Gare de Morcenx

Morcenx
Image illustrative de l’article Gare de Morcenx
Façade de la gare de Morcenx
Localisation
Pays France
Commune Morcenx
Adresse 1, place Jean-Moulin
40110 Morcenx
Coordonnées géographiques 44° 02′ 01″ nord, 0° 54′ 30″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Nouvelle-Aquitaine
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Bordeaux-Saint-Jean à Irun
Morcenx à Bagnères-de-Bigorre
Voies 3
Quais 2
Transit annuel 121 177 voyageurs (2016)
Altitude 74 m
Historique
Mise en service 12 novembre 1854
Correspondances
XL'R  45  (juillet et août)
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Morcenx
Géolocalisation sur la carte : Aquitaine
(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Morcenx
Géolocalisation sur la carte : Landes
(Voir situation sur carte : Landes)
Morcenx

La gare de Morcenx est une gare ferroviaire française, située à proximité du centre-ville de Morcenx, dans le département des Landes en région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est mise en service en 1854 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains régionaux TER Nouvelle-Aquitaine.

Situation ferroviaire

La gare de Morcenx dépend de la région ferroviaire de Bordeaux. Gare de bifurcation, elle est située au point kilométrique (PK) 108,542 de la ligne de Bordeaux-Saint-Jean à Irun, entre les gares de Labouheyre et de Rion-des-Landes et elle est l'origine de la ligne de Morcenx à Bagnères-de-Bigorre, avant la gare ouverte d'Arengosse. Son altitude est de 74 m.

Elle est équipée de deux quais, le quai 1 pour la voie 1 et le quai 2 pour les voies 2 et 3, d'une longueur utile de 458 m[1].

Histoire

La Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne a mis en service la station de Morcenx lors de l'ouverture du tronçon de Lamothe à Dax le 12 novembre 1854[2]. La gare est édifiée dans la lande à trois kilomètres du bourg centre de la commune de Morcenx[3].

Elle est devenue une gare de bifurcation lors de l'ouverture du tronçon de Morcenx à Saint-Martin-d'Oney le 12 janvier 1857[4]. Le tronçon suivant, qui prolonge l'embranchement jusqu'à Mont-de-Marsan, a été mis en service le 6 septembre 1857[5]. Cette ligne permet de rejoindre Tarbes lors de l'ouverture du dernier tronçon de Riscle à Tarbes le 24 septembre 1859[6].

Le trafic prenant de l'importance, le buffet a été agrandi en 1865[7]. La Compagnie a utilisé l'espace disponible près de la gare pour construire des logements pour les cheminots. Elle a créé et développé une école gratuite ouverte aux enfants des employés de la Compagnie du Midi, mais également ouverte aux enfants de Morcenx et des environs, ce qui la amené à récupérer les élèves sur 27 kilomètres dans les trois directions permises par les lignes de chemin de fer[8]. L'école et la gare étaient contigus, un jardin la séparant des voies ; une porte dans la clôture permettait aux enfants de rejoindre directement les quais pour prendre le train vers les stations proches de leur domicile[8]. Le quartier de la gare prend tellement d'importance que la mairie de la commune y est implantée en 1886 et devient chef-lieu de canton en 1888 ; l'église de l'ancien bourg centre étant trop éloignée pour la population, un nouvel édifice a été consacré en 1893[9].

En 1889, la gare a vu arriver un nouveau trafic avec l'ouverture de la ligne secondaire, à écartement standard, de Morcenx à Mézos par la Société des chemins de fer d'Il du département des Landes (CFILL)[10], qui a ouvert la même année sa ligne de Sindères (Morcenx) à Uza, qui sera prolongée en 1908 jusqu'à Lit-et-Mixe[11].

