Héros

Héros
Homère avec Achille, le héros parmi les héros de la guerre de Troie, introduit les premières gammes de la culture occidentale : la contrariété du héros dans son amour pour Briséis, esclave qu'il doit rendre contre son gré sous l'ordre d'Agamemnon, son hiérarque ; son refus de s'engager dans le conflit ; puis sa colère qui se déchaîne contre Hector après la mort de Patrocle, son ami d'enfance. La Mort d'Hector, peinte par Peter Paul Rubens, vers 1630-1635.

Les héros et les héroïnes sont des personnages réels ou fictifs de l'histoire, exemplaires de la mythologie humaine ou des arts, dont les hauts faits valent qu'on chante leurs gestes. Ces derniers, édulcorés par la légende dorée des hagiographes, sont passés dans la légende populaire. Les caractéristiques du héros peuvent être physiques (force, vitesse, endurance ... etc.) ou spirituelles (courage, esprit de sacrifice, lutte pour ses idéaux ou dévouement envers ses semblables).

Par extension, le terme « héros » ou « héroïne » désigne le personnage principal d'une œuvre de fiction, quelles que soient les qualités dont il fait preuve. Si sa conduite ne correspond pas à un idéal (par exemple, s'il est lâche ou cupide), ce héros peut être qualifié d'antihéros.

Le mot « héros » circule largement dans l’espace public contemporain : dans des publicités, des discours politiques, des chroniques d’actualité, des ouvrages de conseils de vie.

Héros antiques

Les héros des temps antiques sont, soit mythiques, ayant une parenté directe avec le panthéon (c'est le cas d'Hercule), soit légendaires, auquel cas ils sont fréquemment liés à un dieu tutélaire.

Le rapport est inversé : ce sont les hauts faits des hommes lors de leur vie qui les divinisent après leur disparition, les rendant immortels dans la mémoire de leurs héritiers.

Héros médiévaux occidentaux

Sir Galahad, héros des légendes arthuriennes réactivé par le romantisme — tableau de George Frederic Watts (1888).

La fonction du héros évolue ; il devient, pour l'admiration des populations, relais de la fusion du pouvoir régulier et séculier réalisée en la personne du suzerain. Homme-lige, le héros donne donc par son geste de la légitimité à son seigneur.

Ses valeurs sont le courage et des vertus semblables à celles de la chevalerie; dirigeant ou inspirant les armées, ils leur servent de modèle.

Héros médiévaux orientaux

Héros de l'époque moderne

Grâce aux effets produits par la littérature, le héros emblématique devient fictionnel, tel Don Quichotte en Espagne. L'époque ultérieure des grandes découvertes donne au monde une nouvelle sorte de héros : l'aventurier.

Les exploits étant écrits et non plus seulement oraux, par des journalistes autant que par des écrivains, le héros perd son caractère légendaire pour devenir plus réaliste et éphémère. Restent bien sûr les héros fictionnels qui perdurent.

Héros de l'époque contemporaine

Dans l’espace public contemporain, la notion de « héros » ou d’« héroïsme » s’applique à des champs très hétérogènes et a fait l'objet de recherches en sociologie et sémiologie pour comprendre les ressorts de la valeur "héros" (Debien 2020, Fournout 2019, 2022, Barbéris 2022, cités en bibliographie).

Dans Le nouvel héroïsme, puissances des imaginaires, Olivier Fournout parle d’« héroïcomanie contemporaine » (2022, p.18, 70). Il en décrit et analyse différentes déclinaisons :

  • dans la publicité : cf. par exemple tous-les-héros.com (vêtements), « Burberry Hero » parfum pour homme (2021), autohero.com, ou encore les porteuses de soutiens-gorges Simone Pérèle « Nouvelles héroïnes » (2021)…
  • dans les entreprises : dans des manuels de management, il est question de « créer des héros dans tous les rôles », on y parle de « hero CEOs », d’« héroïsme cool », les patrons d’entreprises sont présentés comme des « héros » (Pierre Gattaz, patron du MEDEF, le 29 mars 2016 sur France Info).
  • face aux enjeux autour de l’écologie : dans le Guardian weekly (21/07/2017), les « héros environnementaux » sont préférés aux discours catastrophistes ; Camille Etienne, porte-parole de l’ONG « On est prêt », relève, dans un clip écologiste (Réveillons-nous, 2020), que « nous avons été des héros en pyjama » lors du premier confinement, qui entraîna une diminution des transports et donc de l’empreinte carbonne de mars à juin 2020.
  • en politique : présentant son action de Président, Emmanuel Macron annonce « Nous devons renouer avec l’héroïsme politique » en page de couverture du magazine Le Point (31/08/2017). Quelques mois plus tard, il qualifie Johnny Hallyday de « héros français » (6/12/2017).

La liste des « héros » contemporains se complète :

  • Les héros patriotiques et nationaux :
    • le nouveau chef d’état-major français est qualifié de « héros » par la presse lors de sa nomination (19/07/2017)
    • Les héros qui ont donné leur vie dans le cadre de leur service : colonel Arnaud Beltrame
  • Les héros de la société :
    • certains membres de professions reconnues pour leur abnégation, tels que les pompiers, sauveteurs, infirmières, policiers, etc., et en particulier le personnel médical dans son ensemble pendant les premiers temps de l’épidémie de Covid ;
    • les défenseurs des biens et valeurs communs comme l'environnement ;
    • les sportifs qui effectuent des exploits physiques.
  • Les héros de fiction :

Héros en fantasy

Leia Organa, héroïne de Star Wars.

Apparus assez récemment dans l'histoire et la montée en puissance de la littérature fantasy, les héros incarnent ici des personnes courageuses, porteuses de valeurs telles que le courage, l'espoir, l'abnégation. Souvent, le lecteur peut ou tente de se reconnaître dans ces personnages marquants.

Voir aussi

Bibliographie

  • Philippe Lombard, Pourquoi Sherlock s'appelle Sherlock. L'origine insolite des noms de héros de fiction, Éditions Omnibus / L'Express-Roularta, , 310 p. (lire en ligne)
  • Christophe Debien, Nos héros sont malades, Humensis, , 194 p. (lire en ligne)
  • Olivier Fournout, Le nouvel héroïsme, puissances des imaginaires, Paris, Presses des Mines, , 209 p. (ISBN 978-2-35671-691-0, lire en ligne)
  • Olivier Fournout, « L’héroïcomanie hypermoderne : le cas Trump », in Garnier A., Martinez M.-L. (dir.), « La victime émissaire dans l’hypermodernité », Recherches & Educations, n°20, oct. 2019 (lire en ligne)
  • Isabelle Barbéris, « L’héroïsme pour tous, figure du capitalisme tardif », nonfiction.fr, 18 janvier 2022 (lire en ligne)

Fictions

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. Cuvelier (trouvère), La chronique de Messire Bertrand Du Guesclin: connétable de France, Librairie de la société bibliographique, 1879, page 79.]