Stade du 5-Juillet-1962

Stade du 5 juillet 1962
Image dans Infobox.
Vue panoramique du stade
Généralités
Adresse
Route du 5-Juillet
Alger, Algérie
Construction et ouverture
Ouverture
Rénovation
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Ministère de la Jeunesse et des Sports
Administration
Office du Complexe olympique Mohamed Boudiaf
Équipement
Surface
Capacité
64 000[2]
Tribunes
Vert, rouge et blanc pour les tribunes hautes et bleu, un peu gris sur certains sièges et blanc pour les tribunes basses
Affluence record
Localisation
Coordonnées
36° 45′ 36″ N, 2° 59′ 43″ E
Géolocalisation sur la carte : Algérie
(Voir situation sur carte : Algérie)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Wilaya d'Alger
(Voir situation sur carte : Wilaya d'Alger)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Ville d'Alger
(Voir situation sur carte : Ville d'Alger)
Point carte.svg

Le Stade du 5-Juillet-1962 (en arabe : ملعب 5 جويلية 1962) est un stade olympique de football et d'athlétisme situé à Alger en Algérie. Inauguré le samedi , il fait partie du complexe olympique Mohamed-Boudiaf et abrite notamment les finales de la coupe d'Algérie et les rencontres internationales de l'équipe d'Algérie de football ainsi que les grands rendez-vous d'athlétisme. Il a une capacité de 64 000 spectateurs mais pouvait accueillir jusqu'à 85 000 personnes.

Son nom rend hommage à la date de la proclamation de l'indépendance de l'Algérie.

Histoire

Inauguré en 1972 par le président Houari Boumediène, il abrite alors le premier tournoi international qui regroupe la sélection maghrébine, avec des joueurs tels qu'Allal, Filali, Bamous, Faras, Lalmas, Guedioura, Chekroun, l'AC Milan avec les Prati, Albertosi, le club brésilien de Palmeiras avec le célèbre Adémir Da Guia, le Pelé Blanc avant Zico, ainsi qu'une sélection hongroise. C'est d'ailleurs Nacer Guedioura, père de l'actuel international algérien Adlène Guedioura qui est l'auteur du premier but officiel de ce stade mythique lors de la finale de la coupe d'Algérie junior qui opposa l'USM Alger au RC Kouba et qui se solda sur le score de 1-0 pour l'USMA.

Supporteurs de l'USMA en 2013 en finale de la Coupe UAFA

Suivent ensuite les jeux méditerranéens qui sont organisés en 1975, le stade a alors une capacité de 85 000 places. Mais le record d'affluence est atteint en 1990

lors de la finale de la coupe d'Afrique des nations qui oppose l'Algérie et le Nigeria (1-0), avec 110 000 spectateurs.

Après une mise en conformité avec les normes de sécurité actuelles en 1999, la capacité du stade est réduite à 80 000 places environ, et à la suite d'une nouvelle phase de rénovation en 2003 (séisme du ), la capacité est encore réduite à 76 000 places.

Le 3 mars 2010, les Algériens égalent le record du nombre de spectateurs (110 000) lors du match amical Algérie - Serbie. C'est le premier match de l'équipe nationale en Algérie depuis sa qualification pour le Mondial 2010 obtenue au Soudan.

Le 21 septembre 2013, se produit l'effondrement d'une partie des gradins du stade faisant deux morts[3].

En mars 2014, l'entreprise chinoise CSCEC débute l'enlèvement des 2300 dallettes formant les gradins supérieurs et procède à leur remplacement pour une livraison.

Pelouse

Lors de son inauguration en 1972, le stade du 5-Juillet est doté d'une pelouse en tartan, à une époque où le football se pratique encore sur du tuf en Algérie[4]. Un peu plus de huit ans plus tard, les autorités algériennes entreprennent de remplacer le synthétique par du gazon naturel[5]. Le stade ferme alors pour une durée de 10 mois, de décembre 1980 jusqu'en septembre de l'année suivante[5]. La société nationale Sonagther, en charge des travaux, sous-traite à des experts néerlandais la pose de cette nouvelle surface de jeu[5]. Le premier match sur la pelouse naturelle se déroule le 27 septembre 1981, il oppose en amical l'équipe d'Algérie au club français du Paris Saint-Germain, qui s'impose 3-0[5].

