Impala SAS

Impala SAS
logo de Impala SAS

Création 2011
Dates clés 12 janvier 1956 immatriculation de la société actuelle
Fondateurs Jacques Veyrat
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Jacques Veyrat
Fabrice Dumonteil (directeur général)
Directeurs Jacques Veyrat
Activité Activités des sociétés holding
Produits Énergie, Gestion d'actifs, Industrie, Marques
Effectif 6 (niveau holding)
Siren 562 004 614
Site web www.impala-sas.com

Chiffre d'affaires 2 815 600  en 2017 (niveau holding)[1][réf. non conforme]
Résultat net 49 637 600  en 2017 (niveau holding)

Impala est un holding français contrôlant des entreprises dans l'énergie, l'industrie, les marques et la gestion d'actifs. Il a été créé en 2011 par Jacques Veyrat après sa démission du poste de président-directeur général du groupe Louis-Dreyfus[2]. En 2013, l'investissement des sociétés du groupe s'est élevé à plus de 300 millions d'euros. Les compagnies du groupe emploient en 2013 près de 6 000 personnes dans plus de 30 pays.

Activité

Impala développe des participations de contrôle dans des projets à fort potentiel de développement international dans quatre secteurs : l’énergie, l’industrie, les marques et la finance[3].

Participations principales

  • Neoen (59,1%) : producteur d'électricité à partir d'énergies renouvelables[4],[5]
  • Castleton Commodities International : entreprise leader en négoce d'énergie
  • Eiffel Investment Group : gestionnaire d'actif et investisseur alternatif[6]
  • Technoplus Industries : entreprise spécialisée dans les composants mécaniques critiques[7]
  • Pullin : marque de sous-vêtements et de maillots de bain[8]
  • Arjo Solutions
  • CPI
  • Roger & Gallet depuis février 2020.

Gouvernance

Le président du groupe est Jacques Veyrat[9],[10], le directeur général est Fabrice Dumonteil[11].

Lien externe

  • Site officiel

Notes et références

  1. https://www.societe.com/societe/impala-sas-562004614.html
  2. « Louis-Dreyfus looks to play the long game », Financial Times,‎ (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2014)
  3. « L'ancien roi du négoce se bâtit un empire en rachetant des entreprises en difficulté », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 14 janvier 2014)
  4. « Actionnariat de Neoen », Neoen (consulté le 16 janvier 2014)
  5. (en) « France's Neoen joins GDF Suez to bid in offshore wind energy », Electric Light & Power,‎ (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2014)
  6. (en) « Alternative investor and asset manager Eiffel Investment Group capitalizes on four investment strategies to boost its development », Business Wire,‎ (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2014)
  7. (en) « AREVA completes the disposal of its majority stake in Technoplus Industries », NYSE Euronext,‎ (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2014)
  8. (en) « Pull-in, an upscale underwear brand, joins the IMPALA group », Impala,‎ (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2014)
  9. (en) « POWEO : POWEO and Direct Energie Boards of Directors have approved the principle of a merger between Direct Energie and POWEO », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 14 janvier 2014)
  10. « Jacques Veyrat, une énergie renouvelable », Entreprendre,‎ (lire en ligne, consulté le 14 janvier 2014)
  11. (en) « Industrial Conglomerates, Company Overview of Impala SAS », Bloomberg Businessweek (consulté le 21 janvier 2014)