Sous le soleil de minuit

Sous le soleil de minuit
13e album de la série Corto Maltese
Scénario Juan Díaz Canales
Dessin Ruben Pellejero

Personnages principaux Corto Maltese

Éditeur Casterman
Première publication Drapeau de la France France : septembre 2015
ISBN 2-203-09211-4
Nb. de pages 88 en couleurs ou 96 en noir et blanc
Albums de la série

Sous le soleil de minuit est la 30e aventure de Corto Maltese écrite par Juan Díaz Canales et dessinée par Rubén Pellejero.

C'est la première reprise du personnage créé par Hugo Pratt, vingt ans après sa disparition.

Histoire

En 1915, Corto Maltesse arrive au Panama aux côtés de Raspoutine mais repart aussitôt à l'Exposition universelle de 1915 de San Francisco pour retrouver son ami écrivain Jack London. Mais sur place, il apprend que celui-ci est déjà parti pour Mexico, afin de rencontrer le général Pancho Villa. Il lui a tout de même laissé une lettre l'invitant à se rendre à Nome (Alaska), afin de donner une lettre à son Waka Yamada, qui lutte contre la traite des Blanches. Puis, il lui propose d'aller chercher une surprise qui l'attend dans sa vieille cabane de Dawson City (Yukon, Canada).

Mais arrivé à Nome, Corto est au prise avec un membre du syndicat japonais, organisation criminelle opérant sur place. Après l'avoir tué, il est recherché par la police américaine et doit fuir en bateau avec le baleinier George Comer, qui l'aide à fuir jusqu'au Canada. Le navire subit alors quelques péripéties, tel qu'une tempête qui fait dériver le navire jusqu'à Melville Island  (Nunavut). Puis, Corto est déposé à Port Brabant (Territoires du Nord-Ouest), d'où il compte remonter le fleuve Mackenzie et enfin rejoindre Dawson. Mais il n'est pas au bout de ses peines...

Allusions littéraires

  • L'incipit de l'album s'ouvre sur un extrait du poème The Cremation of Sam McGee écrit par le « Barde du Yukon » Robert W. Service, puis les premières planches retranscrivent une vision onirique du poème[1],[2].
  • Le geolier qui était censé surveiller Corto à Nome lit un livre offert par ce dernier. Il s'agit du roman de Jack London, Le Vagabond des étoiles (titre original : The Star Rover).

Personnalités historiques

En reprenant les aventures du marin, les deux bédéistes ne dérogent pas aux habitudes de Pratt d'introduire des personnalités historiques, nombreux dans cette histoire[3] :

Édition

Il existe deux versions de ce tome, une en couleurs faisant 88 pages et une en noir et blanc faisant 96 pages[4].

Notes et références

  1. « Quand Corto Maltese ressuscite le poète oublié Robert W. Service », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 27 février 2018)
  2. Ce poème est consultable sur ce lien, rédigé en anglais : The Cremation of Sam McGee
  3. Voir ce lien interne : Personnages_de_Corto_Maltese#Personnalités_historiques
  4. Delcroix 2015.

Annexes

Bibliographie

  • Olivier Delcroix, « Dans les coulisses d'un surprenant retour », Le Figaro,‎
  • Frédéric Potet, « Histoire d'un livre. Surgi des brumes du temps, Corto », Le Monde,‎

Article connexe

  • Waka Yamada, secourue par Corto Maltese en 1915 à Dawson City au Yukon où elle est prisonnière d'une souteneuse de la mafia japonaise.

Liens externes