conduire (1973), Les murs ont des oreilles (1974) et L'Intrépide (1975)[1].

Il meurt pendant le tournage de sa dernière réalisation (Le Gendarme et les Gendarmettes) des suites d'une tuberculose, à l'âge de 58 ans[2].

« On ne m'empêchera pas de penser que la mort de Jean Girault a été un sacré coup dur pour le cinéma français. Cet homme n'était pas Truffaut ni Fellini mais il possédait l'art et la manière de ficeler des situations qui ont fait leur preuve. (…) Alors, je prétends que Jean Girault et Louis de Funès sont des bienfaiteurs du cinéma. »

— Michel Galabru, octobre 1982[1].

Famille et vie privée

Il épouse Françoise Jourdanet, maquilleuse, actrice dans Un drôle de colonel, Les Grandes Vacances, Le Juge. Ils ont une fille, Dominique, dont Jeanne de Funès est la marraine.

Il repose au cimetière parisien de Bagneux, dans les Hauts-de-Seine, à la 77e division.

Filmographie

Un cinéaste fidèle

Parmi ses acteurs fétiches, on retrouve en tête Michel Galabru (16 films), Louis de Funès (12 films, dont un coréalisé), Guy Grosso (11 films), Michel Modo (9 films), Jean Lefebvre (7 films), Claude Gensac (7 films), Christian Marin (6 films), Francis Blanche (5 films), Darry Cowl (5 films) ou encore Paul Préboist (5 films). Raymond Lefevre a composé la musique de presque tous ses films.

Scénariste

Réalisateur et scénariste

Acteur (caméo)

Résultats au box-office

Film Année Box-office France[4]
Le Gendarme de Saint-Tropez 1964 7 809 433 entrées
Les Grandes Vacances 1967 6 986 777 entrées
Le Gendarme se marie 1968 6 828 665 entrées
Le Gendarme et les Extra-terrestres 1979 6 280 070 entrées
Le Gendarme à New York 1965 5 495 045 entrées
Le Gendarme en balade 1970 4 870 609 entrées
Le Gendarme et les Gendarmettes 1982 4 209 139 entrées
Les Charlots font l'Espagne 1972 4 162 897 entrées
La Soupe aux choux 1981 3 093 319 entrées
Jo 1971 2 466 966 entrées
L'Avare 1980 2 433 452 entrées
Les Livreurs 1961 2 388 449 entrées
Le Permis de conduire 1973 2 309 606 entrées
Pouic-Pouic 1963 2 169 854 entrées
Les Pique-assiette 1960 2 104 417 entrées
Faites sauter la banque ! 1963 1 918 785 entrées
Les Bricoleurs 1962 1 531 994 entrées
Les Veinards 1962 1 511 419 entrées
Les Gorilles 1964 1 381 878 entrées
L'Année sainte 1976 1 123 190 entrées
Monsieur le président-directeur général 1966 1 093 249 entrées
Les murs ont des oreilles 1976 908 565 entrées
Un drôle de colonel 1968 630 762 entrées
Les Moutons de Panurge 1960 583 114 entrées
Le Concierge 1973 562 694 entrées
Le mille-pattes fait des claquettes 1977 535 831 entrées
La Maison de campagne 1969 497 437 entrées[5]
Deux grandes filles dans un pyjama 1974 465 350 entrées[5]
L'Intrépide 1975 461 081 entrées[5]
Le Juge 1971 334 192 entrées[5]
L'Horoscope 1978 93 709 entrées[5]
Total 77 241 948 entrées

Théâtre

Notes et références

  1. a b c et d Bruttin 2020, p. 150.
  2. Telestar.fr, « Le Gendarme de Saint-Tropez : la mort a frappé sur les tournages des deux derniers épisodes. - Télé Star », sur telestar.fr, (consulté le 6 décembre 2018).
  3. Il ne s'agit pas de Sacha Briquet comme le signale la fiche du film sur le site de l'IMDb.
  4. Selon le livre Ciné-passions de Simon Simsi aux éditions Dixit (1945-2010), imprimé en février 2012, chiffres officiels du Centre national du cinéma et de l'image animée.
  5. a b c d et e Boxofficestar2.eklablog.com ; page Jean Girault Page consultée le 23 août 2013

Bibliographie

  • Jean-Michel Chevrier, Jean Girault, natif de Villenauxe et cinéaste méconnu, Troyes, Académie troyenne d'études cartophiles (ATEC), , 50 p..
  • Thibaut Bruttin, « De Funès-Girault : le moteur et le frein », dans Alain Kruger (dir.), Louis de Funès, à la folie : exposition du 15 juillet 2020 au 30 mai 2021, Paris, La Martinière / Cinémathèque française, coll. « Art et spectacle », (ISBN 978-2-7324-9145-5), p. 144-153.

Liens externes