Portail Yougoslavie

Drapeau de la Yougoslavie
Drapeau de la Yougoslavie

Portail de la Yougoslavie

Localisation de la Yougoslavie
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Localisation de la Yougoslavie

La Yougoslavie (Jugoslavija en serbo-croate et en slovène, en cyrillique Југославија) est un État d'Europe du Sud-Est qui a existé sous différentes formes entre 1918 et 2003. Il a fini par éclater en différentes entités indépendantes : Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Serbie, Macédoine.

Sommaire thématique

Géographie

Portail:Yougoslavie/Géographie

Histoire

La Yougoslavie a correspondu à trois réalités politiques différentes au cours du XXe siècle :

  1. La première Yougoslavie fut une monarchie fondée le par Pierre Ier de Serbie. Elle a été d'abord baptisée Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, avant d'être renommé Royaume de Yougoslavie, le . Cet État subsista jusqu'à l'invasion par les troupes de l'Axe le . La capitulation eut lieu 11 jours plus tard, le .
  2. La seconde Yougoslavie fut une république fédérative socialiste fondée le . Appelée d’abord Fédération démocratique de Yougoslavie, elle prit le nom de République fédérative populaire de Yougoslavie peu avant l'adoption d'une nouvelle constitution le , et enfin prit le nom définitif de République fédérative socialiste de Yougoslavie (République socialiste fédérative de Yougoslavie) le . Celle-ci survécut jusqu'au , lorsque 4 de ses républiques fédérées firent sécession : la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine et la Macédoine.
  3. La troisième Yougoslavie, fut un État fédéral formée en 1992 sur le territoire de la Serbie (incluant les territoires de Voïvodine et du Kosovo) et du Monténégro. Elle fut nommée République fédérale de Yougoslavie. Le , le nom « Yougoslavie » est abandonné et le pays est baptisé Communauté d'États Serbie-et-Monténégro. Il fut dissout à son tour le , suite à l'indépendance du Monténégro.


Politique

À partir de la seconde Yougoslavie, l'État qui avait une structure fédérale, était divisé en six républiques socialistes et deux provinces autonomes rattachées à la république socialiste de Serbie. La capitale fédérale était Belgrade. Les républiques et provinces étaient :

Nom
Capitale
Drapeau
Blason
Localisation
République socialiste de Bosnie-Herzégovine Sarajevo
Crédit image:
Based on map originally created by w:en:User:Morwen. Modified by w:en:User:Aivazovsky.
licence CC BY-SA 3.0 🛈
République socialiste de Croatie Zagreb
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
République socialiste de Macédoine Skopje
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
République socialiste de Monténégro Titograd (actuelle Podgorica)
Crédit image:
Based on map originally created by w:en:User:Morwen. Modified by w:en:User:Aivazovsky.
licence CC BY-SA 3.0 🛈
République socialiste de Serbie
Province socialiste autonome du Kosovo
Province socialiste autonome du Voïvodine
Belgrade
Pristina
Novi Sad
Crédit image:
Based on map originally created by w:en:User:Morwen. Modified by w:en:User:Aivazovsky.
licence CC BY-SA 3.0 🛈
République socialiste de Slovénie Ljubljana
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈


Économie

Jusque dans les années 1950, la Yougoslavie disposait d'une économie planifiée. Suite à sa rupture avec le bloc de l'Est et son non-alignement sous Josip Broz Tito, dans le cadre de la guerre froide, le pays cherche à se démarquer des pays socialistes sous influence soviétique en adoptant une économie basée sur l'auto-gestion.

En 1989, le taux de chômage était estimé à 15% et le PIB par habitant à 5,464 $ (pour un PNB égal à 129,5 milliards de dollars).


Culture


Lumière sur...

Monica Seles, née le à Novi Sad, est une joueuse de tennis de l'ex-Yougoslavie, naturalisée américaine en 1994.

Considérée comme la première cogneuse de l'histoire de son sport, elle gagne le tournoi de Roland-Garros en juin 1990, à 16 ans et demi : un exploit inégalé sur la terre battue parisienne. Le 11 mars 1991, elle devient la plus jeune numéro un mondiale au classement WTA et, pendant deux ans, interrompt le long règne de sa rivale Steffi Graf. Avant son vingtième anniversaire, elle décroche huit titres du Grand Chelem, remportant ainsi chacun des tournois qui le composent, sauf Wimbledon.

Sa chasse aux records s'arrête net en avril 1993 quand, en plein match à Hambourg, un spectateur la poignarde dans le dos.

De retour à la compétition en 1995, Seles triomphe encore à l'Open d'Australie en janvier 1996, puis se maintient parmi l'élite. Elle ne retrouve toutefois jamais la plénitude de ses moyens, souvent blessée ou concurrencée par une nouvelle génération de joueuses plus athlétiques. En février 2008, après cinq saisons d'inactivité pour cause de pied abîmé, elle officialise sa retraite sportive à l'âge de 34 ans.

Professionnelle entre 1988 et 2003, elle totalise 53 tournois à son palmarès, une médaille de bronze aux Jeux olympiques, trois titres en Fed Cup et 178 semaines à la tête du classement WTA.

Monica Seles, qui jouait revers et coup droit à deux mains, est restée célèbre auprès du public pour les cris qu'elle poussait sur le court au moment de frapper la balle.

Elle est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 2009.

Autres articles sélectionnés

Nouveaux articles

  1. Savina Geršak
  2. Camp de concentration de Gospić
  3. Cimos
  4. Cimos DAK / Geri
  5. Don't Whisper
  6. IMT (entreprise)
  7. Praga RN
  8. Soja Jovanović
  9. Dr (film)
  10. Miloš Pavlović

Arborescence des catégories

Cliquez ici pour purger le cache

Autres portails Accueil des portails
pour accéder à tous les portails thématiques de Wikipédia