La gare est le point d'arrivée du parcours d'essai ayant abouti au record de vitesse sur rail, réalisé le 28 mars 1955 par la SNCF à 320,6 km/h[réf. nécessaire], avec la locomotive électrique CC 7107 (Alstom), entre la gare de Facture-Biganos et celle de Morcenx sur la ligne de Bordeaux-Saint-Jean à Irun, record battu le lendemain par la BB 9004 à la vitesse de 331 km/h.

En 2016, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare était de 121 177 voyageurs[12].

Service des voyageurs

Accueil

Gare[13] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport.

Desserte

Morcenx est desservie[13] par des trains TER Nouvelle-Aquitaine, qui effectuent des missions entre les gares de Bordeaux-Saint-Jean, et d'Hendaye ou de Mont-de-Marsan.

Intermodalité

Un parking pour les véhicules est aménagé[13].

Service des marchandises

Cette gare est ouverte au service du fret[14] (train massif et wagons isolés pour certains clients).

Galerie de photos

Notes et références

  1. Site rff.fr, Document de référence du réseau : annexes 7 : autres installations, 2012 p. 54/89 lire (consulté le 22 novembre 2011).
  2. François Palau, Maguy Palau, Le rail en France : 1852-1857, Palau, 1998, p. 97 extrait (consulté le 22 novembre 2011).
  3. Site http://reseau-train-ho-de-paquito40.e-monsite.com, Voies ferrées des landes : Morcenx, une cité cheminote lire (consulté le 22 novembre 2011)
  4. François Palau, Maguy Palau, Le rail en France : 1852-1857, Palau, 1998, p. 165 extrait (consulté le 22 novembre 2011).
  5. Adolphe Laurent Joanne, Atlas historique et statistique des chemins de fer français, L. Hachette, 1859, p. 78 intégral (consulté le 22 novembre 2011).
  6. François Palau, Maguy Palau, Le rail en France: 1858-1863, F. et M. Palau, 2001, p. 85 extrait (consulté le 21 novembre 2011).
  7. Joseph Lacroix, Nouveau guide général du voyageur aux Pyrénées, Garnier frères, 1865, p. 17 extrait (consulté le 22 novembre 2011)
  8. a et b « Enseignement : Rapport fait par M. A. F. Legentil, au nom du comité de commerce, sur les écoles établies à Morcenx (Landes), par la Compagnie des chemins de fer du Midi », dans Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, soixante sixième année, Paris, 1867, p. 362-367 intégral (consulté le 23 novembre 2011
  9. Site paysmorcenais.fr, L'historique de Morcenx lire (consulté le 22 novembre 2011)
  10. Site Facs, Les chemins de fer secondaires de France : 40 - département des Landes lire (consulté le 23 novembre 2011).
  11. Site http://reseau-train-ho-de-paquito40.e-monsite.com, Voies ferrées des Landes (VFL) : Morcenx/Lit-et-Mixe lire (consulté le 22 novembre 2011).
  12. « Fréquentation en gares en 2016 – Morcenx », sur SNCF Open Data, traitement du 26 avril 2016 (onglet informations) (consulté le 17 juin 2018).
  13. a b et c Site SNCF Ter Nouvelle-Aquitaine, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare de Morcenx lire (consulté le 16 mai 2015).
  14. Site fret SNCF : la gare de Morcenx.

Voir aussi

Bibliographie

  • Ch. Robert, Notice sur l'enseignement donné à Morcenx par la Compagnie des chemins de fer du Midi, dédiée au gouvernement de combat qui sera chargé de vaincre l'ignorance et la routine, Hachette, 1873.

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Tarbes
ou Pau
Dax TER Nouvelle-Aquitaine Labouheyre
ou Facture-Biganos
Bordeaux-Saint-Jean
Hendaye Dax TER Nouvelle-Aquitaine Labouheyre
ou Facture-Biganos
Bordeaux-Saint-Jean
Mont-de-Marsan Arengosse TER Nouvelle-Aquitaine Terminus Terminus
Mont-de-Marsan Ygos TER Nouvelle-Aquitaine Labouheyre Bordeaux-Saint-Jean