Depuis son installation, le gazon du 5-Juillet est régulièrement au centre des polémiques en raison de son mauvais état, nécessitant souvent la fermeture de l'enceinte pour des rénovations[6]. Afin de remédier à ces problèmes, la direction du stade sollicite des sociétés étrangères pour assurer le changement ou la maintenance de la pelouse[7]. Ainsi, en 2009, la société hollandaise Queens Grass s'occupe de la pose d'une nouvelle pelouse et de la rénovation de l'infrastructure du stade[8]. Les travaux prennent fin au mois d'août et la réouverture de l'enceinte coïncide avec la rencontre amicale Algérie-Uruguay, le [9].

En novembre 2012, alors que le directeur du 5-Juillet assure que la pelouse est en « excellent état »[10], le match amical entre l'Algérie et la Bosnie-Herzégovine se joue sur un terrain boueux impraticable[11], et ce, à l'occasion du 50e anniversaire de la Fédération algérienne de football[12]. Cependant, la pelouse n'est pas remplacée[13] et abrite même la finale de la coupe d'Algérie en fin de saison[14]. En septembre 2013, le stade ferme de nouveau ses portes pour une durée de deux ans à la suite de l'effondrement d'une tribune, entraînant la mort de deux spectateurs[15]. Une nouvelle pelouse hybride est alors semée en mars 2015[16] tandis que le chantier prend totalement fin le 25 avril 2015[15].

Le stade rouvre ses portes à l'occasion du derby USM El Harrach-NA Hussein Dey, le 10 septembre 2015[17]. Mais, mal entretenu, le gazon se détériore encore une fois seulement une année plus tard[18]. Cela oblige la direction du 5-Juillet à fermer l'enceinte pendant plusieurs semaines afin de permettre à la société Végétal Design d'effectuer les travaux de réfection nécessaires[19]. Pour sa reprise de service le 4 novembre 2016, le stade olympique accueille un derby entre l'USM Alger et l'USM El Harrach[20].

Événements sportifs

Parmi les manifestations sportives les plus importantes que le stade du 5 juillet a abritées, on retrouve :

Notes et références

  1. « Stade du 5 juillet 1962 (76 200>> 100 000 places) », sur www.stadesandco.forumactif.org,
  2. « Stade du 5 juillet : Le contrat de l'extension déjà signé », sur DZfoot.com (consulté le 6 août 2020).
  3. [vidéo] (.flv) « Foot Algérie : deux morts au Stade olympique du 5 juillet 1962 ! – Vidéo », sur africatopsports.com, (consulté le 12 octobre 2013)
  4. « Tuf et football algérien : Une longue histoire d’amour », sur Lbara Khir Mel But, (consulté le 15 février 2021)
  5. a b c et d « 5-Juillet : Le PSG inaugure le gazon naturel », sur Lbara Khir Mel But, (consulté le 15 février 2021)
  6. « Polémique », sur La Nouvelle République, (consulté le 15 février 2021)
  7. « 5-Juillet : des milliards pour une pelouse indigne », sur Compétition, (consulté le 15 février 2021)
  8. « 5 Juillet : Une pelouse de 1,3M$ qui draine les foules mais pas l’eau ! », sur DZfoot, (consulté le 15 février 2021)
  9. « EN : Algérie - Uruguay en amical le 12 août », sur DZfoot, (consulté le 15 février 2021)
  10. « EN : Amical, Algérie - Bosnie sur une pelouse praticable ? », sur DZfoot, (consulté le 15 février 2021)
  11. « La pelouse de la honte ! », sur Liberté, (consulté le 15 février 2021)
  12. « FAF : Cinquantenaire de la FAF : «Une fête qui fait plouf» », sur DZfoot, (consulté le 15 février 2021)
  13. « Le stade du 5 juillet fonctionnel jusqu’en mai 2013 », sur Africa Top Sports, (consulté le 15 février 2021)
  14. « Stade : La pelouse du Stade 5 juillet pourrait être remplacée », sur dzfoot.com, (consulté le 12 octobre 2013)
  15. a et b « Infrastructures : le stade 5-juillet de nouveau opérationnel », sur Radio Algérie, (consulté le 15 février 2021)
  16. « Stade du 5-juillet (Alger): la nouvelle pelouse semée la semaine prochaine », sur Le Matin, (consulté le 15 février 2021)
  17. « USMH-NAHD sera aussi le match des supporters », sur Compétition, (consulté le 15 février 2021)
  18. « Stade du 5-juillet : Le temple gâché », sur Liberté, (consulté le 15 février 2021)
  19. « Stade du 5-Juillet / Travaux de réfection de la pelouse : Végétal Design reprend les choses en main », sur Infosoir, (consulté le 15 février 2021)
  20. « 10e journée : USMA - USMH au stade 5 juillet », sur Radio Algérie, (consulté le 15 février 2021)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes